Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pôle emploi : seuls 10% des Français lui font confiance. Les méthodes alternatives

D'après un sondage IFOP paru dans Sud-Ouest, seulement un Français sur dix pense désormais que Pôle Emploi peut l'aider à retrouver du travail, alors qu'ils étaient 67% à faire confiance à l'ANPE en 1967. Et s'il était temps d'aller voir ailleurs ?

Sans espoir ?

Publié le
Pôle emploi : seuls 10% des Français lui font confiance. Les méthodes alternatives

Pôle Emploi ne parvient à convaincre que 10% des Français. Crédit Reuters

Atlantico : Pôle Emploi ne parvient à convaincre que 10% des Français aujourd'hui. Si les Français ne font plus confiance à Pôle emploi, quelles sont les alternatives pour recherche un emploi ?

Florent Schulzendorf : La France est aujourd’hui dans un contexte économique très difficile et qui ne fait que s’accentuer avec le temps. Tous les mois, notre pays compte un peu plus de chômeurs (hausse de 6% sur l’année 2013) et ils sont aujourd’hui 5 millions (prenons les vrais chiffres) même si la courbe tend à se stabiliser. Il est selon moi important de prendre ces chiffres en considération lorsqu’on parle de confiance dans l’emploi.

Que ce soit chez Pôle Emploi ou ailleurs, il est aujourd’hui difficile de trouver un job. Face à cet enjeu sociétal, le numérique apporte de vraies solutions, et le secteur de l’emploi sur internet connaît paradoxalement une formidable révolution depuis quelques années en apportant de nouveaux usages pour le candidat.

Le mobile en est un exemple : certaines applications mobiles comme JOBaProximite sont de véritables sites Internet portables ! Recherches géolocalisées, création de profils complets, capacité à postuler depuis l’application mobile, autant de services qui lui permettent d’optimiser ses recherches et d’augmenter ses chances de trouver un job où qu’il soit.

La réalité justifie-t-elle la perception des Français ? Sinon, comment expliquer cette défiance ?

Au regarde de l’enjeu qu’est l’emploi, le débat est forcément passionnel. Il l’est d’autant plus lorsqu’on est en recherche d’emploi et dans donc dans une situation difficile. Pôle Emploi récence aujourd’hui environ 100 000 offres (30% du marché) et 72% des Français déclarent utiliser le site pole-emploi.fr durant leur recherche. Force est de constater la décorrélation entre la perception et l’usage.

Par ailleurs, Pôle Emploi a lancé l’année dernière la stratégie « transparence marché du travail » permettant l’agrégation sur leur site de milliers d’annonces d’emploi provenant de partenaires privés, rendant ainsi l'offre plus accessible aux personnes qui en ont besoin.

Cette stratégie est due à la prise de conscience de l’évolution de la recherche d’emploi sur Internet. Le chômage n’a jamais été aussi élevé depuis 10 ans, et pourtant ce sont entre 200 000 et 300 000 offres d’emploi qui ne trouvent pas preneur faute d’adéquation entre l’offre et la demande. Pourquoi ? Par manque d’attractivité de celles-ci.

Très souvent les entreprises n’ont que très peu de moyens pour se valoriser sur une annonce emploi. Elles se décrivent en une phrase d’accroche la plupart du temps, parfois elles ajoutent un logo lorsqu’elles le peuvent, sinon rien. Comment émerger et être attractif lorsqu’on n’a peu de notoriété et qu’on veut attirer des candidats motivés ?

C'est ce qui nous a décidé, chez JOBaProximite, à bousculer les codes pour donner une chance à chacun. Les petites annonces deviennent des « pages entreprises » qui rendent attractives les entreprises quelle que soit leur taille. Les CV deviennent des profils riche d’informations sur la personnalité, le parcours, les envies des candidats qui leur permettent de se valoriser, quel que soit leur niveau de diplôme.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Adi Perdu - 18/02/2014 - 16:52 - Signaler un abus C'est qui Paul Emploi ?

    10 %, 10 %... Ce ne serait pas le nouveau surnom de Flanby ?

  • Par jmpbea - 18/02/2014 - 17:43 - Signaler un abus 49000 employés, 900 agences

    30 milliards distribués......et seulement 600 000 chômeurs qui pensent que cet armada peut les aider à retrouver un emploi.....dur, dur non?

  • Par Anguerrand - 18/02/2014 - 17:52 - Signaler un abus Pôle emploi de Niort

    Des dizaines de mécanos au " chômage" ( qui touchent le chômage et travail au black) et suite à ma demande 2 se présentent dont l'un pour justifier qu'il est en recherche d'emploi. Le second je ne lui aurais pas confié un vélo! J'ai donc fait une recherche par moi même, et trouvé quelqu'un. Le Pôle emploi, ne s'est jamais vraiment occupé de mon problème, à daigné me téléphoner un jour pour me demander si ma proposition tenait toujours, m'en étant débrouillé seul ,ils ont voulu connaître le nom de l'employé recruté....pour pouvoir le comptabiliser dans leur chiffre de réussites!... Tout est dit sur ce mammouth inutile.

  • Par jip29 - 18/02/2014 - 18:32 - Signaler un abus P.E n'est pas une agence d'interim

    il y a un malentendu à propos du rôle de Pôle Emploi, entretenu par les politiques et par l'institution elle même à savoir que Pôle Emploi fait du "placement", cela laisse entendre que P.E fonctionne comme un cabinet de recrutement ou une agence d'interim c complètement impossible P.E ne fait aucun tri, reçoit tout le monde et ne consacre pas tout son temps au placement, il y a aussi l'indemnisation, l'administratif, P.E sert surtout à l'indemnisation et à fournir des chiffres pour les stats le "placement" est très difficile car dans l'absolu on ne peut pas forcer un demandeur à accepter un emploi qui ne lui "conviendrait" pas et idem on ne peut pas forcer un employeur à prendre le 1 er chômeur venu, en dernier ressort c toujours l'employeur qui décide qui il engage et pour cela il faut en 1er lieu qu'il ait du business Pôle Emploi pourrait être plus efficace si il y avait moins de dispositifs abscons des usines à gaz insensées et si les règles d'indemnisation étaient aussi plus simple

  • Par jmpbea - 18/02/2014 - 18:46 - Signaler un abus Alors il faut l'appeler

    Pôle indemnisation et le tour est joué...

  • Par Satan - 18/02/2014 - 22:29 - Signaler un abus Du travail pour quoi faire?

    Je préfère jouer à la bourse! Le travail c'est bon pour les pauvres! Allez hop les gueux: à l'usine!

  • Par la saucisse intello - 19/02/2014 - 03:00 - Signaler un abus @ Satan................

    C'est vrai que quand je pars à la chasse où que je bois mon café matinal à Alès, ça me fait sourire quand je les vois "encamber" la camionnette ! S'ils savaient qu'en quelques minutes de clavier on peut gagner dix fois leur mauvais salaire ! Mais bon, excellent Satan, il en faut. Parce que tant qu'il y en aura, vous et moi avancerons. Là où ça va craindre, c'est quand ils vont se mettre à réflêchir ! Mais bon, comme c'est parti, nous avons de la marge !

  • Par la saucisse intello - 19/02/2014 - 03:06 - Signaler un abus @ Anguerrand..........

    Et si vous avez réussi à trouver quelqu'un, c'est moindre mal. Parce que selon le souvenir (récent) que j'en garde, la profession de mécanicien est en voie de disparition. Du moins dés qu'on touche à des matériels spécifiques : Poids lourds, engins de T.P, grosses installations de traitement de déchets par exemple. Quand au "dépanneur", celui qui est capable de passer sous ou dans une machine, détecter la panne, commander ses pièces sur place et planifier son intervention, là, c'est carrément la perle rare ! Rare et même introuvable !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Florent Schulzendorf

Florent Schulzendorf travaille à JOBaProximite, un service de petites annonces d'emploi qui rapproche les candidats et les recruteurs.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€