Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 19 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi être surpris que des athlètes de haut niveau soient homos ? Ces préjugés qui continuent de conditionner notre vision de l'homosexualité

Jason Collins a surpris tout le monde en avouant son homosexualité il y a quelques jours. Pourquoi est-il si compliqué d'envisager qu'un joueur de basket avec un corps athlétique soit gay. Quels sont les préjugés qui persistent dans notre société ?

Cliché

Publié le

Atlantico : Il y a quelques jours le joueur de basket américain Jason Collins a révélé son homosexualité. Certaines réactions évoquent de grands clichés, comme celui qui veut que si l'on est grand et sportif on ne pas être homosexuel. Quels sont les clichés qui restent encore ancrés dans notre société moderne et qui conditionnent notre vision des homosexuels ?

Pierre Verdrager : Les stéréotypes homosexuels sont nombreux : ils visent le genre (les hommes sont censés être efféminés, les femmes masculines), le comportement sexuel (hyperactif), la classe sociale (haute) ou le niveau culturel (élevé), etc. Un stéréotype est une conception fautive qui prend de manière inconsidérée la partie pour le tout.

Ainsi, s’il est vrai que certains gays sont efféminés, cela n’est certes pas vrai de tous, s’il est vrai que certaines lesbiennes sont masculines, elles ne le sont pas toutes non plus. De même il a été montré que les gays (pas les lesbiennes) étaient victimes de discrimination salariale. L’hypersexualité supposée de tous les homosexuel-le-s vise avant tout à les disqualifier car toute personne, ou catégorie de personnes, ne maîtrisant pas son comportement ou ses émotions est réputée inférieure.

Comment expliquer que malgré les avancées de la reconnaissance des homosexuels dans la société (mariage pour tous), ces clichés persistent encore aujourd'hui ? 

Les stéréotypes ont la vie dure et l’on ne change pas la vision qu’ont les gens de l’homosexualité en claquant des doigts. Il n’est pas si facile de faire disparaître une idée fausse de la tête de quelqu’un dès lors qu’elle est relayée par toute une culture, à commencer par les fictions. Certaines personnes ne connaissent de l’homosexualité que ce qu’elles en ont vu dans La Cage aux folles. Certains de mes enquêtés se sont plaints de cela. Un cliché est persistant parce qu’il requiert très peu d’efforts : d’une certaine manière, c’est lui qui « pense » à votre place.

Peut-on briser ces préjugés avec le temps ? De quelle façon ? 

Heureusement oui ! Les sociologues de l’homosexualité « ordinaire », au bon sens du terme, ont leur rôle à jouer dans ce domaine en présentant des portraits réalistes de ce qu’être homosexuel-le veut dire. Ils ne sont pas les seuls à pouvoir le faire. Récemment, le cinéaste Sébastien Lifshitz a donné dans Les Invisibles un portrait remarquable d’homosexuel-le-s de tous horizons et de toutes conditions. Les enseignants, les éducateurs, les militants associatifs, les politiques, les artistes, les médias et, on le voit, les sportifs : tout le monde a son rôle à jouer pour détruire les idées fausses. Cela nécessite parfois beaucoup de courage, comme dans le cas de Jason Collins qui, en sortant du placard, a pris un risque. Les homosexuel-le-s ont intérêt à ce qu’on connaisse mieux leurs manières de vivre et d’être. Ils ont intérêt à la vérité. Certaines manifestations d’homophobie ne sont rien d’autre que l’expression d’une ignorance génératrice de peur, voire de violence, comme on l’a vu ces derniers jours avec les agressions physiques qui se sont succédé à l’encontre de gays. Mais il faut faire attention. La lutte contre les clichés ne doit pas se transformer en une guerre contre les « folles » ou les « butchs » (lesbiennes masculines), ce qui ne serait rien d’autre qu’une nouvelle forme d’homophobie qui, bien que plus pernicieuse, serait tout aussi inacceptable. Toutes les manières d’être homosexuel-le méritent le respect et toutes méritent d’être représentées : la pluralité ne saurait être un monopole hétérosexuel.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gégé Foufou - 01/05/2013 - 11:00 - Signaler un abus C'est pas sorcier

    Piquez vous tous les jours avec des testostérones anabolisants et autres produits dopants et vous allez constater de drôles de modifications dans votre cerveau et votre corps. Voyez les bodybuilders très amateurs de jeux entre garçons. Cette analyse est valable pour TOUS LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU COMME ILS DISENT

  • Par sam75 - 01/05/2013 - 11:06 - Signaler un abus Passer a autre chose

    Franchement on en a assez de questions d'homos, et de lesbiennes. La sexualite est personnelle et chacun la vie comme il l'entend.Pour ma part je ne fais pas de differences, homo, hetero etc. Si un sportif a des resultats peu m'importe sa sexualite. Je suis totalement opposé a cette vision communautaire de la sexualite, Tout comme je suis oppose a toute homophobie bien entendu Il faut passer a autre chose, plus on en parle et plus on reveille l'homophobie de certains

  • Par Gégé Foufou - 01/05/2013 - 11:15 - Signaler un abus A sam75

    Moi je fais une différence quand 2 mecs se roulent une pelle en pleine rue et que j'ose à peine me balader en tenant la main de mon épouse, ça me gêne Et c'est MON DROIT DE LE DIRE ET DE LE PENSER DESOLE SI VOUS ME TROUVEZ HOMOPHOBE COMME ILS DISENT

  • Par jerem - 01/05/2013 - 11:23 - Signaler un abus A hurler de rire

    "L’hypersexualité supposée de tous les homosexuel-le-s vise avant tout à les disqualifier car toute personne, ou catégorie de personnes, ne maîtrisant pas son comportement ou ses émotions est réputée inférieure." ou c'est vrai que dans les vestiaires c'est branché sur Arte pour suivre le philosophe Enthoven et ses analyses sur Platon . rien de graveleux dans la categorie "grosses tetes"

  • Par l'enclume - 01/05/2013 - 11:26 - Signaler un abus Ah zut alors!

    Si ça continue, il va falloir montrer son cul, pour prouver que l'on est homosexuel ou pas. Rien à cirer que Jason Collins le soit , l'intérêt pour son équipe, est qu'il marque le plus de points.

  • Par jerem - 01/05/2013 - 11:34 - Signaler un abus c'est pourtant simple ....

    Comment vendre avec la plus grande efficacité cout/ gain un equipe de collectif s'il faut faire des parts inegales .... les specialistes du markéting qui evidemment n'ignore pas la situation ont du mal a vendre le produit au meilleur de son rendement ..... si le calendrier de rugby avait été fait pour des femmes cela se saurait pas au moins par le nombre de ventes ..... le publicitaire est basique ... la preuve on nous gonfle encore et toujours avec la menagere de moins de 50 ans .... la population ne veillit pas en bonne santé , les célibataires se rarefient ..... donc normal la menagere de moins de 50 ans regne .....

  • Par ccompagnon - 01/05/2013 - 11:45 - Signaler un abus Pas surpris

    Non, je ne suis pas surpris... ce sont tous des chochottes. LOL

  • Par JMAndré - 01/05/2013 - 11:49 - Signaler un abus Gêne = homophobie

    Moi je les trouve bien courageux les 40% de français qui avouent leur malaise devant un couple homosexuel. Compte-tenu du climat hautement culpabilisant qui vise à en faire soit des malades soit des fascistes, l'autre "coming out" va être à présent de reconnaître ce malaise. Il doit y avoir beaucoup plus de 40% de personnes qui éprouvent une grande gêne devant un comportement homosexuel dans la vie de tous les jours. Mais la police de la pensée humaniste a tissé sa toile et inhibe toute contestation venue de la conscience que chacun porte au fond de lui-même. Conscience ? Vous avez de ces mots ! Arrêtez avec ces vieilleries, entrez plutôt dans le sens de l'Histoire, vous verrez, vous vous sentirez beaucoup mieux ! Alors, peut-on ne pas vouloir de mal aux homosexuels et cependant se sentir mal à l'aise, voire perturbé, en présence d'un couple de même sexe ? Faudra-t-il se convaincre à toute force que l'on doit sans tarder soumettre tous nos "préjugés racistes et homophobes" à une bonne psychothérapie ? La loi du mariage pour tous contient en elle-même une grande violence, que peu dénoncent, celle du changement de civilisation, et en plus, celle d'exclure tout opposant à ses idées.

  • Par sam75 - 01/05/2013 - 11:53 - Signaler un abus @gege le foufou

    Je ne vous trouve pas homophobe.Ce terme est surtout employé pour disqualifier tous ceux qui ne pensent pas correctement aux yeux des bien pensants. Les homos qui se comportent comme vous dites veulent surtout provoquer. En France chaque communauté ou groupe veut se différentier pour plus d'avantages et de pouvoir, il ne faut pas tomber dans ce travers.

  • Par CN13 - 01/05/2013 - 13:31 - Signaler un abus Tout est devenu absurde et ridicule.

    Les sportifs de haut niveau, les autres sportifs ne sont pas jugé(e)s sur leur utilisation de leur sexe MAIS BIEN sur leurs épreuves, leurs compétitions sportives, sur leur esprit du sport. De là à dire à la Presse et au monde entier qui s'en fout, ce qu'ils font dans le privé dans leur lit, il y a des limites, çà dépasse l'absurde et le ridicule.

  • Par bertal - 01/05/2013 - 13:33 - Signaler un abus Gay Pride

    A travers la Gay Pride les homos se marginalisent volontairement, en y ajoutant la provocation, afin d'accuser le hétéros d'homophobie ; pourquoi vouloir s'ériger en caste ? Qui se coupe volontairement de la société sous le prétexte de n'être pas assez accepté ? Entre se faire accepter et faire du prosélytisme il y a une nuance qui échappe à nos amis. A la télé, dans les journaux, au cinéma, sur internet, il n'y a que ce sujet qu'on brandit pour culpabiliser le pauvre gugusse qui ne demande rien d'autre que de pouvoir vivre tranquille entre sa femme, ses emmerdes, ses enfants et ses impôts ! Défendre l'homosexualité contre les racistes, oui, en faire un idéal, ça suffit !

  • Par prochain - 01/05/2013 - 13:56 - Signaler un abus Les chômeurs homos peuvent se marier maintenant

    Alors on s'en f...de ce qui peut se passer chez les hauts revenus, sportifs sous la douche, Berger, Ribes et tutti quanti...

  • Par Titan75 - 01/05/2013 - 14:54 - Signaler un abus Combien d'homos en ligue 1 ?

    LOL

  • Par Skagerrak - 01/05/2013 - 16:48 - Signaler un abus too much !

    Ils nous les brisent avec les homos ! Chacun vit sa vie comme il le souhaite , sans provoquer les autres ni s'attaquer aux enfants , c'est pas compliqué ! Quel est ce besoin de " coming out " ? Ses collègues le savaient depuis longtemps , et alors ?

  • Par saint just - 01/05/2013 - 17:07 - Signaler un abus Malgré tous ses efforts....

    Un homo reste et restera un homo, malgré tous les efforts et contorsions (intellectuelles bien sur) de l'auteur. Le regard d'autrui a finalement peu d'importance.C'est le regard qu'il porte sur lui même qui compte. Et ce regard n'est pas indulgent... Alors, il accuse les autres, pense qu'en se mariant, il changera ce regard. Mais l'oeil était dans la tombe et regarait Caïn. J'joute que j ne suis pas homophobe, mais Psychologue de profession.....

  • Par ヒナゲシ - 02/05/2013 - 00:33 - Signaler un abus C'est l'exact contraire qui est vrai

    CN13 : « Les sportifs de haut niveau, les autres sportifs ne sont pas jugé(e)s sur leur utilisation de leur sexe MAIS BIEN sur leurs épreuves, leurs compétitions sportives, sur leur esprit du sport. »   Voir, donc, la toute récente enquête commanditée par l'Institut Randstad, sur l'homophobie dans le foot… Les résultats sont accablants :   http://www.grouperandstad.fr/files/img_grf/pdf/CP_étude_homophobie_football.pdf   (Sinon, pour un sociologue ayant pris comme objet d'étude l'homophobie et les rancœurs recuites, j'imagine que les pages de commentaires d'Atlantico sont une inépuisable mine…)

  • Par ヒナゲシ - 04/05/2013 - 06:22 - Signaler un abus Titan75 : « Combien d'homos en ligue 1 ? LOL »

    Et combien de Français encore intéressés par vos défilés du Moyen Âge (26 mai…) ? Réponse dans un récent sondage IFOP (enfin, pour ceux qui « croient » aux sondages).   QUESTION. Vous savez que le Parlement a voté la loi portant sur le mariage pour tous, et que le collectif « la manif pour tous » entend continuer d’organiser des manifestations contre cette loi. Vous personnellement, de laquelle des opinions suivantes vous sentez-vous le plus proche ? RÉPONSES. ⓐ Les manifestations devraient s’arrêter : le débat ayant eu lieu et le Parlement s’étant exprimé, il faut maintenant passer à autre chose. ➜ 67 %; ⓑ Les manifestations devraient se poursuivre : en dépit du vote du Parlement, il faut que le gouvernement abroge cette loi. ➜ 33 %.   QUESTION. Vous personnellement, pensez-vous que ces manifestations vont réussir à faire changer d’avis le gouvernement ? RÉPONSES. ⓐ Oui (certainement/probablement). ➜ 12 % ; ⓑ Non (probablement pas/certainement pas). ➜ 88 %.   http://www.ifop.com/media/poll/2233-1-study_file.pdf   Les temps sont durs pour ceux qui « ne lâcheront rien »… Ha ha ha.

  • Par igualite - 06/05/2013 - 04:06 - Signaler un abus hipocrisy

    Ces préjugés qui continuent de conditionner notre vision de l'pédophilie. Les stéréotypes pédophiles sont nombreux : ils visent le moral (pédophiles sont censés être «mal» ou le manque de normes morales), le comportement sexuel (comportement abusif), leur âge (tous les anciens ou les hommes adultes) Mais je suppose qu'il n'y a pas de véritables stéréotypes, non? Je suppose que, selon vous, ce ne sont pas mauvais ou faux stéréotypes. Il semble que les pédophiles ne sont pas victimes d'un seul stéréotype! Je suppose que les clichés, les stéréotypes et les fausses informations sur les pédophiles n'existent pas! Je suppose que croire que les pédophiles sont des monstres maléfiques, inmoral compulsifs qui violent des enfants n'est pas un stéréotype, ou du moins, c'est le genre de bons clichés!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Verdrager

Pierre Verdrager est un sociologue indépendant il possède une triple spécialité : sociologie de la culture, sociologie de l'homosexualité et épistémologie des sciences sociales. Il est l'auteur de "L'homosexualité dans tous ses états" et son dernier livre " L'enfant interdit". Il a un blog verdrager.free.fr

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€