Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Massacre à Las Vegas : "Le profil du tueur diffère radicalement de celui d'autres terroristes islamiques"

Stephen Paddock, citoyen américain de 64 ans, résident du Nevada, aimant le jeu et la musique country (selon le Washington post), serait l'auteur de la plus grande tuerie de masse que les Etats Unis aient connu, dans la nuit du 1er au 2 octobre à Las Vegas.

Las Vegas

Publié le
Massacre à Las Vegas : "Le profil du tueur diffère radicalement de celui d'autres terroristes islamiques"

Atlantico : Comment anticiper la réaction de l'opinion américaine face à un tel profil, que rien ne permet, pour le moment, de rallier à une entreprise terroriste ?

Gérald Olivier : Que Stephen Paddock soit l'auteur de ce massacre fait peu de doutes. Ce qui fait débat ce sont ses motivations. A savoir, s'agit-il d'un geste fou, de quelqu'un ayant soudainement "pété les plombs"? Ou bien s’agit-il du geste conscient, raisonné, prémédité, d'une personne ayant agi pour une cause précise? L'enquête le  déterminera sans doute. Je note que le tueur n'a laissé aucune explication. Daesh a "revendiqué" cet attaque mais le tueur n'a jamais revendiqué agir au nom de Daesh. Au contraire des combattants habituels de Daesh qui crient 'Allah Ouakbar" en commettant leurs crimes.

Par ailleurs, comme vous le soulignez, son "profil" diffère radicalement de celui d'autres terroristes islamiques. Trop âgé, trop peu endoctriné, etc

Pour l'opinion publique américaine,  déterminer la motivation d'un crime aussi vaste et horrible sera capital. S'il s'agit du geste isolé d'un homme dérangé, les Américains auront leurs yeux pour pleurer et la question de la circulation de certaines armes sera à nouveau posée. S'il s'agit du geste d'un combattant islamique, alors se posera la question de tous les autres "loups solitaires" potentiels présents sur le territoire américain et comment les neutraliser avant qu'ils n'agissent. 

Dans un cas il s'agit d'un débat interne à la société américaine - son rapport aux armes à feu - dans l 'autre il s'agit de la manière de mener le combat contre le terrorisme islamique.

Virgina Tech, Colombine, Mc Donald de San Diego etc... En quoi la problématique des tueries de masse est elle davantage perçue comme une problématique "interne" aux Etats Unis ? Comment la société américaine perçoit-elle de tels événements ? Quelle sont les causes les plus régulièrement invoquées pour "expliquer ce type" de phénomènes ?

Les tueries de masse sont relativement nouvelles aux Etats-Unis. C'est un phénomène dont on observe la croissance  régulière depuis vingt ans, et qui est malheureusement devenu une sorte de "routine" (le mot avait été employé maladroitement par Barack Obama). Le commerce des armes, la possession d'armes, à son domicile, dans son véhicule, sur soi même, dans certains Etats, cela n'est pas nouveau et le nombre des homicides par balles a toujours été très élevé aux Etats-Unis - entre dix et quinze mille chaque année depuis trente ans - Ce qui est nouveau, c'est de voir une seule personne en tuer des dizaines d'autres sans qu'on ait pu anticiper, empêcher ou prévenir son geste. C'est le cas des tueries que vous évoquez, l'école Sandy Hook, le lycée Columbine, le campus de Virginia Tech, le Mcdo de S.D. etc. Le FBI n'a d'ailleurs pas de statistiques officielles concernant ces incidents. Le concept de "tuerie de masse" n'ayant pas été intégré à sa banque de données statistiques.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jerome69 - 03/10/2017 - 13:41 - Signaler un abus Surement rien à voir avec Daech

    Daech revendique tout ce qui se passe pour faire parler de lui à tort ou à raison, en là en l'ocurence à tort probablement, l'enqu^te devrait rapidement faire le point. par contre ce que j 'ai du mal à comprendre comme il a pu faire tant de victime en si peu de temps ? à lui seul

  • Par Liberte5 - 03/10/2017 - 14:30 - Signaler un abus L'Etat Islamique a revendiquée cette tuerie de masse.

    L'enquête va le déterminer. Pour le moment cela n'est pas prouvé, mais rien n'indique que cela ne soit pas possible. Attendons.

  • Par ISABLEUE - 03/10/2017 - 15:02 - Signaler un abus rien à voir avec les barbus crados et tarés

    qui profitent de cela pour se faire mousser.. des opportunistes ...

  • Par vangog - 04/10/2017 - 10:44 - Signaler un abus Dans la même logique que les provocateurs de Charlottesville...

    Ce type était dans la même logique que les provocateurs gauchistes de Charlottesville: prêts à générer un affrontement mortel pour le simple plaisir d'agresser leurs adversaires. À mon avis, (et sous réserve d'approfondissements plus précis) on est dans la logique de l'affrontement mondialistes contre identitaires, et ce mondialiste (dont l'islamisme est un allié...) a voulu faire un exemple anti-identitaire...

  • Par Liberte5 - 04/10/2017 - 15:47 - Signaler un abus @vangog: au regard de ce que nous savons à ce jour.....

    l'hypothèse d'un gauchiste peut-être porté vers l'islamisme semble tenir. Le tueur avait fait campagne contre D Trump.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gérald Olivier

Gérald Olivier est journaliste et  partage sa vie entre la France et les États-Unis. Titulaire d’un Master of Arts en Histoire américaine de l’Université de Californie, il a été le correspondant du groupe Valmonde sur la côte ouest dans les années 1990, avant de rentrer en France pour  occuper le poste de rédacteur en chef au  mensuel Le Spectacle du Monde.  Aujourd’hui il est consultant en communications et médias et se consacre à son blog « France-Amérique ».

Il est l'auteur de Mitt Romney ou le renouveau du mythe américain, paru chez Picollec on Octobre 2012.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€