Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pierre Gattaz s’attaque au programme économique du FN, mais pour quelle efficacité ?

En tirant à boulets rouges sur le programme économique de Marine le Pen, Pierre Gattaz a fait d’une pierre, deux coups. Il pointe le maillon faible du discours du FN et oblige la classe dirigeante à sortir de la politique politicienne pour s’occuper enfin des programmes.

L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
Pierre Gattaz s’attaque au programme économique du FN, mais pour quelle efficacité ?

Pierre Gattaz s'est attaqué au programme économique du Front National. Crédit Reuters

Marine le Pen n’a jamais beaucoup insisté, ces derniers mois, sur son programme économique. Et pour cause, elle doit savoir elle-même qu’il serait inapplicable. La patronne du FN préfère répondre aux inquiétudes sociétales des Français et choisit de développer les mesures sécuritaires qu’elle voulait prendre. Elle conforte ainsi son rôle nationaliste et protecteur en prenant soin de ne pas trop insister sur les options de politique économique qui sont les siennes.

Or, ce sont ces options économiques que les chefs d’entreprise en général, et Pierre Gattaz en particulier, ne peuvent pas accepter. Sans entrer dans le détail du programme économique du FN, disons qu’il est dominé par la logique nationale.

Par conséquent, le FN se méfie de la mondialisation, de l’espace européen, de l’euro, du progrès technologique et de la concurrence. Le FN prône le retour à un Etat central fortement interventionniste au niveau des mécanismes économiques.

Cette logique va à l’encontre de l’évolution actuelle contre lesquelles il ne faut pas développer d’attitude défensive mais au contraire, à laquelle il faut s’adapter. Il faut s’adapter à la mondialisation pour en profiter. Il faut s’adapter à la concurrence pour gagner des marchés européens et il faut assumer le progrès technologique.

La demande partagée par les chefs d’entreprise est celle d’un écosystème qui leur permettrait d’exercer la liberté d’entreprendre, la responsabilité et la compétitivité. Ces objectifs d’une politique centrée sur la performance de l’entreprise ne sont ni de droite, ni de gauche. Normalement, ce type de politique se doit d’être efficace.

En critiquant aussi fortement le programme de Marine le Pen, en dénonçant sa logique protectionniste, son isolement, Pierre Gattaz dit tout haut ce que beaucoup pensent déjà tout bas. Y compris au Front national où une partie de son entourage plaide pour un programme plus cohérent  et plus responsable.

Beaucoup savent qu'une fois arrivé au pouvoir, le Front national irait directement se fracasser contre le mur des réalités économiques et financiers. Les chefs d’entreprise du Nord ont déjà prévenu Marine le Pen.

Cela dit, Marine le Pen n’est pas insensible à ce genre de critiques. Elle a essayé d’amender certains de ses propos mais elle sait aussi qu’en amendant certaines propositions, elle risque de se banaliser et perdre son pouvoir d’attraction.

Ce qui est intéressant dans la diatribe de Pierre Gattaz, c’est que du même coup, il oblige la classe politique de droite comme de gauche à se pencher sur le programme du FN. Ce que personne n’a sérieusement fait jusqu’à maintenant. Les critiques vont donc se multiplier mais il faudra que parallèlement, les partis - et notamment à droite -, soient capables d’apporter des réponses cohérentes ce qui n’est pas le cas. On ne peut pas dire qu'à droite, on ait des candidats avec pléthore de propositions fortes, crédibles et cohérentes pour sortir le modèle français de la crise.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Fran6 - 02/12/2015 - 07:16 - Signaler un abus @sylvestre

    j'ai beaucoup aimé votre prose car réaliste, perso, je voterai FN car c'est le seul levier qu'il me reste en tant que TPE pour donner une petite piqûre de guêpe à ce corps politique totalement ramollit, Pour Gattaz, le seul fait qu'il parle et donne son avis sur 1981 me fait rire, que font les socialistes en ce moment ? la même chose que 1981, c'était détruire les entreprises et pendant que le Medef de l'époque touchait des aides monstrueuses...pour rien et même à vouloir vendre Renault pour 1 Franc!!! oups, c'est les même mais à droite... pour dire, on croit plus rien et encore moins, lui! le seul parti qui parle des TPE, désolé mais c'est le FN, détienne t' il la vérité? c'est une autre chose, Avec mes respects

  • Par Ganesha - 02/12/2015 - 07:28 - Signaler un abus Gattaz !

    Panique à bord ! On voit maintenant des personnages aussi respectables que mr Pierre Gattaz, ''sortir du bois'', et venir, piteusement, ''tirer leurs dernières cartouches'' ! Le Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE), cela vous rappelle quelque chose ? Des dizaines de milliards qui tombent chaque année, sans aucun contrôle, dans les poches du grand patronat, contre la promesse de ''créer un million d'emploi''. Les régionales, c'est dans une semaine, et tant que le peuple ne se sera pas prononcé, rien ne sera joué. Mais la panique chez les ''kollabos du Capitalisme'' fait inévitablement penser à la réaction de la Milice française apprenant que les américains ont débarqué en Normandie ...

  • Par sna-hyper - 02/12/2015 - 08:38 - Signaler un abus vite..

    Je suis plutôt libéral mais pour moi la priorité c'est de faire du ménage dans le système. Déjà un bon coup de torchon dans les subventions et virer les parasites qui se gavent au frais de la république. Je crois le FN pragmatique, je ne vois pas comment il ferait pire que les marxistes qui nous gouvernent.

  • Par cloette - 02/12/2015 - 09:33 - Signaler un abus S'adapter, Assumer

    Deux verbes qui ne vont pas bien avec "Résister" . Pendant l'occupation Vichy s'adapta et assuma . La mondialisation est inéluctable certes , mais sur quel plan ? La Chine en a profité , mais change actuellement ses objectifs en favorisant une consommation intérieure , Je me demande si même d'un point de vue économique ce n'est pas MLP qui aura raison à plus long terme , raison sur Gattaz !

  • Par Akilès - 02/12/2015 - 10:46 - Signaler un abus Akilés_

    Bravo a Gattaz de se pencher sur ce qui fâche ... doublement (il ne parle QUE du programme "économique" (LOL) du FN-du-nord. C' est un devoir de le faire : on dirait que ça va gêner aux entournures ? Ventiler, voire essayer de réhabiliter de vieilles lunes socialo-communistes en économie est une ineptie. dictée par des motifs bassement électoraux (...)_ En plus, il le dit correctement et simplement. La dialectique des philippotistes (kollabos du capitalisme) est ahurissante, éructante, mais surtout pitoyable : eux sont des suppôts du discours roboratif et stakhanoviste du trou noir comme perspective économique. Par ailleurs, Sylvestre n'a pas tort non plus quand il relève le fait que Macron ne fait rien de mal, mais peu de bien dans le monde réel, c'est une sorte de sous Madelin, qui avait rencontrer le mal français en direct-live ; Macron, seulement la gauche de son parti.

  • Par Anguerrand - 02/12/2015 - 11:18 - Signaler un abus Ce serait bien de lire le programme economique du FN

    avant de voter FN. La retraite à 60 ans quand on ne peux pas les payer à 62, on ne peux pas augmenter tous les les salaires dans un pays qui est déjà non compétitive, on ne peux que se ruiner ( état et particulier) en revenant au franc qui d'après les économistes et l'état de notre économie sera dévalué de l'ordre de 30%. Autant d'inflation et autant d'augmentation de la dette qui elle, est libellee en €. Si ce programme est appliqué nous fonçons dans le mur plus vite encore.

  • Par Mike Desmots - 02/12/2015 - 11:45 - Signaler un abus Gattaz est à coté de la plaque...!

    Pour gérer des régions ...ce n'est pas vraiment nécessaire d'avoir fait l' ENA ...ni HEC....car vu les résultats de la gestion des économies régionales ces dernières années ..Il semble, que .le bon sens économique serait largement suffisant , pour servir les intérêts du peuple et n'ont pas l'inverse.......!.

  • Par cloette - 02/12/2015 - 11:50 - Signaler un abus Anguerrand

    Cessez de fantasmer sur la retraite à 60 ans , c'est 40 annuités dont il est question , en commençant à 25 ans âge moyen, on termine à 65 , le nombre d'annuités pourra si besoin être augmenté progressivement , si une personne prend une retraite à 60 ans elle sera moins payée ou cela veut dire qu'elle a commencé plus tôt ! Est ce que c'est vraiment le problème principal , sachant de plus que nombre de cadres sont évincés des 57 ans dans des quantités de secteurs! Quand à l'inflation j'ai entendu dire que la banque centrale en faisait son objectif à présent !

  • Par Akilès - 02/12/2015 - 12:02 - Signaler un abus Akilés_

    Il y a une différence entre vouloir éviter la déflation et rechercher un système dont la volonté est de spoiler les porteurs de la dite monnaie en jonglant volontairement sur tous les mécanismes disponibles pour reprendre d'une main ce qu'on vient de donner de l'autre.

  • Par zouk - 02/12/2015 - 13:09 - Signaler un abus PROGRAMMES ECONOMIQUES DES FUTURS CANDIDATS

    Nous avons en effet le plus grand besoin de connaître leurs intentions. Seul François Fillon a jusqu'ici eu le courge de publier son programme, courageux, complet et capable de répondre à notre situation économique désastreuse.Quelle douleur de lire une fois de plus Ganesha, il n'en manquera jamais une dans le conformisme imbécile et démagogique de type PS. Il n'a pas vu l'augmentation continuelle du chômage depuis 2012?

  • Par zouk - 02/12/2015 - 14:58 - Signaler un abus Programmes économiques des futurs candidats

    Qu'attendent les A.Juppé, Fr. Hollande, Fr. Bayrou éventuellement, et N. Sarkozy pour nous dire ce qu'ils envisagent. Et j'insiste: le programme économique, pas les intentions plus ou moins bien intentionnées.

  • Par zouk - 02/12/2015 - 15:00 - Signaler un abus Programmes économiques des futurs candidats

    Qu'attendent les A.Juppé, Fr. Hollande, Fr. Bayrou éventuellement, et N. Sarkozy pour nous dire ce qu'ils envisagent. Et j'insiste: le programme économique, pas les intentions plus ou moins bien intentionnées. Quant à Gattaz, il espère peut être dissuader un certain nombre de petits patrons tentés par le FN, ce qui est surtout l'expression de leur désespoir vis à vis des autres, PS en tête.

  • Par Ganesha - 02/12/2015 - 16:26 - Signaler un abus Jeanne d'Arc

    Le fait de voir mr. Valls et les autres nous exhiber un personnage aussi répugnant que le ''Capo dei Capi'', le grand chef de la Mafia économique qui réellement gouverne la France, comme ''argument d'autorité'' dans la ''Croisade Anti-Le Pen'' est tellement stupide que cela va encore alimenter les ''théories conspirationnistes'' ! En vérité, depuis Mitterrand, aussi bien le PS que l'UMP-Ripoublicains se relaient et s'acharnent à ruiner la France dans le seul but de permettre enfin la prise du pouvoir par notre seule vraie rédemptrice, notre nouvelle Jeanne d'Arc : Marine Le Pen !

  • Par Fran6 - 02/12/2015 - 17:36 - Signaler un abus @Anguerrand

    je vais vous faire une confidence, je connais déjà le programme du PS et du L'R, c'est simple: taxes, impôts, faillites, chômage, perte de pouvoir pour une frange de plus en plus grande du petit peuple, voilà, dites le si je me trompe. Avec mes respects

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€