Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 09 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Pierre Danon : "Le programme de François Fillon n'est ni un dogme, ni les tables de la loi, il y a encore du travail"

Directeur de campagne adjoint de François Fillon, Pierre Danon revient sur la période qui s'ouvre pour le vainqueur de la primaire de la droite, avec des ajustements à prévoir pour son programme socio-économique.

Ajustements à prévoir

Publié le - Mis à jour le 2 Décembre 2016
Pierre Danon : "Le programme de François Fillon n'est ni un dogme, ni les tables de la loi, il y a encore du travail"

Atlantico : Ce lundi, vous avez indiqué que "François Fillon est prêt à quelques aménagements, il y a notamment urgence à préciser la question des remboursements de santé". S'agit-il d'un signe que François Fillon considère que cet argument, développé au cours du débat avec Alain Juppé, ait pu heurter, venant ainsi valider l'idée d'un candidat "antisocial" ?

Pierre Danon : Il faut faire la pédagogie du programme parce que jusqu'à une période récente, les gens l'avaient peu lu.

François Fillon a fait un projet présidentiel, dont il annonce la direction. Il annoncera également, après cette primaire, les principaux ministres qui constitueront le gouvernement. Ceux-ci devront, à partir de la feuille de route, rentrer dans le détail et élaborer de manière beaucoup plus précise les mesures, les périmètres des futurs textes de loi, des décrets d'application etc...

C'est dans ce cadre-là que François Fillon a indiqué que, de plus en plus, la protection de la santé devra se concentrer sur les "grosses" maladies, les maladies graves, celles qui coûtent cher, et laisser de côté ce que de temps en temps on appelle la "bobologie", qui pourra être prise en compte par les assurances privés et par les mutuelles. 

Quand on le dit comme cela, sans le détail de la mesure, on peut évidemment faire peur à tout le monde. Par exemple, c'est une chose de dire que le Doliprane ne sera plus pris en compte et qu'il faudra avoir une assurance privée pour être protégé, c'en est bien sûr une autre en ce qui concerne les antibiotiques pour les enfants qui ont une bronchite, qui eux ne sont pas des médicaments de confort. C'est une question de liste de médicaments qu'il faut faire précisément, de manière à ce que les gens n'aient pas peur et que cela leur paraisse juste.

De toute façon, François Fillon a indiqué qu'il y aurait un bouclier de santé pour que les plus fragiles soient convenablement protégés. Ce n'est donc pas un changement de ligne, mais un simple besoin d'affiner, de savoir à quel rythme il faudra mettre cette mesure en place. Tout n'a pas besoin d'être fait au 1er septembre 2017. François Fillon a entendu la réaction très épidermique des Français sur ce sujet, il faudra donc travailler très rapidement sur cette question.

Plus globalement, le programme économique de François Fillon a pu séduire une très large majorité des électeurs de la primaire de la droite et du centre, et de façon très marquée pour les retraités et les CSP+. Désormais, dans une optique de campagne présidentielle, comment adapter un discours à deux événements très différents, en prenant en considération une large modification du corps électoral ? S'agit-il d'un effort de pédagogie, ou est-ce que de nouvelles propositions pourront être formulées au cours de la campagne qui s'annonce ? Ce programme est-il évolutif ? 

Il n'y a aucun doute. Ce ne sont pas les tables de la loi, ce n'est pas un dogme. François Fillon a établi un programme comme il a en été rarement fait lors d'une campagne présidentielle. La différence est qu'il veut que tout soit prêt au 1er juillet 20117, sous la forme d'un programme de gouvernement. Ceci de manière à ce que le travail parlementaire puisse être exécuté au cours de l'été, de façon efficace et rapide. Il faut que tout soit terminé au 30 septembre ou peut-être au 31 octobre au plus tard. Il y a donc effectivement encore énormément de travail, et ce travail va être effectué essentiellement par les futurs potentiels ministres. Ces derniers auront à préciser le programme.

Puis, il y a d'autres domaines où le projet va se renforcer, par exemple sur un sujet qui me tient à cœur : la formation professionnelle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 29/11/2016 - 09:34 - Signaler un abus Fr. Fillon

    Mise en œuvre de son programme. Il y a en effet encore beaucoup de travail à faire, d'explication surtout, sans compromis. Il faudra expliquer, expliquer encore, mais sans céder aux mille et un appels à des "adoucissements" qui seraient autant de renoncements compromettant le succès.

  • Par vangog - 29/11/2016 - 11:45 - Signaler un abus Non Mr pierre Danon, les Français ne sont pas niais!

    et ils sont parfaitement capables de comprendre ce que leur a expliqué Francois Fillon, qui est la simple accélération des politiques comptables précédentes. Inutile de faire la pédagogie ( on croit lire un nivlanguiste gauchiste qui nous affirme que si la politique UMPSECOLOCOCO ne fonctionne pas, c'est parce qu'elle a été mal expliquée aux Français...) quelle dérision! Francois Fillon est typiquement dans cette logique gauchiste: "mes conq années de gouvernement n'ont fait qu'aggraver la situation de la France, alors...allons encore plus loin! Encore plus fort!"

  • Par 2bout - 29/11/2016 - 12:42 - Signaler un abus Sans flou, pas de loup !

    Hollande a gagné son combat à l'élection présidentielle sur la base du discours qu'il a d'abord tenu lors de la primaire et qu'il a continué à développer et même amplifier jusqu'au duel final (la taxe à 75% apparaît en fin de campagne comme la guerre à la finance). Erreur, parce que l'absence d'inflexion notable dans son propos entre les deux élections l'a logiquement enfermé dans le conservatisme qu'il avait initialement revendiqué, encadré sur ce point par les partenaires sociaux et ses députés réactionnaires. La nature de deux campagnes est différente et justifie une modulation programmatique afin que le projet présenté soit plus largement partagé par les français.

  • Par pierre de robion - 29/11/2016 - 13:15 - Signaler un abus To be or not to be?

    F Fillon a un programme qui a sa logique! L'ennui c'est que la logique comptable et économique, implacable à terme, me fait penser à ces traitements longs et douloureux que l'on propose à un malade, condamné sans ces soins, qui ne ressentant pas les prémices de la mort estime que ces souffrances sont inutiles! En effet la somme des intérêts particuliers a et restera toujours à l'antipode de l'intérêt général: affirmer le contraire relève du rêve ou du boniment. Le citoyen ne consent à l'effort que contraint (et dans ce cas il sabote) ou s'il y voit un intérêt personnel! Nous sommes sur la voie de la paupérisation générale par asphyxie de la classe productive sous le poids de tous les assistés, retraités, ou agents publics ! Tous estiment, à titre personnel et on peut les comprendre, que leur prébende est légitime, et qu'y toucher serrait une injustice insupportable! L'ennui c'est qu'on ne peut indéfiniment consommer ou dépenser plus qu'on ne gagne ou ne produit! Mais la bête a encore de (beaux??) restes, donc rien ne presse! Aussi ai-je bien peur que l'aventure Fillon tourne en eau de boudin et nous amène MLP.

  • Par GP13 - 29/11/2016 - 14:33 - Signaler un abus Restaurer la protection sociale

    Les dépenses de l' assurance maladie ne cessent pas d'augmenter et la part qui reste à charge des assurés et des familles augmente sans arrêt. Le projet de F.Fillon pose problème dans la mesure ou il semble entériner cette situation alors que d'autres pays, confrontés à la même situation ont su trouver les moyens d'améliorer les remboursements tout en rendant le système moins coûteux. Il y a des gisements d' économie colossaux possibles à la condition de bousculer des rentes de situation parfaitement inacceptables ce qui les rend d'autant plus difficiles à combattre. Il faudra trancher : améliorer le sort de chacun ou laisser perdurer des gaspillages qui bénéficient à des privilégiés qui ne sont pas seulement des personnes privées , mais concernent aussi des pans entiers de fonction publique.

  • Par clint - 29/11/2016 - 21:16 - Signaler un abus Fillon l'homme du "en temps voulu", et ça change !

    Il ne semble pas agir en fonction des derniers "buzz" : ça changera si il confirme ses actions prévues même après tous les avatars court terme qu'il trouvera en permanence sur son chemin ! Il faut une forte détermination quand on est devenu l'homme à abattre par le FN, la gauche, une partie du centre et certainement aussi des ex sarkozistes et juppéistes !

  • Par OLYTTEUS - 29/11/2016 - 22:09 - Signaler un abus Pragmatisme

    F Fillon a l'avantage, en dehors de sa détermination,d'être un pragmatique; on peut compter sur lui pour agir en fonction des problèmes , de la conjoncture et sans varier son cap ,du moins ,je l'espère.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pierre Danon

Pierre Danon est directeur de campagne adjoint de François Fillon. A 60 ans, il a dirigé Numericable-Completel, British Telecom Retail, et fut COO du groupe Capgemini. Il est aujourd'hui Chairman de Volia, en Ukraine, Vice Chairman de TDC / AS au Danemark, et vice-Président d'Agrogénération, en France.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€