Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 26 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le PS est-il devenu une machine à alimenter le vote FN ?

Ce dimanche, le candidat PS a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. A l'annonce du résultat, les militants socialistes ont hué le candidat FN, qualifié pour le second tour.

Défaites

Publié le - Mis à jour le 20 Juin 2013

Atlantico : Ce dimanche, le candidat socialiste est arrivé derrière celui du FN et a été éliminé dès le premier tour des législatives partielles de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, ancien fief de Jérôme Cahuzac. Quelle est la part de responsabilité du PS dans cette progression du FN? 

Laurent Pinsolle : La part de responsabilité du Parti Socialiste est colossale. Le vote de Villeneuve-sur-Lot a un double sens :

 

François Hollande avait été élu sur un triple agenda : une forme plus modeste, une relance de la croissance pour réduire le chômage et les inégalités et la lutte contre la finance.

Si la forme est plus modeste que celle de son prédécesseur, les Français sont préoccupés par le manque de volontarisme et d’action de l’équipe au pouvoir, qui semble ballottée par les flots, alors que son prédécesseur semblait au moins un peu plus actif et réactif. L’ancien candidat socialiste avait également été élu pour réorienter l’Europe vers des politiques plus favorables à la croissance. Et au lieu de la relancer, elle a encore diminué, au point que le pays est entré en récession et subit une nouvelle forte hausse du chômage.

Enfin, les électeurs n’ont pas l’impression que l’équipe au pouvoir a véritablement changé la donne sur la réforme de la finance puisque le président de la Société Générale a révélé que le projet gouvernemental n’allait affecter qu’1% de ses actifs. Le gouvernement ne satisfait personne. La gauche lui reproche son manque d’action pour la croissance et l’emploi et de privilégier la baisse des déficits. La droite lui reproche les multiples hausses d’impôt.

Le deuxième sens du résultat de cette élection, c’est bien sûr une sanction contre le parti de Jérôme Cahuzac. Les électeurs sont sidérés que François Hollande ait mis à la tête du budget (et donc de la lutte contre la désertion fiscale) une personne qui avait caché son argent en Suisse. Tout le volet moral de sa candidature est profondément ébranlé par cette affaire.

En fait, beaucoup d’électeurs ont l’impression d’avoir été trahis sur la plupart des plans. Et encore, la sanction est limitée par le spectacle peu motivant donné par une UMP qui n’est pas sortie de sa querelle des chefs et pénalisée par les multiples affaires dans lesquelles certains de ses chefs sont impliqués.

Jean-François Kahn : En raison de son refus de regarder en face les questions dérangeantes comme l'immigration et l'insécurité, de son refus de prendre en compte les revendications des petits artisans et des petits commerçants, de son discours "boboïsant" sur les questions sociétales au détriment des questions sociales, la responsabilité de la gauche est importante. La presse, qui représente la gauche bourgeoise et petite bourgeoise, a également une responsabilité importante.

Mais la droite a également une part de responsabilité. L'UMP de tendance "copéiste"  est ressentie comme disant la même chose que le FN, mais en moins social et en plus patronal. Logiquement, un électorat populaire en colère, va préférer le FN.

Si pour le PS cette élection est un désastre, il s'agit également d'un vrai échec pour l'UMP. En dépit du marasme actuel du PS, la droite n'a pas progressé depuis les dernières législatives. Dans cette circonscription, le candidat de l'UMP fait exactement le même score qu'en 2012. Malgré l'échec du gouvernement, la crise économique qui s'aggrave et l'affaire Cahuzac, il plafonne à 28%. Cette élection est avant tout une nouvelle manifestation du rejet des deux grand partis de gouvernement. 

Bruno Cautrès : Il faut tout d'abord prendre le recul de l'analyse des résultats. Comme l'ont montré mes collègues de Sciences po, par exemple Thomas Guénolé, il n'y a pas eu de montée spectaculaire du vote FN lors de cette élection législative partielle. L'augmentation spectaculaire en pourcentage des suffrages exprimés par rapport à 2012 (+11 points de pourcentage) dans cette circonscription cache en fait une relative stabilité en pourcentage des électeurs inscrits et un légère progression en bulletins de vote. C'est l'augmentation de l'abstention (64% de participation en 2012 et seulement près de 46% en 2013) qui est importante. Et n’oublions pas que l’UMP n’enregistre pas non plus de progression forte même si son candidat arrive en tête du premier tour.

Néanmoins, et notamment du point de vue politique, pour le PS cela pose de nombreuses questions : cela fait à présent huit élections législatives partielles qu'il perd depuis 2012. Si chacune est un cas à part, cela commence néanmoins à faire beaucoup et à poser des questions à gauche et pour le gouvernement : ces mauvais résultats électoraux viennent comme en écho de l'impopularité de l'exécutif malgré quelques récentes et légères remontées de la popularité. Sans compter les voix qui commencent à se faire entendre à gauche : les grands choix économiques, marqués par un compromis entre les faibles marges de manœuvre économiques et la recherche de la compétitivité, représentent-ils un centre de gravité qui convient à toute la gauche ? Et ces questions réveillent les débats sur le rapport de la gauche de gouvernement au « changement » et aux milieux populaires, qui constituent aujourd’hui une solide assise du vote FN.

Le PS fait-il preuve d'un déni de réalité ?

Laurent Pinsolle : Oui, le PS fait preuve d’un déni de réalité. Il y a un écart criant entre ce que dit le gouvernement et la réalité qui explique ses huit défaites consécutives. Quand Arnaud Montebourg dit qu’il a sauvé 60 000 emplois sur 70 000 qui étaient menacés, personne ne le croît. Le plan social de PSA seul représente plus de 10 000 emplois perdus. Et on ne compte pas Renault, Goodyear, Continental, Arcelor, Sanofi… A force de dire n’importe quoi, le gouvernement perd toute crédibilité.

Il en va de même quand le gouvernement se glorifie d’avoir réorienter l’Europe vers plus de croissance alors même que la zone euro en est à 6 trimestres consécutifs de récession ! L’écart entre le discours et la réalité saute aux yeux et discrédite la parole du pouvoir, au point que les Français ne semblent même plus vouloir écouter, comme le montrent les audiences décevantes de l’émission Capital dimanche soir.

Au-delà du contexte local invoqué par le président de la République, quels effets les choix politiques du gouvernement et sa posture "moralisatrice" à l'égard du FN ont pu avoir sur le résultat de cette élection et plus largement sur l'opinion ?

Jean-François Kahn : Depuis plusieurs mois, le PS s'embarque dans une fuite en avant dans les sujets sociétaux (mariage gay, PMA, prostitution) pour dissimuler qu'il est en train d'empoisonner le terrain économique et social. C'est une stratégie qui ne fait pas illusion et qui au contraire nourrit l'exaspération populaire. Dans ce contexte, il y a une vraie possibilité de progression pour le FN.

Bruno Cautrès : On ne peut comprendre ce qui s’est passé dimanche dans cette circonscription sans prendre en compte les deux aspects. Rappelons une évidence : sans l'« affaire Cahuzac », il n’y aurait pas eu de législative partielle….Et cette « affaire » touche de plein-fouet l’image d’exemplarité et de justice fiscale qu’entendent incarner François Hollande et Jean-Marc Ayrault. Un autre élément, intermédiaire entre les contextes local et national, est celui du nombre de candidats de la gauche qui étaient présents au premier tour. Le PS est encore, sur cette question, un peu « traumatisé » par le 21 avril 2002 et ses alliés ont envie de faire entendre leur différence. Enfin, il y a des éléments de contexte national : l’économie qui va mal, les annonces sur les retraites qui inquiètent, les hausses des impôts. Cette combinaison était un challenge difficile pour le candidat du PS, même dans le contexte de l’ex « fief » de Jérôme Cahuzac. Le coup de semonce parti du Lot et Garonne hier va sans doute être analysé à la loupe par la Rue de Solférino...

Le PS est-il devenu un machine à exclure ? Par quels moyens ? Que faut-il penser du Front républicain ?

Laurent Pinsolle : La gestion du débat sur le mariage pour tous a été calamiteuse. Le Parti Socialiste s’est avancé dans le débat avec une posture moralisatrice, partant du principe que tous ceux qui s’y opposaient étaient des homophobes réactionnaires, alors qu’ils auraient du admettre que la grande majorité cherchait juste à défendre leur vision de l’intérêt général. Il y a eu un manque criant d’écoute, et pas de reconnaissance de la légitimité du débat. A ce titre, l’attitude de la grande majorité des médias (qui a milité ouvertement pour le mariage pour tous) a accentué la crispation des opposants qui n’appréciaient pas d’être caricaturés et de se voir donner des leçons au lieu de débattre.

On peut se demander s’il n’aurait pas été plus pertinent de couper le débat de manière différente, d’un côté le mariage sans la parentalité, de l’autre la parentalité, l’adoption et même la PMA. Il est probable que de cette manière, un relatif consensus serait apparu pour la première partie, ce qui aurait contribué à un débat plus apaisé, puisque les lignes auraient été moins tranchées que pour la parentalité, qui était l’objet du contentieux. Mais le PS a sans doute voulu déclencher une guerre idéologique sur ce sujet pour repousser la droite plus à droite, un peu comme Nicolas Sarkozy avait cherché à cliver pour remobiliser son camp en 2012.

Sur beaucoup de sujets, le PS adopte une attitude moralisatrice et affirme qu’il n’y a que son choix qui est bon, refusant le débat démocratique (sur le traité budgétaire européen ou l’Europe en général, sur sa politique budgétaire, ou pour l’emploi), ce qui a le don de radicaliser tous les opposants. Le Parti Socialiste semble avoir complètement oublier que la démocratie, c’est justement la liberté de choix et qu’il y a forcément plusieurs choix…

Jean-François Kahn :  La gauche soixante-huitarde a toujours eu tendance à ostraciser l'adversaire. Elle le diabolise, le criminalise de manière presque systématique. C'est ce qu'illustre parfaitement le concept de populisme employé à des fins purement "disqualificatrices". Dès lors qu'on n'est pas d'accord, on est désormais "populiste".  On a également retrouvé cette logique lors du débat sur le mariage homosexuel : les personnes qui s’opposaient au mariage homosexuel venaient d'horizons très différents : il y avait des "réacs" et des extrémistes, mais aussi la droite gaulliste ou la gauche chrétienne qui s'y opposait pour des raisons intimes et profondes. Il fallait les respecter. Malheureusement, la tendance des partisans du mariage homosexuel a plutôt été de les rejeter, voire de les "fasciser"...

Concernant le Front républicain, cette stratégie est devenue complètement obsolète. Le Front national a seulement deux députés alors qu'il représente presque 20 % des électeurs. Je ne vois pas en quoi ce serait un drame qu'il soit représenté par un troisième député. Cette espèce d'alliance des contraires pour empêcher un parti d'accéder à l'Assemblée nationale donne une impression de refus de la démocratie et de la représentativité. Cela conforte le discours du Front national sur l'UMPS. De toute façon, ces élections partielles ont montré que  les électeurs ne suivent plus les consignes.

Par ailleurs à partir du moment où il y a une certaine radicalisation à droite à travers la stratégie de Jean-François Copé, cette stratégie n'a plus beaucoup de sens. Le discours du FN sur les mœurs ou la question de l'immigration est très proche de celui de Jean-François Copé et en plus Marine Le Pen a un discours beaucoup plus social que celui-ci. Elle n'est donc pas perçue par l'électorat, et notamment l'électorat de gauche, comme plus à droite que la fraction la plus à droite de l'UMP.

Que faut-il penser des réactions violentes des militants PS à l’annonce de la qualification du candidat FN (celui-ci a été hué, invectivé et traité de fasciste) ? Les militants socialistes en viennent-ils à utiliser les mêmes méthodes que ceux qu'ils veulent combattre ?

Laurent Pinsolle : Certaines réactions de militants socialistes sont franchement choquantes car le FN est un parti légal et ce faisant, ils manquent de respect pour les électeurs qui ont mis le candidat du FN devant le PS. Ces réactions ne sont clairement pas très démocratiques. Après, je ne pense pas que l’on puisse faire un parallèle entre des personnes qui se réclament de Jaurès et des personnes qui rendent des hommages Dominique Venner ou Bastien-Thiry.

Jean-François Kahn : C'est une attitude ridicule car il le candidat du FN représente 26 % des électeurs. Des deux côtés, il y a une tendance déplorable à la caricature, au paroxysme et à l'invective. On peut le voir par exemple à travers la violence inouï des commentaires sur le site internet du Figaro. De même que sous Nicolas Sarkozy des gens de gauche se livraient à des excès. Ce n'est pas bon pour la démocratie et ce qui n'est pas bon pour la démocratie fait le jeu des extrêmes. Plus encore que le PS, deux personnes font aujourd'hui le jeu du Front national : Jean-François Copé d'un côté et Jean-Luc Mélenchon de l'autre. La radicalité de leurs discours donne l'impression que Marine Le Pen est plutôt modérée. Cela la normalise et fait son jeu.

De manière générale, peut-on dire que le PS en est venu à alimenter le vote FN ? En quoi cela a-t-il pu changer la nature de ce vote  ?

Laurent Pinsolle : Complètement, le PS est le principal responsable de la montée du Front National. Quand on constate que la sociologie électorale du FN est nettement de gauche (son score est inversement proportionnel au niveau des revenus), cela est bien le signe que les classes populaires ne croient plus du tout dans le PS. Mais ceci n’est pas nouveau. Déjà, en 2002, les ouvriers avaient largement préféré Jean-Marie Le Pen à Lionel Jospin. Les classes populaires, qui sont les premières victimes de la crise (chômage, baisse de pouvoir d’achat) ne croient plus dans la capacité du Parti Socialiste à améliorer leur destin. Et comme l’UMP n’a pas été plus efficace au pouvoir, elles se tournent en masse, et logiquement, vers le plus gros parti qui s’est toujours opposé aux politiques suivies.

En outre, l’angélisme du Parti Socialiste sur les questions de sécurité et d’immigration ne passe plus du tout dans les classes populaires. Pour paraphraser Jean-Claude Michéa, le Parti Socialiste semble être devenu le parti des immigrés clandestins (qu’il veut régulariser et garder sur le territoire) et des délinquants (avec qui il faut être compréhensif). Sachant que les violences aux personnes progressent depuis plus de 15 ans, ce discours heurte les classes populaires qui sont les premières à subir cette progression des violences physiques et l’insécurité culturelle provoquée par la montée des communautarismes qu’une majorité du PS accepte, pour ne pas dire encourage. 

 

Jean-François Kahn :  Comme je l'ai expliqué plus haut, le déni de la gauche de certaines réalités a souvent alimenté la colère des électeurs, notamment celle des classes populaires. Mais, le fait que les ouvriers se détournent du vote socialiste au profit du FN n'est pas nouveau. Dans le cas présent, l'électorat ouvrier n'est pas très important dans la circonscription de Villeneuve-sur-Lot. En revanche, c'est un endroit où il y a un électorat traditionnel paysan et rural de gauche. D'après les premiers résultats, il semblerait que c'est cet électorat, très important, qui a abandonné le parti socialiste. C'est extrêmement rare et inquiétant.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Pierre - 18/06/2013 - 06:33 - Signaler un abus Ce qui est intéressant dans cette élection...

    ... ce n'est pas la montée en puissance du FN, évidente de longue date et largement attendue pour toutes les bonnes raisons citées par nos deux éditorialistes, mais la disparition presque totale du Front de Gauche ! Et le rôle des écolos... . Il est à noter que le FDG se bat contre le PS depuis le jour de l'élection de Hollande (après l'avoir fait élire), mais n'arrive pas à s'en dépètrer. Malgré de nombreux efforts ! On peut même considérer que le FDG est en voie d'éradication sur notre territoire. . On aurait pu penser que la gauche reste à gauche tout en sanctionnant Hollande et sa clique. Il n'en est rien... . Le raisonnement des électeurs serait il : si cela ne marche pas avec le socialisme, pourquoi est ce que cela irait mieux avec le communisme, cette voie extrême d'un socialisme complètement dépassé au XXIè siècle ? . Le deuxième sujet d'étonnement est le rôle pervers des écolos, fort contents de participer au gouvernement mais vraiment pas pressés de le soutenir ! . Duflot va-t-elle se présenter aux municipales à Paris, pour envenimer un peu plus la situation ? Elle est capable de grandes choses... .

  • Par legaulois - 18/06/2013 - 07:28 - Signaler un abus HOLLANDE ERREUR DE CASTING

    trés grave l'incompétence il n'a jamais risqué et tenu une entreprise il a toujours reçu son salaire du parti et de l'état comme foctionnaire sans risque le bouquet final les nominations de taubira duflot batho le drian ect des personnes coupées des réalités sans expérience

  • Par carredas - 18/06/2013 - 08:35 - Signaler un abus J.F.K. déplore la caricature et l'invective...

    Que J.F.Kahn s'offusque ici de " la violence inouïe " des commentaires sur le site du Figaro alors qu'il est lui-même l'inventeur des titres injurieux à la une du magazine Marianne laisse rêveur... Est-il cynique ou bien perd-il un peu la mémoire ? "...il y a une tendance déplorable à la caricature, au paroxysme et à l'invective " ose-t-il écrire, quand il fût le premier à les pratiquer à outrance envers N.S.. Et quel analyste politique ! Il affirme que les électeurs de Marine le Pen rejettent " la radicalité " de J.F. Copé ou J.L. Mélenchon comme si ces deux personnes et leurs idées étaient interchangeables alors que les deux "radicaux" sont Marine le Pen et J.L. Mélenchon avec une notable différence, c'est que outre l'Europe et la finance, le FN pointe les effets de l'immigration et défend le nationalisme.

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 08:39 - Signaler un abus La réponse est simple:

    Le profond désir de tourner la page de la seule bipolarité politique autorisée autoproclamée. Vient en renfort l'ostracisation des électeurs quand ils se prononcent pour le NON, quand ils ne sont pas représentés par les pseudos élites qui squattent et détournent toutes les institutions, le mépris du peuple pour bien des affaires sans oublier le droit de subir une immigration qu'il ne veut plus et qu'il ne choisit pas. Liste non exhaustive...

  • Par Yvan - 18/06/2013 - 08:40 - Signaler un abus Le militant socialiste

    Qui a hué, dîtes-vous. C'est scandaleux l'un d'eux a diffamé en direct en traitant le candidat de nazi... Pourquoi seulement hué ? Il doit être poursuivi

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 08:41 - Signaler un abus Le phénomène...

    ... ne se passe pas qu'en France, mais gagne toute l'Europe ainsi que la Russie et ne tardera pas à gagner les Etats-Unis très férus de nationalisme.

  • Par Yvan - 18/06/2013 - 08:43 - Signaler un abus L'UMP a perdu des voix entre les deux législatives

    Seul le candidat FN a progressé donc nécessairement des nouveaux électeurs viennent aussi de l'UMP, et pas seulement de la gauche

  • Par René - 18/06/2013 - 08:51 - Signaler un abus Ouvrez les yeux.

    Pourquoi le F.N. Monte ( et ça va continuer ). La France est ruinée, grâce à cette oligarchie qui nous a dirigé depuis plus de 30 ans. Lisez les livres de Jean Montaldo, vous comprendrez. Il va falloir PAYER. On va serrer la vis des Français qui travaillent. (et ce n'est que le début) Donc inéluctablement ces Français seront de plus en plus mécontents. Surtout lorsqu'on voit cette véritable injustice qui règne dans ce pays . Enormes privilèges pour nos élus et autres. Aides en tout genres pour ceux qui arrivent en France. Impunité pour les voyous. par ex. récemment des "Roms" ont tabassé un adjoint au Maire ( dans les Alpes) (On donne raison aux Roms.!!!!!!) ( et ce n'est que le début). Bon courage à tous les Français qui travaillent ou ont travaillé dur. Le tour de vis ne fait que commencer.

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 09:08 - Signaler un abus Cette incroyable incapacité...

    ... à regarder la vérité en face. Cet incroyable mépris du peuple qui de sa sueur et de ses deniers fait tourner l'appareil. Tôt ou tard, la roue tourne, l'Histoire l'é largement enseigné, tout peuple serré à la gorge décide de prendre les choses en main... et ce depuis les temps les plus lointains. C'est ce qui c'est passé dans les anciennes civilisations qui tordaient le cou à leus esclaves pour toujours plus de dorures et de marbre, c'est ce qui c'est passé dans les colonies, c'est ce qui c'est passé en Allemagne quand une miche de pain se payait en brouettes de Marks, et c'est ce qui se passe aujourd'hui dans les rangs de ceux que l'on bassine avec la repentance obligatoire alors que leurs parents voire leurs grand-parents n'étaient même pas nés, ni même leurs ancêtres de ces parents nullement concernés par les moults accablements et reproches pour tout et rien. Je ne serais pas surpris que d'ici à quelques temps (proches), les "identitaires" soient "les gamins à laisser jouer tranquille" dans la pensée collective la plus large. Les courbes critiques se sont accentuées dès 1989 quand le mur erst tombé sans qu'il n'y ait prise de conscience de la pseudo élite.

  • Par vangog - 18/06/2013 - 09:23 - Signaler un abus Moralisateur le PS????

    Quand il ne fait fabriquer une loi exclusivement pour sa minorité de pression électorale, par la ministre Taubira, alors que celle aurait été mieux inspirée de se précipiter vers les vraies urgences de la Justice, lenteur, absence de moyens pour une complexité croissante des procédures, et, par dessus tout, inhumanité croissante des prisons, dont Taubira portera, seule, la responsabilité si elles explosent cet été! Cette morale-là, elle vaut celle des ex-dictatures socialistes des pays de l'Est...

  • Par Carcajou - 18/06/2013 - 09:23 - Signaler un abus Pourtant...

    Tous les journalistes et politiques, qui affirment que cette élection sanctionne Cahuzac montrent bien peu de respect pour l'électeur et trahissent leur vrai personnalité de salopards. Les électeurs ne sont pas idiots, ils pensent que tous pourris certes mais à droiche comme à gaute. S'ils avaient été un tant soit peu satisfaits de la politique de Pépère, il auraient élu le socialio afin que la majorité à la Chambre soit maintenue. Ils sanctionnent par ce vote les 2 partis de l’oligarchie phynancière et les mesures sociétales incongrues et dévastatrices. Pour l'économie, Sarkozy ou Pépère même combat. Ceux qui croient encore que la situation empire avec Mou du genou ne sont pas objectifs. Tous sont vendus et nous payons sans cesse, mais la politique des ponctions est la même.

  • Par la saucisse intello - 18/06/2013 - 09:51 - Signaler un abus La roue tourne.......

    J'en veux pour preuve la photo de Marine illustrant l'article.

  • Par monteils - 18/06/2013 - 10:00 - Signaler un abus Le FN est le seul parti à progresser

    Ecrire que le FN n'a pas progressé , "dixit un soit disant expert en sciences politiques" est stupéfiant. C'est le déni habituel des medias de la gauche Bobo. En réalité le FN progresse surtout dans les classes populaires au détriment de la gauche, et maintenant dans toute la Fance y compris rurale Il sera au second tour de la présidentielle, va faire un malheur ax europénnes et va arbitrer de nombreuses municipales

  • Par utopie - 18/06/2013 - 10:16 - Signaler un abus FN

    A l'heure d'aujourd'hui, il n'y a que MLP qui défend la France et les français . Elle est la seule qui a le courage de parler d'immigration et de l'insécurité exponentielle . Les autres se taisent par lâcheté, laxisme et politiquement correct . Or, cela ne prend plus, les français ont compris que la caste médiatico- politique les a manipulés et continuent de les prendre pour des imbéciles tout simplement .

  • Par carioca - 18/06/2013 - 10:42 - Signaler un abus que fait le gouvernement?

    voila un parti dont les militants conspuent et insultent un candidat aux élections démocratiques... Quand le premier ministre va t'il prendre des mesures et engager une procédure de dissolution contre ce parti ouvertement anti démocratique???

  • Par Equilibre - 18/06/2013 - 10:46 - Signaler un abus Des électeurs, mais lesquels?

    L'interview est intéressante mais ne s'étend pas sur certaines dynamiques, telles que Mr Pinsolle décrit en citant Michéa. Le vote PS est devenu un vote bobo, fonctionnaires et divers massivement, tout le monde le voit bien. Le remplacement de population aidant, celui-ci se maintiendra donc à un niveau bien plus élevé que ces résultats lui permettent d'espérer, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus grand monde pour voter autre chose qu'eux où jusqu'à ce qu'eux-même se fassent remplacer. En conséquence, le FN gardera son rôle d'épouvantail, ce qui convient TRES BIEN à tout le monde, la propagandastaffel politico/médiatique se servant de lui pour "stigmatiser l'amalgame de la stigmatisation" de tout ce qu'ils ne veulent plus entendre parler: nation, patrie, race, famille, "lois naturelles", petit patronat, une partie des ouvriers, cathos et tutti quanti, en gros tout ce qui n'est pas sur une ligne mondialiste ouverte tout le monde il est pareil... Le présiglan et ses minables z'ayrault l'ont bien compris et joue cette carte à fond, ainsi que la carte anti-NS pour tenter de se faire ré-élire en 2017. Une destruction/destructrice totale, en résumé.

  • Par EOLE - 18/06/2013 - 10:49 - Signaler un abus Lunettes embuées

    Les déçus du PS ne vont certainement pas aller à l'UMP ou à l'UDI, pas plus qu'au FG... Ils n'ont le choix qu'entre l'abstention et la protestation FN. Les déçus de l'UMP n'iront ni au PS, ni à l'UDI et encore moins plus à gauche; ils n'ont le choix qu'entre l'abstention et la protestation FN

  • Par spinaker - 18/06/2013 - 11:02 - Signaler un abus On cache la misère

    Les ruraux ne sont pas dupes de ces milliards d'Euros injectés dans les banlieues alors qu'ils sont laissés pour compte. D'autre part, lisez "France Orange Mécanique" de Laurent Obertone et vous comprendrez les cartons du FN. 2 paramètres silencieux.

  • Par la saucisse intello - 18/06/2013 - 11:11 - Signaler un abus P.S et U.M.P.........

    Ou plutôt ce qu'il en reste, regardez POUR UNE FOIS la réalité en face : Vos électorats traditionnels sont PERDUS. Oh, certes, chez les socialistes on va "fabriquer" des français à tour de bras et à "droite" on va s'accoupler avec bayrou ou borloo, toutes ces combines pitoyables n'arrêteront pas la marche de l'Histoire. Trente ans avant la révolution et vingt ans avant sa mort Voltaire écrivait "j'envie nos neveux, ils verront de belles choses". Nous n'aurons pas besoin, ici et aujourd'hui, d'attendre trente ans. Peut-être même pas trente mois.......ni même trente semaines !

  • Par francoise - 18/06/2013 - 11:18 - Signaler un abus les campagnes

    j'habite un petit village de normandie 400 habitants environ... Le FN est devenu le premier parti. Ils sont devenus méfiants, Ils le sont déjà même avec les "étrangers" français, pas facile de s'intégrer lorsque l'on n'est pas du village et que l'ont vient de l'extérieur. Si sarko a perdu les élections c'est que ses électeurs sont partis au front national... Le scrutin du père le pen battant jospin a été très mal étudié par l'ump. Sarko aurait fait une politique bien à droite/droite, il aurait gagné la présidentielle face à Normal 1er.

  • Par Facel - 18/06/2013 - 11:37 - Signaler un abus Un rejet excessif du FN…

    est assez grotesque. Lorsque, dans un reportage à Villeneuve-sur-Lot, j'entendais dimanche des gens de gauche conspuer le candidat du FN en disant: "à bas de le fascisme!", "à bas le nazisme!", "no pasarán!", etc., je me disais qu'ils n'ont rien compris. Effectivement, le FN est un parti issu de la tradition d'extrême-droite française (boulangisme, pétainisme). Mais, c'est un parti qui s'est recentré, qui a expurgé son discours de l'antisémitisme et du racisme dont usait Jean-Marie Le Pen. Alors, quelle attitude avoir aujourd'hui à son égard ? Des alliances pour l'UMP ? Un appel au vote ? Je comprends parfaitement qu'on s'y refuse. Maintenant, quand je vois Jean-François Copé refuser de saluer, de serrer la main de Gilbert Collard (l'un de ses confrères en plus!) ou de Marion Maréchal-Le Pen, je trouve qu'il y a un excès bien grotesque. Bien sûr, il ne veut pas qu'il y ait une photographie et qu'ensuite elle puisse être réutilisée… Mais enfin, le FN a toujours respecté la légitimité démocratique, les élections… Cette attitude de diabolisation est aussi une façon indirecte de les renforcer… Il suffit de combattre son projet politique, cela devrait suffire à le contrer…

  • Par pemmore - 18/06/2013 - 11:39 - Signaler un abus Le souci des socialos: envoyer de force les cathos de gauche,

    vers la droite. Un peu suicidaire n'est-ce pas. Mais de la à se retrouver à voter pour le parti des nantis, des égoïsmes il y a une marge qu'il ne faut plus franchir. Le meilleur choix reste donc l'abstention, votre truc est pourri, restez entre vous, ça ne nous concerne plus. Et je comprend très bien un message fort lancé aux sourdingues de la politique en votant pour Marine Le Pen.

  • Par prochain - 18/06/2013 - 11:41 - Signaler un abus Un Cahuzac-gate aurait provoqué ...

    La démission du gouvernement dans un pays libéral, Hollande va traîner cette casserole jusqu'au bout ce qui n'est peut-être pas loin s'il oublie "la justice" pour la réforme des retraites. Le social-clientélisme a vécu pour une raison très simple : il n'y a plus un radis dans la caisse de Hollande-la -Justice.

  • Par xoriteia - 18/06/2013 - 11:45 - Signaler un abus mais oui ....

    Les socialistes quand ils gagnent sont de mauvais gagnants car ils s' endorment sur leurs lauriers et ne font rien , et quand ils perdent ce sont de mauvais perdants car c' est toujours de la faute des autres qu' ils traitent de "" NAZIS"" ! Quelle vilaine attitude pour des gens qui plaident pour la morale , la moralité et beaucoup d' autres choses qui paraissent ridicules dans leur bouche ! Toutefois il faut qu'ils sachent bien qu'à VILLEUNEUVE SUR LOT il n'y a pas 23% de "" NAZIS "" car ce fut une terre de "" RESISTANCE "" qui a beaucoup participée à la Libération de notre FRANCE ! MERCI !

  • Par trismus37 - 18/06/2013 - 11:51 - Signaler un abus A pemmore - 18/06/2013 - 11:39

    Lisez le programme du FN et vous comprendrez. Ne vous contentez pas de lire seulement la propagande UMPS.

  • Par golvan - 18/06/2013 - 11:55 - Signaler un abus L'immigration inutile et

    L'immigration inutile et continue de populations musulmanes, qui pèse sur les comptes sociaux et qui provoque de graves troubles est un sujet qui a été déclaré tabou par la bourgeoisie parisienne mondialiste. Il en résulte que le seul parti qui ose aborder le sujet est un parti fourre tout mais qui appelle un chat un chat, en condamnant ouvertement cette immigration débridée. Les électeurs n'ont en réalité aucun choix s'ils veulent faire entendre leur lassitude de cette immigration qui les agresse au quotidien. Et les médias ont beau prétendre que ces électeurs confondent boucs émissaires et causes réelles de leur mal être, lesdits électeurs sont assez grands pour savoir ce qu'ils veulent, ou plutôt ce qu'ils ne veulent pas. Aussi longtemps que le sujet de l'immigration ne sera pas abordé lucidement le score du FN continuera de monter. C'est une évidence.

  • Par Gamelledebouse - 18/06/2013 - 12:03 - Signaler un abus No pasaran

    Quels mauvais perdants ces socialistes , les images parlent d'elles- mêmes . "No Pasaran" dit une pasionaria socialiste dépitée . On voit nettement où sont les vrais "fachos" . "Ce n'est qu'un début "...

  • Par trismus37 - 18/06/2013 - 12:04 - Signaler un abus Dans la dernière élection :

    avec une participation en baisse (-14500), le PS perd 14790 voix (plus que la baisse de participation) L’UMP perd 3575 voix. Le FN gagne 986 voix. Et cela ne les interpelle pas ?

  • Par sam75 - 18/06/2013 - 12:41 - Signaler un abus FN

    Le FN n'est pas credible en economie et meme sur les autres questions car ce parti au pouvoir, parviendrait'il a stopper l'immigration, a limiter l'islamisation a rétablir la sécurité, pas si sur car les contres pouvoirs, les inerties et l'Europe sont autant de freins. Toutefois il pose souvent les vrais questions, il est le seul a briser les tabous du politiquement correct. Face aux autres partis qui éludent ces questions se coupant du peuple, le FN donne l'impression d’écouter les Français. C'est deja ca

  • Par vangog - 18/06/2013 - 12:53 - Signaler un abus Sur aucune des chaines Trotskystes, on n'a vu les images

    du candidat FN qui a été hué, invectivé et traité de fasciste. Quelqu'un sait où se trouve la vidéo?

  • Par trismus37 - 18/06/2013 - 13:03 - Signaler un abus A sam75 - 18/06/2013 - 12:41

    Le programme économique de MLP certainement concocté par de brillants économistes et plus que crédibles. Quant au sujet de l'Euro : Il n'y a que 2 choix. Soit vous jouez sur la monnaie pour être compétitif (dévaluation/réévaluation). Soit vous jouez sur le social (salaire, aides, chômage, etc... etc...) Il faut choisir et MLP a choisi. Conservation des acquis sociaux mais baisse de la monnaie ce qui pénalise les riches ! Maintenant, ce qui est certain, c'est que le programme économique de l'UMPS est une catastrophe qui a ruiné la France !

  • Par altona - 18/06/2013 - 13:14 - Signaler un abus Petit Rappel

    Le PS comme l'UMP n'ont aucune légitimité : total voix lors des dernières législatives 9,6 millions pour le PS pour 46 millions d'électeurs inscrits , avec moins de 25 % de l'électorat ces députés nous gouvernent et décident de notre avenir.

  • Par andromede - 18/06/2013 - 13:34 - Signaler un abus INCROYABLE!!!!!!!!!!

    Pour une fois, la photo choisie concernant Marine le Pen n'est pas dégradante? De la part d'un média dominant? c'est tout simplement incroyable? ATLANTICO ne serait plus habité par la haine? À moins que ce soit une erreur?

  • Par Stephan_Toulousain - 18/06/2013 - 13:36 - Signaler un abus le PS méprise les Français

    et bien les Français les congédient . Dehors la pourriture.!!

  • Par andromede - 18/06/2013 - 13:47 - Signaler un abus QU'ON SE LE DISE....

    MARINE EST LE DERNIER ESPOIR POUR LA FRANCE!

  • Par chrisbord - 18/06/2013 - 13:47 - Signaler un abus Pourquoi ne pas essayer ?

    La droite ou la gauche n'ont pas réussi a éradiquer l'immigration qui pèse sur les comptes nationaux, le chômage, les impôts trop lourds et l'évasion fiscale, alors pourquoi ne pas essayer le FN ? Cela ne pourraît être a mon sens pire que ce que nous avons maintenant et les gaulois pourraient au moins partager leurs investissement et services sociaux créés pour eux !

  • Par esperances - 18/06/2013 - 14:22 - Signaler un abus c'est quoi le changement avec le FN ????

    pourquoi les gens votent fn ?? peut etre un ras le bol de tous ces immigres qui en france ont le droit de tout : allocs,rsa, rmi etc ...... pendant ce temps les francais se levent le matin pour bosser et gagner une misere sans compter les,taxes et impots et en plus j'ai vu sur le net que le gouvernement allait encore octroyer des droits ( rsa) a plus de monde moi qui pensait que la secu avait pas d'argent et nous pauvres blancs francais devront payer pour eux donc vive le fn qu'ils fassent du tri en france

  • Par Gobsec - 18/06/2013 - 14:35 - Signaler un abus La vache à lait

    Quand on pense qu'il y a en France 587 milliard d'euros par an d'aides sociales ça fait froid dans le dos. Sur ces 587 milliard 100 milliard sont des aides non contributives (ie sans contributions pour les financer). Le système ne pourra pas tenir longtemps surtout si ces aides sont un appel d'air pour l'immigration des plus cons car les intelligents vont en GB ou aux USA. Alors au lieu de tailler dans les dépenses, électorat oblige, on augmente les impôts des classes moyennes ,cassant ainsi lacroissance et on se retrouve devant un chômage de masse. Pauvres c... qui nous gouverne.

  • Par 2bout - 18/06/2013 - 14:47 - Signaler un abus @ trismus37

    Golvan a raison, aucun sujet ne doit être ignoré, et l'impact de l'immigration sur les comptes sociaux en est un particulièrement délicat. Mais il y a une réalité à regarder en face : quitter l'Euro, est-ce une solution ? La dévaluation est un artifice économique pour le court terme, efficace uniquement en période de croissance. Il en résulterait une baisse du passif (si le passif est traduit dans la même unité, ce qui ne sera pas le cas), et une incapacité à faire face à nos besoins en matières premières. La seule conséquence réelle sera l'effacement de l'épargne des français qui vous en conviendrez ne correspond pas à votre souhait premier : "Conservation des acquis sociaux", parce que les riches qu'il faudrait pénaliser, ne seraient-ils pas ceux qui possèdent des acquis sociaux ? Très très léger comme programme économique ! Quant au 2nd tour, les électeurs ne votent pas par raison mais d'après leur humeur, et le petit jeune risque de passer.

  • Par gilou20 - 18/06/2013 - 14:52 - Signaler un abus Bravo J-F Kahn

    Tout à fait d´accord avec votre analyse. Toutefois, personne ne parle de la sortie de l´Euro. C´est une grande différence avec l´UMP, même la Droite Forte. Le problème est que les Français ne veulent plus le dictat de Bruxelles, ils ont l´impression de voter pour des marionnettes. Le gouvernement n´a plus de pouvoir. Les Français qui votent FN veulent aussi que la culture française soit valorisée, et pas bafouée. Quand MLP ou Dupont Aignan (rare sur les plateaux) plaident la sortie de l´euro, leurs arguments sont rejetés d´un revers de main. Ils sont ridiculisés immédiatement, c´est tabou, alors qu´un vrai débat sur le sujet serait la preuve qu´il y a encore de la démocratie dans ce pays.

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 15:33 - Signaler un abus @ francoise - 18/06/2013 - 11:18

    Un village de 400 habitants en Normandie qui se méfie de l'étranger français? Pas glop quoi... Ne serait-ce pas plutôt une quasi règle pour toutes les petites communautés partout en france quand elles sont surtout rurale. Essayez la tarte aux pommes avec un thé chaud (ou une bollée si vous supportez les pommes sans avoir à courir aux tunettes en toute urgence) à votre voisinage et vous verrez que les Normands sont de braves gens. Sinon, tentez la Bretagne, ou un quelconque fin fond de Gaule barbare, des fois que ça cause plusss. Un Normand.

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 15:44 - Signaler un abus @ Facel - 18/06/2013 - 11:37

    Vous devriez étudier sérieusement ce que sont le boulangisme et le pétainisme que vous évoquez à propos du Front National. Dans le même temps, profitez-e n pour étudier de très près le fachisme, il existe de très bons ouvrages fraçais et étrangers sur la question (ce qui permet d'avoir une analyse plus concrète et non celle de journaleux, historiens autoproclamés experts et pseudos enseignants formatés (pas tous, ouf!) qui seraient en vérité les premiers à n'être que de véritables fachistes, de la pensée comme du reste). Quant à l'antisémitisme du parti, c'est une aussi grande faidaise que la notion de fachisme dont d'ailleurs Lionel Jospin avait lui-même certifié que tout cela n'avait servi qu'à faire de l'enfumage. Enfumage qui ne prend plus à part dans les esprits perdus et sans espoir de quitter l'égarement dans lequel ils errent.

  • Par la saucisse intello - 18/06/2013 - 15:48 - Signaler un abus @ françoise......

    Ici vous serez toujours la bienvenue....si vous êtes protestante !

  • Par Glop Glop - 18/06/2013 - 15:55 - Signaler un abus @ la saucisse intello - 18/06/2013 - 15:48

    M'ouaip! Tout c'qu'est pas protestant c'est de l'étranger! C'est cÔme ça en Saucissintelloland. ;-D ps: et il faut être pote avec Simon.

  • Par la saucisse intello - 18/06/2013 - 15:56 - Signaler un abus Le ps......

    l'ump, le modem et l'udi contraints et forcés vous font part de la naissance aux forceps et dans l'urgence absolue de leur fille "U.S.G" * L'enfant sera portée sur les fonts baptismaux par une nuit sans lune, à une date tenue secrète, les hosties seront remplacées par le "pain de l'angoisse" et le vin de messe par une liqueur de l'abbaye de "monte-à-regret". Qu'on se le dise !!! Les patriotes ne seront PAS admis à la cérémonie. Par contre, chacun peut offrir à la nouvelle-née un petit quelque chose. Il n'est pas nécessaire de parler, lire ou écrire le français, une carte d'identité suffit (en vente dans toutes les sous-préfectures et les bureaux de tabac !). * : Union Sacrée des Gamellards.

  • Par trismus37 - 18/06/2013 - 16:30 - Signaler un abus A 2bout - 18/06/2013 - 14:47

    Vous devriez écouter Olivier Delamarche et d'autres économistes. Ils sont pléthore à dire que l'Euro est une folie, un non sens. Tôt ou tard l'Euro s'effondrera. Le démonter avant l'effondrement serait préférable mais les jusqu’au-boutistes préfèrent le cataclysme plutôt qu'abandonner leur idéologie.

  • Par trismus37 - 18/06/2013 - 16:34 - Signaler un abus A 2bout - 18/06/2013 - 14:47

    Et c'est bien sûr les tenants de l'UMPS qui ont ruiné la France qui jouent les économistes de salon et qui veulent donner des leçons d'économie ! Lisez donc les prix Nobel d'économie et vous en saurez plus sur la fin programmée de l'Euro. Mais bien sûr, vous, vous êtes supérieur aux prix Nobel !

  • Par esurlo - 18/06/2013 - 16:43 - Signaler un abus Le P.S.

    ..nie certaines réalités génantes , pas les électeurs ....... ..

  • Par savoir - 18/06/2013 - 16:59 - Signaler un abus éléction

    le p.s est un parti totalitaire et de plus en plus

  • Par savoir - 18/06/2013 - 17:02 - Signaler un abus retaite

    les intouchables les fonctionnaires!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-François Kahn Bruno Cautrès et Laurent Pinsolle

Jean-François Kahn est un journaliste et essayiste. Il a été le créateur et directeur de l'hebdomadaire Marianne. Il a apporté son soutien à François Bayrou pour la présidentielle de 2007 et 2012. Il est l'auteur de "La catastrophe du 6 mai 2012".

Bruno Cautrès est chercheur CNRS et a rejoint le CEVIPOF en janvier 2006. Ses recherches portent sur l’analyse des comportements et des attitudes politiques.

Laurent Pinsolle tient le blog gaulliste libre depuis 2007. Il est également porte-parole de Debout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€