Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 28 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les nouveaux hommes forts du système Hollande : Laurent Berger, le patron de la CFDT et Jean-Pierre Jouyet le secrétaire général de l’Elysée

En quinze jours, deux hommes de l'ombre manœuvrent en coulisse et tentent de sauver la fin du quinquennat de François Hollande…

Atlantico Business

Publié le
Les nouveaux hommes forts du système Hollande : Laurent Berger, le patron de la CFDT et Jean-Pierre Jouyet le secrétaire général de l’Elysée

Jean-Pierre Jouyet a pris une importance considérable. Il a parrainé Emmanuel Macron pour qu'il entre d'abord à l'Elysée comme conseiller des affaires économiques puis, plus tard, comme ministre de l'Economie et des finances.

En moins de quinze jours, les rapports de pouvoirs se sont profondément dégradés. La loi El Khomri sur la réforme du Code du travail, le coup de gueule de Martine Aubry, les manifs agricoles et la pétition fourre-tout sur Internet, ont une fois de plus inquiété l'Elysée, fracturé la majorité et durcit les rapports entre l'Elysée et Matignon.

Le report de présentation de la loi sur le Travail au Conseil des ministres a été imposé par François Hollande pour que Manuel Valls adoucisse les articles de la loi les plus rugueux, sur le licenciement par exemple.

Pour Manuel Valls ça n'est pas un camouflet, mais c'est une couleuvre à avaler et il n'aime guère.

C'est Manuel Valls qui avait personnellement durci le projet de loi pour, peut-être, engager une épreuve de force sur le thème de la reforme. "J’irai jusqu'au bout" disait-il.

Dans le climat actuel, l'Elysée l'a lâché. L'Elysée ne pouvait pas le laisser aller jusqu'au bout, parce que François Hollande comme ses prédécesseurs a peur. "Le peuple de Paris est régicide", disent-ils les uns après les autres.

Dans ces conditions, les rapports de force politiques ont tellement changé que tout est possible.

1) La loi d'abord, elle peut être retoquée par le président de la République si les négociations ne permettent pas de dégager un consensus. Dans ce cas, le pouvoir politique aura franchement bel et bien reculé devant la société civile. Le pouvoir politique aura montré son incapacité à gérer car en théorie c’est quand même lui qui représente la société civile.

2) La loi peut être sauvée moyennant la suppression des articles qui fâchent. Un homme plaide pour ce scénario : Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT. C'est le premier homme fort de la séquence qui se joue. Certains considèrent que c'est le véritable ministre du Travail de ce gouvernement. Son influence est plus importante que celle de Manuel Valls.

Laurent Berger souhaitait une loi de modernisation du Code du travail. Il militait pour une prise en compte des intérêts de l’entreprise, il réclamait en permanence un effort de formation des chômeurs et un effort sur le dialogue social. Bref, il était prêt à appuyer et défendre les réformes de structure qui auraient permis plus de flexibilité parce qu'il considère que ces réformes sont absolument indispensables à la restauration de l'emploi dans l'entreprise. La meilleure preuve étant que tous nos partenaires ayant fait ce type de révolution, ont sauvé leurs emplois. L'Allemagne et l'Italie en sont les deux plus belles illustrations. Ajoutons à cela que Laurent Berger n'a jamais critiqué le modèle allemand et qu'il considère que l'Europe aurait sa chance si les politiques nationaux avaient un peu plus de courage.

Alors pour le patron de la CFDT, la loi El Khomri oui, à condition qu'elle ne soit pas truffée de provocations. La CFDT ayant le vent en poupe dans le secteur privé, l'Elysée et le gouvernement ne peuvent pas présenter cette loi sans l'accord de la CFDT. Et c'est pourquoi on a pris ce délai pour la modifier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 02/03/2016 - 10:15 - Signaler un abus Laurent Berger + J.P. Jouyet?

    Sauveteurs de la loi sur le travail et de Fr. Hollande? Quels rôles seront-ils laissés à M. Valls et M. El Khomri?

  • Par zouk - 02/03/2016 - 10:21 - Signaler un abus A la rédaction d'Atlantico et J.M.Sylvestre

    Tout lecteur un peu amoureux du frnaçis vous sera reconnaissant d'éliminer totalement ce mot affreux de "retoquer", alors qu'existent repousser ou refuser et quelques autres synonymes.

  • Par Mike Desmots - 02/03/2016 - 11:40 - Signaler un abus Des hommes fort J.P Jouyet et L.Berger ....?

    Des fonctionnaires de luxes ,soi-disant forts chez les faibles .? .ca fait au maximum à l'arrivée ...le plein de la voitures balais du tour de France....

  • Par J'accuse - 02/03/2016 - 13:01 - Signaler un abus Sauve qui peut et chacun pour soi

    On s'étonnera que, sachant qu'une loi sur le travail ne peut pas se passer du soutien de la CFDT, elle ait été rédigée sans concertation avec ce syndicat. La vérité est que Hollande, Valls et Macron tirent à hue et à dia dans ce gouvernement, où il n'y a plus d'autorité, de cap ou de projet, seulement des opportunistes et des ambitieux jouant aux Échecs en trichant. Personne ne veut sauver le quinquennat (c'est foutu depuis longtemps) : chacun essaie de tirer la couverture à soi, pour se placer au mieux dans le chaos politique, économique et social, que tous savent inévitable et proche.

  • Par l'enclume - 02/03/2016 - 16:04 - Signaler un abus Magouilles and Co

    Putain, quand je lis de tels articles, j'ai mal à ma France.

  • Par EUROPE - 02/03/2016 - 16:17 - Signaler un abus FH ou l'empire du mal

    FH a recours jusqu'au officine comme la C.F.D.T, de plus, dirigé par un berger, l'idéal pour mener le troupeau au parc ou à l'abattoir, afin de mener à bien sans trop se mouiller, son projet (contre-versé) ; je me dis que l'on est maudit devant tant de bassesse

  • Par vangog - 03/03/2016 - 01:14 - Signaler un abus Berger, favorable à la formation des chômeurs...

    "formation des chômeurs" pour quoi? Il n'y a pas de demande, les investisseurs étrangers s'enfuient et la France ne cesse de perdre des parts de marché: elle vient de se faire doubler par les USA, situés à plusieurs milliers de kms de l'Allemagne, pour commercer avec cette dernière..."former des chômeurs" pour quoi? Berger, comme neo-ministre du travail gauchiste, a l'air aussi nul que les précédents, excepté qu'il permet à Flamby et Valls de passer massivement leurs chômeurs de la catégorie A vers le RSA et la catégorie D...ministre de la manipulation?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€