Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Nos QI sont plus élevés que ceux de nos grands-parents… mais sommes-nous vraiment plus intelligents qu’eux ?

Nos ancêtres seraient plus bêtes que nous ? C'est en tout cas ce que révèle l'étude menée par James R. Flynn, professeur émérite en sciences politiques à l'université d'Otago à Dunedin en Nouvelle-Zélande. Notre QI actuel correspondraient à un QI de 130 il y a un siècle, tandis que celui de nos ancêtres équivaudrait à un score actuel de 70...

QI-je ?

Publié le - Mis à jour le 14 Avril 2014
Nos QI sont plus élevés que ceux de nos grands-parents… mais sommes-nous vraiment plus intelligents qu’eux ?

Atlantico : Selon une étude du chercheur James R. Flynn, notre QI est plus élevé que celui de nos ancêtres. Comment est-ce possible ?

Serge Larivée : Il faut d’abord se demander laquelle de notre intelligence ou de notre capacité à répondre aux tests de QI a progressé.

Une chose est sûre : si je prends un test de quotient intellectuel d’il y a 40 ans avec une moyenne à 100 et un écart type à 15 et que je le fais passer maintenant à un ensemble de population, la moyenne ne sera plus à 100 mais à 115-120. Donc notre capacité à répondre aux tests de QI a augmenté.

Quelle(s) différence(s) entre QI et intelligence ? Sommes-nous donc plus intelligents que nos ancêtres ? Qu'avons-nous de différent ?

Personne de sérieux ne va vous dire que le QI mesure toute l’intelligence. Ce qui est certain en revanche, c’est que les scores de QI constituent un excellent prédicateur de la réussite scolaire et un bon prédicateur de la compétence professionnelle, et j’insiste bien sur le choix de mes adjectifs. Pourquoi « bon » prédicateur de la réussite professionnelle ? Car de nombreuses variables viennent jouer dans cette réussite, dont deux toutes simples mais néanmoins très importantes : la capacité de faire des efforts et la motivation. Donc le QI ne mesure pas toute l’intelligence mais il a un bon pouvoir prédicateur et est un excellent instrument pour mesurer au moins en partie l’intelligence.

Oui d’une certaine façon et voici pourquoi. Je vais prendre un très bon exemple que Flynn prend dans l’un des sous-tests des échelles de Wechsler. Il demande au sous-test "similitudes" ce qu’il y a de semblable entre un chien et un lapin. Nos ancêtres répondaient de manière très concrète : "les chiens servent à attraper les lapins". Cette même réponse donnée par un enfant ou un adulte actuellement ne donnerait pas deux points, mais bien zéro ou un point. Aujourd’hui, on répondrait qu’il s’agit de mammifères ou d’animaux, c’est-à-dire qu’on répondrait par des concepts abstraits. C’est donc l’abstraction qui a pris le dessus sur le concret. Pourquoi ? Notre mode de vie a changé et notre monde est devenu si complexe que si l’on n’est pas capable d’avoir des abstractions, on est foutu ! Les individus qui ont des incapacités intellectuelles ne parviennent pas à raisonner de façon abstraite. Il faut donc que ces gens-là développent des habiletés différentes pour pouvoir s’adapter. Par exemple, je connais un jeune homme qui est déficient intellectuel, qui travaille et qui ne sait pas lire l’heure. Par conséquent, il porte une montre et quand il a peur d’être en retard à son travail, il arrête quelqu’un et demande l’heure, prétendant que sa montre est brisée. C’est donc un geste intelligent. Il a réussi à s’adapter malgré sa faible capacité cognitive, mais à un niveau très concret.

Nous sommes soumis à une pression énorme au plan environnemental qui requièrent énormément de capacité d’adaptation, beaucoup plus que nos ancêtres. Plus l’environnement est complexe, plus je dois apprendre de choses pour m’adapter.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jemima - 13/04/2014 - 09:56 - Signaler un abus relation intelligence et démographie ...

    . ah ! je comprends mieux maintenant pourquoi sur la ligne 7 de mon métro parisien, je suis entourée d'humanoïdes aux habitudes comportementales étranges ... je pense qu'ils cherchent à regrimper aux arbres ...

  • Par yavekapa - 13/04/2014 - 10:38 - Signaler un abus oui, mais il y a une forte disparité des QI

    par exemple au gouv et au PS (parti des séniles), il flirte avec le 0

  • Par réel79 - 13/04/2014 - 10:57 - Signaler un abus Plusieurs sortes d'intelligence, adaptés au milieu.

    Je pense qu'on serait peut être incapable de faire ce qu'ils faisaient en agriculture, avec beaucoup de bon sens. On ne serait pas stupide pour autant et inversement. Le QI mesure une intelligence de type mathématique avec des aspects culturels très spécialisés. L'informatique développe ce type de capacité. La société actuelle très élitiste a énormément de prétentions, d’orgueil. C'est le toujours plus, plus intelligent, plus de "petits génies" plus de "réussite", plus de concurrence, plus "riche", plus de "personnalité" et finalement stupide consommateur conformiste détruisant la planète et excluant le plus possible.

  • Par cronos - 13/04/2014 - 11:15 - Signaler un abus Nos QI sont plus élevés

    ou égaux aux moules de Bretagne...Quand on voit le résultat on se pose des question..?

  • Par Vinas Veritas - 13/04/2014 - 11:16 - Signaler un abus Adaptation

    L'intelligence de base consiste à chercher les moyens de s'adapter à l'environnement pour en subir de moindres contraintes. Chez certains, les déficiences adaptatives sont telles qu'il leur reste plus simple de modifier l'environnement et l'adapter pour eux au détriment d'énormes contraintes sur tout le reste.. Pour citer la qualité du test chien-lapin : le premier défaut réside dans le savoir préalable. celui qui ne sais pas ce qu'est un lapin, un chien ou bien ce qu'est attraper un lapin ou alors qui chasse le lapin sans : chien collet, furet... La résolution du dilemme posé par l'exemple 'sais pas lire' expose bien plus l'usage de son intelligence pour solutionner le problème par soi-même.

  • Par biturige - 13/04/2014 - 11:39 - Signaler un abus écart de QI

    bonjour réel79,cela s'appelait en effet du bon sens ,mais les conditions dans lesquelles nos ancêtres ,notamment en travaux agricoles ,en artisanat & industrie ,etc...les ont réalisées seraient aujourd'hui assimilés à de l'esclavage ;plus personne n'accepterait de "trimer " de la sorte et pour si peu . @jemima ,au risque de relancer la polémique :Un sociologue noir Américain ,le professeur Thomas Sewell de l'université de Cornell disait : S'agissant de noirs d'un statut socio-économique supérieur comparé à celui de blancs d'un statut socio-économique inférieur ,la différence de QI entre noirs et blancs est de 20 points en défaveur des noirs .Le professeur Sewell note que l'on retrouve le même écart entre Juifs sépharades et juifs ashkénazes Américains et entre protestants et catholiques Américains ,et qu'il y a 20 siècles les Romains étaient convaincus de l'infériorité des peuplades conquises .

  • Par Lennart - 13/04/2014 - 11:47 - Signaler un abus Oui mais ca c'était avant

    Car l'iPhone c'est comme un deuxième cerveau mais qui vide le premier.

  • Par Salaudepatron - 13/04/2014 - 12:51 - Signaler un abus Comme disait le grand philosophe Michel Colucci,

    " On se trouve toujours assez intelligent, vu que c'est avec ça qu'on juge ! "

  • Par ignace - 13/04/2014 - 15:13 - Signaler un abus Le QI est superieur, la preuve.....l'audience des emissions

    de télé réalité ou autres émissions raz des pâquerettes, les articles des journaux (tous confondus) , les radios, les chaines de la TNT les spots publicitaires, et autres merveilleuses application de l'evolution du QI C'est peut être comme pour le guerrier, c'est le repos du QI

  • Par GBCKT - 13/04/2014 - 18:13 - Signaler un abus Le QI ne mesure quun certain type de performances.

    Strictement adapté à notre époque. Aller aux invalides tester l'Empereur!

  • Par réel79 - 13/04/2014 - 21:29 - Signaler un abus a biturige

    Moi je parlais aussi des "cadres" de l'époque.

  • Par pemmore - 13/04/2014 - 21:57 - Signaler un abus moi je ne vois pas de différence entre moi et mes parents,

    de l'ordre de 140, mes soeurs pareil. Une étude bidon comme beaucoup

  • Par Léa - 13/04/2014 - 22:33 - Signaler un abus Le prédicateur prêche, l'indicateur prédit

    "Un bon prédicateur" de réussite ???? C'est du québécois ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Serge Larivée

Serge Larivée est professeur titulaire à l'école de psychoéducation de l'Université de Montréal. Il a, entre autres, beaucoup travaillé sur l’intelligence humaine, sa nature, son développement et sa mesure. Il a également beaucoup étudié "l'effet Flynn".

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€