Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 15 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand le nationalisme corse se vautre dans l'ignoble…

Un texte répugnant. Et le président de l'exécutif de l'île a tergiversé pendant 6 jours avant de le condamner.

A vomir

Publié le
Quand le nationalisme corse se vautre dans l'ignoble…

Charles Pieri est une figure emblématique et historique du combat pour l'indépendance de la Corse. Il a été le patron du FLNC, organisation armée terroriste. Son pédigrée est fourni. Pieri passe pour avoir des liens avec le grand banditisme, une spécialité locale.

En 2005 il a été condamné à 10 ans de prison pour malversations financières en lien avec une entreprise terroriste.

Puis il est sorti. En Corse on l'appelle avec respect "Le vieux". Et quand Macron est venu à Ajaccio il était au premier rang de la manifestation nationaliste avec ses amis Jean-Guy Talamoni président de l'Assemblée territoriale  et Gilles Simeoni, président de l'exécutif de l'île.

Le 6 février, le jour même du discours de Mme Erignac, il a posté sur son compte Facebook le texte suivant. Nous n'en retrancherons pas une ligne. Chacun des mots dégage une odeur de fange.

"Il faut respecter la douleur et, en ce jour, celle de Mme Erignac. Elle est le symbole de la femme française. Ces courageuses femmes françaises qui, de 1940 à 1944, réussirent à faire 400 000 petits bâtards aux valeureux soldats du 3ème reich.

400 000 bâtards, cela peut vous sembler léger, sur 10 000 000 de femmes fécondables mais songez à toutes celles qui n'eurent pas la chance de tomber enceinte. Ou alors à toutes celles qui ont joué de l'aiguille à tricoter.

En un mot comme en dix, il y eut ces temps-là pas loin de 4 000 000 de bonnes petites salope françaises. Ach so…"

Le jour même la police a ouvert une enquête suite à ces phrases immondes. Jean-Guy Talamoni, son fils spirituel n'a pas jugé utile de réagir. Gilles Simeoni, lui, a pris son temps avant de mettre ses gants blancs pour commenter les propos de Charles Pieri. Tempête sous un crane, hésitations, interrogations.

Et c'est le 11 février seulement qu'il s'est décidé à condamner un texte "qui ne correspondait pas à nos valeurs". Il n'est pas allé jusqu'à dire qu'il y avait de quoi vomir. Faut pas trop demander quand même…

Selon une belle formule du général Franchesci –Corse également- les nationalistes veulent le beurre, l'argent du beurre et en plus ils crachent sur la crémière". Ils crachent aussi sur une tombe. Et sur la veuve de celui qui y est enterré.

 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pandore - 13/02/2018 - 10:54 - Signaler un abus La Corse...

    Cette île serait si belle, si agréable, si hospitalière sans cette tripotée d'individus malsains, mafieux, douteux, en mot connards

  • Par Atlante13 - 13/02/2018 - 11:17 - Signaler un abus Quand le fond

    de la marmite remonte à la surface, on s'aperçoit! que le ragoût est immonde. Mrs Tallamoni, Simeoni, alliés objectifs de cette ordure nauséabonde, vous n'êtes pas à la hauteur de vos prétentions.

  • Par atlantique07 - 13/02/2018 - 11:37 - Signaler un abus Pour Madame Erignac

    J'ai toujours eu pour vous ,Madame , le plus grand respect. Votre attitude depuis ce drame a été exemplaire. Après vous devez supporter ce tombereau d'injures ce qui est inqualifiable. Et je trouve que tous ces "intellectuels" qui font une tribune pour un oui ou un non ont été bien silencieux . Monsieur Rayski comble avec cet article ce vide abyssal. Qu'il en soit remercié. Celui qui a commis ce texte a perdu tout honneur si tant est qu'il en ait eu un jour.Sachez Madame que vous avez mon admiration totale et entière.

  • Par Borgowrio - 13/02/2018 - 13:17 - Signaler un abus Code de l'honneur du porte monnaie

    On a été trop laxiste avec ce terroriste . Comme tous les lâches , il prend pour de la faiblesse les amnisties dont il a bénéficié . Une bonne leçon pour ne pas céder aux amis de l'autre lâche , Yvan Colonna

  • Par Citoyen-libre - 13/02/2018 - 13:23 - Signaler un abus Le régime des paillotes

    Ce serviteur de l'Etat qu'on a assassiné par balles, les mots viennent de le tuer une seconde fois. Mais M. le Président, n'oubliez pas que le fils de Colonna, n'a pas vu son père depuis un an et demi et qu'il convient de le rapatrier rapidement dans la seule prison corse, qui comparativement à la prison d'Arles, présente l'avantage de disposer de portes....qui ne ferment pas.... N'oubliez surtout pas !

  • Par vangog - 13/02/2018 - 13:24 - Signaler un abus La famille Erignac a manifesté un grand courage....

    en se situant bien au dessus de la fosse où semble se complaire ce Charles Pieri...

  • Par morsang - 13/02/2018 - 14:18 - Signaler un abus S'il veulent l'indépendance pourquoi les en priver?

    Pour ce qui concerne la Corse je suis "barriste" Le seul homme politique qui ait jamais prononcé la seule formule qui vaille à savoir"s'il veulent l'indépendance qu'ils la prennent"on peut ajouter "et bon débarras".Hélas,hélas les mêmes palinodies qui durent depuis des décénnies vont continuer.

  • Par MIMINE 95 - 13/02/2018 - 15:15 - Signaler un abus A VOMIR

    et je trouve le mot bien faible...;

  • Par KOUTOUBIA56 - 13/02/2018 - 17:02 - Signaler un abus Faut pas avoir grand chose

    Faut pas avoir grand chose sous le casque pour vomir de tels propos. quand donc un gouvernement se risquera à faire l'inventaire de ce que nous coutent ces zozos

  • Par JA MESTIVIER - 13/02/2018 - 17:19 - Signaler un abus AMALGAMU

    Pietri est le texte cité n'est pas le nationalisme corse (pour je n'ai pas de sympathie). Toujours le style inimit

  • Par JA MESTIVIER - 13/02/2018 - 17:19 - Signaler un abus AMALGAMU

    Pietri est le texte cité n'est pas le nationalisme corse (pour je n'ai pas de sympathie). Toujours le style inimit

  • Par pandore - 13/02/2018 - 17:32 - Signaler un abus Pas d'amalgame ????

    SI !!! pour moi on peut amalgamer tous les Corses comme étant veules, égoïstes, anti-français, menteurs et magouilleurs. Ils n'ont jamais rien vu, rien entendu, rien senti......ils sont muets comme des carpes devant les pires monstruosités, les pires assassinats ou les pires paroles. Avez vous entendu, vu, compris une indignation quelconque devant les propos abjectes de ce sinistre individu....????? Prêt à descendre dans la rue cagoulés qui plus est pour la moindre occasion, on aimerait voir les papys, les mamys, les enfants, lycéens, parents, boulangers, routiers, dockers, fonctionnaires corses défiler dans les rues pour dénoncer de tels propos.....Mais non, les Corses sont lâches.....ils ne savent que poser des bombes la nuit, affabuler le jour et le reste du temps se prendre pour des victimes. Basta les Corses....restez avec vos saucissons et vos châtaignes.

  • Par Laurent DUBOIS - 13/02/2018 - 19:45 - Signaler un abus Réponse à citoyen libre

    Cette sous merde d'Yvan Colonna peut rester pourrir dans une prison sur le continent.

  • Par 2bout - 13/02/2018 - 19:55 - Signaler un abus Valeureux corses !

    Tirer sur un homme dans son dos était déjà une grande preuve de courage. Cracher sur sa veuve donne un sens encore plus chevaleresque à ce geste. Et les nains corses de rajouter : non pas chevaleresque mais politique à ce geste.

  • Par padam - 13/02/2018 - 20:11 - Signaler un abus réponse "à la corse"

    Le répugnant auteur de cette abjection ne mérite pas le moindre commentaire, mais simplement une bonne branlée, une vraie de vraie.

  • Par padam - 13/02/2018 - 21:36 - Signaler un abus @M. Rayski

    N'etes-vous pas surpris, comme la plupart d'entre nous je suppose, par le silence assourdissant des mouvements et associations féministes de tout poil pourtant si prompts à s'indigner du moindre écart machiste, concernant il est vrai les seuls males blancs hexagonaux. C'est à croire que ces vertueuses activistes restent bouche bée de stupeur...

  • Par pandore - 13/02/2018 - 23:07 - Signaler un abus Un silence assourdissant

    @ padam .....oui ! effectivement vous avez raison. Qu'attendent toutes ces féministes promptes à dénoncer le moindre écart de langage ou le geste inapproprié pour hurler leur indignation face à des propos aussi sordides et outranciers.....Et notre ministricule qui l'ouvre habituellement pour un oui ou pour un non ???? Ah c'est vrai elle est d'origine corse....solidarité avec les uns et lâchage pour les autres

  • Par gozzi paul - 14/02/2018 - 04:39 - Signaler un abus pas d amalgame chez pandore

    tous les francais sont racistes, peureux ,anti-corse, se laissent chier dessus par toutes les autres nationalites et encore en s'excusant . je ne pense pas que ce soit le cas mais c'est si facile de denigrer derriere in clavier . pour souvenir lors de l'assassinat du prefet 40 000 personnes ont defiles, et sans cagoule (nous sommes 300 000 sur l'ile) Alors vos reflexions debiles et racistes vous les gardez pour vos compatriotes bien trop laches pour defender vos pompiers et vos medecins. Salut a toi espece de gros bauf de merde

  • Par pandore - 14/02/2018 - 08:36 - Signaler un abus A monsieur Gozzi Paul

    @ Gozzi Qui est raciste ???? Celui qui hurle partout les français dehors ??? Après la guerre d'Algérie vous avez été bien content de trouver les pieds noirs pour défricher et mettre en valeur les plaines comme celles de Solenzara....puis vous avez voulu les chasser....vous adorer voir des artistes ou des financiers venir construire de belles villas que vous vous empressez de plastiquer, pour bien faire comprendre aux propriétaires qui sont les chefs en Corse....vous demandez en permanence des aides à la France, à l'Europe parce que soit disant insulaires.....Vous voulez l'indépendance ????mais prenez la !!! et démerdez vous entre racistes et puis pendant que vous y êtes achetez vous des Canadairs pour éteindre les feus que vous allumez. Et arrêtez de vous féliciter des 40 000 personnes qui défilaient ..... ça fait pas beaucoup sur les 300 000 dont vous parlez....Il devait y en avoir 260 000 qui étaient spectateurs.....Venez donc vivre dans certains coins de France métropolitaine, là où les gens sont abandonnés en rase campagne....plus de services publiques, de commerces, de transport, d'entreprises....Arrêtez de vous plaindre, votre île est magnifique. C'est tout !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€