Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une mauvaise nouvelle : Macron est élu… Une bonne nouvelle : Marine Le Pen est battue…

Ce duel n'aurait jamais dû avoir lieu. Comment choisir entre deux produits impropres à la consommation ?

Nul contre Nulle

Publié le
Une mauvaise nouvelle : Macron est élu… Une bonne nouvelle : Marine Le Pen est battue…

Marine Le Pen dit n'importe quoi. Emmanuel Macron dit aussi n'importe quoi. Mais la palette du n'importe quoi est infiniment riche et variée. Chez Marine le Pen les intonations sont populacières et, parfois, elle n'a rien à envier à Nadine Morano qualifiée méchamment de poissonnière. Chez Emmanuel Macron le langage est lisse, un français savamment appris dans les beaux quartiers et les grandes écoles. 

De programme, ils n'en ont ni l'un ni l'autre. Ou plus exactement, Marine Le Pen a essayé d'en avoir un pour obtenir son ticket d'entrée au club respectable ou il faut être. A l'arrivé un indigeste salmigondis ou le franc se mélange avec l'euro, voire l'écu. Et avec des mesures sociales dignes d'un Georges Marchais relooké façon Mélenchon. Elle aurait pu sagement rester à s'arc-boutée sur ses fondamentaux protestataires : identité française, préférence nationale, lutte contre l'islamisme, immigration zéro.

Elle aurait eu alors la possibilité de faire bonne figure dans cette élection. 

Macron, lui, a un programme. Il est aussi creux que celui de Marine est bordélique. Il aime la droite et la gauche sans oublier les centristes. Son cœur bat pour les musulmans et pour les juifs. Il a de l'empathie pour l'Europe et, quand il le faut, pour la France. Ses élans le poussent à se passionner pour la culture : c'est  pour ça d'ailleurs qu'il en a dénombré plusieurs en France. Il dit des mots doux aux jeunes de banlieues et charme discrètement les beaux quartiers. 

Avec lui c'est tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ! Les Français avides de nouveauté consensuelle l'ont donc élu. Inviter à diner un homme d'une exquise éducation c'est quand même mieux que de mettre un couvert pour une furie inquiétante. Au revoir Marine Le Pen. Compte tenu de ce que sera le quinquennat d'Emmanuel Macron, on vous reverra sans doute en 2022. Et nous pourrons peut-être alors écrire un article titré : "Une mauvaise nouvelle : Marine Le Pen a été élue… Une bonne nouvelle : Emmanuel Macron a été battu…". 

Mais il paraît, selon l'excellent Hugues Serraf, que cette hypothèse est idiote. Car, estime-t-il, le FN va se désintégrer après la défaite d'hier. Ce sera une autre bonne nouvelle… 

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 08/05/2017 - 09:58 - Signaler un abus Macron

    Est-t-il vraiment élu ? L'article de Virginie Martin me paraît très pertinent !

  • Par Michèle Plahiers - 08/05/2017 - 10:06 - Signaler un abus Le juste milieu

    S'il veut réussir sont pari, il va devoir se maintenir au vrai centre: ni mondialisation, ni repli sur soi. S'il fait du hollandisme, il est foutu. Du Baroin, idem.

  • Par Michèle Plahiers - 08/05/2017 - 10:10 - Signaler un abus 66,06

    Avec un peu d'humour et moins le zéro,...

  • Par cloette - 08/05/2017 - 10:22 - Signaler un abus paradoxe

    Qui n’a pas voté pour Macron ? les votes Le Pen (34%) les abstentions (26%), les votes blanc(9%),ce qui fait 69% .Il reste 31% votes pour lui parmi lesquels il faut enlever les votes pour lui contre Le Pen ( combien ? ) Il reste au moins 24% ( 1er tour ) peut être plus, mais cela ne fait pas beaucoup .

  • Par Borgowrio - 08/05/2017 - 10:23 - Signaler un abus Pour un peu , Marine aurait chanté l'internationale

    Peut être , n'en avons nous pas fini avec les Le Pen . Marion Marechal devra abandonner son second patronyme ( Le Pen ) en même temps que l' " indigeste salmigondis " digne de Marchais ou Mélenchon , et avoir enfin un programme dit " d'extrême" droite assumé . C'est à dire la seule chose qui marche en ce bas monde ... Le libéralisme ( apaisé )

  • Par Ex abrupto - 08/05/2017 - 10:32 - Signaler un abus Rhétorique circulaire

    Nous avons échappé à la PME LePen, en même temps, nous avons gagné la PME Trogneux.

  • Par Ex abrupto - 08/05/2017 - 10:32 - Signaler un abus Rhétorique circulaire

    Nous avons échappé à la PME LePen, en même temps, nous avons gagné la PME Trogneux.

  • Par Anouman - 08/05/2017 - 11:00 - Signaler un abus impropres

    On peut considérer que ces deux là ne sont pas comestibles mais les autres ne l'étaient pas plus, sans doute moins. Enfin, les Français ont choisi Macron, on verra s'ils arrivent à le supporter.

  • Par assougoudrel - 08/05/2017 - 11:08 - Signaler un abus MLP, à mon avis, a du soucis à se faire

    Beaucoup dans son parti lui avaient demandé d'arrêter avec sa sortie de l'Euro et son retour au Franc, dont son père. 35% est une déculottée après sa prestation lors du face à face. Voilà ce que ça coûte de suivre l'énarque Philipot (?). Même l'islam était compatible avec la République. Je flaire que Marion va "ouvrir sa petite entreprise" et le FN finira comme le LR, car le chef a merdé. Les électeurs de Droite sont sans chef et attendent une alliance saine et solide. Après les législatives, plus rien ne sera pareil, car le plat est cassé et même si on recolle les bouts, on ne pourra plus le mettre au four.

  • Par horus35 - 08/05/2017 - 11:12 - Signaler un abus Questions !!!

    En dehors de l'article de me Rayski qui ne présente aucun intérêt tant sa haine du FN transpire à grosses gouttes (" journaliste" donc de gauche) j'en suis venu à me poser 2 questions : Comment des français se sont ils fait berner par ce zozo sans consistance ! Connerie ou aveuglement ? Et la deuxième question, à mes yeux fondamentale pour l'avenir de la droite patriotique : pourquoi MLP s'est elle sabordée et NOUS à sabordés? Lorsque l'on revient sur le débat entre 2 tours je constate que Marine s'est comportée de façon très négative ! Mauvaise argumentation , agressivité trop forte, réponses aux questions alambiquées,ou simplement évacuées ! Par certains côtés elle m'a rappelé Morano que beaucoup surnomment "la poissonnière" et a oublié que nous étions à la veille d'un second tour où il s'agissait de convaincre des électeurs ! Et des électeurs pas encore acquis aux idées frontistes ! Lorsque l'on parle de plafond de verre qui empêcherait la vraie droite d'arriver au sommet de l'état je me demande si ce blocage n'est pas en réalité issus des dirigeants actuels du FN ne se sentant pas capables de gouverner notre pays ! D'où une sorte de "suicide" face à macaron !

  • Par A M A - 08/05/2017 - 11:18 - Signaler un abus Il n'en reste pas moins que

    Il n'en reste pas moins que Marine Le Pen est le centre de gravité de la vie politique nationale. Tout a été axé sur elle et contre elle. Si Macron a été élu, c'est grâce à elle. Face à un Président sans programme et à une société qui ne l'a élu que par rejet de l'autre, le FN pourrait bien dominer ce quinquennat.

  • Par horus35 - 08/05/2017 - 11:21 - Signaler un abus Questions !!! (2)

    Ces 2 questions m'en amènent une troisième: À quoi sert le fait d'aller voter aux législatives si le but rechercher n'est que de ramasser les subventions versées pour les élus ? Ce que je veut moi, c'est changer les profiteurs actuels et mettre de vrais patriotes ambitieux pour notre pays ! Pas des clones de ceux en place ! Alors je suis en train de penser à ne pas aller voter pour les législatives tant le doute est profond en moi maintenant ! J'ai beaucoup espéré, et la déception n'en est que plus forte !

  • Par cloette - 08/05/2017 - 11:24 - Signaler un abus @Assougoudrei@Horus35

    Marine Le Pen a fait exprès évidemment de faire ce qu'elle a fait au débat . Elle se savait battue ( sondages y compris ceux sans doute dont elle a confiance), et elle a tout simplement "balancé" en guise d'avertissement . On n'a pas prêté attention à ce qu'elle a dit en étant subjugué par la forme plutôt que le fond . Par exemple quand elle a ressorti le soutien du laboratoire Servier qui dut être exclu, et d'autres détails du même genre, elle a voulu alerter ....Wait and see !

  • Par langue de pivert - 08/05/2017 - 12:46 - Signaler un abus Fatum ! Mektoub ! ☺

    Le seul qui pouvait faire barrage au dauphin de Hollande c'était Fillon ! Hollande l'a touché par son coup d'état institutionnel et les crevures LR l'ont coulé ! En 2012 j'écrivais qu'un jour Mme Le Pen regretterait de ne pas avoir appelé à voter contre Hollande (même du bout de lèvres, pour la forme) ! Les électeurs (UMPLR) bien élevés lui ont renvoyé l'ascenseur (moi que la bonne éducation n'étouffe pas j'ai voté pour elle pour la première fois de ma vie :-) Je recommencerai en juin sans en attendre plus qu'hier ! Hier hymne à la joie et drapeaux de muzzand, demain les Français danseront sur des danses macabres ! 239 record à battre ! Venez pas me faire chier avec les cucuteries, les bougies, les fleurs, la résilience, "z'auront pas ma haine", (les résistants de la France occupée avaient la haine...la haine, quand c'est bien fait, c'est bien ! Moi j'ai la haine :-) "quand on a que l'amour", esprit du 11 janvier, commémorations, solidarité nationale etc ! Le 18 juin c'est chacun pour soi !

  • Par Michèle Plahiers - 08/05/2017 - 13:30 - Signaler un abus Fillon, aucun regret

    Fillon était dans l'oxymore. On ne peut être dans la filiation, contre la GPA, la PMA et d'un autre côté remettre le thatchéro-reaganisme sur les rails en éjectant l'Etat. Ce même ultra-libéralisme qui a détruit les valeurs traditionnelles.

  • Par Anguerrand - 08/05/2017 - 13:33 - Signaler un abus Les Ganesha, vangog et qq autres nous annonçait la victoire

    obligatoire de MLP. Durant des années nous étions traités de sous homme qui ne comprenait rien à rien. Bizarrement ils se font discrets . Nous étions des papys rances. Nous ne sommes pas les seuls puisque meme mal élu Macron, compte des abstentions, des nuls et blancs par voix de conséquence la place de MLP n'est pas enviable. J'ai voté nul je ne pouvais pas voter pour un Parti, Le FN et sa politique économique ruineuse, et Macron, et sa politique immigrationniste n'était pas acceptable. Je voterai donc LR aux Législatives afin que Macron puisse pas faire n'importe quoi. Tout compte fait le programme de Fillon était Le meilleurs, mais les electeurs se sont laissé intoxiques par les medias sur soit disant des " affaires " qui n'intéresse plus personne, MLP a perdu à cause de Philippot le gauchiste qui voulait le franc et la sortie de l'UE. Les français n'en veulent pas, meme MMLP n'en est pour.

  • Par D'AMATO - 08/05/2017 - 14:19 - Signaler un abus Si nous avons eu deux individus non commestibles c'est...

    .....que le peuple les y a mis..... faut-il donc changer de peuple ? OU CHANGER DE MODE D’ÉLECTION...?

  • Par D'AMATO - 08/05/2017 - 14:29 - Signaler un abus CLOETTE, ce que vous dites ce n'est pas un paradoxe....

    ....c'est la pure réalité....(MATHÉMATIQUE)....je lui souhaite, et, nous souhaite bien du plaisir puisque, au final,... ça aura été notre choix ! Tout comme le choix de ces deux finalistes... Je pense qu'on n'est vraiment pas doués...Les oies capitolines en avaient plus ...(dans le crane ) .

  • Par assougoudrel - 08/05/2017 - 15:04 - Signaler un abus @Cloette

    MLP a eu le dessus pour l'immigration, mais elle a fauté en ne préparant pas des arguments solides concernant l'économie et c'est tout ce que les gens ont retenu. Deux de mes trois enfants viennent d'acheter leur maison et payé en euros; personne n'a envie de voir leurs proches se retrouver étrangler dans une aventure incertaine et Macron le lui a balancé à la figure. Cela ressemblait à une expédition mal préparée pour l'Amazonie, l'océan, la montagne ou le désert, territoires hostiles où l'homme n'est que toléré. Nos politiciens se plantent, mais ils n'ont de compte à rendre à personne, tout comme notre justice. Beaucoup de français, même des assidus de son propre électorat ne l'ont pas suivie et on voit le résultat. Dans un clan, comme dans un parti, certains sont tapis dans l'ombre près à en découdre avec le vaincu et nous assisteront à des bagarres très prochainement.

  • Par roger dumas - 08/05/2017 - 16:32 - Signaler un abus nouvelle

    Autre bonne nouvelle , Hollande est parti

  • Par Joly Maurice - 08/05/2017 - 20:43 - Signaler un abus En attendant....

    Macron promet de beaux jours à la racaille, les bagnoles continuerons de flamber, les flics, les pompiers, les ambulanciers et autres services public se feront caillasser, incendier, molester! Ça promet de saigner du coté du pouvoir d'achat des travailleurs, le chômage ne diminuera pas et les agriculteurs continuerons de se suicider. Pour le reste, les apparatchiks sur payés de L'EU respirent, ils conserverons leurs bon job sans rien foutre et les entreprises délocaliseront grâce à la concurrence du dumping social . Ce sera la continuité du marasme. Vive la France!

  • Par gerint - 09/05/2017 - 00:07 - Signaler un abus @horus35 @cloette

    MLP a "sabordé" le débat à mon avis tout simplement parce qu'elle est nulle. Il y 10 ans qu'elle parle de sortir de l'Euro et elle a eu tout le temps de préparer un solide plan pour le faire d'autant plus que des économistes de grand renom lui fournissent la matière et qu'un ancien énarque et inspecteur des Finances, François Asselineau, lui donne un argumentaire compétent et appuyé sur une solide culture historique, avec Vincent Brusseau ex-employé à la BCE. Autre raison: elle a été très intimidée par le glaçant Macron qui en plus ne semble pas aimer débattre avec une femme: il n'avait aucun dossier alors qu'elle en avait beaucoup, il prenait ainsi d'emblée l'ascendant sur elle. En fait on a vu qu'elle manquait d'assurance et d'autorité. Et enfin ce côté "marchande de poisson" (je n'ai rien contre les poissonniers mais c'est l'expression consacrée). De toute façon elle n'aurait sûrement dépassé 40% même très bonne après les recueillements coblés de Macron pour l'assimiler au nazisme et aux skin-heads et sous l'effet du bashing du second tour dans les médias.

  • Par gerint - 09/05/2017 - 00:11 - Signaler un abus Mauvaise nouvelle: Macron est élu

    Voir Onfray http://www.lepoint.fr/chroniques/onfray-les-loups-sont-entres-dans-paris-08-05-2017-2125654_2.php Tout est dit

  • Par Semper Fi - 09/05/2017 - 08:09 - Signaler un abus @langue de pivert

    +1 .... tout pareil, mais il faut reconnaître que MLP a été nulle à ch... pendant ce fameux débat. La solution, on vire la famille LE PEN (dommage car Marion ne raconte pas que des conneries) parce que le nom fout les jetons à tout le monde, on vire le nom FN. On recrute des intellos qui parlent bien (vous avez entendus Briois... il fait peut-être un très bon maire d'une petite ville de province, mais pas plus) et qui ont des bonnes idées réalistes notamment en matière économique. On arrête de mettre le mot patriote 15 fois par phrases (à croire qu'ils s'essuient les fesses avec du PQ patriote) ce qui est aussi ridicule que la gauche avec le mot "citoyen". Bref, en fait on recrée le RPR de la grande époque (càd avant 1986).

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€