Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 15 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Producteurs de Pétrole, Etat, ou marges des entreprises pétrolières...mais qui profite le plus de la hausse du prix de l’essence à la pompe ?

Les prix à la pompe ont considérablement augmenté l'an dernier. Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ? Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ?

Flambée des tarifs

Publié le
Producteurs de Pétrole, Etat, ou marges des entreprises pétrolières...mais qui profite le plus de la hausse du prix de l’essence à la pompe ?

 Crédit Federico PARRA / AFP

Atlantico : Au cours de la dernière année, les prix à la pompe ont pu considérablement augmenter, le gazole passant d'environ 1.20 euro le litre au début août 2017 à 1.44 à ce jour, alors que le SP98 passait de 1.40 à 1.61 aux mêmes dates. Comment se décompose cette hausse des prix entre les différents postes, du prix de la matière première aux taxes, en passant par les marges ? Qui sont ceux qui profitent de cette hausse ? 

 
Jean-Pierre Favennec : La hausse du prix des carburants entre 2017 et 2018 est due :
- à l'augmentation du prix du pétrole brut qui a augmenté de 50 % en un an (50 dollars par baril en juillet 2027, près de 75 dollars aujourd'hui)
- a l'augmentation des taxes sur les carburants décidée par le gouvernement en 2017 pour freiner les consommations et lutter contre le changement climatique.
Cette augmentation a été de 3 centimes pour l'essence et 6 centimes pour le gazole au 1er janvier 2018. L'objectif est de rééquilibrer les prix du gazole et de l'essence. Le gazole étant moins cher pour l'instant, son prix augmentera plus vite que celui de l'essence de manière à mettre les deux carburants progressivement au même prix.
 
En Juillet 2028, le prix de l'essence de 1,61 euros par litre se décompose environ comme suit 
- prix de l'essence hors taxes sortie raffinerie : environ 0,55 centimes
- frais de distribution : environ 10 centimes
- taxes : environ 0,95 centimes
 
Les taxes comprennent la TICPE (Taxe Intérieure sur les Consommations de Produits Énergétiques fixée chaque année pour un an par l'administration et qui est en 2018 de l'ordre de 70 centimes par litre) et la TVA qui s'applique à l'ensemble des coûts y compris la TICPE et qui est de l'ordre de 25 centimes par litre
 
Francis Perrin : La hausse des prix des carburants routiers en France depuis un an s'explique par deux facteurs: la hausse des prix du pétrole et des produits pétroliers sur les marchés internationaux et l'augmentation des taxes. Le premier élément a été quantitativement plus important que le second sur les 12 derniers mois. On ne relève pas d'accroissement significatif des marges sur cette période.
 
Le gazole est le carburant le plus consommé en France avec 80% des volumes commercialisés sur les 12 derniers mois. Vient après l'essence sans plomb 95 (SP95). Si l'on se concentre sur ces deux qualités, la hausse des prix du pétrole explique de l'ordre de 56% et 66% de l'augmentation des prix du gazole et du SP95 respectivement et la hausse des taxes 43% et 38%. 
 
C'est l'Etat qui profite de ces hausses car les taxes contribuent à alimenter le budget national. A ce jour, l'augmentation des prix des carburants n'a pas entraîné une baisse de la consommation. De juillet 2017 à juin 2018, la consommation française de carburants routiers a cru de 0,5%.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Max.B - 09/08/2018 - 12:18 - Signaler un abus Pas le droit???

    Par mon activité, je distribue de l'essence et nous devons afficher nos prix sur un site. A chaque augmentation les clients font des remarques donc J'ai décidé de mettre un tableau en affichant. le prix vendu et la composition du prix pour moi c'est facile je prends 1ct (je dois amortir le matériel et payer la DRIR organisme d'etat attestant que mes appareils sont vérifiés par une société que je paye et la personne qui entretien la station) du litre quel que soit le produit et dessous la TVA et toutes les taxes de à région et du national. Un jour les gendarmes sont venus me demander d'enlever mon tableau, je n'ai pas cherché à savoir si j'avais le droit ou pas le droit. j'affiche juste ma marge 1ct avec ce que je dois payer

  • Par Anouman - 09/08/2018 - 14:12 - Signaler un abus Essence

    Ce qui est incroyable c'est qu'on discute tranquillement du sujet sans s'émouvoir plus que ça d'un produit de première nécessité taxé à 145%. On vit dans un monde de fous.

  • Par tubixray - 09/08/2018 - 17:31 - Signaler un abus Ségolène sors de ce corps

    Si l'on revient sur les méfaits de cette femme d'état incompétente, l'abandon de l'écotaxe pour quelques agités du bonnet rouge s'est répercuté sur les pauvres citoyens français sous la forme d'une taxation supplémentaire sur les carburants ....En contrepartie, les poids lourds étrangers continuent de défoncer les routes sans péage sans même refaire un plein en France !....Le 80 km/h a au moins une vertu: payer moins de taxes à l'état :-)

  • Par Anouman - 09/08/2018 - 20:50 - Signaler un abus 80

    Tubixray je n'ai pas vu ma conso moyenne baisser depuis les 80 et pas plus avec les restrictions pollution. Ce ne serait vrai que si on pouvait avoir des vitesses constantes, ce qui n'est plus le cas, en tous cas là où je roule.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Francis Perrin

Francis Perrin a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste et consultant indépendant sur l’énergie et les matières premières. Il est chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS (Paris).

Voir la bio en entier

Jean-Pierre Favennec

Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. 

Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets touchant à l’économie et à la géopolitique de l’énergie et en particulier Exploitation et Gestion du Raffinage (français et anglais), Recherche et Production du Pétrole et du Gaz (français et anglais en 2011), l’Energie à Quel Prix ? (2006) et Géopolitique de l’Energie (français 2009, anglais 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€