Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Marwan Muhammad, le frère musulman qui voulait contrôler les musulmans de France sous couvert de les consulter

Une tribune publiée mercredi 9 mai 2018 dans le journal Le Monde montre que Marwan Muhammad, un des plus farouches adversaires de la loi de 1905, désire passer à la vitesse supérieure.

Pro de la com'

Publié le
Marwan Muhammad, le frère musulman qui voulait contrôler les musulmans de France sous couvert de les consulter

 Crédit DOMINIQUE FAGET / AFP

Une tribune publiée mercredi 9 mai 2018 dans le journal Le Monde (1) montre que Marwan Muhammad, ex-directeur du collectif d'extrême droite CCIF, désire passer à la vitesse supérieure.

Après avoir voulu se faire le porte-parole et le défenseur des "musulmans" à travers le CCIF (en soutenant uniquement les intégristes et en dénigrant les progressistes), il souhaite à présent lancer une vaste "consultation des musulmans dans l'espoir de mieux les représenter et de "poser les fondations d'une relation constructive avec l'État"". Il se présente, comme à chaque fois, en rassembleur et défenseur de la laïcité en usant encore et toujours de ce que j'appelle la rhétorique d'inversion : son intégrisme serait un modèle de laïcité, les clivages qu'il crée seraient rassembleurs, son sexisme et son communautarisme correspondraient aux valeurs républicaines, etc.

Bien inspiré par Tariq Ramadan, qui l'a officiellement adoubé, il est le Frère Musulman qui a fait de l'islamisme politique une profession (par son poste de directeur du CCIF). Il est un des plus farouches adversaires de la loi de 1905. Comme tous Frères Musulmans, il n'hésite pas à l'instrumentaliser pour faire avancer son idéologie totalitaire (l'islamisme). Il fait la distinction entre les "françaises" et les "musulmanes". Le voile marquerait la "pudeur" et la différence avec notre société qui serait dépravée. Sa vision de la femme musulmane est d'une autre époque : "quand on est abimé, quand la journée de travail nous a épuisé ou il y a quelqu’un qui nous a vexé dans la rue ou autre, on rentre à la maison, on va avoir un câlin des enfants, il y a un repas chaud sur la table. Notre femme va nous dire quelques mots de consolation. (…) Elle fait l’essence de la famille musulmane. Elle mène l’éducation. C’est elle qui, quand tout le monde est fatigué, se lève le week-end pour préparer le petit-déjeuner et laver les enfants".

Il s'est continuellement associé à des islamistes (Frères Musulmans et salafistes) antisémites, homophobes et prônant un sexisme et un patriarcat momifiés. Mais il ne s'est jamais associé aux musulmans progressistes qu'il considère comme des traitres (inversement, aucun musulman progressiste ne souhaiterait s'associer à lui). Il a tenu des propos particulièrement choquants lors des attentats de Toulouse et de janvier 2015 pour montrer son indifférence envers ces massacres et les victimes.

 
 

Il a relativisé tous les attentats en expliquant sans cesse que les premières victimes sont "les musulmans" en raison de "l'islamophobie" (les victimes des attentats et leurs familles apprécieront).

Il considère sa "carte d'identité française comme une carte orange qui facilite [son] passage aux frontières et réduit les délais d’attente à l’aéroport. Ni plus, ni moins". Sa citoyenneté n'est qu'un moyen pour faire avancer son islamité. Il suit un raisonnement cohérent puisqu'il racialise les musulmans et estime qu'ils font partie d'un peuple supérieur qui a vocation à diriger le monde.
La liste est encore longue. Fidèle à la stratégie des Frères Musulmans, il tente de dissimuler la réalité de son arrière-cour en affichant une vitrine respectable et humaniste par des propos suffisamment vagues et consensuels, mais toujours teintés de victimisation.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/05/2018 - 08:24 - Signaler un abus Il est mignon, aussi, ce Marwan...

    comme quoi il n’est pas nécessaire de manger du porc pour y ressembler...

  • Par Allegro - 11/05/2018 - 09:01 - Signaler un abus merci Le Monde

    De faire la pub de ce genre d'individus

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 11/05/2018 - 11:11 - Signaler un abus Et alors !!!!! Qu'est-ce qu

    Et alors !!!!! Qu'est-ce qu'elle attend la Gourdhaas pour monter aux créneaux et combattre ce machisme affirmé..........Il est ou le Edwy Pleindehaine toujours prompt à défendre la liberté des femmes. Ah..!...oui, iMédiapart est trop occupés à titrer aujourd'hui : "violences sexuelles: La gauche a-t-elle perdu ses repères"..........

  • Par jakem - 11/05/2018 - 12:00 - Signaler un abus Certainement binational...

    ... ce gugusse. Alors, en raison de ses opinions politiques incompatibles avec la France ( qu'il souhaite détruire ) on devrait le déchoir de la nationalité française. De toute façon il n'est pas un compatriote mais un musulman.

  • Par Stargate53 - 11/05/2018 - 16:01 - Signaler un abus Les journaux ont tord de parler de cet individu !

    Nul n'ignore ces prises de positions donc laissons le dans son délire ! Comment des journalistes dignes de ce nom peuvent lui donner une tribune d'expression alors qu'il professe des idées contraire aux intérêts de la France et de son mode de vie laïque ! Faciliter la diffusion de ce type de poison devrait être sanctionnée car ses intentions sont à mille lieues de ce qu'il prétend !

  • Par vangog - 12/05/2018 - 09:08 - Signaler un abus Connaissez-vous la derniere khommerie du festival de Cannes...

    ces bobos-cretins ont accordé une tribune au mafieux Cedric Herrou, qui fait passer aux clandestins les cols des Alpes, afin de grossir les rangs des chômeurs français et creuser le gouffre de notre système social en faillite...bande de collabos sans cervelle!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Naëm Bestandji

Naëm Bestandji est militant laïque et féministe. Il a longtemps travaillé dans le domaine socio-culturel auprès des enfants et adolescents des quartiers populaires, où il a été très tôt confronté à la montée de l'intégrisme religieux.

Son blog : naembestandji.blogspot.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€