Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Méga-gisement de pétrole de schiste découvert au Royaume-Uni : l'Europe a-t-elle sous ses pieds de quoi alimenter un boom comparable à celui des Etats-Unis ?

Selon une étude géologique, le sud de l'Angleterre compterait jusqu’à 8 milliards de barils de pétrole de schiste. Les premiers forages permettront de définir le volume techniquement récupérable. D'autres pays européens ont vraisemblablement des ressources importantes... à condition de les exploiter.

Energie

Publié le
Méga-gisement de pétrole de schiste découvert au Royaume-Uni : l'Europe a-t-elle sous ses pieds de quoi alimenter un boom comparable à celui des Etats-Unis ?

Atlantico : Avec les récentes découvertes en termes de pétrole de schiste dans le sud de l'Angleterre mais aussi les forages lancés dans le nord du pays sur le gaz de schiste, le pays est-il assis sur un possible tas d'or et pourrait-il à l'avenir rattraper les Etats-Unis ? Les premiers forages pourraient-ils fortement nuancer cette découverte si jamais le volume techniquement récupérable s'avère finalement faible ?

Jean-Pierre Favennec : S'il est probable que les quantités de gaz de schistes existant dans de nombreux pays sont importantes, rien ne garantit que ces ressources pourront être produites et transformées en réserves utilisables. L’évaluation des ressources (gaz en place) est délicate et les chiffres avancés peuvent varier fortement même s'ils sont fournis par des organismes très sérieux comme les associations de géologues (par exemple l'USGS - United States Géological Survey - a réduit de 90 % récemment ses évaluations des réserves dans une région des Etats Unis).

Les réserves les plus importantes se situent aux Etats-Unis, en Chine et dans une moindre mesure en Afrique (Algérie, Afrique du Sud), en Amérique du Sud (Argentine) et en Europe (Pologne, France et quelques autres pays dont le Royaume-Uni). Pour l'instant la production de gaz de schistes (et de pétrole de schistes) est essentiellement le fait des Etats-Unis. La production de gaz de schistes aux Etats-Unis représentera bientôt près de la moitié de la production américaine et 10% de la production mondiale. C'est aux Etats-Unis que les techniques de production (fracturation hydraulique) ont été développées. Principale raison à cela : aux Etats-Unis le propriétaire du sol est propriétaire du sous-sol et va donc tirer un bénéfice tangible de la production de gaz et de pétrole de schistes. Ailleurs la production est contrôlée par les Etats et les pesanteurs bureaucratiques jouent beaucoup. Aux Etats-Unis environ 2 000 appareils de forage sont en activité et contribuent au développement et à la production des hydrocarbures de schistes. En Europe nous disposons de moins de 100 appareils. Même en Chine la recherche progresse lentement. Un autre facteur peu expliquer la lenteur des développements : un accès plus difficile aux hydrocarbures.

Quels pays européens disposent dans leurs sols de réserves importantes d'hydrocarbures de schistes, d'ores et déjà estimées ou non ? Quelle est actuellement la législation dans ces pays là ?

La Pologne, la France voire l'Allemagne et le Royaume Uni disposent vraisemblablement d'importantes ressources. Mais pour être confirmées ces ressources devraient faire l'objet d'études et de recherches importantes. Pour l'instant ces recherches restent limitées. Les premiers forages effectués en Pologne et au Royaume-Uni ont été plutôt décevants. La production est complexe et chère. Certains pays (France, Bulgarie) ont interdits l'utilisation de la fracturation hydraulique, seule technique actuellement disponible pour extraire les hydrocarbures de schistes.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 01/06/2014 - 13:43 - Signaler un abus GAZ DE SCHISTE

    L'évaluation des réserves est encore aléatoire, c'est normal il en fut de même pour le pétrole il y a 100 ans et pour le gaz il y a environ 50 ans. Raison de plus pour autoriser l'expérimentation, seul moyen de perfectionner et les méthodes d'évaluation et les méthodes d'exploitation. Devant les perspectives qui pourraient s'ouvrir en termes d'indépendance énergétique et de coût, sans oublier l'épuisement inéluctable des gisements pétroliers, il est suicidaire de ne même pas chercher à savoir.

  • Par ELLENEUQ - 01/06/2014 - 14:59 - Signaler un abus Ouais ! Mais

    La France n'en veut pas, elle préfère le retour à l'âge des cavernes !

  • Par Adi Perdu - 01/06/2014 - 15:54 - Signaler un abus Ah tiens,on va encore lire l'avis des spécialistes...

    Chaque mois, ou presque, Atlantico nous sort un article sur le le gaz - et le pétrole - de schiste ! bla bla bla --- La mer du nord est bourrée de champs pétroliers norvégiens, écossais... Si vous ne travaillez pas dans le pétrole, ne soyez pas ridicule !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Pierre Favennec

Jean-Pierre Favennec est un spécialiste de l’énergie et en particulier du pétrole et professeur à l’Ecole du Pétrole et des Moteurs, où il a dirigé le Centre Economie et Gestion. 

Il a publié plusieurs ouvrages et de nombreux articles sur des sujets touchant à l’économie et à la géopolitique de l’énergie et en particulier Exploitation et Gestion du Raffinage (français et anglais), Recherche et Production du Pétrole et du Gaz (français et anglais en 2011), l’Energie à Quel Prix ? (2006) et Géopolitique de l’Energie (français 2009, anglais 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€