Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 17 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Principe de précaution - le retour : allons-nous vraiment commettre sur le gaz de schiste la même erreur que sur les OGM ?

Dans son rapport, Louis Gallois préconise de mener des recherches sur les techniques d'extraction du gaz de schiste. Une possibilité qui a été fermement écartée par le Premier ministre.

Fin des recherches

Publié le
Principe de précaution - le retour : allons-nous vraiment commettre sur le gaz de schiste la même erreur que sur les OGM ?

Matignon a exclu toute reprise des recherches sur l'exploitation des gaz de schiste préconisée par le rapport Gallois. Crédit Reuters

Atlantico : Matignon a exclu toute reprise des recherches sur l'exploitation des gaz de schiste préconisée par le rapport Gallois. Comment interprétez-vous cette décision ?

 

Philippe Crevel : C'est la confirmation d'un état d'esprit global que l'on constate depuis quelques temps : celui de la mise en place du principe de précaution à l'extrême. Aujourd'hui, on n'exploite plus et on ne recherche plus. On refuse donc même l'idée de rechercher des techniques moins polluantes pour extraire les gaz de schiste, si tant est que ce gaz soit aussi polluant qu'on nous laisse le penser, sachant que rien n'est aujourd'hui prouvé.

D'autant plus que tout gisant pétrolier ou gazier peut engendrer des pollutions quel qu'il soit.

 

Pour aller au bout de cette logique, il faudrait donc interdire l'exploitation de tout gisement pétrolier en France, mais aussi il faudrait s'interdire toute importation de gaz provenant du gaz de schiste au nom d'une solidarité humanitaire vis-a-vis des populations qui pourraient être polluées par ceux-ci.

 

L'arrêt des recherches va être très préjudiciable à la France car le pays a beaucoup de connaissances en matière pétrolière et gazière grâce à des grandes firmes nationales. On peut imaginer qu'elles s'exileront à l'étranger pour continuer leurs recherches. D'autre part, cela peut aussi peser sur l'économie car certaines études prouvent que l'exploitation du gaz de schiste pourrait créer plusieurs dizaines de milliers d'emplois.

 

La France est-elle en train de commettre la même erreur stratégique que pour les OGM en se fermant aux possibilités d'avancées scientifiques ?

 

Je pense que c'est même plus grave que pour les OGM dans le sens où on ne peut pas faire de croissance sans énergie. Cette erreur qu'est en train de commettre le gouvernement peut toucher plus profondément l'économie de la France. On peut produire des biens agricoles sans OGM mais, bientôt, en matière de gaz et de pétrole, on aura impérativement besoin des schistes bitumineux. La France est en train de se mettre une, voire deux balles dans le pieds.

 

Il faut également savoir que la reprise américaine est en grande partie liée aux gaz de schiste, ce qui a permis au pays de réduire ses coûts énergétiques d'environ 20 %.

 

Le principe de précaution est-il devenue un paravent pour se fermer à la recherche et à l'innovation ?

 

C'est même pire que cela car la question des gaz de schiste est aujourd'hui traitée uniquement sous le prisme idéologique et politique. Il ne faut pas oublier que cela résulte simplement d'un accord électoral entre les Verts et le PS avant l'élection présidentielle.

 

Faire des recherches pour trouver des moyens d'exploiter le gaz de schiste d'une manière moins polluante ne mettait pas le moins du monde en danger l'environnement. On aurait pu invoquer le principe de précaution pour des recherches dans le but d'élaborer des techniques d'extraction. Mais dans ce cas, on va donc au-delà du principe de précaution en s'interdisant la recherche. C'est une négation pure et simple du progrès et de la science.

 

Si on suit cette logique, on peut aller très loin dans la réflexion en interdisant par exemple des recherches sur des virus dangereux au nom du risque que celles-ci pourraient causer.

 

Au moment où on parle de compétitivité, le fait de s'interdire de faire des recherches pour améliorer des techniques est assez irrationnel.

 

Risquons-nous de prendre un grand retard par rapport à d'autres pays, notamment face aux Etats-Unis ?

 

Bien sûr. Comme on l'a constaté sur les OGM ou sur les embryons, on risque de tuer un pan complet de la recherche, en l’occurrence sur l’énergie. C'est d'autant plus risqué que c'est un secteur qui se développe très rapidement et qu'un arrêt pourrait engendrer une fuite des chercheurs à l'étranger, ce qui représenterait une perte sèche pour la France.

 

Propos recueillis par Celia Coste

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par altona - 07/11/2012 - 09:40 - Signaler un abus 2,5 % score des écolos

    Ils nous emm.....

  • Par laurentso - 07/11/2012 - 09:42 - Signaler un abus Ne pas poursuivre l'exploitation

    des gaz de schiste est parfaitement normal, car l'extraction est quoiqu'en dise cet auteur, très polluante. En revanche, je partage son étonnement sur le fait qu'on ne recherche pas d'autres techniques moins polluantes. Peut-être y en aura-t-il finalement en laboratoire, la recherche, c'est comme la nature, elle a horreur du vide. Les OGM sont un dossier totalement différent, il s'agit d'une technique aux effets sanitaires très mal connus et très mal maitrisés en même temps qu'une horreur économique. Normal de ne pas se laisser marcher sur les pieds par Monsanto.

  • Par Ludo1963 - 07/11/2012 - 09:51 - Signaler un abus OUI

    Comme toujours avec les socialistes, on va ecouter mamere, sinistre crétin, ou encore autain, cerveau communiste. Gaz de schiste, OGM, biotechnologies , toutes les nouvelles industries nous passent sous le nez. Quand on s en rendra compte il sera trop tard. Pourquoi n accepte t on pas d expérimenter des nouvelles techniques d extraction du gaz de schiste ? Parce qu on est toujours dans le politiquement correct bien pensant, et qu on écoute des abrutis

  • Par Ludo1963 - 07/11/2012 - 09:57 - Signaler un abus @laurentso

    OGM : ne soyons pas naïfs au delà des effets d annonce nous mangeons de la viande qui a été importée et nourrie aux OGM. La France etait en tête de la recherche et des technologies dans les annees 70. Avec Pompidou et Giscard. Le sinistre miterrand, puis le cynique Chirac (assorti du crétin Jospin) Ont détruit tout potentiel Les medias, a gauche, les ont bien aidés

  • Par jgb907 - 07/11/2012 - 10:16 - Signaler un abus principe de précautions à géométrie variable

    je m'étonne que la gauche en général refuse toute avancée technique ou scientifique au motif du principe de précaution mais qu'elle soit prête à l'adoption d'enfants par des parents homosexuels puisque dans ce cas également, il y a un risque de désastre, humain celui-là !!!

  • Par carredas - 07/11/2012 - 10:27 - Signaler un abus @laurentso

    Mais en fait, vous n'êtes pas socialiste mais écologiste... enfin écologiste au sens politique du terme... c'est à dire d'extrême-gauche. Cette écologie idéologique qui fait d'un domaine scientifique une forme de dogme religieux, avec ses gourous qui n"hésitent pas à trafiquer les expertises sur les OGM pour faire valoir leur idées. Alors en ce qui concerne la France, il ne s'agit pas de "poursuivre l'exploitation des gaz de schiste" mais de s'interdire d'étudier la faisabilité de leur exploitation, tout simplement. S'interdire la recherche, "c'est une négation pure et simple du progrès et de la science" comme le dit l'auteur. Mais il faut croire que l'extrême-gauche est contre le progrès et la science.

  • Par chateleine - 07/11/2012 - 10:51 - Signaler un abus encore ces terrorristes

    encore ces terrorristes ecologique qui avec leurscore de merde nous empechent encore de defendre des centaines d,emplois,y en a marre de !!! ils defigurent nos campagne avec leur construction a tout va!pas assez de logements? mais il n,y en aura jamais assez puisque l,on a rouvert les robinets de l,immigration a tout va,valls distrait en voulant faire du sarko! mais en meme temps,il regularise a tout va,bien joue,mais nous ne sommes pas dupes,quand aux ecolos aux prochaines elections ,renvoyons les a la maison,il serait temps de se reveiller

  • Par jerem - 07/11/2012 - 11:23 - Signaler un abus coup de bol - le gaz ne partira pas

    manquerait plus qu'on nous revele que les italiens puissent nous piquez le gaz par la chaine des alpes entre deux secondes sismiques..... comme pour les OGM il fallait pas commencer par dire tout va bien c'est transparent et palanquer tous les travaux .... s'il faut adresser des regrets faut en parler a borloo et ses signatures express ..... (il cumule tva sociale en 2007, malus sur les couverts en plastique, gaz de schiste ---- )

  • Par jerem - 07/11/2012 - 11:26 - Signaler un abus @chateleine - 07/11/2012 - 10:51

    des fleuves aux poissons bourrés de pcb, des plages aux algues asphixantes , il faut continuer sans reflechir , pour faire du fric (et de 'lemploi evidemment, la bonne blague) et une bonne guerre pour mieux doper la filiere de l'armement ca vous dirait ?

  • Par luc.b - 07/11/2012 - 12:39 - Signaler un abus Avec l'isolation, l'UE peut économiser 220 millions de TEP.

    En 2006, dans l'Union Européene, le chauffage résidentiel (hors l’eau chaude sanitaire ) a représenté un total de 220 millions de TEP (tonne d'équivalent pétrole) en énergie finale. Soit l'équivalent de 2,5 fois la consommation française de pétrole ou 5 fois la consommation française de gaz naturel. Il est temps pour l'Union Européene de se lancer dans une grande politique d'isolation des logements, afin d'économiser 220 millions de TEP jusqu'à la fin des temps.

  • Par Glabre et Ingambe - 07/11/2012 - 13:05 - Signaler un abus Ras le bol des jongleurs de concepts à sens unique !

    «On ne peut pas faire de croissance sans énergie» . La "croissance", c'est comme la course au colonialisme version actuelle. On a vu ce que cela a produit. Mais pourtant, non, on se tape l'inévitable expert qui expose des concepts, alors même que l'absence d'exploitation du "gaz de schiste" peut pourtant être vue comme la constitution d'une réserve stratégique. A quoi sert le mythe éculé de la croissance infinie ? 1/ A ne pas se remettre en cause. Et cela aussi constitue un "savoir-faire" que les Français ont perdu et qu'il serait temps qu'ils récupèrent au lieu de rouler sur le tapis volant magique de la Croissance ! 2/ A mettre de l'essence dans son réservoir pour aller chercher sa baguette de pain ? Ou pour permettre à un politicien de détruire et gâcher en une seule signature tous les gains et efforts faits par les Français en x années ??

  • Par anticip - 07/11/2012 - 14:28 - Signaler un abus encore une fois

    non seulement on n'est pas en tête du train ,on le regarde passer ,on attend ,on tergiverse ,on grogne ,on râle ,puis après on s'est rendu compte qu'on a eu tord alors on courre pour rattraper notre retard ,parce que c'est inéluctable ,mais il est trop tard ,on ne peut pas lutter contre le progrès ,la science aura toujours raison ,elle corrige les erreurs , elle est l'avenir . les faux ecolos sont en réalité des extrémistes de gauche qui on trouvé un prétexte pour leurs phobies parce que leur idéologie est usée jusqu'à la corde . le monde de toute façon avancera sans eux

  • Par Gégé Foufou - 07/11/2012 - 15:52 - Signaler un abus Ah Laurentso

    comme les appelle JM Le Pen, "les pastèques": vert à l'extérieur, rouge à l'intérieur.

  • Par Gégé Foufou - 07/11/2012 - 15:55 - Signaler un abus a Luc b

    Ma petite maison est très mal isolée car construite il y a au moins 50 ans, je sui d'accord pour l'isoler, je t'envoie le devis à qu'elle adresse ?

  • Par l'enclume - 07/11/2012 - 16:48 - Signaler un abus Pastèque ou pas?

    Gégé Foufou - 07/11/2012 - 15:52 Jean Marie Le Pen, il est rouge dedans et rouge à l'extérieur. C'est une pastèque hors d'âge!!!!!!!! Gégé Foufou - 07/11/2012 - 15:55 Au lieu d'aller aux Bahamas, y a du boulot chez vous, à votre âge, ça devrait le faire.

  • Par MONEO98 - 07/11/2012 - 16:54 - Signaler un abus l'idéologie nous tue

    dommage que l'auteur confonde avec le pétrole et gaz extrait du bitume mais il a totalement raison nous courrons à notre perte La religion verte a essaimé partout ;au point que de s NKM .Borloo,Jouanno jacob ne sont pas socialistes(enfin ils le disent) mais responsables et coupables autant que les autres Pour ceux qui ne veulent pas mourir idiot ou ne sont pas devenus les prêtres de la nouvelle religion verte allez sur le site http://www.energyindepth.org/just-the-facts/ vous comprendrez l'extraordinaire escroquerie morale idéologique que nous subissons vous pourrez répondre à tous les prosélytes

  • Par luc.b - 07/11/2012 - 17:18 - Signaler un abus Les animaux meurent à cause des gaz de schiste.

    La fracturation hydraulique est une catastrophe. - Dans une étude, les vétérinaires Michelle Bamberger et Robert Oswald ont décrit les conséquences sur le bétail avec des centaines de morts. - Il y a de plus de tremblements de terre de magnitude supérieur à 3 dans les régions qui utilisent fracturation hydraulique. 6 fois plus que dans les années 70. - Dans certains régions, Colorado, texas, avec la sécheresse, l'eau commence à manquer pour permettre la fracturation hydraulique.

  • Par Djamar - 08/11/2012 - 10:01 - Signaler un abus @ luc B

    On peut avoir les autres références, parce que celle de Michelle Bamberger et Robert Oswald n'est pas convaincante.

  • Par luc.b - 08/11/2012 - 13:28 - Signaler un abus @ Djamar Quelques sources.

    Bloomberg : Fracking’s Toll on Pets, Livestock Chills Farmers http://www.bloomberg.com/news/2012-02-08/fracking-s-toll-on-pets-livestock-chills-pennsylvania-farmers-commentary.html Foxnews : Study ties oil, gas production to Midwest earthquakes http://www.foxnews.com/us/2012/04/08/study-ties-oil-gas-production-to-midwest-earthquakes/#ixzz2BdJ74QaT Lemonde : Aux Etats-Unis, l'eau manque pour permettre la fracturation hydraulique http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/08/23/etats-unis-l-eau-manque-pour-permettre-la-fracturation-hydraulique_1749008_3244.html

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Crevel

Philippe Crevel est économiste, directeur du Cercle de l’Épargne et directeur associé de Lorello Ecodata, société d'études et de conseils en stratégies économiques.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€