Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 26 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ni FN du nord, ni FN du sud : comment le parti prend un nouvel élan en Bretagne en s'inventant un autre visage

Marine Le Pen était en déplacement en Bretagne samedi 25 octobre. La région, qui jusqu'ici n'était pas connue pour être un bastion frontiste, devrait ces prochaine années offrir des résultats électoraux dépassant régulièrement les 15 %.

Lifting

Publié le
Ni FN du nord, ni FN du sud : comment le parti prend un nouvel élan en Bretagne en s'inventant un autre visage

Le Front national prend un nouvel élan en Bretagne.  Crédit eige.europa.eu

Atlantico : Marine Le Pen était en déplacement  en  Bretagne samedi 25 octobre. Alors que la région traverse actuellement une crise, le FN, qui traditionnellement réalise des scores très faibles dans l'Ouest, peut-il y réussir une percée ? Est-il actuellement en progression dans cette région ? Comment l'expliquez-vous?

Guillaume Bernard : Dans l’Ouest (Bretagne et Aquitaine), le vote FN a déjà progressé ces dernières années, même s’il reste en dessous des scores nationaux de ce parti. Il n’a longtemps obtenu qu’entre 5 et 10 % des suffrages exprimés, ce qui rendait son impact négligeable.

Désormais, il est susceptible d’atteindre assez souvent les 15 % (ce fut le cas, en particulier, à l’occasion de la présidentielle de 2012). Jusqu’à présent, la carte des meilleurs résultats du FN dans tout l’Ouest recoupait celle de la droite modérée ; le FN obtenait ses moins bons résultats là où le PS était en tête. Il est possible que la partielle de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) de juin 2013 marque un tournant : le FN capte aussi des votes de gauche.

Quant à la Bretagne, son cas est assez intéressant car tout en restant une terre catholique, elle a, en particulier sous l’influence intellectuelle de la démocratie chrétienne, basculé à gauche dans les années 1980. Or, si le facteur religieux est, généralement, une variable conduisant à un vote modéré, il semble que la pratique religieuse soit moins qu’auparavant un obstacle à un vote plus extrémiste (le FN a progressé de 7 points parmi les catholiques pratiquants entre 2007 et 2012). Ce parti peut donc espérer capter des votes, par exemple, parmi des électeurs de gauche qui ont été choqués par le « mariage homo » et des électeurs de droite déçus des revirements de l’UMP sur cette question. En outre, des raisons économico-sociales peuvent expliquer la possible progression du FN : l’augmentation des prélèvements obligatoires peut être vécue comme confiscatoire et les normes européennes (en particulier dans le domaine de l’agriculture et de la pêche) peuvent être jugées liberticides.

Pour le FN, à l’Ouest, il peut y avoir du nouveau…

Xavier Chinaud : Il y a aujourd’hui un potentiel électoral en hausse pour le FN en Bretagne, mais la « percée » ne parait toutefois pas certaine. Les difficultés à constituer des listes sont réelles pour l’extrême droite dans une terre de « modération catholique » et le contexte national peut encore évoluer sensiblement dans les 5 mois.Enfin n’oublions pas qu’une majorité d’électeurs est encore aujourd’hui motivée par des raisons locales quant à son vote municipal.

Cependant, le risque existe de voir le FN progresser par son positionnement opportuniste. Il est aujourd’hui, comme l’a justement analysé F. Miquet Marty, le seul à relier les « rejets » qui traversent la société en crise, « rejets » incarnés par les boucs émissaires agités comme des hochets : les "puissants", qui mépriseraient le respect, les "assistés", qui négligeraient la valeur travail, et les "étrangers", qui conjugueraient manque de respect et d'effort ; et enfin le « ras le bol » ressenti en Bretagne comme ailleurs du fait de la crise, des difficultés et des taxes.

Par ailleurs, le positionnement actuel de l’opposition nationale, systémique et droitier ne correspond pas à la réalité bretonne, la droite serait d’avantage en mesure d’incarner une alternance au PS dominant et de reconquérir des villes si elle adoptait, comme le défend Alain Juppé, un profil plus conforme et ancré dans ses valeurs. Seuls deux maires de grandes villes bretonnes appartiennent aujourd’hui à l’opposition nationale et peuvent être réélus dans 5 mois. Il est notable de constater qu’ils ont cet ancrage et un profil d’humilité, de travail et de modération, avec, à Vannes, David Robo et à Saint Brieuc Bruno Joncour…

On oppose souvent le FN du Nord, qui s'exprimerait surtout sur les problématiques économiques et sociales, et le FN du Sud qui s'exprimerait davantage sur les thématiques identitaires. Peut-on désormais parler de FN de l'Ouest ? Quelles seraient ses caractéristiques ?

Guillaume Bernard : La ligne allant du Havre à Perpignan a longtemps servi pour décrire le vote FN : fort à l’Est, faible à l’Ouest. Désormais, il semble que le vote FN progresse aussi à l’Ouest. Ce sont, naturellement, les mêmes facteurs qui expliquent son développement à l’Ouest comme à l’Est : les questions identitaires et sécuritaires (comme dans le Sud-Est) et économiques (comme dans le Nord et l’Est).

Cependant, il est possible qu’il y ait des motivations plus spécifiques : d’une part, dans les régions rurales, un vote de protestation résultant d’un sentiment d’abandon (à cause de la paupérisation et du démaillage du service public) et, d’autre part, dans les moyennes et petites villes, un vote de prévention (notamment de la part des personnes qui ont fui ou ont été chassées des grandes métropoles).

Il y a donc, dans l’Ouest aussi, les ingrédients d’un vote populiste : venant originellement de la droite mais aussi de la gauche, il s’enracine dans la défense du niveau de vie (patrimoine matériel) et du mode de vie (patrimoine immatériel).

Xavier Chinaud : Il n’existe pas aujourd’hui de « FN de l’Ouest » avec une spécificité qui serait aussi prononcée que celle Nord/Sud évoquée dans votre question. Il y a par contre « un FN de crise » économique-politique et sociétale.

Sa marge de progression semble aujourd’hui résider d’avantage dans ceux qui souffrent économiquement , socialement et d’isolement ; ceux qui ont le sentiment d’être laissés pour compte et incompris par l’Etat central et qui ne croient plus en l’efficacité du politique.

Une étude récente (publiée dans Atlantico) montrait en partie l’évolution historique qu’a connu la Bretagne, notamment ces dernières décennies ; dans ce domaine, les analyses ne trouvent vérité que dans les urnes, donc a posteriori.

En Bretagne comme ailleurs, les électeurs découragés qui envisagent aujourd’hui un vote FN ne se soucient pas de la validité ou pertinence des « solutions » proposées par Marine Le Pen, ils expriment une souffrance, des craintes, parfois des peurs sur lesquelles l’extrême droite joue dangereusement.

Le géographe Christophe Guilluy a mise en évidence l'existence d'une nouvelle géographie sociale fondée sur l'opposition entre les métropoles en phase avec la mondialisation et la périphérie de plus en plus marginalisée. La géographie électorale a-t-elle également volé en éclat ? Se confond-t-elle avec cette nouvelle géographie sociale ?

Guillaume Bernard : Il est certain que la géographie sociale influe sur les résultats électoraux. Le phénomène décrit par Christophe Guilluy est naturellement essentiel car il conduit à analyser les catégories socio-professionnelles avec un œil nouveau. Ouvriers, employés, artisans et petits commerçants étaient traditionnellement classés dans des groupes distincts, voire opposés. Leur commune relégation spatiale et paupérisation économique les rend solidaires. Ils sont la France périphérique (65 % de la population !) qui vit au-delà des banlieues et dans des villes échappant au dynamisme des métropoles.

Quand on sait que, en raison de ses conditions économiques, sociales et culturelles de vie, cette France du péri-urbain et du monde rural est attentive au discours du FN, on comprend mieux la progression de celui-ci.

Xavier Chinaud : La géographie électorale évolue, les travaux de C.Guilluy ont, avec la géographie approfondie , éclairé des analyses électorales déjà plus anciennes que nous esquissions avec d’autres, notamment Jérôme Fourquet dès 2002.

La science électorale n’est pas, contrairement à la géographie une science juste, elle se nourrit de cette dernière comme de sociologie, d’histoire et de la réalité des hommes et des femmes sur le terrain.

L’évolution se poursuivra et chaque élection gardera sa spécificité… et sa part de surprise.

Il est clair qu’il y a aujourd’hui plusieurs France et la seule majorité se dessinant est celle de ceux qui sont du mauvais côté de la barrière.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par fengel11 - 30/10/2013 - 06:49 - Signaler un abus Un nouveau visage

    Eh oui le FN a un visage différent que l'UMP le pS...c'est incroyable la mauvaise fois de la propagande médiatique..le FN grimpe..les Français commencent a ouvrir les yeux...et les Bretons ont plutôt intérêt de les avoirs bien ouverts...car l'Enfumage de la suspension de l'ECOTAXE sera voter de toute façon..mais pas maintenant après les élections municipales de 2014 !!! n'oublions pas que la Bretagne est un Fief Gauchiste..ils ont besoin d'eux pour mieux les niquer ensuite...!! on peut faire un paris..!!

  • Par legaulois - 30/10/2013 - 07:24 - Signaler un abus c'est le résultat de l'umps

    nos politiciens se comportent comme la monarchie de la fin DU XVIII siècle totalement coupé du réel de la société et je le comprend ils sont issues du même moule la fonction publique pas dans le sens péjoratif il faut des fonctionnaires mais pas en surnombre surtout en haut là c'est le trop plein ( voir l'organigramme de la france comparez aux grands pays et je ne parle pas des états unis nous avons deux fois plus de fonctionnaires avec presque trois fois moins d'habitants ) plus l'immigration et la délinquance cols blancs comprises totalement incontrôlées

  • Par Lennart - 30/10/2013 - 07:34 - Signaler un abus Pourquoi pas la parité

    Après les "voyous" du RPR qui pensaient se refaire une virginité auprès des Français en se renommant UMP, mais on y trouve toujours les mêmes voyous etc. etc. Après les voyous du PS dont on a vite oublié les méfaits comme le Rainbow Warrior, les écoutes téléphoniques, les magouilles de la banque d'état de l'époque etc. etc. Alors pourquoi pas gouter au FN et si il y a des "voyous" au FN un peu de parité c'est bien, pas toujours les mêmes.

  • Par vangog - 30/10/2013 - 09:30 - Signaler un abus Les Bretons sont un peuple naïf et facile à manipuler

    Lorsque les gauchistes des années 70/80 leur ont envoyé leurs hordes de propagandistes, dissimulés dans des associations gauchistes ( se préoccupant déjà plus de politique que d'autre chose...), des professeurs et journaleux de propagande, les Bretons se sont soumis et on a pu croire que la Bretagne poussait à gauche. Mais la Bretagne est faite de Marins, de commerçants et de Paysans, avec qui tous les Bretons éprouvent une vraie solidarité (tout le contraire du clientélisme gauchiste...), un peuple épris de vraie Liberté. Les augmentations de taxes qui arrivent vont fortement impacter toute leur activité, pour des résultats économiques nuls pour la France, et ça, aucun Breton ne le supportera! La révolte ne partira peut-être pas de Bretagne, mais les Bretons en seront les principaux artisans...

  • Par ISABLEUE - 30/10/2013 - 10:06 - Signaler un abus comme quoi, le chouchen

    et le kir fait des ravages..

  • Par saint just - 30/10/2013 - 10:11 - Signaler un abus Le risque existe...

    Voila une manière de présenter objectivement l'actualité. Le rique existe de voir progresser le FN!!! Et si c'était une chance? On a roulé les bretons comme les marseillais. Nous ne sommes qu'un peuple, avec nos particularités locales, bien sur mais un peuple soudé par les tranchées de 14-18, par Jules Ferry, par Gambetta et même par Jean Blum. On veut nous séparer pour mieux nous enfumer. Mais la révolte gronde partout!!! L'émigration et l'insécurité qui en découle : certains s'en sont cru à l'abri, dans leur campagne. Et puis ils s'aperçoivent qu'eux aussi sont impactés, pour utiliser un mot à la mode. Alors ils réagissent. La mondialisation est en réalité un bras d'honneur fait à la France. Un exemple ; un seul On ferme les abattoirs en Bretagne et on tue nos porcs en Allemagne . Pourquoi? C'est simple, nous avons en France une immigration ASSEDIC qui vient en France pour toucher les allocs comme Leonarda, Pendant ce temps, l’Allemagne fait travailler des Roumains, Ukrainiens et autres pour 3 euros de l'heure. Comment lutter? Alors on ferme nos usines et on vante le succès des Allemands

  • Par lsga - 30/10/2013 - 10:41 - Signaler un abus 15% de parisiens qui envahissent la Bretagne

    Le père Lepen est très représentatif de cette génération de traîtres qui dans les années 50 ont cessé de parler la langue de leurs ancêtres, et troqué la culture bretonne contre une télévision.

  • Par fougalios - 30/10/2013 - 10:52 - Signaler un abus Les bretons...

    ...ont l " l'immense chance " de faire partie du plan de repartion des bacs -5 originaires d'afriquedu nord! Un moment épargnés,ils decouvrent les "joies" de la "cohabitation"! Lire le temoignage d' un brestois sur le sujet "les racines de la rage" ,edifiant! N'allez pas chercher plus loins la raison de la montée du FN !

  • Par mich2pains - 30/10/2013 - 10:56 - Signaler un abus EXCELLENTES NOUVELLES !

    Je veux parler et me réjouir de la progression du vote FN dans l' OUEST de la France , jadis plutôt à G0000che ! Comme quoi , même la main d'un paysan pacifiste breton ,misérablement arrachée par le tir des Nervis de G000che , peut aussi conduire à ....." RELIER LES REJETS " . Certes , pour tous les Nantis ( élus ou électeurs de l' UMPSPC/EEL) , véritables Sangsues de notre société , cette progression constitue un ..." RISQUE " ! C'est dire à quel point "ILS" risquent de perdre gros ! C'est dire à quel point NOUS , en votant FN avons "la CHANCE" de gagner gros ! Quant à savoir si notre vote est "Populiste" ou "populaire" , NOUS laisserons ces basses considérations de salons aux Parigots-Bobos qui n'ont que ça à faire et qui devront désormais le faire sans qu'on les engraisse ....

  • Par mich2pains - 30/10/2013 - 11:13 - Signaler un abus "ISGA" nous parle ....en langue Bantoue !

    Non mais , tu crois sérieusement que ton argument : " Le PEN ne parle plus le breton " (sic) peut contre balancer ceux que " SAINT-JUST" a développés à 10:11 ? Tu crois sérieusement que le paysan breton qui vient de se faire arracher la main par les " SS " g000chistes n'a pas de bonnes raisons de voter FN maintenant ? Continue de le prendre , lui et tous les autres paysans de France pour des " SOUS-DOUES à BAC -15 , qu'il est temps de remplacer par des ingénieurs " (sic) , comme tu l'as clairement exprimé avec mépris , hier soir . Continue à t' intégrer aux immigrés en parlant la langue bantoue si cela te chantes et laisse faire les adultes qui votent FN !

  • Par lsga - 30/10/2013 - 11:23 - Signaler un abus @mich2pain : Lepen a trahi la nation bretonne

    Lepen fait partie de cette génération de traîtres qui dans les années 50 vont abandonner la culture de leurs ancêtres. Ils ont relégué le Breton au statut de "patois", et ont troqué les traditions séculaires de la Bretagne contre une télévision.   Aujourd'hui, la Bretagne est envahie. Pas par les arabes, elle est envahie par les parisiens. Tous ces parisiens qui ne parlent pas Breton, qui ne veulent surtout pas voir la langue bretonne revenir, couvrent les terres arables de maisons de lotissement et de centres commerciaux à la mode américaine.   La Bretagne est une Nation. Cette Nation a toujours été méprisée et foulée au pied par la France.   Aujourd'hui, l'Europe des régions ouvre ses bras à la Bretagne, aux Pays Basque, à la Catalogne, à la Corse, et aux milliers de nations authentiques qui parsèment le territoire européen.   La Bretagne n'a plus besoin de la France ni des parisiens. La Bretagne avec les autres régions européennes peut construire son avenir sans plus avoir à se soumettre au dictât des grands avocats de la "Capitale".  

  • Par Equilibre - 30/10/2013 - 11:28 - Signaler un abus Aurait-on eu ce genre d'articles

    si le FN n'existait pas? Il m'est d'avis que les machins qui nous servent de zelites rétro-éclairés à coup de lampe de 2GW dans le derrière continueraient de se se foutre complètement de tout çà si l'une partie de sa traduction n'était pas dans les urnes le FN. Ne serait-ce que pour çà, il est utile. Parce que je n'avais guère lu d'études de ce style là jusqu'à présent.

  • Par frcfrc - 30/10/2013 - 11:56 - Signaler un abus à LSGA

    Soit, moi président comme dirait l'autre, je vous accorde l'indépendance (pour peu bien entendu qu'une majorité en faveur de celle-ci se dégage par référendum local) La question qui se pose alors est : qu'en ferez vous ? j'aborde seulement 2 points ; 1) la monnaie l'Europe a fait savoir à juste titre concernant la Catalogne et l'Ecosse qu'il n'était pas question de poursuivre la continuité de l'Euro en cas de détachement provincial . Vous pouvez déjà constater la difficulté à créer une nouvelle monnaie avec le problème de crédibilité des milieux bancaires 2) la défense Seuls libres et indépendants , vous aurez besoin d'une armée pour défendre vos nouvelles frontières . Comment la recruter , l'organiser et l'équiper et surtout la payer ? Sans armée vous serez à la merci de compagnies de mercenaires qui se feraient un plaisir de vous envahir et de vous priver ensuite de tout pouvoir En conclusion, réfléchissez avant d'agir et de dire n'importe quoi

  • Par lsga - 30/10/2013 - 12:04 - Signaler un abus @frcfrc : l'indépendance ? non, l'Europe des Régions

    Les régions sont des nations. Elles réclament le droit d'enseigner leur langue à leurs enfants dans les écoles publiques (cad : des cours EN breton, et non pas des cours DE breton).   Voilà ce qu'interdit la France colonisatrice. Voilà ce que permet l'Europe des Régions.   Ensuite, bien entendu, l'union fait la force. A échelle Européenne encore plus qu'à échelle française.

  • Par ocean5 - 30/10/2013 - 12:09 - Signaler un abus Orangina

    Je propose d'appeler Isga " Orangina ", car il est quand même bien secoué !!!

  • Par gluck - 30/10/2013 - 12:18 - Signaler un abus Marine aux abonnés absents

    Marine a été extrêmement discrète sur ce mouvement, pour ne pas dire absente. Tous les politiques sont à la rue: ce sont les acteurs économiques qui ont initié la révolte, commerçants, agriculteurs, salariés, entrepreneurs. Maintenant, dire qu'elle va récolter les fruits des graines qu'elle n'a pas semé, c'est possible, mais pas sûr. N'oublions pas que Sarkozy a fait de mauvais scores en Bretagne du fait de la ligne Buisson, incompatible avec l’aspiration traditionnelle bretonne, tendance démocratie chrétienne, tendance la feu UDF. Autre chose: on écrit Le Pen et non Lepen.

  • Par lsga - 30/10/2013 - 12:28 - Signaler un abus la Bretagne et Brignoles...

    A Brignoles, parlent-ils encore le Catalan ? Où est passé leur identité ? Est-ce à cause des arabes si cette génération de "français" a trahi leur culture ancestrale ? Il y a les régions, qui sont les véritables nations. Il y a la France, entité supra-nationale, qui a utilisé les méthodes coloniales sur son propre territoire pour anéantir les cultures régionales.   La culture française n'existe pas. C'est un pur produit de la mondialisation, qui apparaît dans les années 50, quand des générations d'incultes gavés à la télévision vont abandonner leurs langues et traditions pour s'assimiler à la mono-culutre parisienne mondialisée. Jean-Marie Lepen en est un parfait exemple.   Ces ânes bâtés sans racine, sans langue, et sans culture, on les trouve par wagons entiers au Front National. Ils reprochent aux arabes de ne pas s'assimiler, c'est à dire de résister à la mono-culture parisienne mondialisé, de se battre pour garder leurs langues et leurs traditions populaires.   Ceux qui ont une vraie nation à défendre, comme les Bretons ou les Basques, sont d'extrême gauche. Eux savent faire plier des gouvernements.

  • Par walküre - 30/10/2013 - 12:28 - Signaler un abus Le FN

    s'il pactise avec la fausse droite, est fichu. Non seulement il se doit de n'accepter que des véritables sympathisants en ses rangs, mais il doit s'interdire de récupérer les anciens faillis du système, Ump ou Ps. On ne doit pas adhérer à un parti parce que ça vous chante un matin, mais parce qu'il faut avoir la vocation. Je ne suis pas sûr que le FN refuse des adhésions pour non conformité d'idées. Personne ne le fait d'ailleurs, puisque ce sont les chiffres qui importent à nos politiciens.

  • Par lsga - 30/10/2013 - 12:58 - Signaler un abus @momo: aujourd'hui, le seul espoir pour la provence

    est de rejoindre les catalans.   Les occitans et les provençaux n'ont pas su se battre pour conserver leur culture et leur tradition. Les catalans, eux, ont résisté même nationalisme de Franco.   Ainsi, la prophétie du Coupo Santo s'est réalisée. Ce sont les Catalans qui ont à charge de ressusciter la culture de la langue d'Oc. http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Coupo_Santo     Provençaus, vaicí la copa Que nos ven dei catalans : A de rèng beguem en tropa Lo vin pur de nòstre plant !

  • Par Equilibre - 30/10/2013 - 13:18 - Signaler un abus Un proctologue a oublié un distributeur automatique

    de xanax dans le cul d'un de ses patients, qui dans un état second, voire tierce, commente ici. Enfin, tente de réviser, manipuler, désinformer, mal-informer, non-informer, génocider, remplacer, etc etc, sont des verbes plus adaptés que commenter. Ami commentateur, seras-tu le retrouver? Et, de cesser d'alimenter ce propagandastaffeliste, malgré l'énormité des mensonges et de son révisionnisme? C'est dur, je sais.

  • Par Equilibre - 30/10/2013 - 13:19 - Signaler un abus @ Mohamed Mekloufi

    C'était marqué dans wiki, alors il ne peut pas savoir.

  • Par lsga - 30/10/2013 - 13:33 - Signaler un abus @Equlibre veut un lien wikipedia

    tu veux un lien, tiens : http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_occitano-romanes   regarde la colonne à droite, dans les régions, il y a la Provence.    Enfin, regarde là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalan   Dans la colonne à droite, il y a écrit : "Nombre de locuteurs 11,5 millions Classée 19ème sur les 563 langues de plus de 500 000 locuteurs "   Comme prévu dans le Coupo Santo, la nation occitane renaîtra de ces cendres grâce aux Catalans :   D'una raça que regrelha Siam bensai lei promiers greus ; Siam bensai de la patria Lei cepons e mai lei prieus.   Pour l'instant, la génération de traîtres qui a cessé de parler la langue de leurs ancêtres se soumettent au parti nationaliste parisien et n'ont d'autre obsession que les arabes. Bientôt, ils mourront.   Les Catalans, eux, ont résisté au nationalisme espagnol et au fascisme. La nouvelle génération de l'Occitanie du Nord rêve de ressusciter la langue de leurs ancêtres. Ensemble, nous terrasserons le colon parisien, et créerons l'Europe des Régions.   Grâce à l'Europe, l'Occitanie renaîtra ! Grâce aux Catalans, elle retrouvera sa langue !

  • Par freddy - 30/10/2013 - 13:47 - Signaler un abus Cet article me fait sourire

    car il y a quelques années les gauchos de service nous bassinaient avec l'ouest de la France qui aurait plus de ''valeurs'' que l'est rempli tout plein de méchants nazis. J' avais répondu donc à un quidam survolté que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, en l'occurrence que c'est une immigration massive qui produit le rejet. Donc qu'il suffirait que l'ouest reçoive à son tour des immigrés d'origine africaine pour qu'on en mesure les effets.C'est à présent chose faite. Il suffit d'être patient et de regarder la société évoluer.

  • Par De France et de plus loin - 30/10/2013 - 14:12 - Signaler un abus Et oui, les bretons ne sont

    Et oui, les bretons ne sont pas plus malins que les autres, eux aussi succomberont en partie à la séduction du FN , du moins tant que dure la crise .

  • Par lsga - 30/10/2013 - 14:14 - Signaler un abus @freddy et @deParisetdePlusLoin

    ce qui augmente terriblement sur la côte Ouest, c'est surtout l'immigration des Parisiens.   Ils ont d'abord conquis le Sud de La France, en bétonnant toute la côte.   Aujourd'hui, ils envahissent la côte Atlantique. Tous ces retraités sans racines, sans culture et sans langue envahissent la Vendée, la Bretagne, le pays basque.   Ce sont ces purs produit de la culture française mondialisée qui votent FN.

  • Par De France et de plus loin - 30/10/2013 - 14:15 - Signaler un abus Isga

    Votre discours pro pèquenots..heu catalans n'est pas la priorité . Il faut d'abord soutenir la sécession de l'est parisien qui souffre de devoir subir le poids de régions attardées qui parlent une langue du moyen âge avec un accent à la con. La nation de l'est parisien vaincra la dictature des beaux quartiers et son rayonnement embrasera le monde . Hahahahaha.

  • Par De France et de plus loin - 30/10/2013 - 14:31 - Signaler un abus Pour Isga

    Tu perds ton temps, seuls les catalans s'intéressent à la catalogne, le reste du monde s'en fout. Et puis le jour ou la France aura éclatée en 20 ridicules petites régions indépendantes, on sera bien avancé! Quand a ta haine anti parisiens, sache que Paris est peuplée de provinciaux depuis toujours . Seuls 40000 parisiens peuvent revendiquer des grands parents nés à Paris . Les catalans ont battit Paris au même titre que les bretons ou les auvergnats et les corses ..

  • Par lsga - 30/10/2013 - 15:00 - Signaler un abus @DeParisetDePlusLoin

    des propos typique des gabaches.   Au lieu d'une Europe morcelée en plein de petits faux pays ( France, Espagne, Italie, etc.), nous aurons une grande Europe Unie des régions, les véritables nations (Bretagne, Occitanie, Pays Basque, Corse, Sardaigne, etc. etc.)

  • Par vbeziau - 30/10/2013 - 15:15 - Signaler un abus le FN et les homosexuels

    Alain Escada (Civitas) sur l’influence notoire des homosexuels au sein du FN de Marine Le Pen http://valentin.beziau-ump77.over-blog.com/article-alain-escada-civitas-sur-l-influence-notoire-des-homosexuels-au-sein-du-fn-de-marine-le-pen-120851127.html Philippe Ploncard d’Assac à propos du FN et des homosexuels : « Ce parti doit disparaitre car c’est une voie de garage » http://valentin.beziau-ump77.over-blog.com/article-philippe-ploncard-d-assac-a-propos-du-fn-et-des-homosexuels-ce-parti-doit-disparaitre-car-c-est-u-120785632.html

  • Par lsga - 30/10/2013 - 19:05 - Signaler un abus @rosie : quel jolie petit poème je t'inspire là

    tu sais, moi aussi je t'aime.   sinon, un truc à répondre sur le fait que les régions sont les nations naturelles, et qu'une Europe des régions, respectueuse des cultures régionales, est plus souhaitable qu'une France colonisatrice et jacobine qui écrase les nations authentiques ?

  • Par Glop Glop - 30/10/2013 - 20:42 - Signaler un abus Les bretons...

    ... sont comme les autres, ils ouvrent les yeux. C'est tout ce qu'il y a à dire. A ce propos, des amis d'EDF sont venus dîner hier et... ils faisaient, en préambule du repas, la promotion du Front National que "de plus en plus de collègues rejoignent". Ca bouge de partout et dans toutes les corporations. Les trois prochaines années vont être amusantes et le paysage politique français va très certainement être revu de long en large, profondeur et hauteur. Il va y avoir du chômage dans les instances autoproclamées.

  • Par mich2pains - 30/10/2013 - 23:31 - Signaler un abus Merci @ "Glop Glop " pour cette bonne nouvelle de 20:42 !

    Et encore bravo à tous vos amis d' EDF qui finissent par adhérer au FN ! Je sais qu'à la SNCF ( ex seuneuceufeu-CGTiste ) , les salariés votent de plus en plus FN , ce qui prouve bien que " seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis " ! OUPS ! Pourquoi te sens-tu concerné "ISGA" ........?

  • Par vangog - 31/10/2013 - 01:12 - Signaler un abus @mich2pains Oui, pendant que les UMP conversent

    et perdent leur temps avec les trolls, le FN progresse dans toutes les classes de la société, et surtout dans ce qui était la chasse-gardée de la gauche et de l'ultra-gauche, les enseignants, fonctionnaires et entreprises semi-publiques... Ceci est la preuve que le corporatisme et le syndicalisme de combat, qui y faisaient régner leur loi terroriste, sont morts! Et ceci prouve aussi que le bon-sens et le patriotisme de tout Français peuvent émerger de la gangue idéologique sous laquelle les étatistes et les gauchistes (UMP inclus) ont cherché à les enfermer. Prudence toutefois, car la Liberté trop longtemps frustrée par l'enfumage idéologique de la pensée unique, peut éxploser avec violence!

  • Par la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:36 - Signaler un abus J'ai été il y a peu et ici-même.................

    Méchant envers les bretons. Je leur présente mes regrets bien sincères. @ gluck : Marine n'a qu'à laisser faire le temps. @ Mohamed Mekloufi : Je me surprends à apprécier beaucoup vos interventions. Continuez s'il vous plaît. Merci.

  • Par la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:45 - Signaler un abus @ vangog...........

    C'était prévisible. Plus de droite ni de gauche (en fait, c'est la même merde !), non, d'un côté les patriotes, citoyens d'une civilisation qui ne veut pas mourir, de l'autre ce que l'excellent Mohamed Mekloufi qualifie avec brio de "peste bigarrée" sans oublier les collabos qui les accompagnent. Nous ferons un lot avec toute cette merde et le mode d'emploi risque de choquer ! Mais bon, Aujourd'hui, comme à la veille de Valmy (et peut-être bien plus encore !) la patrie est en danger. Et n'oublions pas (ma famille en est témoin) qu'en 1914 combattaient côte à côte l'ingénieur des mines et le paysan des Cévennes. L'un calculait la trajectoires des obus, l'autre conduisait les chevaux d'artillerie. Car en face : UN SEUL ennemi : Celui qui menaçait le sol national. Aujourd'hui, l'ennemi est là, à portée de main. Il n'y aura qu'à se baisser pour le prendre. Salut ému à mes deux papets qui me voient de là-haut.

  • Par la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:48 - Signaler un abus @ Glop Glop..............

    Salut mon Pifou ; Oui, il est du domaine du possible que nous nous retrouvions bientôt au pied d'un ministère. Mais pas pour y quémander un rendez-vous ! Et ce jour-là, nous nous reconnaîtrons !

  • Par la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:51 - Signaler un abus @ Glop Glop..............

    Ah oui, j'ai oublié de vous dire : Mon beau-frère et ma belle-soeur sont dans l'enseignement. Inutile de préciser pour qui ils votent déja.

  • Par Glop Glop - 31/10/2013 - 04:57 - Signaler un abus @ vangog - 31/10/2013 - 01:12

    Ce que vous dites à propos des chasse-gardées de la gauche est tout à fait vrai. J'ai pour principe et habitude de ne jamais aborder la politique dans l'espace professionnelle comme en famille ou cercle privé. Mais, après fait le constat à l'approche de 2012 que dans les coursives de formations supérieures les étudiants parlaient très ouvertement et avec décontraction de leurs intérêts pour Marine ou Nicolas (Dupont-Aignan), je me suis dit que quelque chose était en train de changer. Puis le phénomène est apparu dans les couloirs des cliniques et hôpitaux (parmi le personnel soignant surtout), avant-hier c'était un constat à l'EDF par des salariés d'EDF que j'entendais dans mon salon. Je côtoie quelques milieux comme ça où j'entends des choses de mes propres oreilles, ou l'entend prononcer de personnes que je connaissais jusqu'alors plutôt sympathisantes du centre voire du sans opinions affichées. Par contre un constat aussi, ces groupes sont des personnes dont l'activité est en prise directe avec le quotidien, la réalité de ce qui se passe dans la société, les faits divers où ils sont de plus en plus pris à partie ou témoins impuissants.

  • Par Glop Glop - 31/10/2013 - 04:58 - Signaler un abus @ la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:51

    Bonjour la Saucisse, je vois que nous avons des réveils qui sonnent en même temps.

  • Par Glop Glop - 31/10/2013 - 05:01 - Signaler un abus @ la saucisse intello - 31/10/2013 - 04:48

    Oui on se reconnaître au cri de "Montjoie ! Saint-Denis ! Saucisse !"

  • Par la saucisse intello - 31/10/2013 - 06:24 - Signaler un abus On installera le bivouac................

    A l'arrière de la fourgonnette, Simon fera du feu et la cuisine. Aprés on ira faire du shopping avenue Montaigne (gros succés........surtout Simon !). Si les vendeuses savent pas ce que c'est que la main au cul, elles vont le savoir ! Et pas les mains manucurées des petits (censuré) du marais, non, de la grosse, de la vraie, avec du noir autour des ongles * ! Putain, elles en auront des choses à raconter, ces petites casserolles à foutre ! Elles vont connaître le "manche cévenol" ! * : Comme le disait Annie Duperrey dans une pièce : "ma chérie, j'ai baisé avec devine quoi ? Un ouvrier, si, si ma chérie, un ou-vri-er ! Quand il me mettait son doigt, j'avais l'impression que c'était un boulon" ! Bon, fini de rire, je vais boire un jus chez Pierrot et aprés, sanglier !

  • Par Glop Glop - 31/10/2013 - 06:50 - Signaler un abus @ la saucisse intello - 31/10/2013 - 06:24

    Ici c'est plutôt le casier et la ligne... quelquefois les palmes et l'apnée mais ça pince.

  • Par lsga - 31/10/2013 - 14:49 - Signaler un abus Ce sont les retraités parisiens qui envahissent la Bretagne

    qui votent FN. C'est assez simple à comprendre.  

  • Par pemmore - 01/11/2013 - 10:18 - Signaler un abus J M Le Pen n'était qu'un Breton parti réussir à l'étranger,

    sans intérêt chez-nous, Marine Le Pen est une parisienne, la question se pose moins, mais reste la position antiautonomiste, et l'opposition au retour de la Bretagne de basse loire (44) qui ne nous convient pas. Pas plus qu'en Corse, en Alsace et au pays Basque, et autres le FN n'a pris des positions intelligentes à ce sujet. Le FN garde un esprit jacobin et centralisateur, centré sur Paris, celui qui est en train de ruiner complètement la France et fragilise l'Europe.

  • Par Satan - 01/11/2013 - 10:39 - Signaler un abus Le problème de la Bretagne n'a jamais

    été l'immigration, le problème de la Bretagne c'est la FNSEA. Cette clique de subventionnés qui a polluer la terre Bretonne et qui n'a que pour vision d'avenir que de faire travailler la jeunesse Bretonne à 3€ de l'heure (dixit le président de la FDSEA). Marine Lepen est complètement à côté de la plaque et mange dans la main de la FNSEA!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guillaume Bernard et Xavier Chinaud

Guillaume Bernard est maître de conférences (HDR) à l’ICES (Institut Catholique d’Etudes Supérieures). Il a enseigné ou enseigne dans les établissements suivants : Institut Catholique de Paris, Sciences Po Paris, l’IPC, la FACO…

Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin. Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€