Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 23 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Marine Le Pen lisse et "macronise" son propos

Marine le Pen était l'invitée de l'Emission Politique sur France 2 hier soir. C'était pour elle, l'occasion de réaffirmer ses engagements notamment sur la sortie de l'euro, cinq mois après son débat raté d'entre-deux tours de présidentielle face à Emmanuel Macron.

Changement de ton

Publié le
Quand Marine Le Pen lisse et "macronise" son propos

Adoucir le ton, arrondir les angles, lisser l'image. Tout au long de "L'Émission politique" de France 2, hier, Marine Le Pen a bien veillé à corriger l'impression d'agressivité extrême qu'elle avait laissée lors du fameux débat télévisé de l'entre-deux-tours de la présidentielle. Sur la forme, et le choix des mots, cela en devenait presque caricatural... Le hashtag sur le harcèlement des femmes, #balancetonporc ? Elle juge "la phrase brutale et injurieuse". La refondation du FN, parti dont on sait, depuis 40 ans, qu'il ne souffre pas l'idée d'un début de courant en interne, la culture de l'autocratie étant de tradition dans le mouvement lepéniste ?

Elle souhaite désormais "un fonctionnement moins vertical, plus horizontal dans le mouvement". On pouvait même tomber de sa chaise, ou en rire carrément, quand le langage de Marine Le Pen, consciemment ou non, en vient à emprunter à la sémantique macronienne : évoquant son parti, elle souligne qu'il s'agit "de terminer notre transformation en parti de gouvernement". Ah, la "transformation", la réforme Macron à tous les étages a même envahi le propos télévisé de la Présidente du FN !

L'intention "mariniste" est, en tout cas, de tenter de ne plus donner trop prise à ceux qui la rangent, classiquement, dans la catégorie d'extrême droite. Lisser l'image, vous dit-on. Les membres d'un groupuscule d'extrême droite violent, dont un membre a été assesseur du FN, viennent d'être arrêtés ? L'un d'entre eux appréciait beaucoup la petite nièce Marion Maréchal Le Pen ? Elle jubile en relevant qu'elle écarte toute "vision outrancière ou caricaturale", "on ne peut me faire le procès de complaisance" avec ceux qui traduisent leur extrémisme idéologique en actes violents. Elle insiste, enfonce le clou, comme pour se distinguer de la nièce potentielle rivale: la violence contre les politiques et les mosquées, précise-t-elle encore, est "inadmissible", "elle doit être condamner lourdement".

La sortie de l'Euro ne doit plus être un marqueur

L'effort de "modération" du propos lepéniste, sur le fond, aboutit aussi à reporter aux calendes grecques l'hypothèse de la sortie de l'Euro. "La peur des Français", dans ce cas (contrairement au cas des attentats), est invoqué pour ne pas appliquer le programme FN de la présidentielle. Le sujet de l'Euro ne doit plus être un marqueur central de la politique économique du parti, la démission de Florian Philippot se voit ainsi justifiée. Pour elle, une seule priorité s'impose désormais, "la souveraineté territoriale", "rétablir nos frontières" hexagonales. La "souveraineté monétaire",elle, bien après, on ne sait pas vraiment quand, ni pourquoi, viendrait éventuellement "clôturer" le processus. Léa Salamé relance, ne comprenant pas bien si la "sortie de l'Euro" est toujours, à terme, inscrite au programme du FN ?  "Nous allons voir", lâche simplement Marine Le Pen, comme tombée, sémantiquement parlant, dans une macronite aïgue : sa position, commente-t-elle, est "pragmatique, pas idéologique" !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 20/10/2017 - 10:48 - Signaler un abus Propagande

    Dès la première phrase de cet article, on a compris : ceci est un torchon de propagande débile ! Ce que Marine a surtout dit sur le ''fameux débat'', c'est que son analyse sur la personnalité et les projets de Macron se révèle dramatiquement exact. Sur l'Euro, Léa Salamé a fait semblant de ne pas comprendre, mais c'est pourtant simple : les discussions sérieuses sur les réformes indispensables, débuteront lorsque la crise financière aura explosé. Cela pourra commencer par une faillite de l'Italie. Le médecin qui l'a aggessé sur les vaccins était un affabulateur haineux. Marine n'est pas médecin et il l'intimidait avec des inexactitudes. Un vaccin Rougeole ou Hépatite B, pratiqué pendant l'enfance, ne protège plus à l'âge adulte. Les vaccins méningite ne protègent que contre quelques souches. Quant à l'énorme scandale de ''l’adjuvant aluminium'', il grossit à vue d'œil !

  • Par Anguerrand - 20/10/2017 - 10:56 - Signaler un abus MLP devient centriste

    En dehors de l'immigration ou elle a tout de même édulcoré son message et l'€ - Europe ou le message est plus brouillé que jamais, elle pourrait s'allier à Bayrou. Rien de convainquant, MLP est finie et le FN ne s'en sortira qu'avec MMLP, le maire de Béziers ou Collard. Elle retrouvera le dernier resultat très douteux de 99,9% de sa dernière élection. Beaucoup d'électeurs ont constaté qu'elle n'avait pas la carrure pour être presidente d'autant que l'économie est une science qui la dépasse.

  • Par vangog - 20/10/2017 - 11:52 - Signaler un abus Excellente et moderne prestation de Marine Le Pen!

    Si même l'extrême-observateur jean-philippe Moinet a été convaincu par Marine Le Pen, alors, c'est encourageant pour la suite...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Philippe Moinet

Jean-Philippe Moinet, ancien Président de l’Observatoire de l’extrémisme, est chroniqueur, directeur de la Revue Civique et directeur éditorial de l'Hôtel de l'Industrie/Société d'Encouragement pour l'industrie nationale. Son compte Twitter : @JP_Moinet.

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€