Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 30 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand François Hollande réduit l’état d’urgence économique à un simple tremplin politique personnel

Les Français comme les analystes politiques attendaient beaucoup de la conférence pour l'emploi de François Hollande hier. Mais déception ! A part quelques mesures déjà annoncées ou floues, le président de la République a surtout marqué son territoire politique en vue de 2017. Ouverture à droite en termes d'idées économiques, absence de Macron ou encore discours sécuritaire en toile de fond, les exemples sont nombreux... Et criants !

Doctor Normal et Mister Cynique

Publié le
Quand François Hollande réduit l’état d’urgence économique à un simple tremplin politique personnel

Atlantico : Dans son discours, François Hollande a beaucoup parlé d’El Khomri (ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social) et très peu d’Emmanuel Macron, son ministre de l’Economie qui n’était d’ailleurs, de façon assez surprenante, pas présent. Est-ce sur ce point une façon de donner des gages à sa gauche ? Qu'est ce que cela signifie pour Macron ?

Jean-Jérôme Bertolus : Il cite le nom de Macron dans son discours quand même. Il dit d’ailleurs le « Ministre Macron ». Il faut savoir qu’Emmanuel Macron est clairement un agitateur du pays qui peut parfois agacer le Président mais qui a son feu vert pour avancer des idées. Maintenant, il faut le reconnaître que c’est dans le but, de temps en temps, d’irriter Manuel Valls. Mais ce qui est évident, c’est qu’à un an de la présidentiel, on ne peut pas tout se permettre et c’est pour cette raison que la loi Macron 2 va disparaître dans un texte Myriam El Khomri.

Le Président remplace un agitateur d’idées par une technicienne plus rodée politiquement. Celle-ci va ensevelir une réforme qui se voulait novatrice mais sous une autre qui aura néanmoins le mérite de ne pas mettre le feu aux différents corps de métier influents, et ce à quelques mois d’une présidentielle compliquée. Hollande ne tue pas Macron mais il l’utilise pour ce qu’il sait faire, à savoir son franc-parler tout en s’en éloignant pour son côté trop peu politique.

35h, indemnité chômage, etc. Peut-on parler d’un pied de nez politique en direction de la droite la droite, même s’il ne va pas jusqu’au bout de ces idées "empruntées" au final ?

Jean-Luc Mano : Hollande a appris au moins une chose de Sarkozy, c’est l’art de la triangulation, c’est-à-dire d’aller chercher des thèmes chez l’adversaire et les reprendre à son compte. Sarkozy l’a beaucoup fait et Hollande s’y met puisqu’effectivement il brise un certain nombre de tabous de la gauche (droit du travail, indemnisation du chômage, etc.). Mais ce n’est pas du tout nouveau. Le pacte de compétitivité accordé aux entreprises était déjà assez éloigné de la culture de la gauche française.

Il se positionne très clairement sur des thèmes qui sont ceux de la droite depuis 15 ans. Mais il les reprend à sa manière, à savoir en prenant en compte sa gauche. Il fait donc la synthèse entre sa droite et les frondeurs. Conséquence : ses idées sont amoindries. Il ne dit pas qu’il va supprimer les 35 heures par exemple mais il préfère annoncer qu’il va donner plus de libertés dans le dialogue contractuel au sein de chaque entreprise. Il contourne donc la question sans s’attaquer de front à l’icône que représentent les 35 heures pour son camp.

Il faut se mettre à sa place, cette longue phase de conversion est très difficile à tenir pour lui. Il l’a déjà fait sur les questions sécuritaires et il le fait de plus en plus en adoptant aussi une pensée plus libérale sur les questions économiques et sociales. Mais compte tenu de sa situation sur l’échiquier politique, il a besoin de faire des acrobaties avec un peu de souplesse.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gilly - 19/01/2016 - 07:25 - Signaler un abus M. Bertolus

    Vous devriez vous contenter de la brosse à reluire sur I-Télé. Vous risquez la tendinite à trop vouloir en faire. Comment pourrez-vous ensuite continuer à cirer les pompes de Flanby ?

  • Par pandore - 19/01/2016 - 08:55 - Signaler un abus Qu'est ce qu'on veut en 2017 ???

    Hollande n'est pas un homme politique, à tout le moins un politicien et probablement plus sûrement un politicard....Roué, rusé, renard, mais certainement pas un grand dirigeant d'un grand pays. Et au delà de cela, il reste à mes yeux un diviseur de la FRANCE ( Mariage pour tous....) un menteur ( baisse du chômage, retour à la croissance...) un obsédé sexuel casqué qui fait honte à la FRANCE, un piètre analyste de la souffrance des Sans-dents, des pigeons, des petits commerçants, artisans ou patrons de petites entreprises, un bien mauvais visionnaire ( ne sachant où et vers quoi il veut diriger la FRANCE ....atermoiements, procracinations, indécisions, fourberies...). Enfin, un hypocrite qui se vautre d'une façon éhontée dans les commémorations, les anniversaires, plus attaché qu'il est à l'image ou à la forme qu'au fond des choses. Il est irrespectueux de sa propre fonction en cela il avilit la FRANCE et les FRANÇAIS. Peut-on réélire ce genre d'individu qui aura ( en 5 ans ) mis la FRANCE dans un piteux état????? Tout Sauf Lui !!!!!!!!!

  • Par Camtom - 19/01/2016 - 09:23 - Signaler un abus Gilly

    J'allais mettre le même genre de commentaire que le vôtre... Ravie de voir que je ne suis pas la seule à trouver serviles les analyses "leche-boules" de Bertolus sur iTélé! Ha il l'aime son président et il en déploie des efforts pour nous le présenter sous un jour admirable!!

  • Par Borgowrio - 19/01/2016 - 10:05 - Signaler un abus Fast-cheking

    Ils se sont donnés le mot . A l'instar de Mr Bertolus , les économistes de plateaux télé lancent la campagne de pépère et prétendent qu'il avance doucement mais surement ..." A petit pas" ... On comprend ce que sera le thème de sa campagne ... Le fast-cheking , ou , livrer des chiffres et des faits approximatifs, voire faux dans les débats , dans un but de manipulation de l'opinion

  • Par Borgowrio - 19/01/2016 - 10:12 - Signaler un abus Fact-checking ( Christophe De Voog )

    Moi et les anglicismes ...

  • Par vangog - 19/01/2016 - 11:08 - Signaler un abus "Urgence pour l'emploi"

    Ça veut dire qu'en trois mois il n'y aura plus un chômeur en France? ( même s'ils sont tous en formation). Allez, je lui donne six mois, et on ne parle plus de chômage excepté dans les livres d'histoire française (les historiens gauchistes écriront que c'était la droite, la responsable...)

  • Par cloette - 19/01/2016 - 11:21 - Signaler un abus @Pandore

    Bonne synthèse !!!

  • Par Texas - 19/01/2016 - 12:51 - Signaler un abus Les Socialistes...

    ....et Dugenoux veulent conserver le pouvoir ? . Qu' ils le conservent ! . Tant qu' à faire sombrer une idéologie et un système ( Soviétique ) , autant que ce soit avec eux au pouvoir . Les Sans-Culottes ( ou Sans-Dents ) feront le reste .

  • Par jurgio - 19/01/2016 - 14:13 - Signaler un abus Il y a un certain ridicule

    à défendre un aventurier des couloirs politicards, incapable sur tous les fronts, mais qui, par « népotisme », parvient à se maintenir sur son siège en s'aidant de médias soudoyés, de thuriféraires patentés et autres prosélytes de la bien-pensance. Cependant, ne soyons pas trop sévères puisqu'à force de côtoyer ces indigents du pouvoir, il existe, paraît-il, un réel « syndrome de Stockholm »

  • Par Vincennes - 19/01/2016 - 19:43 - Signaler un abus @Pandorre.....n'oublions pas, non plus, le MARIVAUDAGE

    avec la « Ministre bis de la culture au culot monstre », nommée ainsi par l'entourage pour avoir transformé l'Elysée en succursale de sa Sté de production puisqu’elle y reçoit ses « clients », à la bonne santé des français !!! VALEURS ACTUELLES nous apprend, également, qu’elle figure parmi les 4 finalistes (sur une soixantaine de projets déposés) retenus/supervisés/présélectionnés par la MAIRE DE PARIS (très copines), afin de participer à la création d'un "cinéma du futur"…..n’hésitant pas à proposer comme Architectes son FRERE+sa belle sœur et comme associé NIEL ( pauvre actionnaire du journal du Président « le Monde » !! La grande famille tuyau de poële Hollandaise….. REPUBLIQUE du marivaude et du COPINAGE si l’on considère, qu’en trois ans, ce ne sont que des nominations de complaisances et ds recasâtes très discrets…..le pouvoir socialiste faisant main basse sur l'Etat en satisfaisant l'appétit des courtisans (e) UNE REPUBIQUE IREPROCHABLE/IRREPROCHABLE ……en quelque sorte sans que cela ne tourne en boucle sur les chaines dites "en continu" ECOEURANT.......les Français n'étant bons qu'à payer les TURPITUDES ds socialos

  • Par pandore - 19/01/2016 - 21:55 - Signaler un abus Et pourtant.......

    @ Vincennes Vous avez raison. Et pourtant le MOI JE face à Sarkozy en 2012 nous avait promis que jamais au grand jamais il ne ferait, ni ne tolérerait, ni n"accepterait, ni, ni, ni,....bref les leçons de morale, de vertu politique. Que reste -t-il ??? près de 4 ans après ???? Comme son maître avant lui - Mitterrand - tromperie, ruse, prévarication, mensonges, et comme l'autre François ; utilisation des deniers de l'Etat à son profit personnel. Nous avons élevé Mazarine, nous nourrissons Julie....Quand va-t-on ouvrir les yeux ????

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Jérôme Bertolus

Jean-Jérôme Bertolus est un journaliste politique français. Spécialiste des questions de l'Elysée et du Gouvernement pour i-Télé, il a déjà publié divers ouvrages dont Tir à vue: La folle histoire des présidentielles, avec Frédérique Bredin, aux édtions Fayard, 2011 (disponible ici). 

Voir la bio en entier

Jean-Luc Mano

Jean-Luc Mano est journaliste et conseiller en communication chez Only Conseil, dont il est le co-fondateur et le directeur associé.

Il anime un blog sur l'actualité des médias et vient de publier Les Perles des politiques.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€