Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pour une équipe de France de l’insertion professionnelle des jeunes

"Une société qui donne sa chance aux jeunes, à tous ses jeunes, est une société qui croit à son avenir, et qui gagne. L’engagement en faveur de leur insertion dans l’emploi – et donc dans la société – est non seulement une opportunité que nous leur devons, mais aussi une force pour notre pays".

Avenir de la nation

Publié le
Pour une équipe de France de l’insertion professionnelle des jeunes

 Crédit JACQUES DEMARTHON / AFP

Nice, Maubeuge, Éragny, Lille, Ménival, Lagny-sur-Marne, Mâcon, Baie-Mahault, Chambéry, Bondy, Évreux, Tarare, Suresnes, Fontenay-sous-Bois, Colombes, Évreux, Fréjus, Villeurbanne, Troyes, Orléans, Marseille, Palaiseau, Paris... ces villes, nous ne les listons pas par hasard : ce sont celles de nos champions du monde de football qu’une France unie célèbre depuis deux mois maintenant !

Les milliers de quartiers, villes et villages qui forment notre pays sont la source même de sa richesse. Forts de ces origines diverses, nos 23 champions, non contents d’avoir fait rêver 67 millions de personnes, nous ont démontré une chose : rien n’est impossible pour un groupe aux talents uniques et à l’esprit de corps dès lors qu’il partage un objectif commun.
 
Les enseignements de cette épopée dépassent de loin le simple cadre sportif. Pourquoi ne pas s’en inspirer pour notre pays, notamment pour l’insertion professionnelle des jeunes ?
 
Le postulat de départ est simple : une société qui donne sa chance aux jeunes, à tous ses jeunes, est une société qui croit à son avenir, et qui gagne. L’engagement en faveur de leur insertion dans l’emploi – et donc dans la société – est non seulement une opportunité que nous leur devons, mais aussi une force pour notre pays. C’est la pierre angulaire du vivre ensemble et la base de notre projet collectif : en préparant l’avenir des jeunes, nous donnons tout simplement un sens au nôtre. Leur permettre de se construire et de construire leur futur est un devoir, et c’est ensemble que nous bâtissons notre Histoire !
 
Or, de nombreux jeunes en France, et principalement ceux résidant dans les quartiers prioritaires de la ville et dans les zones rurales, rencontrent aujourd’hui de multiples obstacles pour leur insertion dans l’emploi ou leurs démarches d’entrepreneurs. Et ils ne peuvent plus attendre.
 
En plus de constituer une injustice sur le plan social, cette exclusion est un non-sens économique. On sait effectivement que ces jeunes constituent les talents d’aujourd’hui et les moteurs de la performance de demain. Se priver d’une partie de cette jeunesse revient à s’amputer d’un immense levier de réussite. Nos Bleus issus de la richesse de la diversité de nos territoires en sont aujourd’hui le meilleur exemple.
 
Face à l’insupportable gâchis de ces « inégalités de destins », de nombreuses initiatives sont portées chaque jour par un nombre toujours croissant de parties prenantes dans l’espoir de rééquilibrer la balance.
 
L’action des pouvoirs publics et des acteurs sociaux est essentielle. Mais les entreprises ont également tout leur rôle à jouer. Pour une raison simple : ce sont elles qui créent de l’emploi. Elles sont de plus des communautés humaines, créatrices de lien social et profondément ancrées dans les territoires. 
 
Parce que les jeunes ne peuvent plus attendre, elles sont plus que jamais conscientes de leur rôle dans la société et de la nécessité d’un engagement plus actif auprès des moins privilégiés. Ainsi, elles financent et accompagnent au quotidien les associations qui mettent leur savoir-faire au service de l’insertion, et apprennent à leurs côtés à intégrer tous les talents. C’est également le sens de leur mobilisation en faveur du Pacte avec les Quartiers pour Toutes les Entreprises (PAQTE), lancé depuis peu par les pouvoirs publics.
 
Quelle que soit la force de notre talent, seuls nous ne sommes rien face à l’immensité de ce défi. Aussi, il est plus que jamais l’heure de constituer une équipe de France de l’insertion professionnelle des jeunes.
 
Pouvoirs publics, milieux associatifs, entreprises… à l’image de nos sportifs, ce n’est qu’en unissant nos forces et en jouant collectif que l’on pourra remporter la victoire. Soyons cette équipe de France diverse, solidaire et conquérante qui n’aspire qu’à un seul et unique objectif : faire réussir la jeunesse, toute notre jeunesse, ici et maintenant.
 
Pour le schéma tactique, il est désormais temps pour notre pays de passer rapidement à l’offensive en allant chercher des jeunes qui n’ont pas forcément suivi les voies classiques de l’enseignement supérieur – souvent parce qu’ils n’en avaient pas les codes, parce qu’ils n’avaient pas d’exemples dans leur environnement proche, ou parce qu’ils ne croyaient pas que ces voies étaient aussi les leurs. Alors même qu’ils en avaient les capacités ! Parfois, il suffit de leur dire que nous avons besoin d’eux, et un simple « coup de pouce » permet alors souvent d’abaisser les barrières sociales et de libérer tout leur potentiel.
 
Nos Bleus nous ont fait rêver, et nous ont en même temps montré l’exemple : ce n’est qu’en équipe que nous arriverons à devenir les champions de la réussite de tous les jeunes, particulièrement les moins privilégiés.
 
À notre tour de les faire rêver. L’avenir de notre pays en dépend !
 
Marie-Anne Barbat-Layani - FBF
Jean-Philippe Acensi - APELS
Geoffroy Roux de Bézieux – Medef
Pierre René Lemas – France Active
Jean-Louis Kiehl – Cresus
Alexandre Schajer – E2C
Marc Lièvremont – Ancien sélectionneur de l’Equipe de France de rugby
Mahyar Monshipour – Ancien champion du monde de boxe
Souad Boutegrabet  - DesCodeuses
Abdelaali El Badaoui – Entrepreneur ESS
Bouchra Chine – Alternante
Robin Solvignon - Alternant
Laurent Mignon – BPCE
Jean-Laurent Bonnafé – BNP Paribas
Frédéric Oudéa – Société Générale
Nicolas Théry – Confédération Nationale du Crédit Mutuel
Philippe Brassac – Crédit Agricole S.A.
Rémy Weber – La Banque Postale
Kyril Courboin – J.P. Morgan
Alain Wormser – Banque d’Escompte
Laure Lemonnier – Deutsche Bank AG
Raoul Salomon – Barclays Bank Plc
Lucie Maurel – Rothschild Martin Maurel
Karien van Gennip - ING
Patrick Thélot - Sofinord
 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anouman - 13/09/2018 - 19:43 - Signaler un abus Talents

    Les entrepreneurs seraient donc si débiles que quand ils recherchent du personnel ils passeraient à côté des "talents" qui se présentent? Je n'y crois pas un instant.

  • Par theodorum - 13/09/2018 - 21:50 - Signaler un abus Une malheureuse exception !

    http://www.lefigaro.fr/assets/infographie/print/2anime/web_2015_salaire_pouvoir_achat3/achat.html Ce n'est pas 1 million d'emplois qui seraient créés mais plusieurs, car travail au noir, bricolage - pas interdit -robotisation et produits importés ne seraient plus avantagés et on n'échapperait plus à la solidarité!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Marie-Anne Barbat-Layani - Jean-Philippe Acensi - Geoffroy Roux de Bézieux – Pierre René Lemas - Jean-Louis Kiehl – Alexandre Schajer – Marc Lièvremont et

Marie-Anne Barbat-Layani est directrice de la Fédération bancaire française. 
 
Jean-Philippe Acensi est délégué général pour l'Agence Pour l'Education par le Sport. 
 
Geoffroy Roux de Bézieux est président du Medef depuis le mois de juillet 2018. 
 
Pierre René Lemas est président de France Active. 
 
Jean-Louis Kiehl est président de la fédération Cresus (Chambres régionales de surrendteement social).
 
Alexandre Schajer est président du réseau E2C. 
 
Marc Lièvremont est l'ancien sélectionneur de l’Equipe de France de rugby. 
 
Mahyar Monshipour est un ancien champion du monde de boxe. 
 
Souad Boutegrabet (DesCodeuses).
 
Abdelaali El Badaoui est entrepreneur ESS.
 
Bouchra Chine (Alternante).
 
Robin Solvignon (Alternant).
 
Laurent Mignon (BPCE).
 
Jean-Laurent Bonnafé (BNP Paribas).
 
Frédéric Oudéa (Société Générale).
 
Nicolas Théry (Confédération Nationale du Crédit Mutuel).
 
Philippe Brassac (Crédit Agricole S.A.).
 
Rémy Weber (La Banque Postale).
 
Kyril Courboin (J.P. Morgan). 
 
Alain Wormser (Banque d’Escompte). 
 
Laure Lemonnier (Deutsche Bank AG).
 
Raoul Salomon (Barclays Bank Plc).
 
Lucie Maurel (Rothschild Martin Maurel). 
 
Karien van Gennip (ING). 
 
Patrick Thélot (Sofinord). 
 
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€