Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Laigneau - Gemmyo : "En ratant le concours de l'ENA, j'ai donné un sens à ma vie"

Co-fondatrice du joaillier en ligne Gemmyo et forte de son succès, Pauline Laigneau veut aujourd'hui exporter sa plateforme en Allemagne et en Angleterre. Pourtant, envisageant une carrière dans la haute administration, la brillante normalienne n'avait au départ pas vocation à se lancer dans entrepreneuriat. Jusqu'à son échec au concours d'entrée à l'ENA.

Série de l'été : ces échecs qui mènent au succès

Publié le - Mis à jour le 1 Décembre 2017
Laigneau - Gemmyo : "En ratant le concours de l'ENA, j'ai donné un sens à ma vie"

Pauline Laigneau. Crédit DR

Mise à jour 30 novembre : Pauline Laigneau était invitée, jeudi 30 novembre, de l'Emission politique pour interroger Jean-Luc Mélenchon sur la réforme des Prud'hommes.

Mon père était entrepreneur et n’avait pas fait d’études. Or, pour sa "petite fille chérie" que j’étais, il fallait absolument faire le plus d’études possible. J’ai donc beaucoup travaillé jusqu’à rentrer à Normale sup. Je pensais alors que ce serait le plus beau jour de ma vie jusqu’à ce que je me rende compte que je ne comptais pas être chercheuse, ni enseignante. Désireuse de trouver ma voie, et toujours avec la pression paternelle, je décide de me tourner vers l’ENA, le plus haut niveau envisageable.

Encore une fois j’ai énormément travaillé ! Admissible, je me suis trouvée face à un jury devant lequel je devais expliquer pourquoi j’étais là. Mais à part pour faire plaisir à papa, je n’avais pas vraiment de raison de faire l’ENA ! Le jury s’en est aperçu et m'a mis un 2/20, m’expliquant que je n’étais pas faite pour ça : une grosse humiliation.

"Je me demandais ce que j’allais faire de ma vie"

J’ai eu une période de doute assez difficile pendant laquelle je me demandais ce que j’allais faire de ma vie. Jusqu’au jour où j’ai eu la révélation : les ors de la République, le prestige et le pouvoir, ça ne m’intéresse pas. Ce dont j’avais besoin, c’était la liberté, l’aventure, le risque. Après avoir touché le fond, j’ai ainsi pris conscience qu’il fallait que je vive ma vie et non pas le rêve de mon père. Abandonnant l’idée de repasser l’ENA, je me suis alors tournée vers l’entreprenariat et la joaillerie. Je peux donc dire à ce niveau que l’entreprenariat a été pour moi un véritable choix de vie, pas un hasard ni un moyen de devenir riche.

Cette remise en question et mon travail d’introspection m’ont permis de trouver tout simplement un sens à ma vie. Aujourd’hui, chez Gemmyo, je me rends compte quand je recrute de nouveaux employés que l’envie de faire avancer les choses, le potentiel du candidat et les valeurs d’entraide et d’esprit d’équipe sont bien plus importants que les simples compétences techniques. Vu mon parcours, j'y suis très attentive et je crois que c'est qui a fait, notamment, le succès si rapide de Gemmyo. Après avoir "gâché" dix années de ma vie à me chercher, je donnerais comme conseil à tous ces jeunes entrepreneurs qui ont des idées de les appliquer tout de suite. Car entreprendre, c’est avant tout exécuter les bonnes idées, pas uniquement les imaginer. Ce n’est pas l’idée qui fait la différence, mais la manière dont elle est mise en œuvre. Donc dès le départ, il faut mettre les mains dans le cambouis !

Gemmyo en chiffe:

  • 3m€ de CA en 2014
  • 18 salariés dans l’entreprise
  • 13000 bijoux disponibles sur le site

[RETOUR AU DOSSIER DE LA SÉRIE]

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par tubixray - 21/08/2015 - 09:03 - Signaler un abus ENA, fabrique des fossoyeurs de la France

    Cette école était conçue pour restructurer l'administration de l'état au lendemain de la guerre, elle aurait donc du fermer en 1965 ! Vous savez pourquoi nous avons toujours des sous préfectures dans nos innombrables départements ??? Pour caser les nouveaux énarques.

  • Par vangog - 21/08/2015 - 11:59 - Signaler un abus Esprit d'entreprise et d'individualisme...2/20 à l'ENA!

    Esprit de caste et de copinage...20/20! Vivement le Front National afin de changer radicalement la manière de penser (et la manière d'enseigner) des profs de l'ENA! Il y a urgence pour la France!

  • Par pale rider - 01/12/2017 - 08:09 - Signaler un abus Bravo !

    Une remarque : vous n'avez pas gâché 10 ans de votre vie ; les détours font partie du chemin, c'est grâce à eux que vous avez trouvé votre voie.

  • Par kelenborn - 01/12/2017 - 12:18 - Signaler un abus !!!!

    Elle est vraiment conne cette greluche! Moi qui suis un effroyable anarchiste (un pornarchiste a dit de moi (selon madame Google)un type de Libé et qui n'était absolument pas fait pour entrer à l'ENA, le jury m'a mis 14/20...Je les ai bien niqués!...Au fait Tubixray , les énarques ne sont pas nommés sous-préfets d'arrondissement: c'est réservé à des besogneux chefs de bureau du ministère...quant à Vangode , il continue à braire même quand il n'a rien compris!!! Un canard sans tête!!! Vite MLP donne lui du bromure!

  • Par jurgio - 01/12/2017 - 14:18 - Signaler un abus Moi qui n'ai jamais eu un diplôme français

    je pense que j'ai plutôt bien réussi ma vie en étant incapable d'entrer à l'ENA.

  • Par kelenborn - 01/12/2017 - 16:16 - Signaler un abus J'ajoute

    que Ribery, Joey Starr, Nabila n'ont pas fait l'ENA et qu'ils s'en sont très bien tirés...Fillon aussi puisque son notaire de papa a du lui trouver de quoi exercer ses talents chez le député du coin, tout comme le fils Bachelot placé par Maman là où ils faut, le fils Le Drian par papa...Evidemment, ça marche pas à tous les coups: le fils de Marifolle s'est retrouvé en taule et le fils Fabius devrait finir par y aller. La fille Besson n'a toujours pas gagné le jackpot n'ayant pas convaincu qu'on lui a mis la main à la culotte et évidemment Vangode est demeuré pauvre et...con à la fois comme aurait dit le GrandJacques !

  • Par 2bout - 01/12/2017 - 16:54 - Signaler un abus « Si l'homme peut monter très haut, ... »

    L'ENA est ce magnifique truc qui sert de badge d'accès aux hautes fonctions politiques en France. La preuve que le monde entier nous envie cette fabrique à fonctionnaires, celui dont le répertoire est un émouvant hommage à la poésie, même égaré nulle part en Mayenne, en a rêvé. Et en lisant celui qui indéniablement est le meilleur d'entre nous , – 14/20 à l'entrée à l'ENA - on se dit que le problème avec la "pornachie", comme avec la vulgarité, c'est que même pratiquée à doses massives, elle ne cache pas les toutes imperfections qu'elle était sensée dissimuler. « … l'homme peut aussi descendre très bas. »

  • Par Pharamond - 01/12/2017 - 18:51 - Signaler un abus La légèreté de...

    Nous sommes un pays latin,donc léger.Si nous n'avions pas l'ENA, qui contraint ceux qui y postule,notre Haute administration, à structurer leurs pensées,nous serions comme nos frères latins,super laxistes mais quand même sympathiques.Malgré cela,il y a encore énormément à faire; par exemple:combien de temps a-t-il fallu pour libérer le transport en buset ce au XXIème siècle!

  • Par kelenborn - 02/12/2017 - 12:52 - Signaler un abus 2bout

    Oui...il peut descendre très bas mais ne te rejoindra jamais dans les abysses qui, pour toi, sont au fond des chiottes, elles même au fond du jardin dans la cabane chere à Cabrel!!! Mais rassure toi, même au fond des pots de chambre, il reste un oeil qui te surveille!

  • Par kelenborn - 02/12/2017 - 12:57 - Signaler un abus et..à toutes fins utiles

    Je dis et répète tout le bien que je pense de l'ENA : c'est un des rares îlots républicains qui demeure puisque les canailles qui nous gouvernent veulent sa peau , soit en l'envoyant à Strasbourg soit grâce à la parité qui est la Promotion "Alcôve" -demandez au PS le mode d'emploi et.....en même temps tout le mal que je pense des énarques mais , tout simplement parce que , comme toute sphère de pouvoir, elle attire les crapules...mais seulement les crapules de talent: les autres doivent prendre leur carte au PS !

  • Par 2bout - 02/12/2017 - 17:09 - Signaler un abus Avoir une idée fixe …

    et apprendre à structurer sa pensée autour ! Comme du papier toilette ?

  • Par ajm - 02/12/2017 - 17:57 - Signaler un abus Faux débat.

    Je n'ai jamais compris cette fixation sur l'Ena. L'Ena recrute sur concours pour pourvoir aux emplois supérieurs administratifs de l'Etat comme Polytechnique pour les grands corps techniques. Il y a aussi des concours pour les grandes écoles spécialisées qui forment les magistrats, les officiers , les commissaires de police etc...Il y a aussi les emplois superieurs des services déconcentrés ( douanes, travail, finances publiques ; administrateurs territoriaux...) qui ont leurs filières de recrutement propres. Avant l'Ena, il y a avait des concours par grand corps administratif : inspection des finances, Conseil d'État, Quai d'Orsay. .. Si on ne veut pas de concours quelle solution ? Le piston ? L'appartenance politique ? Le politiquement correct de l'origine ethnique ou autres, avec des quotas, y compris un quota pour les illettrés, les handicapés cérébraux, les hermaphrodites ou les plongeurs tamouls des restaurants parisiens ? Pour moi c'est un faux débat . Le vrai débat c'est le rôle de l'Etat et , sous le masque d'une extension infinie vers le grand tout du Social tout gentil , son dépérissement profond sur ce qui constitue son essence, à savoir son coeur régalien.

  • Par vangog - 02/12/2017 - 22:17 - Signaler un abus @ajm le concours est une sélection par le gauchisme...

    C’est comme ça que les profs gauchistes arrivent à des promotions uniquement constituées par des gauchistes, ou par des détraqués genre kelleburne...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Pauline Laigneau

Pauline Laigneau est la cofondratrice de Gemmyo, un site e-commerce de joaillerie et bijouterie.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€