Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Offensive Maréchal : à qui profite vraiment la Marion-mania ambiante ?

Les conséquences politiques de la « Marion-mania » médiatique autour de Marion Maréchal sont plus complexes que certains ne le pensent.

En attente

Publié le
Offensive Maréchal : à qui profite vraiment la Marion-mania ambiante ?

 Crédit JIM WATSON / AFP

Atlantico : Un sondage Elabe pour BFMTV affirme que 34% des Français voient en Marion Maréchal une meilleure candidate que sa tante Marine Le Pen à la tête du Rassemblement National. Depuis quelques semaines, le retour sur la scène médiatique de l'ancienne député a entrainé une importante vague de commentaires faisant état d'un come-back politique que l'intéressée pourtant nie clairement. Mais à qui profite cette « Marionmania » ?

Christophe Boutin : Attention d’abord à cet « engouement » et à tous ces sondages qui, à bien y regarder, ne traitent pas du même type de personnes quand ils font pourtant des comparaisons entre elles. Certains de ceux que vous évoquez plus bas, et sur lesquels, effectivement, on demande régulièrement leur avis aux Français,sont des politiques engagés, qu’ils soient membres reconnus d’un parti ou dirigeants de ce dernier. Comme tels, ils ont donc la tâche difficile d’en assumer la direction, avec la question des habituels clivages internes, des tensions, des luttes pour le pouvoir.

Ils doivent aussi assumer la défense d’un programme clairement affiché,et sont engagés au quotidien dans les débats politiques, sommés de répondre à toutes les situations nouvelles. D’autres, et c’est le cas de Marion Maréchal actuellement, ne sont pas dans cette situation, et n’ont à assumer ni la lutte pour le pouvoir ni l’intégralité d’un programme plus ou moins précis. De par leur position donc, les premiers apparaissent comme naturellement plus plus clivants que les seconds ; par contre, ils sont logiquement plus présents dans les médias, d’où les seconds peuvent disparaître du jour au lendemain.

Deuxième point justement, on n’est pas nécessairement sur le devant de la scène médiatique parce que l’on choisit de l’être, en accumulant par exemple déclarations intempestives et « coups médiatiques », mais aussi – et surtout ? – parce que les médias – nous parlons ici bien sûr des médias mainstream - choisissent de vous y placer. Mais pourquoi le font-ils ? Pourquoi le projecteur est il subitement braqué sur l’un quand l’autre reste dans l’ombre ? Intérêts obscurs, complots, ou plus simplement parfois le fait que tel sujet soit plus rentable, que telle personnalité « fasse vendre » ? Quoi qu’il en soit, si l’on ajoute à cela, parfois, l’ambiguïté des questions posées dans les études de sondage, on conviendra qu’il importe d’avoir quelque recul pour ne pas tirer des conclusions beaucoup trop rapides des éléments fournis.

Une fois cette base nécessaire posée, examinons les possibilités que vous évoquez des profits à tirer par certains autres politiques de cette présence médiatique de Marion Maréchal.

A Marine Le Pen, en rabattant pour elle des électeurs ?

On pourrait en douter, à partir du moment où certains médias cherchent, au contraire, à faire de Marion Maréchal une rivale de Marine Le Pen,pour fragiliser cette dernière en interne.Il est certain que Marion Maréchal conserve une aura au sein du RN et, notamment, chez ceux que certains désignent comme formant une ligne « identitaire », ou dans les fédérations du Sud de la France. Pour autant, il faut se méfier des présentations par trop schématiques : comme dans tout parti, il y aau RN des oppositions de lignes politiques, de personnes, et des clans qui se forment. Mais il faut éviter de regarder cela de manière très théorique, pensant avoir une grille de lecture qui pourrait tout expliquer, sans se rendre compte que l’ensemble est imbriqué, et que si parfois le politique peut l’emporter sur les choix personnels, d’autres fois l’ego de certains peutbloquer bien des choses.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 09/06/2018 - 12:10 - Signaler un abus Elle bosse , Marion! et elle a fondé une école libre...

    alors, laissez-là bosser! Les élections sont à peine finies, et à peine les Français comprennent-ils qu'ils se sont fait enfumer par un guignol, qu'ils pensent déjà aux prochaines élections...un peu de patience, que diable!

  • Par Ganesha - 09/06/2018 - 12:26 - Signaler un abus Bullshit ! A fake-new !

    Cet article comporte, au moins, une ''grosse fake-new'' ! Évidente, incontestable, malodorante, stupide et répugnante ! Je cite : ''certains électeurs pourraient être séduits par les positions qu’elle avance dans les médias''. Depuis plus d'un an, la seule prise de position politique, publique, de la blonde, sublime et ravissante Marion, a été un discours de dix minutes dans un congrès aux États-Unis, dont les télés nous ont montré un extrait de trente secondes. Si vous trouvez d'autres déclarations ou interview, donnez-nous la référence, en vérifiant bien qu'elle date de moins d'un an.

  • Par cloette - 09/06/2018 - 12:39 - Signaler un abus Il s'agit de savoir

    si les électeurs à + de 50% seront séduits par ce qu'apporte MMLP , c'est à dire un programme libéral identitaire ajouté à sa propre personne. Non pas demain, mais dans quatre ans . Il est possible que oui. Cela veut dire pas impossible.( à supposer qu'elle se présente comme tout porte à la croire )

  • Par kelenborn - 09/06/2018 - 13:30 - Signaler un abus Ouais

    Mis à part Ganesha qui n'entend que ce qu'il écoute, ce qui fait que sa longueur d'ondes est difficile à capter, l'analyse de Boutin est intéressante: Reste une inconnue: une bonne moitié des députés RN vient du Nord Pas de Calais c'est à dire des anciennes terres de la gauche.Le discours de Philipot n'y est pas étranger. Le discours identitaire est attendu par nombre de français mais quid du discours économique ? Si certains s'imaginent que l'on peut faire un sandwich acceptable en mettant entre deux tranches de pain identitaires la rillette filloniste ils se trompent !

  • Par jakem - 09/06/2018 - 13:34 - Signaler un abus Article intéressant

    et dépassionné. C'est très bien d'évoquer " l'appel d'Angers", c'est mieux de citer carrément : Ligne droite. Et aussi : Forces laïques!

  • Par Benvoyons - 09/06/2018 - 16:49 - Signaler un abus Moi je pense car elle a enlevé Le Pen & en ouvrant cette école

    à Lyon qu'elle veut rejoindre les LR avec Wauquiez. :)::)::)

  • Par Ganesha - 09/06/2018 - 17:15 - Signaler un abus Proposition odieuse

    Rejoindre Laurent Wauquiez ! Autant embarquer sur le Titanic et signer une ''Convention Obsèques'' ! Un choix logique pour les ''vieux débris'' d'Atlantico... mais une proposition particulièrement odieuse envers une aussi charmante jeune femme !

  • Par cloette - 09/06/2018 - 17:34 - Signaler un abus Ganesha

    finalement vous faites partie du club des médias .

  • Par cloette - 09/06/2018 - 17:37 - Signaler un abus à qui profite la marionmania

    ni à Marine LP, ni à Macron, ni à Wauquiez .Curieux qu'il ne soit pas signalé dans la liste à elle même .

  • Par Ganesha - 09/06/2018 - 17:58 - Signaler un abus Digressions

    Lorsque Marine Le Pen a été récemment interrogée pendant une heure dans l'émission ''Grand Jury RTL'', la digression acharnée du journaliste au sujet de Marion, lui a permis de ne pas aborder son programme pour les européennes, pour lequel ses positions restent encore largement à définir... en fonction des événements à venir !

  • Par MIMINE 95 - 10/06/2018 - 09:21 - Signaler un abus VOIL0 QUELQUUN QUI A TOUT COMPRIS

    "certains médias cherchent, au contraire, à faire de Marion Maréchal une rivale de Marine Le Pen" ...... et comme Marion est davantage coté, droite réac que sa tante, celle décrite par, me semble t'il, Jean Edern Hallier, comme méritant d'être de gauche (source :article de causeur de 2012), Marion est "l'article" idéal pour faire fuir la base orpheline de la "gauche" et du FN qui est sans doute sa base électorale principale eta

  • Par MIMINE 95 - 10/06/2018 - 09:27 - Signaler un abus SUITE

    et tuer ainsi l'avancée de ce parti trublion, qui est comme un "poil de c.l" coincé entre les deux des vieux briscards et des jeunes loups des partis "traditionnels", même lorsque certain se déguise en Louis Antoine St-Just d'opérette .

  • Par MIMINE 95 - 10/06/2018 - 09:32 - Signaler un abus CORRECTION 1er post

    ....faire fuir la base "orpheline de la gauche" du FN ...et deuxième post ...."coincé entre les DENTS des vieux briscards .....

  • Par lima59 - 10/06/2018 - 09:35 - Signaler un abus Le choix des vieux partis et de la presse

    Surtout les partis tradis, depuis près de 60 ans au pouvoir et la presse qui préfère M.M. Oui elle économiquement libérale et au niveau des idées plus corruptible intellectuellement. Quand la presse et les vieux partis au pouvoir mettent leur dévolu sur M.M. ce n'est pas pour rien. C'est qu'elle leur ressemble

  • Par GP13 - 10/06/2018 - 10:52 - Signaler un abus Marion Maréchal s'est exprimée dans le FIG-MAG du 9 juin

    Et ce qu'elle dit est remarquable. Même ceux qui détestent le FN et à qui j'ai fait lire son interview reconnaissent la qualité et la hauteur de sa pensée. Tout commence par l'école, répétè-t-on à profusion. Marion Maréchal s'y emploie et donne une indication majeure sur la profondeur de son ambition.

  • Par Benvoyons - 10/06/2018 - 11:45 - Signaler un abus GP13 Mais elle n'est pas Rn ni FN elle n'est que Marion Marechal

    Elle ne parle en aucune manière pour le Rn ni pour l'ex FN. Ce qui fait justement sa profondeur.

  • Par cloette - 10/06/2018 - 13:44 - Signaler un abus Je pense qu'elle aura un avenir politique

    Plus tôt peut être qu'on ne le pense ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Boutin

Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment  publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009)  et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€