Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pourquoi l'anti-sarkozysme est-il devenu un élément central du quinquennat ? Le point de vue de Chantal Delsol

Première partie de notre série consacrée à l'anti-sarkozysme. En France, être de droite impose quelques règles à suivre pour le Président...

Anti-sarkozysme

Publié le

Enième épisode des combats idéologiques franco-français… quand on pense que certains croient évacué le face à face droite/gauche ! Qu’on se souvienne à quel point tous les présidents de la République ont été giflés, brutalisés par toutes sortes d’écrivains, de médias, de rumeurs. Une situation qui coule de source dans un pays où l’opinion est libre et le chef de l’Etat trop puissant.

Mais enfin on peut penser objectivement que l’anti-sarkozysme vise une politique et un président de droite. Il ne faut quand même pas oublier que quatre-vingt pour cent de nos journalistes sont de gauche ou d’extrême-gauche, ce qui laisse davantage de chances de se faire vilipender à Nicolas Sarkozy qu’à François Hollande.

Et même si l’on envisage les choses non plus du point de vue quantitatif, mais qualitatif, il est clair que la gauche est plus combative que la droite. Ecoutez les artistes qui ont soutenu Nicolas Sarkozy ouvertement la première fois, et qui racontent de quelle manière ils ont été ensuite privés de salles de concert dans les municipalités socialistes… les maires de droite en font-ils autant ? on en doute. La gauche est pugnace, combative, on peut dire facilement agressive, et d’une manière générale elle n’est jamais fatiguée pour combattre le camp adverse, alors que la droite est à éclipse, souvent nonchalante et plus nantie d’humour que de détermination. Autrement dit, il ne faut pas s’étonner si un président dont l’action depuis cinq ans se situe clairement à droite, recueille les quolibets d’une presse très majoritairement à gauche. Il faut ajouter que notre presse en outre a pris l’habitude de trouver en face d’elle des gouvernants de droite faisant la politique de la gauche, par mauvaise conscience, par crainte de n’être pas conforme. Et se trouve horrifiée de rencontrer ici quelqu’un qui fait une véritable politique de droite : cela mérite un pilonnage en règle.

Enfin, il y a un principe élémentaire que notre président ignore, et qu’il aurait d’ailleurs été incapable de respecter : quand on est marginal, on doit impérativement se comporter avec davantage de respect, de politesse, de tolérance, d’attention… que les autres. Sinon, on ne parviendra jamais à faire valoir ses propres convictions – mal vues. Ce n’est pas que la droite soit marginale dans le pays – au contraire elle représente la majorité des citoyens. Mais elle est marginale en influence et en puissance (d’où les quatre-vingt pour cent de journalistes). Ainsi un homme de droite, et même le président de la République, ne sera écouté que s’il se comporte avec bienveillance et éducation. C’est ce que notre Président n’a pas compris. Un président de la république française qui dit devant la presse « Casse-toi » ou « Avec Carla c’est du sérieux », ou qui pianote sur son mobile pendant qu’un chef d’Etat lui parle, s’il est de droite il passera à la casserole fissa. Sans compter que les citoyens détestent la vulgarité quand il s’agit d’un homme de pouvoir : si le gouvernant rejoint le commun par ses manières, alors qu’il descende !

On n’est pas de droite n’importe comment. On n’est pas gouvernant n’importe comment.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par evy - 10/04/2012 - 07:56 - Signaler un abus que voulez vous nous dire ?

    Que Hollande est mieux éduqué, en ayant 4 enfants avec un femme et en vivant avec une autre, c'est déjà une image de mauvaise éducation pas digne d'un chef d'Etat. Ensuite, l'élocution à la Mitterrand est un autre signe de manque de personnalité. On se sent mieux avec la franchise de Sarkozy qu'avec l'hypocrisie de Hollande.

  • Par Djib - 10/04/2012 - 08:57 - Signaler un abus Sur la presse et les médias de gauche,

    cette info assez désopilante qui nous apprend que la tête à claques Demorand, archétype du journaliste bobo de gauche agressif et prêt à tout, est actuellement très fortement contesté par le soviet des journalistes de Libération. Entre autres reproches, celui d'avoir transformé Libé en tract électoral de Hollande. On croit tout d'abord rêver: le pluralisme, l'indépendance politique, le professionnalisme à l'anglo saxonne, l'objectivité, seraient-t-ils devenus des valeurs de ce journal "engagé"? On tremble devant cette menace de l'exception médiatique française! Mais non, qu'on se rassure, ce sont les journalistes très majoritairement supporters de Mélenchon qui considèrent que Libé n'est pas assez à gauche. Ouf!

  • Par fms - 10/04/2012 - 09:45 - Signaler un abus aigrie...

    Jolie opinion de ces confrères... le tous pourris sauf moi, ça marche encore ?

  • Par fms - 10/04/2012 - 09:47 - Signaler un abus mais non Djib

    Cette motion était une réponse à celle des journalistes du Figaro ! Ils ne voulaient pas être débordés sur leur gauche de cerveau disponible.

  • Par fms - 10/04/2012 - 09:50 - Signaler un abus la cause de l'anti-sarkozisme ?

    Et si c'était juste Sarkozy ? :-)

  • Par lemayec - 10/04/2012 - 10:30 - Signaler un abus vous vous voilez la face

    J'ai toujours été à droite et pourtant je suis devenu antisarkoziste primaire et fier de l'être et nul besoin des journalistes pour cela! C'est le personnage lui même que est en cause, son comportement personnelque tout le monde connait,et surtout sa politique à la "spin doctors", cette intolérable politique ou la vision est remplacée par un enfumage permanent événementiel d'une nuisance considérable A cela vous pouvez ajouter les innombrables atteintes à l'esprit de notre république, les discours racistes, tout ce que vous pouvez voir directement sur les videos diffusées sur internet ! Ce type a tué les vrais valeurs de la droite C'est notre Berlusconi, notre honte

  • Par Chesterfield - 10/04/2012 - 11:15 - Signaler un abus La forme sans le fond

    Effectivement, le style change des 2 anciens dinosaures professionnels de la location de l'Élyséenne... Le style est direct... trop direct..??... Peut être. Mais surtout, Sarkozy parle de Travail... d'adaptation de la France aux échanges mondiaux avec la fin de notre pitoyable système social à la française dont nous avons tellement abusé qu'il est financé à 100% par emprunt .... Alors là... c'est la peur, la grosse trouille, le "c'est pas moi c'est l'autre" et les critiques se font sur la forme et non sur le fond car tout le monde sait qu'il a raison.

  • Par Takezo - 10/04/2012 - 11:25 - Signaler un abus @lemayec

    Et vous vous basez sur quoi pour faire ce constat aussi court qu'idiot. Sur quels faits ? Et qui relaient ces faits ? Et qui ne parlent pas des réussites ? Ne serait-ce pas les médias ?

  • Par Takezo - 10/04/2012 - 11:34 - Signaler un abus @fms

    En trois posts, vous avez réussi à montrer ce qu'est l'anti-sarkozysme et l'intolérance pour ce qui n'est pas de gauche. Parce que le tous pourris sauf moi, c'est vous qui l'avez inventé. La gauche c'est le coeur, les pauvres, les ouvriers, la générosité, la droite c'est le racisme, les riches, la corruption et même l'esclavage ! Vous croyez que cette phrase est une caricature ? Mais non ! Ce sont les idées véhiculées par les nombreux médias de gauche. Ce matin par exemple les animateurs d'RMC se sont sentis obligés de se moquer du Figaro qui a osé sortir écrire un article sur un sondage qui ne donnait pas Hollande gagnant ! C'est officiel, notre opinion ne vaut rien aux yeux de ces gens. Personne ne s'inquiète par contre lorsqu'un petit Staline, un homme haineux, qui insulte tous ceux qui ne sont pas de son avis fait une percée dans les sondages. Un meurtrier de gauche n'est pas un meurtrier (Che Guevara par exemple). Pinochet est une ordure de dictateur mais pas Chavez, pas Castro (embrassé par Daniel Mitterrand). Pauvre pays...

  • Par mumus - 10/04/2012 - 11:53 - Signaler un abus lynchage

    La gauche a toujours gouverné en sous main depuis 1981, car dans tous les ministères et la haute administration, les hommes placés par Mitterrand sont restés en place et se sont fait un plaisir à saborder toute initiative pouvant leur nuire; Chirac a été le président le plus immobile de la cinquième république et il n'a cessé de reculer devant l'obstruction des syndicats et de la gauche; à l'inverse, Nicolas Sarkozy a tenu bon sur de nombreuses réformes, et cela est intolérable pour la nomenclature de gauche, il est l'homme à abattre par tous les moyens, certains même caressent l'espoir de l'éliminer purement et simplement physiquement. Je trouve cette attitude digne des bandes qui se mettent à 10 pour tabasser à mort une personne qui soutient leurs regards, c'est dégueulasse.

  • Par aladine - 10/04/2012 - 12:41 - Signaler un abus ah!!la presse de gauche

    Les " analogies avec 1981 "? Piqûre de rappel: 1981: 1ere dévéluation du franc 1982: 2ème dévaluation du franc 1983: 3ème dévaluation du franc Chomage au second trimestre 1981 : 6,1 % Chomage au second trimestre 1995: 11,6 %( après 2 septennats de Mr Mitterand) C'est vrai , cela donne envie !!!

  • Par Radio Solfe - 10/04/2012 - 13:43 - Signaler un abus danser sur un volcan

    Je suis d'accord avec mumus, les journalistes et les enseignants sont le bras armé de la haute fonction publique et de la fonction publique en général. Ce sont eux qui détiennent le pouvoir de nuisance et de blocage, leur emprise sur l'opinion et sur les esprits travaille la société française depuis bien longtemps. Ils sont parfaitement organisés contrairement aux autres acteurs de la société, monopolisent la parole et voient en Sakozy un danger, donc l'homme à abattre. Dans les années 80 ils ont tout fait pour installer Le Pen dans le paysage, leur meilleur allié contre la droite pensaient-ils, aujourd'hui en 2012 ils ont trouvé une nouvelle drogue imparable, l'anti-Sarko, qui diffuse grâce à leur travail de sape, jusque dans les moindres recoins, de manière transversale. Mais il ne faut pas s'y tromper, il s'agit bien de leur dernier rempart car quel que soit le résultat de cette élection, ils n'échapperont pas aux réalités, à la baisse des salaires, et cette fois il n'y aura plus de digues idéologiques pour se protéger, plus d'aveuglements, de mensonges, finie la comédie. Hollande sera le fossoyeur de l'exception française, du socialisme franchouillard et de l'Europe.

  • Par Obsédé Textuel - 10/04/2012 - 13:48 - Signaler un abus L'UMP c'est aussi la gauche

    Désormais les valeurs de droite sont défendues par le FN de Marine Le Pen. Il suffit de lire ou écouter s'exprimer n'importe quel de ses collaborateurs ou partenaires de campagne, chacun dans ses compétences, pour juger du niveau de sincérité et de respect. http://www.nationspresse.info/

  • Par gmilady - 10/04/2012 - 14:36 - Signaler un abus Parce que Sarkozy a été le pire président de la 5ème

    Depuis 2007, il a TOUT RATE, tout démoli, et rien construit. Il n'a fait qu'abimer la france.

  • Par ZOEDUBATO - 10/04/2012 - 15:47 - Signaler un abus Tout à fait d'accord et en plus

    Cet anti-sarkozisme a été voulu et construit depuis 2007 par le PS qui l'a mis en oeuvre avec ses députés et sénateurs, leurs partisans dans l'administration et médias qu'ils contrôlent A peine élu NS a été la cible d'attaques personnelles ; chaque question de l'Assemblée ou du Sénat était une attaque par amalgame et/ou par une généralisation abusive ; dans les régions et départements tenus par la gauche les réformes ont été sabordées afin que les résultats soient mauvais (en particulier le chômage et le pouvoir d'achat) ; les procès d'intentions politiques (BETTANCOURT, KARACHI,..) ont tous été montés en épingle et médiatisés sans que respect de la présemption d'innocence et sans que les médias parlent des mises en examen de la gauche. Les rapports pipeautés ou à charges ou incomplets ont fleuri (données faussées pour prouver que les riches paient moins d'impôts que les pauvres, suppression des niches fiscales n'incorporant pas le coût budgétaire résultant, rapport sur MME LAGARDE rédigé à charge par une commission de socialistes,etc.) L'anti-sarkozismz a été voulu pour déstabiliser les citoyens afin de prendre un pouvoir innaccessible par une campagne de vérité et d'idées

  • Par kassian - 10/04/2012 - 15:50 - Signaler un abus l'anti-sarkozysme

    est devenu l'élément central du quinquennat pour une raison unique et toute simple, pas besoin d'aller chercher les 80% de journalistes de gauche. Sarkozy arrivait à un moment unique, d'une formidable envie de changement, de rénovation de la classe politique, de 'dégraissage de mamouth', de libération de la force du travail. Il l'a promis, les citoyens l'ont cru... Et il ne l'a pas fait. Tous les politiques promettent et déçoivent. Mais Sarkozy était différent, en rupture avec le passé. Les gens ont cru qu'il casserait les codes, les tabous, relancerait l'emploi, gommerait les différences public-privé, améliorerait la sécurité des citoyens etc. Au lieu de cela, après le Fouquets, l'affaire Bettancourt, les infirmières Bulgares, la TVA restauration, Sarkozy s'est montré en vulgaire chasseur de voix, toujours en campagne alors même qu'il était élu. Bref il a énormément déçu les attentes, même si au fond son bilan n'est pas si calamiteux. Evidemment la gauche en joue, ils n'ont aucun mérite à cela. Hollande fait même pire : il ne profite pas de la fenêtre pour préparer le peuple aux sacrifices à venir. Mais les gens ne sont pas idiots, cela pourrait au final se retourner contre lui

  • Par luchon - 10/04/2012 - 17:47 - Signaler un abus anti nullité

    pas de l'ani sarko ne pas confondre facile de faire passer celui-ci pour un victime des journalistes ne pas oublier dans ceux ci les journalistes tele et radio qui sont à 110 % SARKOSISTES il n"y a qu'à regarder la 1 le servicre public bfm itélé sans parler des radios et des valets de commnentateurs

  • Par lemayec - 10/04/2012 - 18:20 - Signaler un abus L'idiot @takezo

    La liste de des faits est tellement connue et longue que je n'y perdrais pas montemps Il suffit de quelques chiffres: petit rappel sur la création de dette: Jospin :+200 milliards Chirac :+300 milliards Sarkozy :+600 milliards Notre dette a doublé depuis Mai 2002 et notre note AAA a été dégradée +1 million de chômeurs et un tissus industriel en déliquescence L'Epad pour la bonne bouche et un nombre considérable de casseroles judiciaires qui vont l'ensevelir s'il n'est pas élu Voilà, voilà

  • Par Alain34 - 10/04/2012 - 18:24 - Signaler un abus L'anti Sarkozisme, c'est Sarko lui même qui l'a créé..

    ...par son comportement et celui de ses équipes. Ces élections sont désespérante pour une personne plutôt de droite équipé d'un cerveau. le choix entre un Hollande horripilant et un Sarkozy qui déçoit depuis 5 ans... Votez utile au premier tour : ni pour l'un ni pour l'autre de ces deux guignols ! Quand aux média, ils sont tout simplement NULs. Pauvre France.

  • Par New - 10/04/2012 - 19:57 - Signaler un abus Le duo du 2 ème tour étant certain

    au 1 er tour profitez-en pour voter pour qui vous voulez. Sarkozy doit recevoir un "message" de droite : un vote Marine Le Pen aura cette vertu. Mais in fine, et malgré les défauts de Sarkozy, toutvsauf la gauche, une gauche communautariste, pro-immigration et pro-islam, une gauche droguée aux dépenses publiques, aux impôts et au clientélisme, une gauche habitée par la haine des classes, une gauche préhistorique.

  • Par Radio Solfe - 10/04/2012 - 20:41 - Signaler un abus Question

    L'anti Sarkozisme, c'est Sarko lui même qui l'a créé. L'antisémitisme ce sont les juifs eux-mêmes qui l'ont créé. Les violences faites aux femmes, c'est elle-mêmes qui l'ont créé. Et la connerie, c'est qui qui l'a créée ?

  • Par Mario - 10/04/2012 - 21:40 - Signaler un abus 600%

    La crise la plus terrible depuis 1929.C'est sur Jospin à eu une des seules périodes de croissance et il n'a pas su s'en servir.Oh excusez ,les 35 heures ,une réussite ,c'est vrai!!!! Oh la retraite à 60 ans par notre ami Mitterrand ,on continue à la payer alors qu'il connaissait la réalité Oh les cadeaux au riches faient continuellement par la gauche à chaque fois qu'elle a le pouvoir. Et les casseroles du PS mon Dieu ! Hollande n'etait pas au courant de guérini et de ce qui se passe dans le nord de la France.Et la pauvre Bannon qui est allée le voir et qui n'a pas réussi à le faire bouger d'un pouce. C'est vrai on vit beaucoup mieux à gauche.

  • Par fifi90 - 10/04/2012 - 21:41 - Signaler un abus Bonna chance à vous.

    Madame, vous avez quelqu'un de sérieux maintenant qui s'appelle Hollande et qui sera votre président de la république, j'espère pour vous que la France n'aura plus de problèmes parce que vous aurez un président digne comme vous le souhaiter, sauf que vous oublier que SArkozy a un coeur comme vous qui se blesse aussi et il n'est pas faillible parce qu'il est président, il vous a provué qu'il ne traichait pas, vous le prennez comme il est ou vous le rejettez comme vous la France le fait en ce moment, personnellement je préfère SArkozy car il n'est pas Hypocrite, vous allez détesté Hollande dans l'avenir plus que Sarkozy le jour que vous allez découvrir ses mensonges, son hypocrisie et sa légèreté car il est très influençable votre président Hollande.

  • Par castrofidel - 10/04/2012 - 23:41 - Signaler un abus tête pensante la vioque Delsol

    Qui écrit : "Il ne faut quand même pas oublier que quatre-vingt pour cent de nos journalistes sont de gauche ou d’extrême-gauche". rien que pour ça je donne deux euros pour la lutte contre vieillissement précoce.

  • Par Bestfriend - 11/04/2012 - 00:12 - Signaler un abus Cet article n'est ni Sarkoziste, ni très pertinent.

    D'une part, on se demande si Mme Delsol a un peu voyagé pour dire que Sarkozy a gouverné très à droite. Car sa politique économique est assez proche de bien de gouvernements sociaux-démocrates, voire plus à gauche. Zapatero a supprimé l'ISF, les socialistes suédois ont privatisé la Poste, les trains ect.., les travaillistes anglais laissé la city ne verser aucun impôt sur les bénéfices financiers, alors que N.Sarkozy a fait passer la fiscalité sur ces même revenus financiers de 26% à 40¨% avec à la clé le record d'Europe ect... En fait cette analyse est celle d'une vieille chiraquienne nostalgique de la droite poussiéreuse et mafieuse. Ah c'est sûr, Chirac n'aurait pas mis des Nike dans la cours de l'Elysée, mais il se livrait à un autre sport (3 minutes douche comprise), quand il ne détournait pas d'argent et Mitterand a roulé à tombeau ouvert sur les routes des landes en état d'ébriété avancée. Nicolas Sarkozy est le meilleur président actuel au niveau mondial et le meilleur que la France n'ait jamais eu. Il faut juste que les français méritent d'avoir un type comme lui pour les diriger, et ça c'est pas gagné.

  • Par New - 11/04/2012 - 02:30 - Signaler un abus Mais que cache donc la nouvelle femme de Hollande ?

    Le jour où un livre sortira enfin sur elle, cela risque d'être le best seller de la décennie. On la sait déjà sectaire et haineuse (elle a avoué ne pas avoir voté en 2007 bien que de gauche pour ne pas voter pour Royale). Pourquoi interdit-elle tout article sur elle ? Cette femme est décidément très intrigante.....

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 08:07 - Signaler un abus @lemayec

    Mais elle est toute énervée oulala ! Le post que vous avez écrit, on l'a déjà vu cent fois. Vous pouvez ajouter à la liste le tsunami, la crise économique, la maladie, etc. On a compris, la droite c'est les vilains pas beaux etc. La gauche elle a tout réussi. Tiens c'est curieux, je ne vois pas Mitterrand dans votre liste. Concernant L'Epad tout de même, c'est vrai quel scandale, son fils s'est présenté ! NNNNNNOOOOOONNNNN quelle horreur ! Bon au final il a retiré sa candidature mais quel scandale ! Terrible, pire que la Syrie, le Tibet , etc. Le monde en tremble encore. L'ONU était prêt à voter une résolution.... Cher lemayec, fidèle consommateur du prêt-à-penser, vous avez des mois de retard en matière de "trollage".

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 08:10 - Signaler un abus @castrofidel

    Gardez donc votre argent pour retourner à Cuba boire des cocktails sur les cadavres des "prisonniers politiques".

  • Par De France et de plus loin - 11/04/2012 - 12:02 - Signaler un abus Arrêtons de nous exciter: en

    Arrêtons de nous exciter: en démocratie, il y a l'alternance. Après 10 ans à droite, la France va passer à gauche et vous y survivrez tous comme vous avez survécu à Mittérand . Chacun son tour et puis c'est tout. Aucun camps ne détient de vérité absolue, ça se saurait.

  • Par Takezo - 11/04/2012 - 13:35 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    1. Tu t'excites tout seul 2. Ne démocratie l'alternance n'est pas une loi 3. Nous n'avons pas fini de payer les erreurs de Mitterrand (qui est revenu curieusement assez vite sur ses première réformes) 4. Chacun son tour ? Vraiment ? C'est ça la politique pour vous ? 5. "aucun camps ne détient de vérité absolue" : c'est l'hôpital qui se fout de la charité parce qu'aujourd'hui encore la gauche dépeint la droite comme le camp du mal. Rien d'autre. Les propositions d'Hollande ne sont là que pour décorer. Et on apprend que Hollande a par contre clairement menacé le Figaro dans son livre. Profitez encore d'Atlantico, vous ne pourrez peut-être plus y troller dans quelques mois, il sera peut-être interdit.

  • Par MB - 13/04/2012 - 01:15 - Signaler un abus Légèrement à côté

    Cet article me paraît intéressant, mais avec quelques petits détails : - il y a un antisarkozysme de droite. J'en suis : je ne peux pas supporter sa vulgarité et son manque de culture, qui rabaissent à pas grand-chose le niveau de la présidence. - la politique menée depuis 5 ans n'est pas vraiment de droite, par contre, vraiment mauvaise : aucune lutte contre les déficits ; législation dans l'urgence ("un événement, une loi") ; conflits d'intérêts (Epad, etc.) ; réformite, sans aucun discernement, à tous les niveaux, qui désorganise les services de l'Etat (ex. lycées et universités, où c'est vraiment une catastrophe) ; avalanche de normes et de bureaucratie (même s'il est vrai qu'il n'en est pas directement responsable). Le quinquennat NS a accéléré les tendances mortifères de la politique française à l'oeuvre depuis 20 ans. - il est censé rassembler les Français, mais a tout fait pour les dresser les uns contre les autres. Dirigés par un personnage bourré de complexes et maniaco-dépressif ? Pas acceptable. Tout ça ne justifie pas la haine du milieu parisien, mais il faut convenir qu'il y a un vrai problème et que Sarkozy n'est pas à sa place. Bien à vous, MB

  • Par GerAAAaaard - 13/04/2012 - 09:32 - Signaler un abus Et si l'anti-sarkozysme provenait de la mauvaise foi, de mépris

    Attribuer une vague anti-sarkozyste aux maires de gauche qui refusent les salles aux artistes l’ayant supporté ne me parait pas de bonne foi. Il serait bon de se pencher sur les Hauts de Seine pour voir que les pratiques des élus locaux sont très loin d’être exemplaires dans ce fief sarkozyste. Certains de ses lieutenants qu’il a tenté de parachuter ont d’ailleurs dû regagner leurs pénates, renvoyés pas forcément par d’ « odieux staliniens » : cf. Martinon viré de la mairie de Neuilly. Enfin, un chef d’état qui insulte son peuple (« Casse toi », pour reprendre la citation que l’auteur a tronquée), ne respecte pas les autres (utiliser son smartphone en présence d’un chef d’état), donne une piètre image de son pays, quel que soit son bord, et ne mérite pas à mes yeux une admiration aveugle.

  • Par Takezo - 13/04/2012 - 11:53 - Signaler un abus @MB

    Vous croyez vraiment que votre avis aura plus de poids lorsque vous dites que vous êtes de droite puis que vous récitez les "arguments" que la gauche diffuse dans tous ces médias. Et pour qui allez-vous voter par curiosité ? Et surtout pour quel projet vous qui êtes "de droite" ? En quoi dresse t-il les français les uns contre les autres ? Jusqu'à preuve du contraire c'est vous et votre clique de trolls qui prenez d'assaut atlantico et le Figaro par exemple pour l'insulter et plus grave encore insulter ceux qui ont voté ou voteront pour lui. C'est vous qui avez déclenché et entretenu cette guerre au point même d'écoeurer des intellectuels de gauche !

  • Par Takezo - 13/04/2012 - 12:00 - Signaler un abus @GerAAAaaard

    Le bon perroquet qui prend n'importe quel article comme prétexte pour sortir : "un chef d’état qui insulte son peuple", "ne respecte pas les autres". Vous avez oublié les stigmatisation dans votre copier/coller. J'ai bien aimé votre stigmatisation des "islamistes" sur votre autre post. Du grand art ! Vous devez vous croire tellement intelligent, tellement important lorsque vous postez vos pauvres posts ici. Aussi irritant qu'un caniche qui aboie dès qu'il entend un semblant de sonnerie. Est-ce que vous aboyez lorsque vous entendez "Sarkozy" ?

  • Par MB - 13/04/2012 - 23:47 - Signaler un abus @ takezo

    Le trolleur n'est pas celui qu'on croit, cher Takezo... Je suis effectivement de droite, et je n'ai jamais voté à gauche une seule fois dans ma vie. En 2002 : Madelin au premier tout (eh oui !). En 2007 : Bayrou au premier, Sarkozy au second. Je suis donc d'autant plus fondé à émettre des critiques envers ce personnage que j'ai été amené à voter pour lui à un moment donné. Je reproche précisément à Sarkozy de ne pas être fidèle à des idéaux de droite ; et si vous m'aviez bien lu, vous auriez remarqué que la plupart des arguments que j'avance contre lui ne sont pas employés à gauche. Enfin, si vous tenez absolument à pinailler...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Chantal Delsol

Chantal Delsol, née à Paris en 1947, est journaliste, philosophe,  écrivain, et historienne des idées politiques.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€