Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'écart se creuse entre l'Allemagne vertueuse et la France calamiteuse

En France, le nombre des sans emploi inscrits a atteint un nouveau record historique à 3 591 000, en progression de 38 000 en un seul mois. Ironie du calendrier, Berlin vient ainsi de publier pour la troisième année consécutive un budget en équilibre et compte maintenir cette trajectoire au moins jusqu'en 2020.

Editorial

Publié le
Pourquoi l'écart se creuse entre l'Allemagne vertueuse et la France calamiteuse

Nouveau coup dur pour François Hollande alors que les revers s'accumulent pour le pouvoir : le bond du chômage en février, le plus fort depuis six mois annule les frêles espoirs que le gouvernement tentait de distiller depuis quelques semaines sur l'imminence de la reprise économique. Le nombre des sans emploi inscrits un nouveau record historique à 3 591 000, en progression de 38 000 en un seul mois. Ironie du calendrier : la nouvelle a été divulguée le jour même de la présentation de la nouvelle loi sur le travail déjà vidée en partie de sa substance depuis sa conception et que le Parlement pourrait achever de mettre en pièces, tant les oppositions dans la classe politique sont vives sur les remèdes à apporter pour que la France s'attelle enfin à la réforme que tous ses voisins ont accompli avant elle.

Depuis le début du quinquennat, l'augmentation du nombre des sans emplois atteint ainsi 700 000, ce qui rend dérisoires tous les propos sur l'inversion de la courbe et témoigne aussi de l'écart qui s'élargit entre notre pays et ses partenaires.

Le phénomène est particulièrement criant avec l'Allemagne qui creuse l'écart. Les chiffres donnent même le vertige. Berlin vient ainsi de publier pour la troisième année consécutive un budget en équilibre et compte maintenir cette trajectoire au moins jusqu'en 2020. Les dépenses pourront être majorées de 3% en 2017, sans entraîner de déséquilibres. Les dépenses sociales vont s'accroître de 6,8%, les pensions entre 4,25 et 5,95%, l'afflux des réfugiés sera absorbé. Et les recettes fiscales rentrent bien en raison de la confiance qui incite les Allemands à dépenser, là où les Français, par crainte de l'avenir continuent d'avoir tendance à épargner.

A l'inverse, Paris aura bien du mal à limiter le déficit à 3,3% du produit intérieur brut, alors que les vannes de la dépense publique sont désormais ouvertes, la seule préoccupation de l'Elysée étant de favoriser la réélection du chef de l'Etat. Après les agriculteurs, les fonctionnaires c'est au tour des départements de se voir promettre des adoucissements supplémentaires chiffrés pour l'instant à 3,8 milliards qui seront mis à la charge du budget, mais c'était le prix à payer pour éviter à certains la faillite. Le ministère des finances assure que des économies correspondantes seront assurées, mais il se garde bien de donner des précisions à ce sujet.

C'est d'ailleurs l'inquiétude des milieux européens qui vient de s'exprimer à nouveau à Bruxelles par le constat que depuis le début de la crise, c'est la France qui est la lanterne rouge mais la commission renonce à effectuer de nouvelles mises engarde tant la cause lui parait perdue. D'autant que les perspectives à court terme n'ont rien de séduisant. Le climat des affaires s'est assombri en mars dans l'industrie et les services. Seul le commerce surnage dans le vent de pessimisme qui souffle à nouveau. La persistance de la menace terroriste liée aux nouveaux attentats préfigure une mauvaise saison pour le tourisme qui enregistre déjà une baisse sensible depuis le début de l'année.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 25/03/2016 - 08:37 - Signaler un abus Propagande de Routine

    Comme souvent sur Atlantico, l'article est un peu moins ''con'' que le titre. Mais il suit toujours la même ligne politique. Rappelons que le taux de pauvreté est légèrement plus élevé en Allemagne qu'en France; Six millions de ''travailleurs pauvres'', recours encore plus massif que chez nous aux ''esclaves de Roumanie et de Bulgarie'' (travailleurs, détachés, Bolkestein) liens internet 1) http://www.inegalites.fr/spip.php?page=article&id_article=990&id_groupe=20&id_mot=116&id_rubrique=117 et 2) http://www.inegalites.fr/spip.php?article388 I

  • Par cloette - 25/03/2016 - 08:41 - Signaler un abus Ce n'est pas la France qui est calamiteuse

    c'est sa gouvernance élue avec seulement 52 % des voix c'est à dire la moitié . Quant à vertueuse le mot rime avec ennuyeuse .

  • Par zouk - 25/03/2016 - 09:15 - Signaler un abus Aveuglement français

    De même qu'il n'y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, il n'y a pas pire aveugle que qui ne veut pas voir. Où finirons nous? Une révolte massive et sanglante? Qui dira la vraie responsabilité de notre gouvernement enfermé dans ses certitudes d'un autre âge? Et qui l'écoutera? Au soir d'une vie déjà longue, je me demande si je devrai quitter ce monde dans le désespoir pour mon pays.

  • Par Lafayette 68 - 25/03/2016 - 09:26 - Signaler un abus Visuellement seulement certes

    Vous vous baladez à Mulhouse , Strasbourg ,Colmar puis à Fribourg et Lörrach : mêmes impressions , mêmes sdf ou autres précaires ,femmes comprises, qui font la manche .Impression que dans le coeur de la riche mégalopole européenne ,des 2 côtés il y a un malaise : pauvreté ,immigration ,voiles ,tiers-mondisation en hausse chaque année. Visuellement certes.

  • Par Deudeuche - 25/03/2016 - 09:34 - Signaler un abus A tous les électeurs de Hollande de 2012

    bravo, clap...clap...clap, bravo, géééééééénial!

  • Par Benino - 25/03/2016 - 10:13 - Signaler un abus Le retour de Zigou Zag, le tome 2 arrive...

    Avant la fin de l'année, la suite de Zigou Zag arrive... Le sous-titre est sans nuance : Aller simple pour la Corrèze. Notre Poet Poet national vase retirer définitivement après le succès de son Niquenat. Une retraite mensuelle de 36.000 €, nette d'impôts, récompensera le héros d'une vie d'apparatchik consacrée au bidon et au cul-te du tète à queue. Bravo l'artiste. Putain, encore 14 mois...

  • Par Mike Desmots - 25/03/2016 - 10:14 - Signaler un abus En l'urgence la question angoissante...

    C'est de savoir quel sera le montant de l'ardoise que Normal 1er et sa bande de marxo/socialistes ..vont laissé en héritage aux français ..? car actuellement la dette d'état exponentielle est déjà de environ 2 180 Milliards d'Euro ...(deux mille cent quatre vingt)...

  • Par cloette - 25/03/2016 - 10:18 - Signaler un abus @Zouk

    mais non ce monde est merveilleux quand même !

  • Par Olivier62 - 25/03/2016 - 10:29 - Signaler un abus Le bateau coule normalement avec mou-président

    Mon pauvre ami, mais tout le monde s'en fout depuis longtemps, de l'économie française ! On ne soigne un cadavre ! Qui dans ce pays produit de la richesse ? Presque personne. Ceux qui le font (agriculteurs, entrepreneurs) sont écrasés d'impôts et de réglementations ubuesques. Les autres sont soit fonctionnaires, soit retraités, soit vivant des aides sociales. Tout ces braves gens ne bougeront pas tant que leur (petite) pitance ne sera pas mise en cause. Evidemment ce jour-là ce sera trop tard, mais il n'auront eu que ce qu'ils méritaient.

  • Par essentimo - 25/03/2016 - 11:18 - Signaler un abus pourquoi

    n'avoir pas fait un arrangement avec l'Allemagne qui avait besoin de bras ? Apprentissage d'un métier et d'une tenue garantie. La France n'aurait eu, éventuellement, qu'à compléter une différence de salaire avec les fonds de la formation.

  • Par vangog - 25/03/2016 - 11:31 - Signaler un abus Le compte pénibilité de ce gouvernement atteint un sommet!

    Incompétence et tripatouillages sont les deux mamelles du socialisme. On le sait depuis 1917, première révolution ayant mis en place des socialo-communistes au pouvoir...les patriotes ne cessent de vous mettre en garde, mais les aboiements médiatiques poussent le troupeau de moutons français vers le suicide civilisationnel, en bêlant, en bêlant...bêeeeeeeee!

  • Par kronfi - 25/03/2016 - 13:41 - Signaler un abus une seule reponse

    l'UE a été faite POUR et PAR l’Allemagne.... nous avons change plusieurs fois notre constitution pour etre accord avec les textes de l'UE... Les allemands JAMAIS... l'Euro est une monnaie allemande... Les allemands sucent toutes les richesses de l'Europe... autrefois uniquement l'industrie, desormais c;est aussi ET l'agriculture ET les services... Monsieur Hollande s'acharne a la remorque de l'Allemagne,,,,, et coule la France... Voila le vrai diagnostic,,,, Faore croire aux francais que si nous suivions les reformes allemandes ca irait mieux en France est une vaste escroquerie intellectuelle...

  • Par Deudeuche - 25/03/2016 - 13:44 - Signaler un abus @kronfi

    l'Allemagne fait en Europe comme Paris en France, toutes les richesses, les élites les emplois pour cette région...de merde l'Ile de France.

  • Par pratclif - 25/03/2016 - 14:07 - Signaler un abus Allemagne vertueuse ??? et la France calamiteuse !!!!

    Le titre est mauvais. Que la France soit calamiteuse,??? certes; mais l'Allemagne vertueuse non!!! Aujourd'hui on n'est riche qu'au détriment de ceux qui sont pauvres. La machine créer toujours plus de richesses est grippée. On va devoir trouver autre chose pour que la société ne se disloque pas.

  • Par Anguerrand - 25/03/2016 - 15:27 - Signaler un abus A tous ceux qui haïssent l'Allemagne

    er critique ce pays, voilà une belle leçon pour notre pays. L'éternel argument des " travailleurs pauvres " de l'illuminé de gauche FN Ganesha . Lui il préfère avoir comme chez nous, les travailleurs pauvres les chômeurs, les RSA, et les tires au flanc comme lui. Soit plus de 25% de la population. Oui je sais avec une vraie politique socialiste FN de Philippot, la France va se redresser en travaillant encore moins. il faut se souvenir qu'à l'epoque d'avant Mitterrand la France etait prospère. Àlors les leçons à donner à l'Allemagne me font bien rire. Reprenez vous Ganesha, le PC de Marchais est fini.

  • Par Anguerrand - 25/03/2016 - 16:39 - Signaler un abus A kronfi

    Vous avez tout faux, historiquement car à l'époque on parlait d'égal à égal avec l'Allemagne, et surtout tous les pays avec la meme monnaie, les mêmes règles réussissent souvent au plein emploi, a l'équilibre des finances, à rembourser leurs dettes. Le probleme est donc bien franco- français. Nos résultats sont exactement inverses sur le chômage, la dépense publique, les impôts, et l'€ est pour nous une protection qui nous permet d'emprunter à des taux ridicules. Le retour au franc fera de notre pays un pays en voie de développement et devra rembourser avec nos francs de pacotille une dette énorme libellée, elle en € et des taux comme en Grèce. La faillite assurée.

  • Par Arbannais - 25/03/2016 - 17:07 - Signaler un abus Je ne crois pas, en effet,

    Je ne crois pas, en effet, que le pouvoir d'achat allemand soit vraiment supérieur au pouvoir d'achat français, mais au moins eux ne sont pas assis sur une bombe, comme nous le sommes. J'ai d'ailleurs beaucoup de mal à comprendre pourquoi Mme Merkel a été réélue tant de fois, puisque d'après certains commentaires, les travailleurs sont si pauvres en Allemagne. Les Allemands seraient-ils masochistes ?

  • Par Yves3531 - 25/03/2016 - 18:11 - Signaler un abus @kronfi

    est ce que ce sont les allemands qui ont surchargé à l'extreme d'impôts et taxes entreprises et ménages français, qui ont sur-réglementé de manière ubuesque les activités économiques françaises, qui distribuent à qui mieux mieux RSA, CMU, allocations diverses et multiples, qui ont 1 million de fonctionnaires en plus pour une population de 15 millions inferieure, ... ce sont les allemands qui imposés cela à la France ou nos gaucho-socialos ?!!! Quant à Ganesha ras le bol de ses radotages ineptes

  • Par boulegan - 25/03/2016 - 18:41 - Signaler un abus alors que le monde accélère..

    la France le regard rivé sur le rétroviseur freine des deux pieds , c’était bien la peine d'inventer le TGV pour finir sur une voie de garage face aux tampons ...nous y sommes .et dans la foulée bien entendu les pays qui s'en sortent n'ont rien compris ; l'Allemagne et la grande Bretagne sont les salauds de service ..bizarre que nos jeunes les plus performants s'y réfugient et pire les traîtres s'en déclarent satisfaits !

  • Par Ganesha - 25/03/2016 - 19:16 - Signaler un abus Arbannais, Arbeit Macht Frei

    Arbannais, Une différence fondamentale entre la France et l'Allemagne, c'est que nous sommes un pays de tradition catholique, où les protestant ne représentent que 4 % de la population, alors qu'en l'Allemagne les protestants représentaient les 2/3 de la population avant-guerre et ils seraient 1/3 aujourd'hui (source Wikipédia). Le catholicisme explique que nous avons le mot fraternité dans notre devise nationale et qu'une exigence de solidarité nous pousse à combattre plus vigoureusement la pauvreté : les Resto du Cœur sont une idée française. A titre indicatif, j'ai entendu le président des Restos dire récemment que leur nombre de bénéficiaires avait été multiplié par 14 en trente ans : une statistique probablement plus exacte et significative que celles dont on nous abreuve continuellement. La philosophie des protestants est très différente : ils acceptent beaucoup mieux la ''Loi de la Jungle''. Tout le monde connaît le portique d'entrée à Auschwitz avec la mention ironique ''Arbeit Macht Frei'' (le travail rend libre) C'est même devenu la devise des fanatiques du Libéralisme sur Atlantico !

  • Par Ganesha - 25/03/2016 - 19:18 - Signaler un abus Gigantesque Bombe

    Mme Merkel est assise sur une gigantesque bombe ! Les turcs se sont apparemment bien assimilés en Allemagne, mais même chez eux, ils y a aussi des maghrébins : ce sont eux qui sont à l'origine des émeutes sexuelles de Cologne. Et puis surtout, il y a un million de syriens (dont de nombreux ''faux syriens''). Pour l'instant ils patientent en faisant la file dans des processus administratifs d'enregistrement, mais quand il faudra leur trouver un travail...

  • Par toupoilu - 26/03/2016 - 09:30 - Signaler un abus Je pensais que l'euro, c'etait formidable,

    que le problème de la France c’était l'absence de reforme structurelle, etc. Mais si on veut bien être objectif une minute, autant Hollande est un menteur pathologique, autant il applique la politique de ses adversaires, baisse de charge, libéralisation du travail, et à un niveau jamais vu à droite. Ça fait mal de le reconnaitre, mais c'est la vérité. Et une autre vérité, c'est que ça ne marche pas. Parce que le succès de l’Allemagne n'est pas du qu'aux reformes Hartz, il est du surtout à la culture dominante, industrielle notamment (mais pas seulement), des pays du nord. La totalité des pays du sud de l’Europe sombre au profit de l’Allemagne, et le médecin s'acharne sur le mème diagnostic. On pourrait faire de la zone euro une zone monétaire optimale, mais les allemands, n’accepteront pas (et nous non plus). Alors il va peut être falloir sacrifier cette monnaie mal née. La dette en euro ne posera probablement pas de gros problème, puisque a mon avis, l'euro n'est pas viable sans la France. Et quand on ira mieux, reprendre les "reformes structurelles", en allant mème très loin, si on donne du "grain a moudre" avec le revenu de base de ganesha, qui commence à me séduire assez.

  • Par Ganesha - 26/03/2016 - 16:03 - Signaler un abus Débarquement en Normandie le 6 Juin 1944

    Merci de votre soutien. Ma comparaison avec ''Arbeit Macht Frei'' était un peu forte et je craignais d'avoir blessé certains d'entre vous, en les traitant de nazi… Mais j'en propose une autre : en Juin 1940, 90 % des français étaient pétainistes, puis cela a évolué. Lorsque les français, et les soldats allemands, ont appris la nouvelle du débarquement en Normandie le 6 Juin 1944, tous ceux qui avaient un peu de bon sens ont compris que l'Allemagne avait perdu la guerre. Lorsque de Gaulle a descendu les Champs-Élysées en1945, 99 % des français étaient gaullistes. Les commentateurs qui viennent ici défendre le Capitalisme Libéral me font penser à ces abrutis qui n'ont pas compris que le krach boursier de 2008 est équivalent au débarquement en Normandie !

  • Par EUROPE - 26/03/2016 - 18:06 - Signaler un abus Je vous ai rêvé, Germania!!!!

    Ah!une allemande, source de satisfaction Ah! une française, source de déception

  • Par OlivierRiviere - 27/03/2016 - 13:48 - Signaler un abus L'Allemagne, un bon exemple? Hum!

    Oui la France doit se réformer, et dans beaucoup de domaines (droit du travail, fiscalité de l'outil de travail, attitude et mission des banques), mais de grâce, arrêtons les comparaisons biaisées avec l'Allemagne qui de façon maintenant systémique maintien une partie croissante de sa population dans la pauvreté et la précarité: mini-jobs à 450 € pour un salaire horaire effectif de moins de 7 €, pratique du Leiharbeit qui permet, à qualification égale de payer les gens 20 à 40% de moins que leurs "collègues" et de mettre fin à la leur contrat en 2 semaines. Et ne parlons pas de l'extrême dépendance de l'Allemagne aux exportations au détriment du soutien à la consommation intérieure, pour finir par l'idéologie rigoriste de l'Euro fort et de l'austérité imposée à tous, enparticulier aux Südländer (Italie, Espagne, Grèce), pays de gens corrompus alors que l'Allemagne, elle, ignore royalement sa corruption endémique au niveau des grands groupes; une série de scandales dans les très grands groupes depuis plus de 10 ans, le dernier en date étant celui de Volkswagen, n'a entrainé aucune réaction de la société civile. La France une catastrophe? Oui. L'Allemagne un bon exemple? Hum!

  • Par francis altier - 27/03/2016 - 16:57 - Signaler un abus On aime donner des leçons

    un mal français ! au lieu de se comparer à l'Allemagne, décidons pour la France, pour commencer réductions des dépenses publiques en urgence 57 % du PIB . Ca plombe notre compétitivité. Etc... le président comme le gouvernement et l'opposition savent ce qu'il faut faire, mis l'électoralisme est premier hélas. On peut compter sur le cynisme du président pour oublier que "l'ennemi, c'est la finance" merci, elle se porte bien. Juste une suggestion de bourguignon : Prélèvement des impôts localement ( les décisions seront plus rapides et surtout moins coûteuses ) stratégie au niveau du pays. En bref , pensez global et agissez localement. Qu'en pensez vous?

  • Par francis altier - 27/03/2016 - 21:20 - Signaler un abus Stop à l'escroquerie

    et à la complicité des médias. sur la ase de chiffres de l'Insee de 2014 pour avoir des chiffres fiables : Le chiffre des salariés était de 23 810 000 millions dont 7 803 000 de fonctionnaires sans risque de chômage, donc exclus du calcul. Le nombre de salariés du privés risquant eux le chômage était de 16 007 000+ les chômeurs = 5 520 000 soit en tout une offre de travail de 21 527 000 Conclusion 5 520 000 divisé par 21 527 000 = 25,64¨% pas étonnant que nous connaissions un chômeur parmi nos amis ! Bien sur il s'agit des toutes les catégories de chômeurs ce qui correspond à la réalité Désolé pour tous ces chiffres mais c'est en n'expliquant rien que l'on trompe les citoyens dont je fais partie. Enfin s'agissant de l'Allemagne, la vraie différence est la Valeur Ajoutée par le salarié sensiblement supérieure à celle du salarié Français, ça explique beaucoup de choses ! S'agissant de la comparaison avec l' Allemagne

  • Par evy - 01/04/2016 - 12:30 - Signaler un abus que de commentaires nuls

    on comprends vraiment pourquoi la France coule, pourquoi les syndicats s'acharnent à détruire le pays. Tout ce monde est à la botte des extrémistes de gauche qui ont envahi le gouvernement, ces ex trotskistes genre Sapin, Moscovici , Eckert, etc qui sont aigris et qui ont soif de pouvoir.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Garibal

Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€