Vendredi 25 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Moralisation de la vie politique : les bonnes intentions, c'est maintenant

L'ancien Premier ministre Lionel Jospin va présider une commission chargée de la rénovation et de la déontologie de la vie publique. Une commission qui se bornera à donner des avis et qui n'aura aucun pouvoir décisionnel. Ce qui la rend caduque avant même son lancement et fait douter de sa réelle utilité.

Bien tenté...

Publié le 17 juillet 2012
 

C’est bien.


C’est bien de vouloir « moderniser » et moraliser la vie publique. C’est bien d’avoir confié cette mission délicate à un homme dont l’habileté et le sens politique peuvent être contestés, mais dont l’intégrité ne l’est pas. C’est bien d’avoir arraché Lionel Jospin aux délices et peut-être à l’ennui de la retraite qu’il fut amené, il y a dix ans déjà, à prendre avant l’âge. C’est bien à François Hollande d’avoir prouvé que l’ingratitude n’est pas la seule loi de la politique, et que les promesses engagent aussi ceux qui les font. C’est une bonne chose que, au moins dans un premier temps, MM. Guérini, Kucheida, Bourquin, Mme Andrieux d’une part, MM. Woerth, Balladur, Aeschlimann d’autre part et plus généralement aucun élu, à la fois juge et partie, n’aient été associés à la gestion de ce dossier. La route du changement est décidément pavée de bonnes intentions.

Qu’en résultera-t-il ? Dès l’instant que le rôle de la Commission présidée par M. Jospin et égayée par la présence mutine de Mme Bachelot est purement consultatif, sans vouloir douter a priori de la pertinence des solutions qu’elle proposera, on peut se demander si la majorité nouvelle, qui n’a qu’à se louer, comme la précédente, des avantages injustes que donne au plus fort le mode de scrutin actuel, introduira effectivement une dose – et laquelle ? – de proportionnelle dans le Code électorale.

On peut se demander si des parlementaires massivement hostiles au non-cumul des mandats – et avec quelques bonnes raisons – accepteront d’y mettre fin. On peut se demander si les obstacles antidémocratiques accumulés en travers de la route des candidats à l’élection présidentielle seront enfin déblayés. On peut se demander également si M. Jospin qui, désabusé, reconnaissait il y a quinze ans que l’Etat ne peut pas tout en matière économique, est bien l’Hercule qu’il nous faut pour nettoyer les modernes écuries d’Augias et faire régner sur le paysage politique une « transparence » qui, pour être réelle, devrait aller bien au-delà du seul financement des campagnes électorales.

Mais ne préjugeons pas. L’avenir, ce n’est pas maintenant. Dans cinq ans, si l’on en croit les engagements d’un président qui n’en finit pas d’inaugurer son mandat avec une mine ravie, notre économie malade sera guérie, le déficit du budget comblé, la dette publique allégée, la balance de notre commerce rééquilibrée, notre industrie redressée et productive, les inégalités sociales corrigées, l’enseignement restauré, la recherche féconde, les cités réhabilitées. Les lendemains chanteront et les poules auront des dents. Alors, pourquoi la vie publique ne serait-elle pas modernisée et moralisée ?

Dès à présent, on attend avec impatience la fin du quinquennat de M. Hollande.

Pour juger.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zelectron - 18/07/2012 - 23:22 - Signaler un abus Comment ? la vie politique n'est pas morale ?

    Je croyais le contraire et je suis surpris et peiné qu'il puisse y avoir un doute à ce sujet, quoique ...
    "Quand on veut enterrer un projet, on crée une commission"

  • Par Charles25 - 18/07/2012 - 11:32 - Signaler un abus Golvan, le président élu,

    Golvan, le président élu, c'est Hollande, pas Jospin.
    Si je te comprends bien, soit Hollande ne nomme pas de commission (pov type, il ne remplit pas ses promesses de moralisation de la politique), soit il nomme un type louche (il aurait pas pu trouver un mec sans casserole), soit il nomme un type intègre (comme ce mec peut apporter sa caution à un type qui a laissé traficoter). Donc Hollande ne doit pas moraliser la vie politique et il n'aurait d'ailleurs pas dû le mettre dans son programme.
    Loin de moi de défendre Hollande, pour qui je n'ai d'ailleurs pas voté, mais je suis très content que ce soit Jospin qui préside cette commission.

  • Par Albion - 17/07/2012 - 23:40 - Signaler un abus De doutes...

    Jospin...chevalier blanc??? Que dire de la nomination à l'époque de sa femme à l'EHESS,alors qu'elle n'est qu'agrégée??? Ce n'était pas du favoritisme,ça???

  • Par golvan - 17/07/2012 - 22:09 - Signaler un abus @charles 25

    Je n'ai pas de héros politique et certainement pas ceux que vous citez. Mais je n'admire pas pour autant ce brave Jospin qui revient de sa retraite pour cautionner un Hollande dont tout le monde sait qu'il bidouillait les votes internes du PS. On a les héros qu'on peut, celui-ci semble vous convenir, tant mieux pour vous.

  • Par choubidou - 17/07/2012 - 19:30 - Signaler un abus Moralisation des élus tout de suite

    Quand on laisse l'Etat dysfonctionner, on ne plus être élu, ni représenter l'Etat d'une manière ou d'une autre.
    Que Jospin règle le sort des gardes des sceaux redevenus simples élus qui ont laissé ces dizaines de magistrats agissant en bande organisée garantir 15 ans d'impunité au directeur de campagne de F. Mitterrand passé avec 30 Mf à travers le parquet de Paris et la Cour de justice !!

  • Par jmpbea - 17/07/2012 - 18:12 - Signaler un abus enfumage continu

    le pedalo continue l'enfumage systématique du bon peuple de France en créant commission sur commission, médiateur sur conseiller.mais sans aucune proposition novatrice et efficace...il vise une cible de 1 m de large à 3 m et n'atteint pas le centre, son premier ministre annone un message en Allemand qu'il lit sur un papier (voir interwiew d'Ayrault chez El Kabbach) et les journalistes sont charmés "robin des bois" et le prof d'allemand...triste hein!

  • Par guigou - 17/07/2012 - 17:22 - Signaler un abus Grosse Commission...

    Bachelot en juge de la moralité politique? En 2010, elle a fait embaucher son fils par l'INPES, qui dépend de son ministère, alors qu'il n'avait aucune des qualifications requises pour le poste...
    Jospin ,quoique l'on pense de sa politique, est bien un des rares arrivés à ce niveau sans aucune compromission. Balladur l'Audigier de l'UMP, Chirac l'écureuil japonnais et speedy Gonzales-Bettancourt ne peuvent pas en dire autant...

  • Par Charles25 - 17/07/2012 - 17:13 - Signaler un abus Golvan, Jospin n'est pas

    Golvan, Jospin n'est pas parfait, il a fait une politique que tu désapprouves et tu lui fais un procès en clientélisme qui n'engage que toi. En attendant, il n'est mêlé à aucune affaire, il n'a aucune casserole et tout le monde apprécie sa probité.
    Maintenant, tu es libre de préférer Chirac, Sarkozy ou Balladur, des modèles d'intégrité et d'honnêteté comme chacun sait.

  • Par Ravidelacreche - 17/07/2012 - 16:51 - Signaler un abus les bonnes intentions, c'est maintenant

    J'attends Ségolène en charge du plan automobile elle a bien sauvé Heuliez ?! MDR

  • Par slavkov - 17/07/2012 - 16:20 - Signaler un abus socialistes

    .... je m’attendait de voir les as de la moralité socialiste comme guerrini au mauroy et flamby nous ressort jospin, encore tout froissé ...

  • Par sam84 - 17/07/2012 - 14:14 - Signaler un abus Encore un tour de passe passe

    Le bigorneau trotskiste exilé de l'ile de Ré,va enterrer le cumul des mandats grâce a une commission Théodule bidon

  • Par golvan - 17/07/2012 - 13:54 - Signaler un abus Le modèle de probité est tout

    Le modèle de probité est tout de même quelqu'un qui préférait mentir sur son passé trotskiste de peur de révéler sa vraie personnalité. C'est aussi quelqu'un qui a augmenté massivement les enseignants par pur clientélisme sans rien demander en contre-partie, manquant ainsi une chance d'amener des réformes indispensables dans l'En, quelqu'un qui a bénéficié d'une croissance favorable sans entamer aucune réforme. En bref un saint homme. Je ne comprends même pas, alors qu'il connaît Hollande sur le bout des doigts, qu'il se prête à ce jeu en endossant les habits du vieux sage socialiste. Le vieux sage qui a fait perdre le Ps alors que le rondouillard qui bidouillait les résultats des élections internes du Ps a été élu. Belle leçon de morale en effet.

  • Par Charles25 - 17/07/2012 - 13:33 - Signaler un abus Je sais que Clemenceau disait

    Je sais que Clemenceau disait que le meilleur moyen d'enterrer un problème, c'est de créer un commission. Ceci étant, le principal argument de vente de Hollande, c'était quand même le créneau de la morale, après le désastre sarkozyste.
    Qu'aurait-on entendu s'il n'avait pas créé de telle commission ! En attendant, vous faites un procès d'intention : attendons le rapport de ladite commission et de voir ce qu'en fera le gouvernent avant d'affirmer avec tant d'aplomb que c'est pour amuser la galerie.
    Pour finir, en ce qui concerne Jospin, malgré tous les défauts qu'on peut lui trouver par ailleurs, il est quand même apprécié par tout le monde comme un modèle de probité ! Aucune casserole ! Hollande a donc très bien choisi le président de la commission !

  • Par kim yong zéro - 17/07/2012 - 12:22 - Signaler un abus bachelot?

    pourquoi avoir embauché bachelot dans cette commission?c'est la représentante du lobby pharmaceutique

Dominique Jamet

Dominique Jamet est journaliste et écrivain français.

Il a présidé la Bibliothèque de France et a publié plus d'une vingtaine de romans et d'essais.

Parmi eux : Un traître (Flammarion, 2008), Le Roi est mort, vive la République (Balland, 2009) et Jean-Jaurès, le rêve et l'action (Bayard, 2009)

Voir la bio en entier

Fermer