Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 16 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour le monde des affaires et de la finance, Donald Trump va devenir fréquentable. Mais est-ce que ses électeurs vont l’accepter ?

Donald Trump va sans doute continuer à crier dans ses tweets, mais on sait qu’il ne mordra pas vraiment. Il a limé ses dents et appris les codes...

Atlantico Business

Publié le
Pour le monde des affaires et de la finance, Donald Trump va devenir fréquentable. Mais est-ce que ses électeurs vont l’accepter ?

Donald Trump sera sans doute le président américain le plus critiqué, par la presse américaine, les démocrates et beaucoup de républicains, le plus critiqué et vomi même par les intellectuels de la côte Est, par les gens d’Hollywood ou des nouvelles technologies. On l’a quand même comparé à un produit hybride du mariage confus entre Hitler, Mussolini et Berlusconi.

Ce qui est vrai, c’est que Donald Trump n’a pas fait ses études dans les grandes universités de Boston, qu’il parle avec brutalité, qu’il se comporte avec vulgarité. Bref, tous ceux qui le critiquent ne l’inviteront pas à diner chez eux parce qu’il se tient trop mal.

Ce qu’on ne dit pas, c’est que beaucoup de ces peoples qui se bouchent le nez dès qu'on leur parle de Trump étaient invités à son mariage et y sont allés. Mais passons.

Ce qui est vrai aussi, c’est que Donald Trump a été élu grâce à quelques millions d’électeurs déclassés par la faillite des empires industriels américains, et qui ont été séduits par ses promesses, alors que la plupart de ses promesses sont irréalisables. Bref, Donald Trump a pratiqué le populisme et la démagogie les plus cyniques. Et il a gagné et a commencé à balancer des tweets à la planète toute entière pour annoncer qu’il allait réaliser ce qu’il avait promis qu‘il ferait.

Du coup, de multiples analyses sont sorties annonçant quasiment la fin du monde.

En réalité, il ne s’est rien passé. Trump s’est installé, il a fait ses tweets mais il a nommé un cabinet très libéral et très expert puisqu’il a engagé essentiellement des cadres de Goldman Sachs. Et si on fait un premier bilan de son action et ses projets, on s’aperçoit qu’il organise le projet de gouvernance sur deux axes.

Premier axe, rétropédalage à propos de la mondialisation. Il ne déclenche pas la guerre commerciale, ni la guerre des changes. Après avoir renoncé à s’attaquer au Japon, il baisse aussi les bras devant la Chine et baisse d’un ton concernant le Mexique. Il a donc abandonné son projet de construire des barrières protectionnistes, des murs et des droits de douane. Aucune des menaces les plus spectaculaires n’a été mise en œuvre. Aucun décret n’a été signé.

Deuxième axe, il confirme trois séries de réformes, qui sont directement inspirées de ce qu’avait fait Ronald Reagan.

  1. Une déréglementation forte dans tous les domaines notamment bancaire, et environnemental.
  2. Une baisse d’impôts massive et un plan d’investissements sur les grands travaux et les équipements collectifs (routes et autoroutes)
  3. Un renforcement important des dépenses militaires.

Alors, il n’a pas, devant le Congrès réuni, donné beaucoup de précisions chiffrées, mais il a changé de ton, en adoptant le costume du sérieux, empli de pragmatisme et de responsabilités face aux contraintes du système qu’il assume, alors que pendant la campagne, il avait tendance à passer outre en promettant de tout bousculer.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Olivier K. - 02/03/2017 - 08:20 - Signaler un abus Hitler

    était aussi fréquentable pour le monde des affaires et de la finance. L'info n'apporte rien, le monde des affaires ne s'intéresse qu'à son intérêt financier.

  • Par Deneziere - 02/03/2017 - 08:31 - Signaler un abus Le populo Américain, nest pas beauf de gauche, comme le Français

    Bien sûr que les électeurs vont l'accepter. D'abord, pour ces électeurs, l'objectif était de dégager la clique Clinton ou apparenté. Après, le reste est tout bénéfice. Il n'y aura pas de ré-industrialisation massive ? Pas grave, ils ont appris à végéter autrement sans pleurnicher auprès de l'assistant d'état. Le populo Américain, il suffit de lui donner de la bannière étoilée : de l'infrastructure, du militaire, du spatial. Les larmes lui viennent aux yeux et il lève son drapeau au dessus de la caravane dans laquelle il vit. Pour financer tout cela, rien de plus simple : faire marcher la planche à billets et détruire les monnaies concurrentes du dollar en commençant par l'euro. En d'autres termes, le projet FN est de sacrifier le peuple Français pour la satisfaction patriotique du peuple Américain. C'est le prolongement du trumpisme à la France.

  • Par vangog - 02/03/2017 - 10:28 - Signaler un abus Rétropédalage de J.M. Sylvestre sur Donald!

    Force est de constater que les fantasmes médiatiques qui avaient fleuri a propos de Trump dans les medias gauchistes outre-Atlantique ont fait pschitt! Pas de dictateur fasciste, pas d'émeutes des banlieues, pas de résistance civique, pas d'invasion des voisins...a l'inverse, Donald réalisé exactement ce qu'il a promis, très loin des fantasmes médiatiques, et les medias sont bien obligés de reconnaître leur grosse "erreur d'appréciation". Avec la malhonnêteté qui le caractérise, J.M. Sylvestre veut nous faire croire que Donald a changé en quelques semaines...ne serait-ce pas plutôt le boycot des medias gauchistes qui a obligé ces derniers à revoir leurs positions extrémistes? Hein, Sylvestre? Comme pour Trump, vous serez obligé de revoir vos positions extrémistes à propos de Marine Le Pen...c'est une sorte de psychanalyse médiatique en douceur que vous offrent ces deux dirigeants...

  • Par hermet - 02/03/2017 - 11:03 - Signaler un abus Trump est pragmatique

    Les médias de gauche le font passer pour un imbécile, raciste ... depuis le départ mais il est loin d'être idiot et son projet est cohérent pour rétablir l'Amérique : il n'a jamais dit qu'il voulait supprimer le libre-échange il veut qu'il soit équitable pour les US, il ne veut pas supprimer l'immigration, il veut une immigration choisie, il veut mieux contrôler les échanges dans l’intérêt des américains et il veut déréguler le carcan administratif , mis en place par l'administration dans l'intérêt de l'administration d'où le conflit ouvert avec celle-ci, du coup il ira progressivement dans ces réformes administratives mais surement car il ne fait pas partie du système. Les américains ont de la chance de l'avoir pour président.

  • Par A M A - 02/03/2017 - 12:11 - Signaler un abus Les discours anti-Trump,

    Les discours anti-Trump, véritables inepties, vont se calmer avec le temps. D'ailleurs on en est à se demander à quoi ils peuvent bien servir. Comme si les prises de position de quelques bobos français prétentieux et leurs serviles porte-paroles pouvaient influencer en quoi que ce soit le cours des évènements aux Etats-Unis, pas plus qu'empêcher, qu'avec le temps, une contagion à l'identique se répande en France

  • Par Deepblue - 02/03/2017 - 14:18 - Signaler un abus Les mêmes travers

    Brexit, primaires Républicains / PS, élections US : les sondages et les commentateurs s'étaient ramassés gravement : ils ont eu tout faux !!! On a vécu quelques jours de mea culpa collectif, et puis ça repa

  • Par Deepblue - 02/03/2017 - 14:20 - Signaler un abus Les mêmes travers

    Et voilà, c'est reparti de plus belle : les sondeurs, médias et commentateurs s'étaient plantés lamentablement pour le Brexit, les primaires, les élections US. On a

  • Par Deepblue - 02/03/2017 - 14:20 - Signaler un abus Les mêmes travers

    Et voilà, c'est reparti de plus belle : les sondeurs, médias et commentateurs s'étaient plantés lamentablement pour le Brexit, les primaires, les élections US. On a

  • Par Deepblue - 02/03/2017 - 14:29 - Signaler un abus Les mêmes travers

    Les sondeurs, médias et commentateurs s'étaient lamentablement plantés au sujet du Brexit, des primaires et des élections US ! On les a vu faire leur mea culpa et promettre qu'on n'allait plus les reprendre, et patatras, les voilà reparti de plus belle, comme si de rien n'était. Ils ne changent pas leurs pratiques, reviennent sur leurs engagements de prudent notamment, mais n'hésitent pas à critiquer Fillon et Le Pen évidemment. Rendez-vous dans les bureaux de vote : ça c'est du concret !!!

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 02/03/2017 - 17:41 - Signaler un abus Mais tout le monde se fout de

    Mais tout le monde se fout de ce que pensent les électeurs..... Ils sont tellement cons chez eux comme chez nous qu'ils ont déjà élu , Obama et Hollande.... Et seraient capables d'élire Hamon ou Marine..

  • Par toupoilu - 02/03/2017 - 18:30 - Signaler un abus Ouais ben... sur le protectionnisme de trump qui serait parti

    Aux oubliettes, on peut lire quelques avis différents de celui du commandant Sylvestre. par exemple celui de BFM business: http://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/avec-son-protectionnisme-pur-et-dur-trump-met-l-omc-au-pied-du-mur-1112879.html Qui dit exactement le contraire. Et c'est récent, ça date d'un jour et ça décrit son discours au congrès. Je ne trancherai pas, je ne sais pas. Mais on a souvent dit que Trump ne ferait pas ce qu'il a dit, et pour l'instant ça s'est plutôt révélé faux.Et si le business et les financiers regardent Trump d'un bon œil finalement, c'est surtout parce que c'est un programme de croissance.

  • Par ikaris - 02/03/2017 - 21:00 - Signaler un abus Papy Sylvestre ne sait plus ou il habite

    comme Vangog et Toupoilu je note un bug chez Sylvestre : il n'arrive pas à reconnaitre qu'on peut être pour le protectionnisme et faire des choses bonnes pour le business et surtout bonnes pour le peuple. Menace de taxes, abandon du traité transpacifique, mesures contre l'immigrationnisme aveugle : je trouve qu'il est en forme le Donald et je pense que ses électeurs ne regrettent rien ! Et pourtant il a encore beaucoup de mal à gouverner à cause de tous les obstacles opposés contre les nominations de son administration. Papy Sylvestre c'est pas parceque tes copains font des OPA qu'il faut croire que tu vas faire une OPA intellectuelle sur la réussite de Trump !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€