Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand la Cour des comptes provoque la fureur des médecins libéraux

Dans un rapport dénonçant les déficits de l'Assurance maladie publié ce mercredi, la Cour propose d'adopter plusieurs mesures coercitives envers les médecins, afin de réaliser des économies et de mettre fin aux déserts médicaux.

Potion amère

Publié le
Quand la Cour des comptes provoque la fureur des médecins libéraux

Atlantico : Qu'avez-vous pensez des propositions de la Cour des comptes concernant les hôpitaux et la question de la relation de ceux-ci avec les villes ?

Jean-Paul Hamon : Les solutions que nous proposent tous ces beaux hauts-fonctionnaires sont un petit peu ringardisées et pour tout dire décevante. Ils auraient pu insister sur le fait que la démographie libérale est complètement désastreuse. Et proposer autre chose pour la collaboration vitale qui s'impose aujourd'hui. Normalement il devrait s'agir de gens qui savent compter. Ils savent donc que l'hôpital s'épuise dans des tâches qui n'ont rien d'hospitalières. Et ce du fait de la tarification à l'activité, et du fait bien entendu du remboursement de leurs dettes qui sont colossales, et qui s'élèvent aujourd'hui à 24 milliards d'euros.

Nous avions demandé d'effacer la dette hospitalière et de supprimer l'AD2A.

Au lieu de cela, ils ne proposent que de baisser la tarification à l'activité. Mais l'urgence de la situation, qui impose une vraie collaboration entre la ville et l'hôpital, de façon d'arrêter de générer des dépenses colossales - rappelons que la France dépense 15% de plus que la moyenne européenne, pour un coût de 18 à 20 milliards - c'est de réorganiser le système de soin. On attendait dans cette perspective autre chose de la part de la Cour des Comptes qu'une régulation de l'installation des médecins en zone dite "surdotée". La Cour des comptes ne doit quand même pas ignorer que Paris a perdu 25% de ses médecins généralistes en 10 ans, et que dans les 8 ans à venir, il va y avoir 25% de généralistes en moins. 

Donc oser proposer des mesures totalement ineptes montre que ces grands magistrats ne sortent pas souvent de la rue Cambon.

Le revers de ce problème dans ce rapport n'est-il pas la question de la désertification médicale ?

Sur les déserts médicaux, encore une fois, c'est relativement simple. J'ai eu l'occasion de me rendre dans un de ces "déserts", à Royère-de-Vassivière dans la Creuse, où la population est extrêmement disséminée sur un large territoire, les médecins de Vassivière se sont entendus avec les autres communes et plutôt que de faire une maison de santé, chose à la mode qui aurait imposé au patient de faire jusqu'à 40km pour venir dans cette maison, ils ont partagé leurs fichiers, répartis leurs vacances et demandé au maire de loger les internes pour que ces derniers puissent découvrir un exercice libéral de proximité qui est passionnant à exercer. Ces quatre médecins ont actuellement deux collaborateurs libéraux qui sont d'anciens internes. La Fédération des Médecins de France propose de doubler le salaire des internes qui iraient faire leurs stages dans ces déserts médicaux, propose de les loger et de payer leurs transports. Ces mesures-là sont efficaces, à Royère-de-Vassivière où ces médecins touchent des petites primes et sont logés, en Corse où les internes ont un salaire doublé, la démographie redémarre. Et à Belle-Ile-en-Mer, où ils sont logés, la démographie est passée en cinq ans de 3 médecins installés à 8 médecins installés. Ce sont des mesures qui fonctionnent, et que la Cour des Comptes aurait bien fait de tout simplement ignorer, et même aurait dû valoriser.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gilbert perrin - 30/11/2017 - 10:01 - Signaler un abus pauvre hopital !!!

    qui souffre du manque de rigueur d'exécution !!! Quand va t'on vérifier, controler par des gens neutres, l'activité des services et son exécution... J'ai pas ailleurs écrit des commentaires sur les budgets qui sont le résultat de ma longue expérience de l'hôpital, c'est devenu le laxisme complet auquel s'ajoutent, corruption, fraude, mensonges dont patissent LES PATIENTS et LEURS FAMILLE.....Gilbert Perrin

  • Par GP13 - 30/11/2017 - 11:23 - Signaler un abus Triste vérité

    Les sages de la rue Cambon sont devenus fous!! Ils conseillent brutalités et mesures dictatoriales, dont la mise en œuvre produirait l'inverse du résultat escompté. Ils confirment clairement que la convention médicale, véritable piège à cons pour les médecins, ne sera pas réanimée. Et si les médecins, enfin désillusionnés, prenaient enfin toutes leurs libertés ??

  • Par vangog - 30/11/2017 - 11:25 - Signaler un abus Enfin un professionnel qui évoque ce qu’l connaît!

    Et il en parle bien de la medecin, J.P. Hamon! Ses solutions sont autrement plus intelligentes que les solutions socialo-fillonostes consistant à rajouter une enieme agence au mille-feuille...Mais la cour des comptes est peuplée d’ex-politicards gauchistes...ils ne proposeront que des solutions gauchistes...sans fin!

  • Par wwmat - 30/11/2017 - 15:15 - Signaler un abus Me concernant,

    Ayant deux médecins généralistes retraités dans ma famille, je suis scandalisé par le fait que dans ma région il faut prendre RDV deux jours avant pour avoir la chance d’en voir un et même si vous êtes au plus mal aucune visite ne vous sera accordée, à vous de vous débrouiller (et je vie dans le genevois, pas en Corrèze). Donc oui je pense qu'il faut OU légiférer OU supprimer le numérus clausus.

  • Par walchp - 30/11/2017 - 17:37 - Signaler un abus Réponse à wwmat

    Les naïfs pensent que le numerus clous vient de l’ordre des medecins ce qui est fantaisiste. Mais ils pensent aussi que supprimer la sélection à l’entrée nous donnera plus de médecins Fac de lettres: aucune sélection . Avant d’arriver en 3 année ( licence): 60% d’abandon! Et encore licence de lettres il suffit de savoir lire et écrire. Au terme de 8 ans de médecine on aurait 80% d’abandon et ne parlons pas des specialités et des concours hospitaliers!!le seul résultat serait d’avoir des profs obligés de faire cours a des amphi surpeuplés d’incapables pendant des années pour un résultat nul.ou envisagez vous de baisser le niveau comme au bac? Le jours où vous tremblerez vraiment pour votre peau vous serez content de trouver un praticien fruit d’une Sélection impitoyable quitte à attendre une semaine !!!

  • Par kelenborn - 30/11/2017 - 20:44 - Signaler un abus walchp

    Ah oui et...elle se fait comment la sélection ? sur la capacité à apprendre par coeur. Tout montre que le numérus clausus n'a pas élevé la qualité du corps médical loin s'en faut! Il y avait deux médecins dans mon bled : l'un s'est suicidé et....ses patients ne peuvent que le remercier d'avoir eu ce courage. L'autre m'a un jour presque diagnostiqué un cancer du poumon qui a été guéri en 3 séances chez le kiné et je ne parle pas d'une stagiaire de la fac de médecine de Paris, prenant un air ahuri quand je lui ai demandé pourquoi, ce qu'elle avait diagnostiqué étant viral elle me prescrivait des...antibiotiques . Comme je l'ai déjà dit, la profession d'avocat n'est pas soumise à numérus clausus et la sélection fait ensuite son oeuvre! Pour le reste, les sept années d'études que l'on nous ressert c'est le lot de tous les étudiants en droit ou en économie qui ne peuvent rien espérer sans un master ! Et , ultima petita, meurt on plus vite dans les pays qui ont plus de médecins?

  • Par kelenborn - 30/11/2017 - 20:45 - Signaler un abus Enfin un professionnel qui évoque ce qu’l connaît!

    Ca doit te faire tout drôle!

  • Par lilasbleu - 30/11/2017 - 22:48 - Signaler un abus courage

    augmenter le numerus clausus est une aberration, en comparant les avocats et ls médecins, vous oubliez que l'acte médical est remboursé SS et ..pas celui de l'avocat. Le tri se fait sur des critères différents , sans doute la qualité Belle ile :6000habitants et 8 médecins, c'est une aberration et au delà des besoins: donc dépenses inutiles et redondances JP Hamon a raison de dire que la tarification des médecins est indécente, c'est la cause des déserts médicaux et du la désaffection des jeunes médecins pour la médecine libérale les maisons de santé sont l'équivalent des dispensaires, retour en arrière de plus de 100 ans, très confortable et rémunérateur pour les professionnels de santé , catastrophique pour le patient les dépassements d'honoraires sont un faux problème, quand ils sont raisonnables: JP Hamon dit bien que les médecins Français sont sous payés (1/2 des médecins européens dans un pays hyper fiscalisé le vrai problème de la prise en charge des patients est l'accès au soin, au meilleur soin, le plus performent, dans le cas contraire cela s'appelle une perte de chance, ce peut être mortel !!! ceux qui ont eu une maladie grave le savent

  • Par lilasbleu - 30/11/2017 - 22:50 - Signaler un abus courage

    ce qui manque aux décideurs est le courage et la méconnaissance de la base, du réel nous ne sommes

  • Par lilasbleu - 30/11/2017 - 22:53 - Signaler un abus courage

    nous ne sommes pas sortis de l'impasse, je suis pessimiste pour l'avenir de nous, patients. La SS devrait être mise en concurrence ...

  • Par lexxis - 01/12/2017 - 07:12 - Signaler un abus LA COUR DES COMPTES: À QUOI CELA SERT?

    La Cour des comptes, ce sont des fonctionnaires - pas forcément compétents cf. Hollande - qui jugent d'autres fonctionnaires. Non, non, ne vous récriez pas, il n'y a aucun conflit d'intérêts, mais ne vous étonnez pas que lorsque ces gens-là aventurent leurs recommandations sur le secteur privé, ce ne soit pas vraiment une référence. En plus, à l'inverse d'autres autorités de contrôle à l'étranger, la Cour des comptes ne sanctionne quasiment pas et elle n'est comptable d'aucune économie à réaliser: la belle vie, enfin je veux dire pour ses magistrats, pas pour le contribuable!

  • Par Citoyen-libre - 01/12/2017 - 09:33 - Signaler un abus Ils sont bons !

    Certainement que c'est une profession qui sait très bien défendre son pouvoir d'achat. On nous dit que nous avons la meilleure médecine du monde. C'est surement vrai, à condition d'être un peu informé et de se taper plusieurs médecins pour avoir enfin un diagnostic cohérent (sorti du rhume). Autre phantasme, ils font beaucoup d'années d'études. Ah bon, et que font les ingénieurs, informaticiens, et autres matheux tout au long de leur carrière, s'ils ne veulent pas être mis dans un placard ??? Autre petit exemple : 46 euros pour simplement remplir un questionnaire avec un anesthésiste, une semaine avant l'intervention. Par internet, on arriverait au même résultat. La réalité, c'est qu'avec les dentistes, ils forment une caste, et il vaut mieux ne pas être trop démuni pour arriver à se faire un peu soigner. Dans mon village, vendredi, samedi, dimanche, si vous avez un problème faites le 15 dit mon généraliste.(et ils sont 3).

  • Par JLH - 01/12/2017 - 11:30 - Signaler un abus @lexxis déshérence du politique

    et en plus il n'est pas dans le rôle des juges de la Cour de proposer des solutions politiques, que je sache ce ne sont pas des élus, mais il est vrai que dans cette ambiance de déshérence du politique, la nature ayant horreur du vide, d'une manière générale, nos fonctionnaires gouvernent, ils ne sont mauvais par essence ce n'est pas le sujet, mais ce n'est pas leur rôle. De mémoire la cour des comptes a été constituée par St Louis pour que soient contrôlés les comptes du royaume pendant sa croisade. Il a souhaité qu'elle soit séparée de la Curia Regis, c'était plus prudent, mais ses gènes sont ceux du contrôle des comptes, pas des choix politiques dévolus justement à la Curia Regis. Entre autre, c'est justement au temps de St Louis qu'a été mis en place la comptabilité à parties doubles.

  • Par JLH - 01/12/2017 - 11:36 - Signaler un abus quant au problème des médecins

    j'ai écrit ceci hier en expurgeant le début que j'ai développé au desuus: le marché reprend ses droits, en médecine nous sommes actuellement dans la même situation qu'en URSS il y a 30 ans, les produits au prix réglementé étaient introuvables et de faible qualité, mais au marché noir, plus cher vous trouviez tout et de bonne qualité. Loin de moi l'idée que les médecins au tarif "secu" soient mauvais et les secteurs 2 sont meilleurs, mais le marché reprend le dessus, et les médecins au tarif spoliateur de la sécu s'en vont, les autres en faible nombre d'ailleurs sont plus facile à trouver. Le marché n'est pas un vain concept, c'est une réalité même pour la santé. Je précise : je ne suis pas médecin et faiblement consommateur, mais comme je veux être bien et vite servi quand j'ai besoin, je préfère user de mes relations et payer un peu plus cher. Arrangez vous, braves collectivistes, pour faire aussi bien, après on pourra discuter, mais je suis tranquille vous vous enferrerai dans vos absurdités idéologiques.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Hamon

Jean-Paul Hamon est président de la Fédération des médecins de France.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€