Samedi 19 avril 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mélenchonisme, un lepénisme convenable ?

Voter Mélenchon, c'est souvent voter Le Pen en travestissant ses frustrations en générosité. Ce n’est certainement pas pire, mais ce n’est pas beaucoup mieux.

Zone franche

Publié le 6 avril 2012
 

Je ne suis pas vraiment surpris d’entendre qu’après Sarkozy en 2007, c’est au tour de Mélenchon de siphonner les voix du FN.

Ça ne me dérange pas plus que ça et même, pour dire la vérité, ça m’arrange un peu puisque tout ce qui contribue au dégonflement de la baudruche (je parle du parti, pas de la femme, pas d’ambigüité) est bon à prendre, mais ça demande qu’on s’arrête cinq minutes sur le phénomène.

Comme le FN, le Front de gauche est un machin à vocation grossièrement populiste, promettant tout et n’importe quoi aux « petits et aux sans grades », obsessivement binaire dans sa représentation du monde et fournisseur de solutions clés en main à l’ensemble des préoccupations du moment.

Le financement des retraites est devenu un problème ? « Faites payer les riches ! » propose l'un. « Expulsez les étrangers ! » suggère l'autre. Et ça marche avec à peu près tout, de l’emploi à l’éducation et du logement à la santé. Pour ne rien dire de la délinquance...

Mais se trouve-t-il vraiment, dans ce pays, une grosse minorité de gens convaincus que mettre les stars du foot à l’amende et/ou les immigrés sur un bateau serait la martingale universelle qui leur rendrait le sourire ? Un gros 30% de Français à ce point ignorants du réel qu’ils soient sincèrement, honnêtement, persuadés que subsiste une sorte de paradis gaulois latent, planqué sous la crise, que n’affectent ni la démographie, ni les ruptures technologiques, ni l’industrialisation de l’Asie, et que l’installation d’un Mélenchon ou d’une Le Pen à l'Élysée contribuerait à faire ré-émerger ?  

Bien sûr que non ! Bon, ils doivent bien exister à quelques centaines de milliers d’exemplaires tout de même, homologues bien de chez nous des créationnistes américains, mais 30% de l’électorat ?  No way !

Les frustrations qui s’exprimaient déjà chez Le Pen, transférées chez Mélenchon et agrégées à ce qui reste de la fulgurance trotskiste de 2002, permettent au moins de faire reculer le racisme et la xénophobie dans la protestation gauloise, de déguiser en générosité ce qui n’est souvent ― pas toujours mais souvent ― qu’un égoïsme chauvin standard et une vraie capacité au déni. Mais elles restent aussi peu constructives, bloquent tout autant l’éclosion d’un vrai débat sur ce que pourrait être le projet d’une puissance moyenne comme la France. 

Nous finirons par en sortir, parce qu'on ne dure pas mille ans sans quelques ressources mais, franchement, que de temps perdu.

 


Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 07/04/2012 - 08:46 - Signaler un abus Qu'ils mangent de la brioche...

    Ce petit article témoigne d'une compréhension de la situation de la France digne de Marie-Antoinette contemplant la foule depuis le balcon de Versailles...
    Par contre, je suis très favorablement impressionné par l'extrême variété des commentaires que vous suscitez : bel exemple du débat démocratique !

  • Par merlino - 07/04/2012 - 08:27 - Signaler un abus NON à la dictature Mélenchoniste !

    Mélenchon, digne héritier des assassins haineux gauchistes, comme cette raclure de Che Guevara "El carnicero de la cabana", dont tout le monde sait qu'il a renversé un despote éclairé avec une dizaine de terroristes en s'attirant perfidement la sympathie du peuple à grands coups d'exactions, de meurtres de masse, et de dévorages d'enfants vivants.
    J'ajouterais à la liste de ses mentors ayant le goût du sang d'autres pourritures marxo-lenino-trotsko-stalino-bobo-gauchistes comme Mgr. Romero, "el carnicero de San Salvador", Salvador Allende, "el carnicero de Santiago", et plus récemment Hugo Chavez, "el carnicero de Caracas", Evo Morales, "el carnicero de La Paz".
    Des milliards de morts à leurs tableaux de chasse respectifs.
    Mélenchon au pouvoir, c'est des milliards de morts en plus, comme à chaque fois que des socialistes ont pris le pouvoir. Léon Blum "long couteau" et Mitterrand "la guillotine" ont trouvé un héritier à la hauteur de la haine qui guidait leurs pas.

  • Par Vincennes - 07/04/2012 - 01:13 - Signaler un abus suite.../...comme Sénateur de l'Essonnes

    Indemnité parlementaire 5114€
    " de résidence 165,44
    " de fonction 1420,03
    " représetative de frais de mandat 610€
    + frais avion, taxi,sncf, téléphone etc soit un total de 17.000€
    Total des deux 19.105 + 17.000 = 36.105€/mois soit 433.260€ annuel 360 fois le smic.
    Une honte qui gagne presque deux fois + que Sarko

  • Par Vincennes - 07/04/2012 - 01:04 - Signaler un abus Si c'est vrai.......la Merluche se fout vraiment de nous

    En tant que Député Européen il toucherait 7665 Brut + frais généraux 4202€+ indemnités de substitance 298 x 30 jours + frais de transport (avion,téléphone, sncf) TOTAL NET 19.105€ et on critique Sarko!!!
    +, en tant que sénateur de l'Essonnes (CUMUL DES MADATS), dont Hollande ne parle plus du tout)

  • Par rodydecoue - 07/04/2012 - 00:07 - Signaler un abus Serrak pas fin!

    Commentaire complètement insultant. Il ne mérite certainement pas le titre de bloguer, écrivain ...Ce n'est qu'un petit pitre au service de ses maîtres. Si j'osais, je dirais que c'est un beau salopard de facho. Il ne mérite que le mépris par ses propos complètement méprisable. Comme nous le dirions à l'usine, c'est un bel en...é ce zigoto.

  • Par René - 06/04/2012 - 23:41 - Signaler un abus Une Enorme difference

    Le programme de Mr.Mélenchon est inappliquale et serait une véritable catastrophe économique pour la France.
    Le programme de Mme Le Pen n'est pas parfait mais reste viable pour le Pays et aurait certes de plus grandes chances de reussite.
    Comme l'avait dit un homme politique connu. Les Verts et l'extrème gauche sont bien plus dangereux que le Front National.

  • Par Elze - 06/04/2012 - 21:14 - Signaler un abus Fascisme ?

    Sortez vos dictionnaires un peu :
    Un régime fasciste est un régime totalitaire, autoritaire et nationaliste, qui s'appuie sur un État policier fort et sécuritaire.

  • Par vangog - 06/04/2012 - 20:40 - Signaler un abus La différence entre Le Pen et Mélenchon: 110 millions de morts!

    Une paille! Le programme de Mélenchon est le copier-coller des vieux programmes anti-capitalistes du siècle dernier, la haine et la frustration sont les mêmes, le désir de revanche sur les créateurs de richesses exactement le même, les recettes, nationalisations, chasse aux riches etc...identiques: Les mêmes causes produisant les mêmes effets, pourquoi le programme de Mélenchon aboutirait-il à un résultat différend que les effets du "Socialisme vrai" d'antan? Soit 110 Millions de morts, des tortures diverses et variées, plusieurs dizaines de pays ruinés socialement, économiquement et humainement pour plusieurs générations... Marine Le Pen n'a encore détruit aucun pays, aucune vie, malgré les fantasmes de ses détracteurs...Les journalistes se désavouent en comparant Le Pen à un monstre!

  • Par Redmonde - 06/04/2012 - 19:22 - Signaler un abus POURQUOI CONVENABLE?

    Pourquoi un partisan de Castro et d'Hugo Chavez serait il plus convenable que Marine Le Pen, qui elle au moins ne soutient aucun dictateur?
    Pourquoi le communisme, idéologie qui a finalement tué plus de gens que le nazisme, serait-il plus convenable qu'un parti tel que le FN sous MLP, fondamentalement respectueux des lois républicaines?
    Le FN est pour une limitation drastique de l'immigration et alors?
    Depuis quand la démocratie consiste t'elle à laisser les pauvres du monde entier s'installer sur le territoire national et collecter des aides sociales payées par les citoyens?
    Cet aveuglement des élites qui vivent dans les beaux quartiers est insupportable. J'ai du déménager à cause des prières de rue dans mon quartier, des femmes en burka, du rachat de tous les commerces par des immigrés, de la disparition des boucheries non-hallal et de l'insécurité.
    Visiblement, Mr Serraf ne vit pas dans ce genre d'endroit et n'a jamais eu ces problèmes.
    Ces journalistes bobos qui nous font la leçon sur le pas convenable FN devraient aller s'installer dans un quartier difficile pendant quelques mois; vu du 93, le FN leur paraitrait nettement plus convenable.

  • Par Diego - 06/04/2012 - 19:22 - Signaler un abus Le" leader maximo" français

    Melanchon, celui qui fait l’apologie du communisme, idéologie mortifère qui a fait des milliers de morts,celui qui prend comme modèle Robespierre ,qui n’en déplaise à nos bobos gauchistes fut un grand pourvoyeur de la guillotine, celui qui dit que Cuba n’est pas une dictature et que Chavez est un grand démocrate, celui qui a comme idole Guevarra surnommé « El carnicero ( le boucher) de la Cabaña » pour ses exécutions sommaires. De plus notre "leader maximo" porte parole des pauvres est: DEPUTE EUROPEEN,SENATEUR de L’ESSONNE fonctions qui certainement le placent un peu plus haut que le SMIG.
    Déclarer un abus

  • Par Carcajou - 06/04/2012 - 17:30 - Signaler un abus Serraf ... comme d'habitude.

    J'ai failli lire l'article. J'ai vu le nom de l'auteur, j'ai renoncé.

  • Par Peinoudore - 06/04/2012 - 17:08 - Signaler un abus Merluchonisme merluchonesque

    Ahahahaha, c un masque qui glisse sur sa fache de richard. Comme Hollande il s'est enrichi en parasitant l'argent des Français. Il est un leurre pour démanteler les mafias de fonctionnaires et de marxistes qui saignent la république. Ne vous laissez pas duper.

  • Par OPENING - 06/04/2012 - 17:01 - Signaler un abus @domid

    "Comparer Le Pen à Mélenchon, c'est comparer Hitler à Staline"... On en lit des âneries parmi les commentaires sur ce site et les autres, mais là, on atteint des sommets. Ni le Pen ni Melenchon n'ont à voir avec Hitler ou Staline : ils sont démagogues, poujadistes, sans doute enclins à l'autoritarisme, mais le fonctionnement de systèmes totalitaires, c'est quand même autre chose (relisez Hannah Arendt).

  • Par castrofidel - 06/04/2012 - 16:02 - Signaler un abus @Hugues Serraf

    Merci. Merci pour cette brillante synthèse du programme du Front de gauche. Z'êtes "journaliste, écrivain et blogueur" ! hou là là! Alors là, je comprends pourquoi tant de subtilité, tant de finesse.
    Une suggestion tout de même. Retirez la main du dessous votre menton, ça vous décompressera la circulation sanguine, ça permettra l'aération de votre cerveau, ça vous fera monter des bulles et comme tout "Orangina", vous deviendrez meilleur une fois "secouez-moi, secouez-moi".

  • Par merlino - 06/04/2012 - 15:40 - Signaler un abus Le coup de la paille et de la poutre !

    Il suffit de lire les commentaires pour voir dans quel camp se situe la bêtise, la haine et le ressentiment...
    A bientôt et gros bisous !

  • Par kronfi - 06/04/2012 - 15:30 - Signaler un abus la langue de l'auteur a fourchee...

    il aurait voulu dire...
    le lepenisme, un melenchonisme convenable....?
    en plus en a bien y reflechir, MLP a strictement rien a voir avec melechon tant sur le programme, que sur les idees, que sur sa facon de parler, et l'agressivite de ses sympatisants...
    melechon est tout au plus l'idiot utile du PC pour les legislatives et les municipales, et de hollande pour lespture presidentielles....
    MLP a un programme de rupture, qu'on aime ou pas MAIS QUI EST CHIFFREE LUI...
    melenchon c'est quand meme 300 000 euro par an.. A ce salaire la, la soupe populo est bonne... le creneau est porteur...
    pourquoi se gener hein....

  • Par golvan - 06/04/2012 - 14:55 - Signaler un abus Beaucoup d'énervement pour un

    Beaucoup d'énervement pour un éditorial plutôt plein de bon sens, mais il n'y a rien qui énerve plus un inepte d'extrême-gauche que d'être comparé à un inepte d'extrême-droite. Je remarquais ce matin que pour être fonctionnaire en France il fallait avoir la nationalité française, et que en conséquence le slogan "la France aux Français" s'applique parfaitement à ce statut. Or on trouve énormément de sympathisants de Mélenchon dans la fonction publique. Ces derniers sont-ils pour l'ouverture de la fonction publique à tous les étrangers, européens ou non ? Ca me semble être une question intéressante à débattre une fois éteints les flon-flons de l'Internationale.

  • Par sam84 - 06/04/2012 - 14:29 - Signaler un abus Lepen ,mélenchon il n'y a que la couleur qui change

    Fascisme brun contre fascisme rouge Mélenchon ou lepen,la haine est leur lot commun,la harangue des foules apeurées leur pain quotidien...Mais il est de bon ton de ne surtout pas évoquer la face obscure de l’extrême gauche et de n’évoquer que cela pour l’extrême droite ...Les uns ont le droit d'exprimer une idéologie qui partout est porteuse d'autocratie fasciste et les autres sont vilipendés pour leur idéologie fasciste qui doit être réprimé a tout prix ... Et quand on pense que les Melenchoniste peuvent accéder au gouvernement grâce au PS,c'est le comble de l’ignominie...degaulle en baissant son froc devant les communistes au lendemain de la guerre leur a donné une légitimité honteuse,qui pourrit encore a ce jour notre société

  • Par Erig Le Brun de La Bouëxière - 06/04/2012 - 14:03 - Signaler un abus @domid Millions de mort?

    Dans quel sens l'écart? Vous en mettez combien à l'actif de Staline? Castro (Mélenchon soutient que Cuba n'est pas une dictature)? La Chine Populaire (Mélenchon dit qu'il faut "en terminer avec les tibétains")? Pol Pot... Alors la petite adition, elle vient?
    Des commentaires à domid dehors...

  • Par Yann - 06/04/2012 - 14:02 - Signaler un abus M. Serraf, quel tour de force.

    La plupart des articles d'Atlantico se voient très vite débordé par les commentaires qui détournent assez vite le débat.
    Alors que dans votre cas, ils viennent parfaitement illustrer vos propos. Je trouve ça génial, un coup de maitre.

  • Par domid - 06/04/2012 - 13:39 - Signaler un abus Comparer le FN à mélenchon...c'est comparer Hitler à Lenine

    C'est vrai qu'avec 2 de QI ...on peut dire qu'il se ressemble...il y a seulement quelques millions de mort d'écarts...
    Sans commentaire..........

  • Par PASCONTENT - 06/04/2012 - 13:23 - Signaler un abus Mélanchon ,le fasciste rouge

    éructant ,bavant de rage, de haine , gesticulant comme le petit caporal ,lançant anathèmes et mépris sur ses concurrents haranguant tel les individus dont il est l'émule. le comparer à Marine !!! Mdr !!! ,elle qui parle calme ,explique avec passion mais sans haine.
    et si Marine veut virer certains étrangers qui viennent sans y avoir été invités et que nous ne pouvons plus assumer , Mélanchon lui prône la guerre civile entre Français.!! faut-il être stupide pour voir un libérateur dans la création médiatique qu'il est ? Croire à ses élucubrations sorties d'un esprit malade .

  • Par Citizen_lambda - 06/04/2012 - 13:15 - Signaler un abus Vendeur de bagnoles

    Quel crédit accorder aux réflexions (peut-on utiliser ce mot) à un vendeur de voitures d'occasion ? L'Argus des hommes politiques... avec une mauvaise foi redoutable.
    L'auteur de ce galimatias ne semble même pas avoir lu le programme de JLM... On eût préféré le lire sur les problèmes liés à la financiarisation de la dette ou à l'augmentation des salaires les plus bas pour relancer la consommation.. On eût aimé pouvoir lire que ce que préconise JLM est seulement un programme de gauche (vous savez, la gauche...) assez proche de ce qu'il était il y a une trentaine d'années... Aurait-on, à l'époque comparé les ténors du PS à JMlePen ?
    Il est de bon ton, visiblement, de faire ces raccourcis bien éloignés de l'intelligence...
    On peut ne pas être d'accord avec JLM et argumenter ce désaccord avec un peu plus de rigueur intellectuelle...

  • Par ytreza - 06/04/2012 - 13:10 - Signaler un abus kif kif

    Melanchon et lepen se valent sans contestation, et il faut être particulière ignare en matière d'histoire, de sociologie, d'économie et de tout ce que l'on voudra, et aussi plus que sourd pour l'ignorer. Le problème est encore et toujours l'éternelle tolerance envers le discours d'extrème gauche mais les deux candidats ne menent qu'à une issue, la guerre civile. Mais c'est certes ce dont rêvent sans oser franchement l'avouer leurs quelques défenseurs conscients perdus au milieu du flot de mono-neurone qui les acclament et dont ils feraient sans regret leur chair à canon.

  • Par blazer - 06/04/2012 - 13:10 - Signaler un abus Pauvre Serraf

    Houla l'incompris! Tout le monde dévide sur M.voire le FN. Même si c'est un plus vite écrit que d'habitude, le finesse du papier est de souligner que ces votes populistes, bien qu'éloignés, fonctionnent sur les mêmes ressorts. Poil à gratter, on l'aura lu...
    @Mickey_mur
    Votre pseudo vous va comme un gant. Ne changez rien.

  • Par flotenaton - 06/04/2012 - 13:09 - Signaler un abus Serraf journaliste ?

    J'invite ceux qui pourfendent le parti pris par le "journaliste" Serraf à (re)lire sa fiche de présentation : il intervient sur ce site en tant qu'éditorialiste, et non en tant que journaliste.
    Il a donc pour rôle d'exprimer une position, pas de relater objectivement des faits.

  • Par Mickey_mur - 06/04/2012 - 12:21 - Signaler un abus Honte à celui qui a écrit ce torchon !

    Monsieur, vous n’êtes pas journaliste, vous êtes un provocateur irrespectueux du peuple de France.
    Vous avez les boules de voir que ce peuple est en train de bâtir jour après jour sa révolution citoyenne et qu'il est en train de vider les fonds de commerce des "Le Pen" et autres "Sarkosy".
    Vos insultes ne nous atteignent pas.
    Vous ne méritez que notre dégout.

  • Par Khemas - 06/04/2012 - 11:49 - Signaler un abus Tout à fait d'accord avec vous

    Les deux sont extrémistes. Les deux prennent les Français pour des cons, ce qu'ils sont pour une bonne partie car contrairement à vous, je peux me permettre de dire les choses clairement, protégé par l'anonymat. Les deux promettent des choses qu'ils savent très bien ne pas pouvoir faire. Les deux ne pourraient pas gouverner s'ils étaient, par malchance, élus. Les deux sont populistes. Vous le dites très justement, les deux font croire aux Français que la cause de nos maux vient d'un ennemi désigné, car il est plus facile de procéder ainsi plutôt que de déterminer ce qui structurellement et conjoncturellement, nous plombe. La liste est longue. Les deux sont anticapitalistes pour les besoins de l'élection, etc etc.
    Ils se ressemblent plus qu'ils ne veulent bien le laisser entendre.

  • Par Laulau - 06/04/2012 - 11:27 - Signaler un abus Hugues Serraf est journaliste

    C'est écrit en haut de la page, mais vraiment on peut en douter.
    Qu'y a-t-il dans cet article ?
    Une centième édition d'un parallèle imbécile entre FN et FdG.
    Suit un salmigondis de remarques méprisantes sur les semi-crétins qui sont censés être les clients communs des deux fronts.
    Et pour finir sur le refrain favoris des "gens sérieux":
    "un vrai débat sur ce que pourrait être le projet d’une puissance moyenne comme la France."
    Tarte à la crème, garantie pur beurre libéral!

  • Par Erig Le Brun de La Bouëxière - 06/04/2012 - 11:12 - Signaler un abus @ guigou.

    A vous lire, tout au long de ce site, je me flatte de votre désapprobation.
    Je vous met au défi cependant de débusquer chez moi racisme et homophobie. Et de le démontrer.
    Ce n'est tout de même pas moi mais votre ami méluche qui appelle à ce que les chinois "en terminent" avec les tibétains...

  • Par Yann - 06/04/2012 - 11:07 - Signaler un abus M. Serraf, j'ai du mal avec votre conclusion.

    Vous dites le brouhaha généré par les idées démogos des parties en périphérie génère des élans clientéliste et populiste dans le marché aux voix des parties historiques annihilant la création des débats de fond intellectuellement stimulant.
    Des débats de fond de type : Comment doit se positionner et se repenser la France pour anticiper les mutations que connait notre monde (révolution des moyens de communication et de transport).
    Je ne suis pas d'accord car vous oubliez qu'en période électoral, on joue à la marchande à la crié. Un vrai débat de fond doit se faire manière posé sans enjeux électoraux afin d'être le plus objectif possible. Un peu ce que N. Sarkozy avait initié avec ses Grenelles.
    Alors oui, on perd du temps. Mais ce n'est pas la faute des partis extrême, mais bien des élections en elle même.

  • Par golvan - 06/04/2012 - 11:05 - Signaler un abus Inutile de rappeler ici qui

    Inutile de rappeler ici qui est Mélenchon puisque tout le monde connaît son parcours de politicien nomenklaturiste, y compris laurentso et guigou, et sans doute julianito. Je ne vois pas chez Mélenchon plus d'humanité que chez Le Pen, quoi qu'on en dise, ni de qualités spéciales de "grand tribun" tant il est facile de crier n'importe quoi à une tribune face à une foule qui n'attend que ça. Son programme économique est tout aussi inepte que celui du FN, mais ça n'a aucune importance puisqu'il ne sera jamais appliqué et prétendre que des"intellectuels" et "économistes" y sont sensibles ne laisse aucun doute quant à leur appartenance idéologique, sans doute des fonctionnaires marxistes avec un fond de nostalgie. Que faut-il d'ailleurs pour être fonctionnaire français ? Il faut être Français. C'est curieux comme la "France aux Français" le slogan des Le Pen devient tout-à-coup très acceptable, y compris chez les fans de Mélenchon qui aspirent tous majoritairement à un Etat omniprésent et protecteur qui les emploie à vie. Depuis que la terre est ronde les extrêmes copinent aux antipodes: qu'ils y restent.

  • Par cyclonique - 06/04/2012 - 10:30 - Signaler un abus Mélanchon son salaire: 36 000 euros/mois !!

    Après avoir essayé durant 30 ans d’évangéliser le peuple français, les missionnaires du PS et de l'UMP, aujourd’hui l’MUPS, certains médias, SOS racisme? Mélanchon, Bayrou et autres élèves de Goebls, ayant échoué lamentablement a nous faire renoncer a nos idées païennes ou vaudou, en fait nos racines, notre culture et notre moral française, en nous « diabolisant » , ils vont essayer d’affronter le peuple de France et nous, le Front National sur nos idées, remarque ils se sont bien entrainés sur les peuples d’Afrique durant ces 30 dernières années…HONTE à eux !!! Vive le FN, vive le peuple de France et les peuples d’Afrique ! Vive Marine Le Pen !!!!

  • Par mumus - 06/04/2012 - 10:20 - Signaler un abus baudruche

    Mélanchon est avant tout un carriériste et son grand numéro de pourfendeur du capitalisme inhumain ne sert qu'à se placer aux meilleur poste dans le gouvernement Hollande, s'il est élu; le grand méchant loup va aller à la soupe en lâchant encore quelques grognements pour donner le change, soupe dont il se goinfre depuis 30 ans, et qu'il ne partagera avec personne.

  • Par Julianito - 06/04/2012 - 10:20 - Signaler un abus Simplet fait du journalisme

    Je parle bien sur de Serraf, et non de Mélanchon.
    Ou encore, comment une vision libérale méprisante pense l'emporter dans le débat.
    Un peu d'effort messieurs, faites du journalisme, pas de la propagande.

  • Par ISABLEUE - 06/04/2012 - 10:00 - Signaler un abus Mélanchon,

    pas de meilleur orateur depuis 1933 !!!!

  • Par laurentso - 06/04/2012 - 09:59 - Signaler un abus ce qui est marrant c'est qu'on traite Mélenchon de Pol Pot

    ou autre, alors que son mouvement fédère un tas de courants très divers, bien au-delà de sa personne. D'ailleurs le "Parti de Gauche" ne représente pas grand chose, Mélenchon le sait.
    Tandis qu'on loue les qualités modérées d'une Marine Le Pen qui a exclu ou mis sur la touche tous ses opposants du FN ! C'est une authentique fasciste qui se comporte en fasciste, et on vient nous expliquer comment elle a changé...

  • Par A400M - 06/04/2012 - 09:56 - Signaler un abus JLM

    JLM, l'apprenti dictateur!
    Soutien de Castro, Chavez et Assad.
    --
    NS2OK
    Nicolas Denimal, Nancy(54)

  • Par Erig Le Brun de La Bouëxière - 06/04/2012 - 09:49 - Signaler un abus Il est vrai que la

    Il est vrai que la comparaison n'est pas uitle. Le Pen au moins n'a trahi personne, quand Mélanchion, petit trosko sournois (comme l'exige le manuel du troskyste, pseudonyme et entrisme) est entré au PS, comme troskyste d'abord puis pour en sucer tous les avantages jusqu'à devenir ministre! Ministre dont on n'a pas bien vu d'ailleurs la patte ultra gauchiste qu'il aurait imprimé à son ministère. Et le voilà, maintenant, ex-socialo, acoquiné avec les stals du PCF. Croustillant pour un troskyste tout de même, ce voisinage...
    La réalité c'est que ce type est un frustré, un boule de haine qui vomit tout ce qui n'est pas lui: journalistes, locuteurs de langues régionales (voir ses délires sur la langue bretonne où il débite sans vergogne les énormités les unes après les autres, son soutien à l'extermination du Tibet par les chinois..). Ce type voit des racistes et des nazis partout, sans doute parcequ'il sait confusément qu'il est rongé par le même genre de haine: celle de la purge.
    Mélenchon, "C'est, demain je rase gratis, mais avec la guillotine".
    En fait, sûrement sait-il que tout ça c'est du flan, et qu'il refilera ses voix au mieux placé de ses "frères".
    Une merde.

  • Par Ravidelacreche - 06/04/2012 - 09:49 - Signaler un abus Bof!

    Jean Lul Mechencon fait un peu plus que Coluche dans les sondage, et alors ?

  • Par laurentso - 06/04/2012 - 09:35 - Signaler un abus Bizarre que vous cédiez au mélenchon-bashing

    à la mode depuis quinze jours, depuis que Christophe Barbier a donné le signal du départ.
    Comparer Le Pen à Mélenchon est totalement absurde, au-delà même des idées. Certes, les meetings du tribun peuvent parfois prêter à sourire, mais sa campagne s'accompagne d'un incroyable mouvement participatif : réunions publics, discussions sur le net, échanges à haut niveau.
    D'autre part, beaucoup "d'intellectuels", d'économistes, se déclarent séduits par le FdG et jugent ses idées tout à fait crédibles et pas du tout irréalistes. Ce qu'il dit sur les Finances, la dette, la circulation du capital, part d'un constat partagé par beaucoup. Après, tout se discute...
    Sur le plan politique, d'ailleurs, les sondeurs suggèrent que vous vous trompez, car il semble que Mélenchon prend surtout des voix chez les autres partis de Gauche et chez les abstentionnistes. Et c'est bien Sarkozy qui prend les voix de Le Pen. Pour une fois qu'il y a un truc à peu près normal en politique...

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste, écrivain et blogueur.

Il est notamment l'auteur de Ils sont fous ces juifs (Éditions du Moment, 2012), de L'anti-manuel du cycliste urbain (Berg International, 2010) et de Petites exceptions françaises (Albin Michel, 2008).

 

Voir la bio en entier

Fermer