Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le monde a trois raisons de s'inquiéter

La World Policy Conference, qui se tient du 13 au 15 décembre à Monaco et qui rassemble plus de 300 experts internationaux, est l'occasion d'attirer l'attention des dirigeants sur les principaux enjeux géopolitiques des prochaines années. Le gaz de schiste, le développement africain et le déclin chinois devraient faire parler d'eux.

Restons calmes

Publié le
Le monde a trois raisons de s'inquiéter

Pendant plus de trois jours, plus de 300 experts internationaux se réunissent à Monaco dans le cadre de la "World Policy Conference". Cette académie qui avait été créée par l’IFRI, se réunit chaque année mais quasiment à huis clos. Contrairement à Davos qui est devenu un rendez-vous international très "people".

Ces trois cents experts viennent du monde entier, il y avait là des économistes, des politologues, des scientifiques, des historiens, des géographes, des responsables politiques et quelques très grands patrons de multinationales, mais moins qu’à Davos. A Monaco, on ne vient pas parler business, mais plutôt échanger des savoirs afin de déterminer quelles seront les grandes tendances de l’évolution de la planète, et surtout les problèmes les plus importants qui vont se poser à partir de l’année prochaine.

Pas de scoop ou de déclaration publique fracassante. Des tendances et un consensus.

Ce qui est intéressant c’est que ces experts qui viennent du monde entier essaient de se mettre d’accord sur ce qui leur paraît urgent et important. C’est une façon de mesurer l’opinion internationale.

Cette année, il s’est dégagé un consensus sur trois évolutions probables, porteuses de risques et de changements structurels et qu'il faudrait conjurer et maîtriser.

Premier changement, le rôle nouveau des États-Unis, qui vont renforcer leur puissance mondiale. La révolution impactée par la découverte des gaz de schistes (gaz et pétrole) va donner à l’Amérique l’indépendance énergétique avec en plus, la possibilité de devenir  exportateur. Ce rôle nouveau va entraîner trois conséquences. D’abord, il permet à la croissance économique de repartir et à l’industrie américaine de relocaliser ces centres de fabrication. Ça change beaucoup de choses dans l’équilibre du monde. Ensuite, cette position va affaiblir, de fait, les ambitions de la Russie dont la seule force était l’abondance de son gaz. La Russie n’a plus ce quasi-monopole de fournisseur d’énergie gazière, d’autant que son gaz est très cher.

Enfin, l’Amérique, qui aura moins besoin du pétrole d’Arabie Saoudite va prendre ses distances avec le Moyen-Orient. D’ailleurs, les choses ont déjà changé et beaucoup d’observateurs pensent que l’islam radical et politique a déjà perdu beaucoup d’influence. Faute de financement. Un pays comme le Qatar a complètement bouleversé sa stratégie de développement à la faveur de la succession du pouvoir. Pour simplifier, le Qatar stoppe ses investissements sur Al Jazeera et met le paquet en Occident sur le CAC 40. Si le Qatar reste dans la télévision ce sera plus pour diffuser du sport que de la politique islamique.

Ça n’est qu'un exemple mais il est prémonitoire. Conclusion des experts de Monaco, le temps est venu pour le monde d’en tirer les leçons.

Deuxième changement, le décollage du continent africain. Il existe un consensus pour considérer que le continent africain a sans doute découvert l’équation du développement économique. Il existe un début de classe moyenne partout en Afrique, environ 300 millions de consommateurs avec une croissance supérieure à 5%. De Dakar à Nairobi, en passant par l’Afrique du Sud, le Nigeria, les chefs d’entreprises se multiplient et se développent. Les élites formées en Occident, des ingénieurs, des médecins reviennent au pays pour s’y installer et faire du business. La plupart des pays sont en train de s’organiser administrativement et politiquement… Alors il y a des régions ou ça reste compliqué, compte tenu de l’archaïsme des structures et la multitudes des ethnies, mais les progrès sont considérables. Les investisseurs du monde entier regardent tous vers l’Afrique. Les besoin d’équipement sont considérables, (voies de communication, écoles, santé) les demandes d’organisation et de modernité sont innombrables. Tout le monde a compris que l’économie était un facteur de paix. Conclusion de nos experts, il ne faut pas manquer cette révolution en marche.

Troisième changement, le risque chinois. C’est un vrai risque pour les Chinois eux-mêmes et le reste du monde. Le modèle choisi par la Chine, il y a 20 ans, a produit des effets fantastiques. Le développement économique est incontestable. C’est le résultat d’une économie de marché, d’un capitalisme débridé et d’un système politique qui reste autoritaire. Les dirigeants chinois reconnaissent que l’équilibre de la société chinoise est tributaire du taux de croissance. A moins de 7% de croissance, Pékin est en risque de Tian'anmen… Mais pour faire plus de 7% de croissance, il faut continuer d’arroser l’Occident avec des produits pas chers. Or l’Occident ne peut pas se laisser complètement dépouiller de son industrie. D’où les répliques protectionnistes. La Chine va au-devant de deux dangers, une colère sociale que la gouvernance ne saurait pas gérer de façon pacifique, et l’impossibilité d’offrir aux Chinois un modèle de consommation occidental trop gourmand en énergie et trop pollueur. Actuellement les gouvernants chinois font comme si ces problèmes étaient encore lointains.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par sianabog - 14/12/2013 - 09:57 - Signaler un abus Cher monsieur Sylvestre

    Vous oubliez la raison principale : la bêtise humaine qui est, avec l’égoïsme, la denrée planétaire la mieux partagée et la plus croissante. Homo sapiens sapiens qu'ils disaient !

  • Par pierre325 - 14/12/2013 - 10:22 - Signaler un abus et le principe de précaution

    Va pas s'arranger avec Montebourg qui voit l'innovation d'une manière bizarre et surtout douteuse.

  • Par Ravidelacreche - 14/12/2013 - 10:51 - Signaler un abus Le monde a trois raisons de s'inquiéter

    Quatrièmement le rapport PISA sur les maths.

  • Par EOLE - 14/12/2013 - 17:18 - Signaler un abus J'ai la désagréable impression,

    moi qui ne suis expert en rien, que ces trois cents experts ensemble ont presque tout faux...

  • Par helios - 14/12/2013 - 18:27 - Signaler un abus ils sont combien parmi ces experts

    à avoir prévu la crise qui a débuté en 2007 ?

  • Par ignace - 14/12/2013 - 18:30 - Signaler un abus M Sylvestre et ses boniments

    Les USA en position de faillite virtuelle (seule fonctionne la planche a billets", vont devenir une nation normale qui va devoir affronter ses problèmes intérieurs le gaz de schiste est une bulle alimentée par l'argent gratuit de la FED "L’exemple français a été cité comme la caricature d’une bourgeoisie qui s’enferme sur ses acquis sociaux et qui ne voit pas le monde bouger." sacré jean marc, il parle pour lui, car pour une grande majorité de français c'est la dèche...du grand n'importe quoi

  • Par Gringo Nedromi - 14/12/2013 - 21:29 - Signaler un abus Le mond selon m'sieur Sylvestre

    Tout ce que je pense est vrai et tout ce que je pense pas est faux. Bravo, voila qui lui donne une grande assurance et un paix de l'âme qu'on lui envierait presque... Jamais s'attendre avec lui au moindre doute ni a la moindre nuance dans le propos. Bon, il est temps d'aller ailleurs lire quelque chose de serieux sur l'économie. Prenez soin de vois msieur sylvestre, si vous preniez froid on serait tres attristé. Vous etes unique! Des comme vous on n'en fera jamais plus.

  • Par ignace - 14/12/2013 - 22:53 - Signaler un abus M Sylvestre pourriez vous traiter de ce mensonge

    Scandale des portiques : initié par la droite et masqué par la gauche A lire absolument et a envoyer aux bretons....c'est pire que ce qu'ils pensaient (le canard de cette semaine et article detaillé) http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2013/12/11/les-portiques-ecotaxe-un-systeme-orwellien-qui-photographie-tout-le-monde-mais-ne-sert-a-rien/ Autrement dit, même sans ces portiques, l'écotaxe peut être prélevée si le véhicule est équipé du boîtier. C'est ce qu'a récemment indiqué Michel Cornil, vice-président d'Ecomouv', dans une interview au Télégramme" : « Les portiques, a-t-il rappelé, ne servent pas à collecter l'écotaxe, mais seulement à contrôler que les poids lourds sont équipés. Abattre les portiques n'empêchera pas la collecte de la taxe. Si le contrôle n'est plus fait par les portiques, il pourra être fait par la gendarmerie. Les hommes et les véhicules peuvent être équipés. Cela ne pose pas de problème ». Mediapart révélait lui aussi récemment que "les membres du consortium Ecomouv' auraient insisté sur le fait que ces portiques étaient totalement inutiles pour la perception de l’écotaxe" : Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/a

  • Par MARVILLE - 15/12/2013 - 08:25 - Signaler un abus Petits fours à Monaco

    Devant le mur des réalités, les experts de l'oligarchie mondiale reconnaissent meno forte qu'ils s'étaient trompés (les BRICS qui devaient renverser la table au détriment des vieilles économies occidentales). Mais la dernière phrase de l'auteur, ainsi que la mondialisation heureuse porteuse de paix en Afrique et le couplet sur ces cons de Français qui ne veulent pas abandonner leur système sociale pour l'€RSS montrent qu'il faudra encore quelques conférences pour dessiller les yeux de ces gens qui se trompent énormément.

  • Par léonard simon - 15/12/2013 - 08:25 - Signaler un abus Trois cents experts...

    ...ou trois cents couillons grands prophètes à côté de la plaque comme à l'habitude, le futur faisant la nique à leurs prévisions à la noix...d'acajou. Les experts ! Magnifique mot qui cache la médiocrité sinon la cupidité et prétention de la plupart de ces clowns.

  • Par limonade67 - 15/12/2013 - 11:24 - Signaler un abus ça fait peur de vous lire

    Décidément, à part critiquer le thermomètre ou celui qui rend compte de la température, il n'y a pas grand monde qui ait quelque chose d’intéressant à dire ! Pour en revenir au sujet, je suis en désaccord avec l'analyse sur l'Afrique qui relève plus du fantasme que de la réalité. Je n'ai que 45 ans, mais depuis que je vais à l'école j'entends les prof d'économie dire que l'Afrique est un pays en développement. Il n'y a qu' à regarder les infos depuis quelques temps pour ne pas s'en convaincre. L'Afrique est soumise (et le sera de plus en plus) aux guerres de religions.

  • Par fms - 15/12/2013 - 14:04 - Signaler un abus j'aime bien le dernier paragraphe...

    un bon petit french dashing dans un article qui traite de gaz de chips, de l'afrique et de la chine... Putain, comment le monde vivrait mieux sans la France ! et nous, sans les couillons productivistes et leur néolibéralisme.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€