Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Michèle Tribalat : "L'Europe nous a imposé un modèle multiculturel auquel la France n'a jamais vraiment cherché à s'opposer"

La démographe republie "Assimilation, la fin du modèle français." Selon elle, il manque plusieurs facteurs pour que l'assimilation fonctionne de nouveau en France..

Mouvement

Publié le
Michèle Tribalat : "L'Europe nous a imposé un modèle multiculturel auquel la France n'a jamais vraiment cherché à s'opposer"

Vous republiez "Assimilation : la fin du modèle français" (Editions de l'Artilleur). Qu'est-ce qui vous fait faire ce constat de la défaite du modèle français en matière d'intégration aujourd'hui ?

Michèle Tribalat : L’assimilation ne relève pas d’une législation. Elle ne s’ordonne pas par la loi. C’est un processus social de convergence des comportements dans lequel la mixité des unions joue un rôle fondamental. L’assimilation, comme le multiculturalisme à sa manière, s’effectue dans un rapport asymétrique entre la société d’accueil et les nouveaux venus. Le modèle assimilationniste accorde un privilège à la culture de la société d’accueil, sans être ni culturaliste ni inégalitaire. C’est même tout le contraire puisqu’il suppose une capacité d’adaptation des migrants et de leurs descendants à un environnement culturel différent du leur.

Le multiculturalisme est un modèle asymétrique d’un autre type. Il favorise le séparatisme et l’entre-soi, mais seulement pour les nouveaux venus. Cet entre-soi ne peut, en effet, être étendu aux autochtones, sous peine de susciter des discriminations. Les « minorités » reçoivent alors un traitement qui ne peut être concédé aux autochtones. C’est un modèle culturaliste et inégalitaire qui renverse l’asymétrie du modèle assimilationniste. Il ne reconnaît pas de droit à la persistance culturelle de la société d’accueil. 

L’assimilation nécessite un certain nombre de conditions et, notamment, l’engagement du corps social dans son entier, élites comprises. La pression sociale exercée par les autochtones, généralement ceux des catégories populaires qui voisinent avec les populations aux modes de vie dépaysants, doit être considérée comme légitime et encouragée. Selon Paul Collier (Exodus, dont une traduction est à paraître à l’Artilleur l’année prochaine), les autochtones doivent être « les prosélytes de leur propre nation ».  Pour être convaincant, ce prosélytisme nécessite une certaine fierté. 

Si j’insiste sur ces caractéristiques, c’est parce qu’elles dessinent, en creux, tout ce qui manque aujourd’hui. Nous ne sommes plus dans une disposition d’esprit propre à susciter l’assimilation. L’ascendant culturel des catégories populaires, autrefois motrices dans l’assimilation, est désormais contesté. Elles ont cessé d’être les prosélytes de la nation, d’espérer que leurs voisins s’adapteront et préfèrent vivre dans des lieux où il leur sera plus facile de maintenir leur propre mode de vie. Elles se sont éloignées des grands centres urbains (voir Christophe Guilluy), évitement qui a renforcé les concentrations ethniques, lesquelles favorisent l’entre-soi et le maintien des habitudes culturelles. On a là un cercle vicieux sur lequel les exhortations à la mixité sociale (euphémisme pour mixité ethnique) ont peu de prise. L’autodénigrement a remplacé le prosélytisme. Pourquoi chercherait-on à s’assimiler à un pays aussi détestable dont on ressasse avec gourmandise les tares passées ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Djib - 05/06/2017 - 07:46 - Signaler un abus Comment l'INSEE bidouille les chiffres des mariages mixtes.

    Pour enchanter les bisounours toujours en demande de belles histoires style "plus belle la vie", l'INSEE comptabilise en "mariages mixtes" les unions entre un Français "juridique" et un ou le plus souvent une étrangère, ce qui permet d'y faire entrer le mariage d'un musulman français issu de l'immigration avec sa cousine du bled, ce qui met le curseur de la mixité assez bas. Mais comme il convient de raconter de belles fadaises pleines de moraine dans lesquelles tout le monde aspire à se mélanger, il faut bien tambouiller un peu les chiffres.

  • Par tananarive - 05/06/2017 - 08:59 - Signaler un abus Chez vous.

    Vous rentrez de faire vos courses et vous trouvez plusieurs personnes installées chez vous, ils se servent dans le frigo et ils sont presque menaçants. Vous appelez la police qui vous répond qu’au nom des droits de l’homme et de la justice Française elle ne peut rien faire. Vous répondez à la police que vous allez prendre un fusil et les faire partir vous-même, la police vous arrête et vous êtes condamnez lourdement par le juge du syndicat de la magistrature pour menace de mort. Avec l’invasion que nos politiques appellent immigration c’est la même chose les Français ne peuvent rien faire à part votez pour quelqu’un qui veuillent faire partir les clandestins. Nous avions François Fillon qui voulait forcer les pays étrangers à reprendre leurs ressortissants et on se retrouve avec Macron qui aime bien les amis des clandestins ceux qui sont déjà installés chez nous et qui votent pour prendre notre place, 90% ont voté Hollande. Finalement les Français ont ce qu’ils méritent, ils préfèrent leur sécurité sociale à leur vie.

  • Par vangog - 05/06/2017 - 09:07 - Signaler un abus Mixité des unions???? Existe-t-il une étude autorisée

    par la loi socialiste?...la plupart des couples/groupes que nous croisons appartiennent à la même race, souvent la même ethnie, et, pour certains, la même famille...et ce quelque soit le pays! La mixité est un leurre né du cerveau fragile de quelques idéologues dilutionnistes, qui cherchent à l'imposer dictatorialement au reste du monde. Oh, certes il existe des mariages mixtes naturels, mais une étude autorisée prouverait qu'ils sont l'exception par rapport à la règle qui est de s'unir entre individus de même race (Rayski, ne lisez-pas, car vous allez encore criser...), de même culture, de même origine civilisationelle. L'interdiction de ce type d'étude par le pouvoir PS prouve son embarras...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 05/06/2017 - 09:37 - Signaler un abus Très malhonnête de charger l

    Très malhonnête de charger l'Europe qui n'y est pour rien...Toutes les lois sur le regroupement familial et les assurances chômages datent du septennat Giscard. Et ce n'est pas l'Europe qui empêche les reconduites à la frontière des irréguliers....Il faut uniquement préciser que France est incapable de s'opposer à cet afflux de migrants qui sont attirés par ce qui leur paraît-être une vie facile. La France est aussi un des seul pays qui offre des allocations familiales aussi généreuses à des familles polygames qui n'avaient pas forcément besoin de tant d'encouragement. Exemple: 1962, Algérie 7 millions / France 45 millions....2012, Algérie 42 millions, France 60millions. Quand aux chiffres sur les musulmans, bien que les statistiques ethniques et religieuses n'existent pas, il est étonnant qu'une démographe annonce des chiffres aussi loin de la réalité....On dirait Cazeneuve qui au lendemain des attentats de Charlie Hebdo annonçait 1,5 million de musulmans, ce qui sur la même radio était démenti 2 heures plus tard par le recteur de la mosquée de Paris qui lui annonçait 9 millions....Alors Merci de laisser l'Europe en dehors de ce problème typiquement Français.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 05/06/2017 - 10:25 - Signaler un abus ...suite

    ....quant au modèle multiculturel, celui-ci s'est imposé tout seul, lorsque par le nombre, les immigrés sont devenus impossibles à assimiler ...... et là encore, l'Europe n'y est pour rien puisqu' elle ne nous a encore imposé aucun quota...

  • Par cloette - 05/06/2017 - 10:54 - Signaler un abus Constat

    L'Angleterre abandonne le communautarisme pour revenir à l'assimilationnisme, et nous on abandonne l'assimilationnisme pour le communautarisme. Cela est clair rien ne marche. Quant aux mariages mixtes d'un élément de la communauté mais française avec un élément de la même communauté pas encore française , c'est du faux mixte .

  • Par Sangha26 - 05/06/2017 - 11:23 - Signaler un abus Un fait..

    Un fait qui en dit long ! Dans notre petite localité il y a une forte communauté maghrébine. Elle date de longtemps en arrière et fut d'abord composée de Harkis et leurs famille. Puis, au fil des années d'autres sont venus, et la situation est ce qu'elle est partout là où il y a une assez forte population musulmane... Je passe sur les multiples faits divers, une fois de plus : comme partout en pareille situation, mais tout le monde, autochtones et magrhébins, cohabite bien. Un petit fait cependant qui m'a brusquement fait comprendre que quelque chose changeait. J'avais l'habitude de me rendre quelque fois chez une jeune femme (la quarantaine environ) mère de 4 grands enfants (nés ici) dont 2 travaillant déjà avec un excellent niveau d'études, et tout le monde vivant et s'habillant comme nous, à l'occidentale, réservant leurs coutumes religieuses aux mariages et autres, c'est tout. Et quelle ne fut pas ma surprise, un jour, lorsque je vis la mère de famille tout vêtue de couleurs sombres jusqu'aux pieds, grandes manches alors qu'il faisait passablement chaud, et surtout : un voile sur la tête qui emprisonnait complètement sa belle chevelure ! !!! J'ai senti tout mon sang refluer.

  • Par Sangha26 - 05/06/2017 - 11:34 - Signaler un abus (suite et fin)

    Oui, j'ai senti tout mon sang refluer jusqu'aux pieds, comme on dit ! Et je me suis exclamée sans y réfléchir : "Non, pas ça, pas vous Naïma (prénom changé), pas vous !!!! Sa seule réponse fut encore plus laconique, mais résuma tout : elle se toucha la tête, ou plus exactement le voile qu'elle portait, et dit : "Les hommes....!!!!!!" mais d'un ton qui en disait tellement que je fus atterrée. Ses yeux pleins de tristesse parlaient pour elle... De gros problèmes de santé ayant interrompu nos relations, je ne sais ce qui se passe maintenant..... C'est tout.

  • Par Tinos - 05/06/2017 - 14:34 - Signaler un abus L' Europe a une fois de plus

    L' Europe a une fois de plus non dos.....on ne prend jamais ses responsabilités. Ne pensez'vous pas que la disparition du prosélytisme de la nation vient des nombreuses greves subies par la France? A l'etranger, sSuisse, Allemagne, , Amerique du Sud , USA nous avons honte de nous dire français. Vous savez quelle est la reponse de tous ces pays?"ah! La France, le pays de la grève !" Oui, la honte...

  • Par Atlantica75000 - 05/06/2017 - 15:34 - Signaler un abus Les "élites" et nous

    Cette "mixité" forcée, n'est-ce pas le rêve d'illuminés tels Kaveiri pour un marché mondial composé de robots qui n'ont plus leur patrie au coeur ? Pourquoi aucun media (même Atlantico) ne se penche pas sur les rapports "européens" présentés au Parlement européen ? Tout est dit. La représentante pour l'UE (ex MInistre italienne de gauche) a bien dit qu'il fallait à terme 30 millions d'immigrés pour compenser notre démographie défaillante (qu'ont donc anticipé nos "élites" ?). Une autre ex Ministre du "centre" italienne (africano italienne) arrivée en clandestine en italie et qui a laissé moult factures de restaurants etc. en quittant son mInistère et désormais député européenne insiste encore plus en ce sens. Pourquoi n'en savons-noous rien ? Les députés européens français voient bien cette littérature passer sous leurs yeux ! Que dire des arrivées incessantes des "migrants" que les media nous annoncent comme "sauvés" ! C'est en silence la mise en place du Plan bruxellois. Macron va en rajouter une immense louche puisqu'il a été chargé par Merkel de faire le tour des capitales européennes pour dispatcher les "migrants" et a annoncé qu'on n'en avait pas pris assez

  • Par Atlantica75000 - 05/06/2017 - 15:38 - Signaler un abus Honte aux "élites", suite

    (pas la peine, ils arrivent tout seuls,on soustrait ceux-là ?) On remarque de plus en plus souvent des affiches et pubs audio montrant des métis (peau claire). Il faut habituer encore plus le vulgus pecus Parce que bien entendu la grande distrib' et consorts est ravie d'avoir ces nouveaux consommateurs grâce à nos impôts et notre déficit abyssaux. J'avais entendu voilà qqs années un reportage sur France Info : les mariés "mixtes" expliquaient benoîtement" qu'ils allaient chercher leur promise au pays pour garder des liens avec les racines de leurs parents

  • Par Atlantica75000 - 05/06/2017 - 16:05 - Signaler un abus Pifomètre

    Tribalat que je respecte se moque du monde : j'ai lu une interview sur le marché hallali sur un site du style oumma.fr (à la louche !). L'home d'affaires algérien interrogé parlait du marché français en parlant de 13 millions. Comme a dit Emmanuel Todd, "c'est trop tard"

  • Par Shebear88 - 06/06/2017 - 11:10 - Signaler un abus L'Europe bouc émissaire

    Cet article est plein de choses sensées, tant pour les constats que pour les préconisations. Oui c'est le titre qui pose problème. C'est la France qui a été moteur en Europe depuis les années 1980 dans la substitution de l'"intégration" à l'"assimilation" comme objectif politique et administratif. Assimiler suppose une volonté politique et un consensus social en ce sens; or ceux qui parlaient ce langage dans les années 1980 ont été fréquemment taxés de racisme. Le multiculturalisme érigé en norme sociale est allé de pair avec un déni, par de nombreux idéologues, de la réalité des trafics et violences sur le terrain. Maintenant il semble que le déni a pris fin, mais il sera difficile de redresser la barre. Il y faudrait une volonté politique affirmée et partagée, un consensus. Malheureusement ces thèmes continuent à faire partie de l'artillerie coutumière en période électorale.

  • Par vangog - 06/06/2017 - 13:34 - Signaler un abus @shebear88 le déni n'a pas pris fin...

    j'entendais un enseignant dire qu'il avait autorisé des cours du soir de rattrapage de langues, dans le cadre des rythmes scolaires et croyant qu'il s'agissait de rattrapage de français. Et ben non! Il s'agissait de cours d'arabe...pour se faire employer, c'est ce qu'il y a de mieux sur le C.V...

  • Par lafronde - 06/06/2017 - 14:11 - Signaler un abus Article complet et pertinent sur le sujet, merci

    Rien a ajouter. Sinon qu'il est utiloe au citoyen de lire cet article avant d'aller voter dimanche prochain. Je sais que jamais ces thèses de l'UE sur les migrations n'ont été soutenues telles quelles devant l'électorat français. Je comprends mieux les enjeux et la tournure qu'a pris la présidentielle. L'Exécutif veut une majorité absolue pour aller plus avant dans cette direction. Et LR suit ! Navrant ! Nous avons besoin d'une véritable opposition aux politiques migratoires euro-germanique avec la complicité de l'Italie et de la Grèce. Or nous n'aurons aucune opposition à la Chambre des Députés, puisque tous les partis se liguent contre le FN qui reste le seul opposant au fanatisme migratoire ! Hé bien, soit ! Comme au 2nd tour de la présidentielle, et faute d'un candidat local LR patriote et courageux, voter FN pour la France ! (L'UMP nous a déjà fait le coup de ne pas s'opposer au quinquennat Hollande, mais de s'opposer entre-eux, LR fait pire elle dit qu'ils vont rejoindre Macron, et en plus on sait qu'il y aura probablement scission !) . Donc à moins que vous ayez un LR qui sorte du lot et qui donne des garanties patriotes sérieuses, il me semble que FN est le vote utile.

  • Par kilian - 07/06/2017 - 08:43 - Signaler un abus @ SHANGA 26

    Je vous rassure. Vous avez peut être zappé un truc. Le jour ou vous avez rencontré naima ainsi accoutrée, c'était 40 jours avant Pâques. Juste avant le début du Carême. Soit : Carnaval. Elle a donc commencé à s'assimiler sur les conseils de ses hommes.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michèle Tribalat

Michèle Tribalat est démographe, spécialisée dans le domaine de l'immigration. Elle a notamment écrit Assimilation : la fin du modèle français aux éditions du Toucan (2013). Son dernier ouvrage Statistiques ethniques, une querelle bien française vient d'être publié (éditions de l'Artilleur). Son site : www.micheletribalat.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€