Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nucléaire : bouc émissaire médiatique

Tchernobyl, Fukushima ou retard pris dans la construction du réacteur EPR de Flamanville : le nucléaire ne cesse de faire la Une... en étant critiqué. Et si les médias avaient peur du progrès technologique ?

Fukushima, EPR, etc...

Publié le

L’énergie nucléaire, chouchou de la presse ? En tout cas, sieverts, becquerels et autres rayons gamma se retrouvent régulièrement sous les feux de l’actualité. A l’instar des célébrités, chaque sortie nucléaire fait la une des médias. Et, bien entendu, chacun de ses faux pas : qu’un employé se casse le pied dans une centrale à fission, et l’incident deviendra news, même si la cause est totalement étrangère au nucléaire, occultant dès lors le fait que ce secteur industriel recense le moins d’accidents professionnels au monde.

Le retard annoncé la semaine dernière dans la construction du réacteur EPR de Flamanville ne va pas redorer le blason d’une industrie ternie depuis l’accident de Fukushima. Mais il fait les choux gras de la presse. Pour le bon et le moins bon. Car, tout comme les écrans antiradiations, les médias arrêtent également le rayonnement ! En jetant sur un sujet donné un intense éclairage, ils peuvent en occulter tous les autres aspects.

Certes, un retard de deux ans dans la construction de l’EPR est regrettable ; certes, l’augmentation du coût du projet passe difficilement dans le contexte actuel. Mais cessons aussi l’hypocrisie ! Aucun expert ne défendra en privé l’idée qu’un projet aussi complexe puisse être mis sur les rails sans créer de surprise. C’est d’ailleurs le propre de l’innovation ! Nous devrions être fiers de notre recherche et de notre haute technologie. Ce qui ne signifie pas pour autant que celle-ci doit être exploitée à tout prix

On sait bien que le problème du risque réside dans sa perception. Et cette perception est amplifiée par le sentiment de vivre, comme l’affirment certains sociologues, dans une société de la peur. A leur manière, les médias, qui couvrent parfois (trop) largement les accidents technologiques et industriels (qui, il est vrai, peuvent entraîner le décès immédiat de plusieurs centaines de personnes), expriment également, même si c'est de façon inconsciente, ce même sentiment. Certes, ces accidents majeurs nous interpellent. Et les médias en premier lieu. Mais au-delà de l'émotion médiatisée, la distance et le temps devraient nous permettre de relativiser les choses. On compte quotidiennement dans le monde quelque 60 000 décès causés par les maladies cardiovasculaires, près de 10 000 enfants qui meurent de sous-alimentation, et une centaine d’Européens qui perdent la vie sur les routes. A côté d’un accident « médiatique », ceux-ci ne comptent plus. Si n'existe, dans notre société dite de la communication, que ce qui est médiatisé, n'y meurent aussi que ceux qui sont médiatisés.

Le prestige de la technologie – et du techno-logos - n’est pas étranger à l’impact médiatique de ces accidents. On l’a vu encore avec l’accident l'Airbus A377 au large des côtes brésiliennes à l'été 2009 et plus récemment avec la crise nucléaire au Japon. Quoi, des fleurons de la technologie contemporaine qui échappent à notre contrôle ? Diable, espérons que la cause en soit extérieure ! « Les avions sont conçus pour résister à des turbulences très fortes », clamaient les experts après la chute de l’A377. Nous retrouvons cette « foi technicienne » qui nous aveugle et nous fait oublier ces nombreux accidents qui ont définitivement miné le mythe d'une technologie sans faille.

Technologies et médias font donc bon ménage. Pour ce secteur lui-même profondément chamboulé par le « progrès », la technologie offre tous les ingrédients d’une bonne « story » : puissance et menaces, donjons et dragons. Et la presse de nous abreuver des performances et des défaillances de nos merveilles technologiques, des records du TGV aux envolées de la navette spatiale en passant par les avaries des centrales en tous genres. Bref, le prix à payer pour le « toujours plus ! », qui peut résumer l'évolution technique de notre civilisation : toujours plus vite, toujours plus précis, toujours plus puissant. Toujours plus complexe aussi, au niveau tant de la technique elle-même que de son contrôle. Le progrès technologique a donc de beaux jours médiatiques devant lui !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par phoenix - 29/07/2011 - 13:44 - Signaler un abus erreur

    ce n'etait pas un A377, mais un A340. la presse traitant de tous les "chiens écrasé" ou autres, c'est de l'écran de fumée pour que les vrais problemes ne soient pas abordés, et ca satifait pas mal de monde. la presses est constituée d'entreprises dont le but premier est de gagner de l'argent, et donc ils vendent des informations la peur a toujours été tres vendeuse, la preuvre par la politique

  • Par texarkana - 29/07/2011 - 15:48 - Signaler un abus Que tous ces bourgeois qui s'attaquent au nucléaire

    ...commencent par vivre dans une yourte, se chauffer avec un panneau solaire. et à s'éclairer à la bougie. Venant des alternatifs, la critique du nucléaire est cohérente, pas de bobos "verts".

  • Par Achille Supertramp - 29/07/2011 - 17:02 - Signaler un abus @texarkana

    Remettre en question le Nucléaire ne signifie aucunement "vouloir vivre dans une yourte". (C'est Areva qui vous a mis ça dans la tête?...)

  • Par caod4444 - 29/07/2011 - 19:46 - Signaler un abus Bel oeuvre de banalisation, très fine

    Bravo le communiquant. Combien de mort à Tchernobyl ? une quarantaine comme le disent les soviétiques ?, quel coût pour le sarcophage et les opérations de "nettoyages". A fukushima ? à Three Miles island ? Connaît on une solution pour réhabiliter une zone irradiée ? Les couts d'une catastrophe seront payés par EDF ou par la Nation ? Un succés commercial pour l'EPR ? Un risque de dissémination ?

  • Par caod4444 - 29/07/2011 - 19:48 - Signaler un abus suite

    sommes nous maître des réserves d'uranium ? Savons nous traiter les dechets à part en les enterrant ? Alors oui je prefere : "60 000 décès causés par les maladies cardiovasculaires, près de 10 000 enfants qui meurent de sous-alimentation, et une centaine d’Européens qui perdent la vie sur les routes" parce que ces pb peuvent être réglés pas les pb du nucléaire ...

  • Par texarkana - 29/07/2011 - 20:57 - Signaler un abus Hiroshima ville prospère, Tchernobyl paradis des animaux

    eh oui! on ne peut pas en dire autant des zones qui ont connu des marées noires, polluées pour des millénaires, à croire que c'est l'industrie pétroliére qui paye les anti-nucléaires. La solution si vous voulez moins de centrales : faites moins d'enfants.

  • Par gevarrec - 29/07/2011 - 21:30 - Signaler un abus tout est dans le titre

    le mec qui ecrit va s'occuper de la com' d'un projet ITER. IL se demande si les médias ont peur du progrès technologique. quand on voit fukushima, les milliers de boeufs touchés, la centrale qui fuit de partout.. quand on sait comment c'est dur de demanteler.. le prix de l'epr, etc... les medias peuvent quand meme poser des questions. et vous, vous etes payé pour dire que tout va bien.

  • Par Le gorille - 29/07/2011 - 21:41 - Signaler un abus Quel est le sujet ?

    Déçu. Le nucléaire dans cet article ? Anecdotique. Les difficultés des grands chantiers ? Guère plus que le sens commun. La Technologie, toute puissance qui exonère la responsabilité de ses exploitants ? Une philosophie des plus superficielles. Accidents du travail ? Une mention, à tout hasard. L'article ? Pot pourri informe, sans conclusion qui réponde au thème abordé. Dommage. Vraiment !

  • Par texarkana - 29/07/2011 - 21:54 - Signaler un abus Encore une fois, que proposent comme alternative les anti?

    ...les anti sont des gens modernes, gros consommateurs d'éléctricité, pour satisfaire leurs besoins, il va falloir couvrir toute la France de panneaux solaires et d'éoliennes! et importer de l'éléctricité produite par le lignite est allemand, pas polluant, mais non bien sûr! quant aux accidents du travail il y en a dans toutes les industries, et le stockage est prévu, , cf.ANDRA

  • Par gevarrec - 29/07/2011 - 22:50 - Signaler un abus à texarkana

    vous avez entierement raison, moins d'enfants et moins de consommation. de toutes façons on n'a pas le choix.... il faut s'y conditionner des maintenant... que ça rentre dans nos moeurs

  • Par Le gorille - 30/07/2011 - 01:52 - Signaler un abus Non ! Exit Malthus !

    Les anti-nucléaires ont peur. Le nucléaire témoigne de la vitalité de l'esprit humain. Suivre Malthus nous enfermerait dans nos connaissances, nierait toute confiance en la Vie et refuserait l'Aventure, Gardons l'esprit humble pour nous ouvrir aux futur. Gestes d'économie, éolien, hydraulien, solaire, thermie des mers électrique ou climatisation, sont des premiers pas. Il y en aura d'autres.

  • Par Achille Supertramp - 30/07/2011 - 01:55 - Signaler un abus @ texarkana

    Hiroshima ville prospère certes, mais le taux de cancers y est plus élevé qu'ailleurs ! Tchernobyle paradis pour les animaux vrais mais allez parler de paradis au millier d'enfant qui naisse avec quatre, cinq, six fois plus de chances d'avoir un cancers ou une maladie grave dans la régions.

  • Par Achille Supertramp - 30/07/2011 - 01:59 - Signaler un abus @ texarkana

    Le stockage prévu ? Vous savez comment les déchets d'uranium sont stocké ? Pour les déchets français ils sont envoyer en Sibérie, mis dans de gros conteneurs à ciel ouvert. TOP!

  • Par Silver974 - 30/07/2011 - 06:37 - Signaler un abus Vous oubliez aisement le "temporel" ...

    Je vous invite donc a aller vivre, vous et votre famille ds la zone de 50 km autour de Fukushima, la terre y est bon marché, et a vous regaler de sushi confectionnés a base de poisson pechés ds une zone de 200 km de rayon autour de cette centrale egalement ... Je prends peu de risque en affirmant que l'on devrait être debarrassé de votre "génotype" en moins d'un siecle ...

  • Par Silver974 - 30/07/2011 - 08:10 - Signaler un abus Magnanime

    omme je suis "bon Prince" je vous autorise a établir une seconde residence de vilegiature, aux environs de Tchernobyl, vous pourrez, vous et votre famille, y vivre de peche, chasse, culture et élevage en toute quiétude ... Mettre en avant "le coté immédiat" de la mortalité en occultant les effets a moyen terme et tres tres long terme est d'une malhonneteté scientifique honteuse et indigne.

  • Par Silver974 - 30/07/2011 - 08:24 - Signaler un abus Question pour brillant communiquant

    Au Fait, combien de mort(s) de l'Amiante il y a 60 ans ? Combien de mort(s) a Minamata ds les mois ou meme qques années qui ont suivis l'ouverture de l'usine ? Rien, comparé aux accidents de la route a cette meme epoque je presume ... Vous êtes une honte pour le monde scientifique, votre attitude est scandaleuse et motivé par l'appat du gain, tout sauf objectif, ce qui de fait vous disqualifie ...

  • Par Silver974 - 30/07/2011 - 08:30 - Signaler un abus Pour en finir

    Pour en finir, parce que vous ne m'inspirez que degout et que j'ai honte que l'on puisse croire que nous appartenons a une même communauté, je ne suis pas anti nucleaire, pas vraiment pro non plus, mais je sais que le nucléaire est bcp trop "serieux" pour être confié a des acteurs privés dont l'unique but reste le profit et la satisfaction de l'actionariat, avec la complicité des politiques ...

  • Par le celte - 30/07/2011 - 09:20 - Signaler un abus pourri

    l'auteur de cet article est un salopard, faudrait le faire effectivement sejourner lui et toute sa famille dans un secteur contaminé. Ce type est un eichmann du nucléaire.

  • Par Cerbere000 - 30/07/2011 - 09:34 - Signaler un abus Raison garder...

    Le débat a au moins le mérite d'exister sur ce site. Ne jouons pas les ayatollahs et ne nous jetons pas des insultes à la figure, ça ne fait que désservir notre propos, quel qu'il soit. Autant que je sache, aucun parti de gouvernement ne prétend renoncer au nucléaire à court ou moyen terme...

  • Par Cerbere000 - 30/07/2011 - 09:38 - Signaler un abus Raison garder... bis

    Il faut que les écologistes cessent de faire de l'obstructon concernant la recherche de solutions pour les déchets (vitrification, etc...). Il faut dans le même temps protéger le nucléaire d'intérêts financiers directs et en assurer le contrôle.

  • Par Cerbere000 - 30/07/2011 - 09:56 - Signaler un abus Raison garder... ter

    Il faut admettre qu'aucun contrôle sérieux ni étude responsable des risques n'ont été faits, pour ainsi construire une centrale face à la mer et à la plus grande arête sismique de la planète. Seuls des intérêts politico-financiers peuvent l'expliquer... emprise américaine sur le Japon dans les années 60, implatation de General Electric, etc...).

  • Par Cerbere000 - 30/07/2011 - 10:01 - Signaler un abus Raison garder... 4

    Pour travailler dans la recherche et être scientifique moi-même, je sais que science t recherche ne sont plus synonime de progrès depuis très longtemps... et qu'il convient d'empécher les scientifiques d'être juges et partie dans les décisions qui concernent tout le monde! (Nucleaire, OGM, recherche médicale, etc...).

  • Par Cerbere000 - 30/07/2011 - 10:07 - Signaler un abus Raison garder... fin

    La science ne doit pas devenir la dernière religion... poussée en avant par des lobbies qui se cachent derrière. N'est-ce pas Mr Claessens?

  • Par Le gorille - 30/07/2011 - 10:46 - Signaler un abus Le progrès ? Si !

    Sciences et recherche restent moteurs de progrès, indispensables pour le quotidien, parfois bien terre à terre. L'homme pervertit ses outils, par son approche, sa démesure, ou tout simplement une appropriation indue. Choix du site japonais : nature et erreur humaine restent imprévisibles, même si, expérience aidant, vous, les savants, en réduisez, en très grande proportion, l'incertitude.

  • Par GBCKT - 30/07/2011 - 11:34 - Signaler un abus Les médias. Expression d'opinion.

    Comment gérer les risques? Ceinture et bretelle? Fukushima et Tchernobyl pas même la ceinture. Entreprendre c'est aussi assumer ses responsabilités quand on joue avec les limites : Valideurs de normes, Politiques, Managers et Actionnaires. Le profit et la gloire lorsque ça passe, la sanction lorsque ça ne passe pas. Constat pas de sepuku ou de pénitence dans un monastère chez les décideurs .

  • Par texarkana - 30/07/2011 - 11:52 - Signaler un abus Les craintes millénaristes

    les mêmes qui adhérent à la religion antinucléaire sont ceux qui adhérent à la religion réchauffiste, sans comprendre que seul l'industrie nucléaire permet justement limiter les émissions de C02 : en bonne logique, ils devraient être pro-nucléaires!

  • Par texarkana - 30/07/2011 - 11:59 - Signaler un abus ...quant à m'inviter à m'installer à Tchernobyl et Fukushima

    ...je n'en ferai rien, car ces zones sont ou seront j'espére (Fukushima) bientôt débarrssées de l'empreinte humaine, c'est toute l'ironie de cette "catastrophe" qui débarrasse ces zones du chancre humain. Quant aux "cancers d'Hiroshima", chiffres svp? vaut il mieux vivre à Mogadiscio ou à Hiroshima d'aprés vous?

  • Par Ch_Ri - 30/07/2011 - 16:20 - Signaler un abus @ texarkana

    «Chancre humain» ? Rien que ça ! J'imagine qu'ABB, qui a décidé de nettoyer une charmante petite île délicatement posée sur un idyllique lac norvégien de tous ses «chancres humains», n'est pour vous qu'un sympathique militant écologiste, certes peut être un peu excessif, peut être ... Je m'en vais de ce pas communiquer à l'adorable petite fille de ma voisine votre subtile opinion ...

  • Par Achille Supertramp - 31/07/2011 - 01:59 - Signaler un abus @ texarkana

    La religion "réchaufiste" ? Aha "seul l'industrie nucléaire permet justement limiter les émissions de C02 : en bonne logique, ils devraient être pro-nucléaires!" Mais les écologistes ne s'arrêtent pas au réchauffement climatique mon pauvre ami. Ils vont un peu plus loin. (Il réfléchissent un peu plus ?..) Le Nucléaire pollue autrement. Peut être que le religieux c'est vous. "Nucléaire alléluia" :)

  • Par Achille Supertramp - 31/07/2011 - 02:01 - Signaler un abus @ texarkana

    (Au fait vous avez vu la famine en Somalie ? Trop cool, plein d'humains en moins.)

  • Par Le gorille - 31/07/2011 - 03:14 - Signaler un abus Pro et anti : le kWh d'abord !

    Dépassons le clivage "pro" et "anti" . Les énergies dites alternatives, voire écologiques, ne peuvent ni aujourd'hui ni à échéance prévisible, en l'état de l'art, répondre à la demande de kWh électriques. Le nucléaire est un moyen obligé, qui nécessite, oui, de vraies précautions : nature et erreur humaine nous l'ont cruellement rappelé. Que les écologistes en soient l'aiguillon, remercions-les.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Claessens

Michel Claessens est directeur de la communication du projet ITER à Cadarache.

Docteur en sciences, il a été journaliste scientifique. Son dernier ouvrage s'intitule Allo la science ? (Editions Hermann, 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€