Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Chine peut-elle mettre en faillite le vignoble français ?

L'association chinoise de l'industrie des boissons alcoolisées a demandé une enquête sur les importations de vins européens, considérant que les subventions de l'Union portaient préjudice aux viticulteurs nationaux.

Tchin-Tchin

Publié le
La Chine peut-elle mettre en faillite le vignoble français ?

Le secteur du vin représente la deuxième source d'exportation pour la France après l'aéronautique.

Notre imaginaire du vin est peuplé de vignerons exploitant eux-mêmes leur vignoble et assurant quasiment toutes les tâches de A à Z. Or le vin est d’abord un secteur économique :

  •  95 000 entreprises viticoles
  •  250 000 emplois
  •  Des millions de bouteilles, de saveurs, d’arômes partagés dans de nombreux pays
  •  10 milliards d’euros d'exportations françaises en vins et spiritueux.

 

Pour faire simple, le secteur du vin représente la deuxième source d’exportations pour la France, après l’aéronautique mais devant le secteur du parfum et des cosmétiques.

Le moteur principal de croissance pour ces exportations est l’Asie, qui représente 2,5 milliards d’euros d'exportations.

La Chine, à elle seule, représente environ 1 milliard d’euros pour les vins et spiritueux soit environ 500 millions uniquement pour les vins.

Alors, lorsque les membres de l’association Chinoise de l’industrie des boissons alcoolisées dénoncent les subventions versées à certains producteurs, cela constitue-t-il une vraie menace pour notre pays ?

Si on observe le chiffre de 500 millions, cela ne pourrait pas aboutir à une faillite ; mais comme tout signe, cela doit nous amener à quelques réflexions. En termes d’actions de promotion d’abord. L’Asie est l’avenir du vin, sans aucun doute, mais des efforts de renouvellement d’image doivent être entrepris sur les marchés européens et américains et pour cela, dans cette période de difficulté budgétaire, une réforme radicale doit être menée : la naissance du concept France. En effet, il est aberrant de voir des régions françaises dépenser des millions d’euros à disperser leurs efforts de promotion alors que mutualiser les actions permettrait de reconquérir des marchés classiques qui se sont détournés de nos vins.

En termes politique ensuite. Il ne serait pas inutile de nommer un Madame ou Monsieur Vin chargé de représenter un secteur extrêmement atomisé et surtout de créer une synergie entre les différentes actions. Est-il normal de voir des dégustations de différentes régions se succéder en une semaine là où l’Italie organise un seul événement ?

Et pour nos relations avec la Chine, arrêtons de nous étonner. C’est un grand pays ambitieux prêt à tout pour devenir leader. Alors, de temps en temps, ils nous rappellent leur influence en frappant nos esprits : cela s’appelle du bluff et aussi de la politique interne chez eux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 26/08/2012 - 10:23 - Signaler un abus La Chine peut-elle mettre en faillite le vignoble français

    Ne sommes nous pas assez grands pour le faire nous mêmes ?

  • Par HdT - 26/08/2012 - 10:43 - Signaler un abus Plutôt une Nuit de Chine qu'un autre conte des 1000 et 1 nuits

    Ce n'est pas la Chine qui assassine, on s'assassine tout seul parce que nous n'avons pas de politique idéologique autre que "faire du fric", et une fois ce fric plus ou moins faussement fait, il n'y a même pas une quête si minime soit-elle faite avec ce fric pour développer et rénover les ambitions. On crève d'avoir trop de comptables et de Picsou prêts à gagner mais toujours éternellement en retard pour investir. On est un pays de vieux cons parés pour la dhimmitude par manque d'ambition et de désir de conquête, et de surcroît, envahit par des millions de cloportes à charge. Bientôt, ils auront même des caravanes, c'est François qui l'a décidé: "la France sera le premier camping d'Europe".

  • Par Kakou - 26/08/2012 - 13:22 - Signaler un abus Pas du tout..?

    la Chine veut se faire de la thune ..en.... TRAVAILLANT..! j'espére que je ne vous ait pas fait peur ...! et n'ais pas été trop grossier....

  • Par sam84 - 26/08/2012 - 14:13 - Signaler un abus Ils nous prendront tout

    Le cassoulet,le choucroute etc.....Bref,tout par ce qu'ils ont faim,sont dynamiques et sans scrupules et que nous nous n'avons plus d'autre appétit que nos chers acquits et notre bonne maman protectrice l’état Ils nous ruinent,et comme cela ne suffit pas la bienpensante s'efforce de détruire tout ce qui fait de cette société une référence historique

  • Par guigou - 26/08/2012 - 14:27 - Signaler un abus vignerons rentiers

    Comme les agriculteurs, ces commerçants sans scrupule se sont fait choyer depuis 50ans par les gouvernements successifs. J'ai fait les vendanges pendant de nombreuses années dans le champagne et le bourgogne. Je n'ai jamais vu de gens aussi riches et radins en même temps. Ils se marrent quand on parle des aléas climatiques, car les contribuables épongent leurs frais et leurs pertes. Par contre les bonnes années, ils se gâvent sans partager. Pas besoin de se fatiguer trop, ils ont des ouvriers pour faire tout ce qui est pénible, ils se contentent de coller les étiquettes et d'encaisser. 90% obtiennent leurs vignes par héritage, quel mérite ! Qui vend à prix d'or aux étrangers pour ensuite pleurer que le patrimoine fout le camp ? les mêmes...

  • Par Tarouilan - 26/08/2012 - 14:37 - Signaler un abus Pourquoi, toujours la Chine ?

    Et si c'était nous... les responsables de tous nos maux... ? "c'est la faute de la Chine" c'est le credo des politiques UMPS et autres, ci c'était plutôt nous en raison de notre stupidité et de notre incroyable et démente confiance dans ces créatures politiques qui abusent de plus en plus de notre crédulité (euphémisme) et pourtant, ils nous rappellent régulièrement leur absence de toute capacité à agir sur l'économie ou autre chose... Danièle Mitterrand... nous l'avait bien dit, >mon mari n'a aucun pouvoir< Et nous continuons à donner à cette classe politique inutile, le pouvoir de s'engraisser à nos frais à chaque élections... ou d'assurer les intérêts de l'étranger contre le notre… !, ce qui autrefois, les auraient envoyé à l'échafaud ! Jamais notre intérêt n’est leur but ......

  • Par claudius - 26/08/2012 - 15:21 - Signaler un abus Promotion et business, une solution ?

    Imaginez entrer chez un détaillant de thés en Chine..impossible d'identifier ou de mémoriser la moindre boîte: c'est du chinois !...nos amis chinois se retrouvent dans la même situation : impossible pour la plupart d'entre eux de mémoriser la moindre étiquette...alors que faire ? A part développer la pédagogie, je ne vois pas bien comment nous pourrions affronter cet obstacle...j'aimerai tellement que d'autres éditeurs me suivent...http://larousse-chine.blogspot.fr/

  • Par dedroite - 26/08/2012 - 17:26 - Signaler un abus Il est déja en faillite notre pinard

    A force de le trafiquer, la moitié du vin vient de l'étranger....Un vin mis en bouteille au château étiqueté Négociant vient de l'étranger...Un vin mis en bouteille au château étiqueté Récoltant vient du vignoble français. On se retrouve avec plus de vins étrangers que de bon et vrai pinard français...Hiccc!

  • Par le Gône - 26/08/2012 - 17:44 - Signaler un abus Qu'il crève...!!

    Aux prix ou ces vignerons Francais nous vendent leur picrate qu'ils crevent tous...Ils s'en sont foutu plein les poches;.depuis des decennies..alors je vais pas les plaindre, le Chinois feront aussi bien et sans doute moins cher.

  • Par kronfi - 26/08/2012 - 19:20 - Signaler un abus au moins dans ce domaine

    le qatar n'investira pas....

  • Par pierredenuits - 27/08/2012 - 19:54 - Signaler un abus Vigneron et fier de l'être

    pourquoi tant de haine" le Gône" un vigneron en France c'est 5 emplois induits. Les grands vins seront toujours chers car les rendements doivent être relativement faibles pour de la qualité, les frais de culture très élevés surtout en bio. si on vend à 5E combien on paye les salariés ? Rassures toi quand on fait bon on vend facilement " de droite " tu dis n importe quoi, seuls les vins provenant de différents pays de la communauté européenne et étiquetés comme tel peuvent venir de l'étranger, le fait d'être négociant n'a rien à voir, il achète le vin ou le raisin et le revend , les règles des appellations d'origine s'appliquent à tout le monde. "guigou " encore plus nul, les vignerons ne sont pas des assistés, ils n'em..... personne en faisant la grève. quand l'année est bonne ils payent des impôts pour que les parasites du système français survivent,quand la gelée, la grêle ou le socialisme sévit ils attendent l'année suivante. Les assurances (privées)contre les aléas climatiques ne couvrent que les frais de culture jamais la valeur de la récolte Quand on vend à prix d'or aux étrangers cela fait rentrer des devises et si le patrimione fout le camp c'est que les vignerons ne

  • Par pierredenuits - 27/08/2012 - 20:03 - Signaler un abus vigneron et toujours fier de l'être

    je disais donc que si le patrimoine fout le camp c'est que les vignerons ne sont pas assez riches pour le garder. Avec des gens comme vous jaloux et envieux il n'y aura pas besoin des chinois pour nous couler, vous pourrez vous associer aux lobby anti vin et pro drogue et peut être bientôt aux salafistes anti tout. Au fait vous faites quoi dans la vie? Cégétistes à la RATP ou non travailleurs à la SNCFEDF. Je vous invite à une journée de travail avec moi ; sous le cagnard ou quand il gèle au choix...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Olivier Thiénot

Olivier Thiénot est diplômé du Wine and Spirit Education Trust de Londres (WSET).

Il dirige l'Ecole du Vin de France. Animateur de dégustations de vins, de conférences et de séminaires en France et à l'étranger, il cumule 15 années d'expérience dans le domaine du vin.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€