Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Médine au Bataclan : cette inquiétante crise d’immaturité dans laquelle s’enfonce la France

La programmation du rappeur Médine au Bataclan a provoqué une vraie vague de protestation, ses détracteurs considérant que le message du musicien est trop lié à un Islam politisé.

Névrose franco-française

Publié le
Médine au Bataclan : cette inquiétante crise d’immaturité dans laquelle s’enfonce la France

Atlantico : Si Médine n'est clairement pas un islamiste radical, ses paroles peuvent-elles créer une certaine confusion ? Comment expliquer qu'il maintienne une certaine ambiguïté, donnant lieu à des interprétations diverses ?

Malik Bezouh : Médine est un artiste engagé, de toute évidence. Trop diraient ses détracteurs. Dans le contexte français, il est évident que certains de ses propos ont surpris, voire choqué. Cela dit, il faut bien nous garder de tout procès d’intention. Notons, de plus, que l’affiche qui fait tant débat aujourd’hui, pour ne pas dire polémique, est le résultat d’un montage grossier tiré de l’un de ses albums sorti en 2005 ! C’est-à-dire une décennie avant les terribles attentats perpétrés par l’organisation takfiriste DAECH.

Bref, pour la partie graphique, c’est-à-dire l’affiche tant incriminée, il nous faut bien admettre qu’il s’agit là d’une controverse sans fondement aucun. Il reste les textes du chanteur dont certains, en effet, peuvent poser question. Mais n’est-ce pas le rôle de l’artiste engagé que de susciter le débat à travers ses œuvres ? Quant à l’emploi du mot Jihad, en 2005, même s’il est vrai que dans la religion islamique, il signifie le combat contre soi-même pour s’élever spirituellement dans l’optique d’être meilleur avec ses semblables, au vu de notre dramatique actualité, marquée par le terrorisme, il est naturel que ce terme engendre de l’inquiétude chez une partie importante de la société française à qui l’on ne peut reprocher de méconnaitre les subtilités théologiques de la religion musulmane.

Ces polémiques lui donnent une visibilité considérable au-delà de son public. Certes la provocation est un "marqueur" du rap, mais dans ce cas précis, sur un sujet aussi sensible, quels sont les dangers ?

Au-delà de la provocation à proprement parler, le danger immédiat est l’incompréhension. Car oui le sujet est éminemment sensible. Néanmoins, et puisque la polémique n’a pas réellement lieu d’être, au vu de ce qui vient d’être précité, on peut légitimement s’interroger sur les ressorts de cette crispation française autour d’un thème qui semble être devenu central dans notre société, à savoir l’islam et les sujets qui lui sont périphériques. 

A chaque polémique de ce type, deux camps s'affrontent et formulent toujours les mêmes réponses : censure d'un côté, liberté d'expression de l'autre.  Cet affrontement binaire, qui repose sur l'émotion et cristallise les tensions, se joue à deux. Quels sont les erreurs qui nous mènent à cette impasse ?

La France est un pays profondément divisé. Toute son histoire le prouve, depuis l’irruption tonitruante des protestants sur la scène publique, au XVIe siècle, qui ont fait voler en éclat l’unité spirituelle du royaume, jusqu’à la mise au pas de l’Église - à l’orée du XXe siècle - par la IIIe République, ouvertement anticléricale, sans oublier le martyr des catholiques de Vendée durant l’effroyable Terreur révolutionnaire. La France est donc ce pays de passions, tant religieuses que politiques, sur lequel, s’est amarré, au début du XXe siècle, l’islam dont la visibilité ne cesse d’augmenter depuis les années 80. Rien d’étonnant donc à ce que les courants conservateurs, soucieux de la préservation de l’identité française, et laïcistes, pressés d’en finir avec les manifestations par trop obscurantistes de cette nouvelle résurgence religieuse, l’islam, se déchirent avec les tenants inflexibles de la défense de la liberté d’expression cultuelle. Au milieu de cette mêlée franco-française, la France musulmane, hétérogène, assiste médusée, inquiète, à ces débats sans fin sur  la présence de l’islam en France. Quant à sa jeunesse (musulmane), celle-ci ne dispose pas, la plupart du temps, des outils culturels pour comprendre ces particularités françaises, héritées du conflit historique, enclenché au siècle des Lumières, entre la France traditionnelle et la France anticléricale. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean_Claude - 13/06/2018 - 12:02 - Signaler un abus Ca n'est pas un problème franco-français!

    Cet article semble indiquer que les problèmes liés à l'islamisme sont une "nérose française" et passe sous silence la propagande salafiste des pays du golfe, et les ingérences constante du Maghreb, de la turquie, du Qatar, de sFrères musulmans qui représentent une vraie menace. Les citoyens français de confession musulmane sont pris en otage et assigné à résidence dans leur communauté, et les personnages comme Médine font partie de cette propagande.

  • Par eva - 13/06/2018 - 12:14 - Signaler un abus amsallem

    Monsieur votre article est confondant de mauvaise foi et de parti pris , ce spectacle est ignoble et une insulte à la France et aux victimes , arretez de nous enfumer avec vos grands mots d'une consternante vacuité .

  • Par LouisArmandCremet - 13/06/2018 - 13:28 - Signaler un abus Oubli

    L'auteur de ces lignes développe un point de vue intéressant mais il oublie de mentionner qu'il y a bien une population particulière qui pose fondamentalement problème. Non pas que toutes les personnes issues de cette population posent problème mais que la quasi totalité de ceux qui posent problème, sont de cette population. Et quand je dis qui posent problème, ça va de personne qui pousse des cris en s'interpellant dans la rue et qui fument dans les transports à de qui a ensanglanté la France, en passant par le trafic de drogue. Dans tous ces comportements, on retrouve toujours les mêmes profils. Et quand en plus, au final, cette population se met à s'affirmer dans une identité qui n'est pas celle de la France, alors, oui, il y a de la part d'une partie de la population (de plus en plus croissante) une exaspération, en dépit des injonctions à "Vivre ensemble" car cette partie de la population constate tous les jours que ça ne fonctionne pas.

  • Par vangog - 13/06/2018 - 13:42 - Signaler un abus C’est à l’islam de faire sa psychothérapie!

    Cesser les non-dits , les amalgames et les contradictions permanentes (jihad, « guerre contre soi »???? Alors pourquoi massacrent-ils les autres?...), s’adapter à la pensée moderne et éliminer toute confusion entre politique et religieux...un gros boulot de nettoyage attend l’islam pour qu’il franchisse les cinq siècles qui le séparent de la modernité, car ce n’est pas l’occident qui régressera vers l’islam...

  • Par OLYTTEUS - 13/06/2018 - 13:57 - Signaler un abus Mépris du vécu françaiset des victimes d'attentat

    loin d'être une névrose française, l'attitude de la majorité des Français empreinte de résilience et tolérance vis à vis de l'Islam; ce n'est pas de la faute des Français si les musulmans sont en partie engagés dans le monde entier dans un raidissement ; en Indonésie, il y a vingt ans, il n'y avait pas une seule femme voilée dans les rues,aujourd'hui, elles se voilent. L'auteur ne prend aucunement en compte les attentats sur notre sol...

  • Par assougoudrel - 13/06/2018 - 14:28 - Signaler un abus Comme Montebourg, sauveur des

    abeilles de France, je préfère le "Made in France". Médine d'Algérie, très peu pour moi. Il faut demander à Valls comment faire; combien de cars de CRS qu'il avait mobilisés pour empêcher le spectacle de Dieudonné?

  • Par padam - 13/06/2018 - 15:18 - Signaler un abus Vous avez dit "immaturité"!...

    Juste une question à l'auteur inspiré de ce brillant brulot: Si moi, Français d'origine française, je me proposais de faire un spectacle reposant sur les ingrédients habituels du rappeur dénommé Médine dans son pays d'origine, obtiendrais-je l'autorisation dudit pays, pourtant réputé pour son libéralisme? Et si d'aventure,bien improbable, le spectacle avait lieu, que me réserverait la population dont chacun connait la grande maturité culturelle et la large ouverture d'esprit?...

  • Par MIMINE 95 - 13/06/2018 - 15:40 - Signaler un abus IMPOSTURE ET ..... AVEU ?

    "Quant à l’emploi du mot Jihad, en 2005, même s’il est vrai que dans la religion islamique, il signifie le combat contre soi-même pour s’élever spirituellement dans l’optique d’être meilleur avec ses semblables" .....OUF ! vous avez ajouter "ses semblables", en effet, pour les "pas semblables" Dijah ne signifie pas "être meilleur avec", mais bien les combattre au sens propre du terme ..... "engendre de l’inquiétude chez une partie importante de la société française à qui l’on ne peut reprocher de méconnaître les subtilités théologiques de la religion musulmane"..... je crains surtout que de plus en plus de Français découvrent avec stupeur, "les subtilités" de l'enfumage qu'on leur fait subir et que c'est bien embêtant. Quand à la France "névrosée",(tiens encore un terme psychiatrique pour désigner les lanceurs d'alerte, empêcheur tourner en rond), elle n'a pas attendu l'état islamique pour être la victime des névroses hystériques des adeptes d'une certaine religion. Pauvre Médine, victime de l'incompréhension de ses "subtilités" littéraires et graphique, Vilains laïkards à crucifier sur le Golgotha subtil en effet l'allusion aux chrétiens et le rappel du sort de ceux qui font

  • Par MIMINE 95 - 13/06/2018 - 15:43 - Signaler un abus SUITE

    sourate 5 verset 33 : La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

  • Par kelenborn - 13/06/2018 - 15:47 - Signaler un abus ah oui

    "il faudra du temps pour que la France, aujourd’hui islamo-névrosée, " Il suffit que les tartuffes parlent ou écrivent pour qu'ils se tirent une balle dans le pied! Ah bon parce que quelques centaines de morts par la terreur islamique, c'est de la névrose? L'article d'un certain Moreau, l'autre jour a suscité une levée de fourches de la part des blaireaux les plus en vue ! Pourtant, qu'avait dit Moreau: que ce qui est en face n'attend que l'occasion de crier à la liberté d'expression quand le sort qui est réservé à celle ci par l'Islam c'est le choix entre décapitation et lapidation! Et bien, vous en avez un exemple ici avec ce bonhomme qui vous reprend le discours des Plenel et autres Boniface: ne les stigmatisez pas: ils sont beaucoup souffert, alors s'ils vous égorgent c'est que vs les avez provoqués Et SVP, Mr Bezouh, pas d'allusion aux guerres de Vendée (300 000 morts dont un tiers de républicains) Lorgnez plutôt vers les 14 millions de victimes de la traite arabe! Mais comme disait Ibn Khaldoun, c'était des singes !

  • Par berdepas - 13/06/2018 - 15:51 - Signaler un abus Censure

    Ce qui rend furieux de plus en plus de Français, c'est qu'au nom d'un "politiquement correct" devenu tyrannique, la moindre phrase critique prononcée contre les Musulmans est taxée de racisme, et censée faire le jeu de l'Extrême Droite, alors que ces rappeurs peuvent insulter impunément les "Koufars" que nous sommes; appeler à l'application de la Charia, et proférer les pires menaces sans que cela choque "les belles âmes" !!!

  • Par MIMINE 95 - 13/06/2018 - 16:12 - Signaler un abus A PADAM

    En voilà une idée qu'elle est bonne, un chanteur se revendiquant athée et éructant les mêmes subtilités dirigées vers le camp.... médinois......On imagine le tollé de toutes les belles "ânes" (pardon aux ânes) et sans aucun doute, l'extrême compréhension tolérante du camp d'en face ..... Je dis athée, car pour un chrétiens c'est impossible car totalement contraire à leur fondamentaux.

  • Par lémire - 13/06/2018 - 16:28 - Signaler un abus psychothérapie ?

    Les responsables qui s'expriment au nom des musulmans exigent (et obtiennent !!) des excuses pour les croisades et la colonisation européenne. Mais en leur nom, il est interdit de parler du caractère sacré de la Terre Sainte des chrétiens, de la destruction de la civilisation hellénistique et de la prise de Constantinople, de la colonisation de l'Europe par les Turcs (la dernière guerre de libération datant de 1912), de l'esclavage transméditerranéen, de l'interdiction aux non musulmans de fouler le sol sacré des villes saintes, de l'interdiction du prosélytisme chrétien en pays musulman "modéré"... Le terrorisme n'est pas la seule explication de pourquoi les musulmans "pacifiques" sont de moins en moins bien vus par beaucoup. On se demande pourquoi l'immigration massive de célibataire avec cette mentalité revancharde serait considérée comme une menace... La psychothérapie devrait commencer par mettre la pédale douce sur cette culpabilisation systématique de la civilisation européenne

  • Par ajm - 13/06/2018 - 17:20 - Signaler un abus Cacher la raison du scandale.

    L'auteur se garde bien de citer les passages de ses chansons qui sont des appels au meurtre ( " crucifier les laicards...) et qui expliquent le scandale, en plus du lieu où se produit le spectacle. Pour bien moins que cela , un artiste "identitaire" aurait été interdit , en admettant d'ailleurs qu'il eut pu trouver une salle pour le programmer.

  • Par lasenorita - 13/06/2018 - 18:56 - Signaler un abus Médine accuse ''l'extrême droite''..

    de vouloir interdire son concert au Bataclan et il se pose comme ''victime''.. Il a un sacré culot!.. Ce rappeur havrais de 35 ans s'en prend également à notre ''laïcité'' quand il dit: ''Crucifions les laïcards comme à Golgotha'' et ''je scie l'arbre de leur laïcité avant qu'on le mette en terre''...Les musulmans veulent toujours passer pour des victimes et ils traitent les ''vrais'' Français de ''racistes'' et d'islamophobes...pourtant la ''discrimination positive'' existe et bien des musulmans n'auraient pas obtenu un poste important, chez nous, s'ils avaient été des non-musulmans...Il suffit d'observer la transformation de la population française, dans nos rues, avec le nombre croissant de Blacks et de Magrébins pour se rendre compte que la France est ''saturée'' de musulmans. .les agressions, les vols, les viols sont de plus en plus fréquents en France.. J'ai le droit d'être islamophobe parce que l'islamophobie est une ''opinion'' :ce n'est pas du racisme!....

  • Par Benvoyons - 13/06/2018 - 19:04 - Signaler un abus "crucifier les laicards& Fatwa sur la tête des cons sont bien

    des appels à tuer & cette chanson est en 2015. Donc votre plaidoyer est parfaitement abjecte & représente bien le négationnisme des faits actuels de l'Islam. Le Président de l'Université Islamique du Caire est très clair l'EI est Musulmane personne ne peut le nier ni demander de les Excommunier. A Médine y -a-t-il un sorte de "Bataclan" pour chanter des diatribes contre la Religion Islamique avec les mêmes termes que pour les laïcards ou une Fatawa sur la tête des Cons & ou des Chrétiens auraient tué des laïcs,des musulmans, etc...? Je pense qu'aucune personne sensé ne ferait ça! Car tellement insultant sur les morts. Bon maintenant quand vous lisez la Sourate 23 verset 6 ou Allah dit que l'adepte peut utiliser sexuellement son esclave ce qui est en fait un viol car l'esclave ne peut qu'obéir au maître. En fait tout est possible dans le Coran de dire & de faire en provocation pour Médine.

  • Par Benvoyons - 13/06/2018 - 19:20 - Signaler un abus La Religion Musulmane doit rester chez ceux qui sont musulmans

    C'est parfaitement normal que du moment que vous voulez la mettre sur la place publique elle soit disséqué par tout le monde & qu'elle fasse face à des critiques dans le Contenu du Coran Incréé par Allah. Il n'y aucune insulte à ça car toutes les autres religions sont à la même enseigne & cela depuis fort longtemps. Les Musulmans viennent d'endroit ou toutes critiques & raisonnements ne peuvent avoir lieu sur le Coran car totalement interdit. Hors en France c'est tout le contraire tout ce discute & les analyses fusent en lisant le Coran. Les Musulmans ne comprennent que l'on puisse remettre en cause le Coran alors que son contenu dans beaucoup de chose comme je le disais dans l'autre mémo avec sourate 23 verset 6 totalement abjecte. Donc j'ai parfaitement le droit d'en parler. Il faut que les Musulmans fassent un travail sérieux sur le Coran & si il n'y a comme seule réponse la vengeance ne peut être enlevée alors rien ne sera possible car la vengeance est un signe d'une extrême violence & d'un manque totale de civilisation.

  • Par pale rider - 13/06/2018 - 19:35 - Signaler un abus "avec intelligence et pédagogie" on ne demande que cela

    avec le passage de Medine au Bataclan c'est sûr que l'intelligence et la pédagogie vont faire un grand bond en avant

  • Par REVERJOVIAL - 13/06/2018 - 20:17 - Signaler un abus L'Islam ou comment il ne s'intégre nulle part

    Le raisonnement de ce monsieur c'est de dénoncer le problème comme étant franco-français, mais l'islam pose problème en Europe, au Canada, en Australie et au USA ! Cette religion veut imposer son point de vue culturel, religieux et social sous couvert de racisme quand on lui demande une neutralité propre au pays séculiers de l'Europe, avec une forte connotation politique des problèmes de sa sphère géographique qu'elle retransmet par sa population dans les pays ou elle essaye de se développer avec la complicité de la gauche et de certains médias au nom de la solidarité musulmane. N'oublions pas qu'aucun pays musulmans n'a développé la liberté, la tolérance et la démocratie comme en Occident et que la grande migration des musulmans n'est que le résultat de la misère et du retard social et technologique due a a la croyance aveugle dans cette religion.

  • Par Benvoyons - 13/06/2018 - 20:47 - Signaler un abus Ce qui est le plus amusant c'est que la Direction du Bataclan a

    interdit l'entrée du Bataclan à 2 chanteurs Américains pour avoir dit qu'il était possible que les vigiles y avaient aidé. Mais Crucifixion de Laïcards & Fatwa sur la tête des Cons... C'est tout bien l'Islamiste Médine peut ainsi ouvertement cracher sur vos tombes http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/bataclan-la-direction-refoule-les-membres-du-groupe-eagles-of-death-metal-au-concert-hommage-7785751775

  • Par cloette - 13/06/2018 - 21:42 - Signaler un abus 250 morts

    "L'ambiguité" doit passer son chemin ,point barre .

  • Par gerint - 13/06/2018 - 21:50 - Signaler un abus Gonflé le mec!

    L’altérité musulmane c’est la fin pure et simple de la France car elle aboutit à un État Islamique. Ol ne faut se laisser abuser par aucun discours du type Malik Bezough Qui est un mode de conquête

  • Par Myriam50 - 14/06/2018 - 09:27 - Signaler un abus En gros dans cet article, l

    En gros dans cet article, l auteur ( un brin islamo identitaire) nous dit que les franco- français ( triste de devoir préciser) sont des nevrosés et que l islam au final fera partie de l histoire de france...ou alors j ai mal compris..bien moi , maroco- française et NON musulmane je veux d'une france bien catho qui prendra soin jalousement de son histoire catholique et combattra toute ideologie différente. Alors les musulmans de france, RASEZ les murs ou rentrez dans le pays de vos ancetres .

  • Par vangog - 14/06/2018 - 09:37 - Signaler un abus @Myriam50 Bravo!

    ...

  • Par Benvoyons - 14/06/2018 - 09:41 - Signaler un abus La perception des autres & quels sont ses principes de

    fonctionnement passent par une étude de sa culture & donc de sa religion quand il l'a met fortement en avant comme étant absolument merveilleuse & que l'humanité devrait en prendre conscience pour son bien! C'est comme quand un vendeur vous chante sa salade avant de signer un contrat. Il faut impérativement lire et relire les annexes pour voir à quel moment vous vous faites baiser. Ainsi j'ai lu le Coran incréé par Allah donc de la parole divine qu'il ne faut pas remettre en cause. Après lecture & relecture j'ai voulu dialoguer avec un musulman, qui m'a dit très rapidement qu'il faut le lire en Arabe et que seul les Arabes peuvent réellement le comprendre. Donc faut croire le Vendeur sur ses paroles sans les comprendre par toi même. Pas mettre ton nez dans la fumisterie & l'inhumanité qui imprègne ce livre dû à ton incompréhension de ces textes fabuleux. Lire Mein Kampf & le Coran c'est la même chose.Vous aboutissez systématiquement aux mêmes résultats sur l'humain qui n'en fait pas parti. Vous comprenez rapidement pourquoi Hitler était adepte de cette pensée Coranique & de même la soif d’éminents musulmans à venir le voir&de participer avec des adeptes après lecture Mein Kampf

  • Par kelenborn - 14/06/2018 - 14:15 - Signaler un abus Tout concourt Benvoyons

    a la même conclusion: tu fais tout pour te ramasser des tartes et tu lis le Coran!!!! T'es maso !

  • Par ISABLEUE - 14/06/2018 - 16:43 - Signaler un abus Les français les vrais,en ont ras la casquette

    de ces pleureuses ... qui n'arrêtent de jouer les victimes .... ILS NOUS FATIGUENT;

  • Par beg meil - 14/06/2018 - 17:02 - Signaler un abus " " " Medine est un

    " " " Medine est un prédicateur, un"prédicateur" d'un nouveau genre. Un "prédicateur chanteur", un "prédicateur rappeur". Il ne prêche pas dans une mosquée, mais il prêche sur YouTube, dans des gymnases, dans dans associations de quartiers. Il utilise les mêmes moyens médiatiques que les "prédicateurs" de DAECH, internet. Et comme eux, ils est écouté et vu par des millions de fans. Ces textes sont violents, directes, claires. Ils parlent aux millions de jeunes qui vivent dans les banlieues, ils parlent à une "communauté". Faire le "Bataclan" n'est pas un rêve de gosse, ce n'est pas un rêve d'artiste, c'est un rêve de militant. Militant de la cause Islamiste. Et c'est pour cela que la décence voudrait que l'on soit des millions à hurler notre incompréhension face à la présence de ce prédicateur dans un lieu où 90 jeunes Français sont morts à cause de la liberté que leurs valeurs représentaient. Medine est-il dangereux? Et si oui pour qui? Pour répondre à ces 2 questions, il faut simplement se demander: Où Medine et ses amis veulent-ils nous emmener? " " "

  • Par CasCochyme - 18/06/2018 - 02:40 - Signaler un abus sciencepotardie

    De la bouille sciencepotarde indigeste, qui devrait assurer à l'auteur de bons contacts auprès de Libernation, l'Immonde, le Fakero, l'Appoint et j'en passe et des pires. Il passera sur C dans l'air, en compagnie des luminaires Bacharan, Snégaroff, Guénolé et toute la bande. C'est le genre de truc que balançait Reynié fut un temps mais même lui il semble avoir un peu changé sa partition ces derniers temps. S'entendre dire que notre réaction à ce qui est en train de se passer relève de la névrose, et en plus de sa part, c'est aussi judicieux que de conférer à tout acte criminel inspiré par l'islam radical la dimension d'une pulsion de "déséquilibré". Le psychologisme à deux balles, cela fait longtemps qu'on en a soupé.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Malik Bezouh

Malik Bezouh est président de l'association Mémoire et Renaissance, qui travaille à une meilleure connaissance de l'histoire de France à des fins intégrationnistes. Il est l'auteur des livres Crise de la conscience arabo-musulmane, pour la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) et France-Islam le choc des préjugés (éditions Plon). Physicien de formation, Malik Bezouh est un spécialiste de la question de l'islam de France, de ses représentations sociales dans la société française et des processus historiques à l’origine de l’émergence de l’islamisme.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€