Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 26 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Mme Hidalgo (se) tricote un fief électoral taille patron

Présenté en début du mois de mars au Premier ministre, le projet de réforme du statut de Paris est âprement critiqué à droite et au centre. En cause, la potentielle volonté de la Maire de Paris de se tailler un fief électoral et d'avancer ses pions en vue de futures élections. Une tribune d'élus UDI.

Circulez ! On redécoupe…

Publié le
Quand Mme Hidalgo (se) tricote un fief électoral taille patron

Il faut bien l’avouer. Ceci est une signature, presque une griffe.

Indifférente aux vraies préoccupations des Parisiens, Mme Hidalgo veut réformer le statut de Paris. 

Pour nous parler de propreté, de sécurité, de logement, d’éducation, de places en crèche ou dans les conservatoires, des impôts, comme l’attendent depuis deux ans les Parisiens ? Nenni.

Mme Hidalgo n’a qu’une obsession : supprimer  les exécutifs locaux des 1er, 2eme 3eme et 4 eme arrondissements pour sécuriser son assise électorale en supprimant un maire de droite élu au 1er tour et en supprimant le 4ème arrondissement qui était en balance lors des dernières élections municipales.

Une disparition masquée par un projet de fusion de la Ville et du Département sans réelle économie à la clé et le transfert timide de quelques pouvoirs de police très loin de dessiner une police municipale que la maire, en vérité, ne veut pas.

Elle prétend que nos 4 arrondissements centraux ne comptent pas : nous sommes trop peu nombreux. Que dira-t-on alors des "petits" arrondissements voisins comme le 5eme et le 9eme par exemple à côté de la nouvelle entité créée.

Au-delà de l’attachement des Parisiens à leurs arrondissements, comment peut-elle ignorer que ceux-ci attirent énormément. Le 1er compte à lui seul plus de 80 000 emplois le jour… Cette activité intense génère beaucoup d’actions complémentaires, associatives, caritatives. Cette situation au centre de la métropole exerce une attraction, une animation, une vie qui n’a rien à voir avec les statistiques démographiques.

Selon la première édile,  les écarts de population avec les "grands arrondissements" génèreraient des disparités dans la qualité de service rendu aux "usagers". En clair, si vous êtes bien reçus dans nos "petites" mairies d’arrondissement, que l’on vous consacre de la disponibilité, ce n’est pas bien ! Il faut niveler par le bas et uniformiser.

Mme Hidalgo feint d’oublier que les Parisiens comme les Français n’attendent aujourd’hui  qu’une chose de leurs élus : être à leur écoute, être à leur côté au quotidien de manière à trouver des solutions concrètes à leurs problèmes. Le maire d’arrondissement remplit cette mission.

Ceci s’appelle la démocratie de proximité. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 18/03/2016 - 12:11 - Signaler un abus Pourquoi les espagnols, italiens, grecs, coréens...

    de deuxième et troisième génération d'immigrants ( tiens, tiens...comme les arabes?...) comprennent-ils autant d'anti-France dans leurs rangs? Les Francais feraient bien de se poser la question d'une éducation idéologisée et formatrice, qui conditionne les cerveaux les plus faibles de nos "Mediteranneens et asiatiques importés", alors que ceux qui parviennent à détruire le moule sont parmi les meilleurs des Français?...

  • Par 28furka - 18/03/2016 - 20:47 - Signaler un abus apres tout

    les parisiens lui ont donne une majorite et bien maintenant mangez donc votre merde

  • Par Deudeuche - 19/03/2016 - 07:49 - Signaler un abus @28furka

    Oui c'est comme la France avec Hollande. Et comme Hollande et les nouvelles régions. On redécoupe socialiste, on supprime les fiefs de droite et l'on engage des gens du clan Solferino comme fonctionnaires municipaux ou territoriaux.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marc Mutti

Marc Mutti est adjoint au Maire du Ier arrondissement.

Voir la bio en entier

Catherine Michaud

Catherine Michaud est conseillère du IIème arrondissement

Voir la bio en entier

Jean-Marie Vinas

Jean-Marie Vinas est Président de l’UDI IIIème

Voir la bio en entier

Jean-Pierre Plonquet

Jean-Pierre Plonquet est conseiller du IVème arrondissement

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€