Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 31 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mariage pour tous va-t-il créer plus d’injustices qu’il ne rétablirait d’égalité ?

Le mariage pour tous a enflammé les foules et jamais la société ne s'est retrouvée aussi clivée entre les opposants au texte et les partisans. Les premiers sont homophobes, les autres les défenseurs du bien. De quoi perdre de vue le fond du débat.

La corde au cou

Publié le
Le mariage pour tous va-t-il créer plus d’injustices qu’il ne rétablirait d’égalité ?

Le "mariage pour tous" une fois voté, sera-ce la mort programmée du pacs ?  Crédit Reuters

En 1981, la gauche avait mené une croisade historique contre la peine de mort. Dans une conjecture différente, François Hollande veut coûte que coûte sa mesure phare arrachée au forceps aux forces des ténèbres. Ce sera donc le "mariage pour tous". Loin de faire reculer le gouvernement, la "manif pour tous" du 13 janvier restera pour les siècles des siècles, la preuve de son courage à faire voter cette loi historique avant laquelle les homosexuels furent de véritables parias. Le débat n'a porté que sur les valeurs – le bien et le mal – et a passé à la trappe les questions de l'utile ou du nuisible, du juste et de l'injuste.

Les deux partis se lancent des mots d'oiseaux, et les militants gays n'ont plus qu'un argument : "ceux qui ne sont pas pour nous sont homophobes", tandis que les opposants les plus farouches ne jurent que par des anathèmes du style : "ils veulent détruire la famille". Ce concours d'invectives n'occulte-t-il pas le cœur du débat ? La question n'aurait pas dû être d'ajouter le"mariage gay" au pacs, mais de trouver la solution la plus utile et juste pour accompagner ceux qui souhaitent unir leur existence avec d'autres êtres, et la moins injuste et nuisible pour que ne soient pas lésés ceux qui persistent à vivre seuls. Le "mariage pour tous" est-il la meilleure solution ? Voici les principales questions qui à mon sens n'ont toujours pas trouvé de réponse.

Le "mariage pour tous" une fois voté, sera-ce la mort programmée du pacs ? Aucun espoir désormais d'obtenir une fiscalité égalitaire, la naturalisation d'un conjoint pacsé d'origine extracommunautaire, ou de se marier religieusement avec un simple pacs. Le mariage était en passe de tomber en désuétude, et à cause de quelques militants gays, nous allons sans doute connaître cette disqualification d'un contrat pourtant plébiscité par les hétéros. N'eût-il pas été plus équitable de fusionner les deux statuts, plutôt que d'entériner une différence discriminatoire au profit du mariage ? Le divorce, cette immondice, va prospérer, alors que si l'on avait choisi la voie de l'amélioration du pacs, une lettre recommandée suffirait.

Le "mariage pour tous" renforcera-t-il le matraquage des célibataires par le FISC ? Cette catégorie de citoyens devra supporter le surcoût des déductions fiscales octroyées aux nouveaux couples homosexuels mariés. La part du logement dans le budget des ménages ne cesse d'augmenter ; il devient de plus en plus difficile à un célibataire de se loger et de survivre seul, et voilà qu'on accorde à des couples partageant le même appartement, et mutualisant les dépenses quotidiennes, toujours et encore plus d'avantages fiscaux – et sociaux –, même s'ils n'ont pas d'enfants ! De quelle "égalité" est-il question ?

Le mariage monogame est "biphobe". En écrivant cela dans un essai paru en avril 2012, je visais particulièrement les associations prétendument "LGBT", qui réclament au nom des bisexuels (le B du sigle LGBT) un "mariage pour tous" excluant de fait un certain nombre de bisexuels. Quelques internautes anonymes ont ressorti le bon vieil argument selon lequel les bisexuels seraient amoureux soit d'une femme, soit d'un homme, toujours en alternance. L'existence d'un seul bisexuel simultané invalide cet argument. Cela ressemble à ce slogan imparable entendu en marge de la "manif pour tous" : "le mariage n'est pas interdit aux homosexuels : ils peuvent se marier, avec une personne du sexe opposé" ! Ce "mariage" n'est donc pas vraiment "pour tous", puisqu'il ne s'adresse qu'aux monogames.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par carredas - 24/01/2013 - 09:24 - Signaler un abus A quand le mariage VRAIMENT pour tous ?

    Pour M.Labosse, F.Hollande fait preuve de courage en faisant voter une loi historique avant laquelle les homosexuels étaient de véritables parias :-) C'est vrai quoi, ne pas avoir le DROIT de se marier quand on est du même sexe était un insupportable ostracisme heureusement bientôt réparé mais cela NE SUFFIT PAS... Monsieur Labosse est un altersexuel partisan du polyamour et opposé au mariage gay qui entraine dans l'impasse monogame...! Il réclame donc d'autres avancées nécessaires car le mariage monogame est "biphobe" Finalement, les opposants au mariage entre personnes du même sexe qui voyaient là la fin des tabous ne se trompaient pas tant que cela ! Moi je pense que l'avenir nous réserve de belles surprises en matière de législation sur l'altermariage...

  • Par De France et de plus loin - 24/01/2013 - 09:54 - Signaler un abus benjo

    Foutez nous la paix: la loi s'impose à tous lorsqu'elle est votée régulièrement. Baisez avec qui vous voulez mais laissez les autres vivre. Gardez votre délire d'arriéré ultra conservateur pour vous. Et surtout laissez les enfants adoptables en paix sans les priver d'un foyer quel qu'il soit. Vivement que la génétique trouve le gène de la médiocrité intellectuelle, on pourra en finir avec vous :) (facile pas vrai?)

  • Par Caton - 24/01/2013 - 10:03 - Signaler un abus sortir de l'égalitarisme et d'une solidarité inéquitable

    Je suis globalement assez d'accord avec votre distinction première sur les véritables questions d'intérêt que ce projet de loi aurait dû soulever ainsi que la manipulation mentale que constituait au début l'invective d'"homophobie" mais Votre argument sur l'inégalité de traitement fiscal qu'induirait ce projet envers les célibataire est en effet très intéressant en effet et ne peut être rejeté simplement ; mais dans ce cas,étant moi même opposé à l'adoption pour les couples gay je m'interroge sur la justice de faire peser sur les couples gay, via divers impôts, la participation aux frais d'éducation des enfants des couples hétéro (financer la santé périnatale, les crèches, les établissements scolaires, les cantines, les diverses aides familiales etc...). A juste tître on affirme qu'égalité n'est pas égalitarisme et je pense que solidarité n'est pas solidaritarisme il me semble donc nécessaire et équitable de ne pas faire peser sur ces couples le financement d'institutions dont ils n'peuvent être usagers à l'inverse bien sur des retraites, de la sécurité sociale ou les équipement non destinés aux familles...

  • Par carredas - 24/01/2013 - 10:30 - Signaler un abus Préserver un père et une mère...

    M.Labosse écrit : " la question de la procréation médicalement assistée, maladroitement mêlée au débat par certains députés socialistes, a mobilisé les foules du 13 janvier ...Il existe pourtant différentes solutions préservant l'existence d'un père et d'une mère biologiques connus de l'enfant, contrairement à ce qu'implique la PMA, du moins en France..." Au milieu de certaines demandes sociétalement un peu trop en avance comme le polymariage :-) M.Labosse dit aussi des choses justes. Dommage de ne les entendre que chez une personne dont la marginalité risque de décrédibiliser les propos.

  • Par Ravidelacreche - 24/01/2013 - 10:43 - Signaler un abus Le mariage pour tous va-t-il créer plus d’injustices

    Cet article n'est que la face visible de l'iceberg...

  • Par De France et de plus loin - 24/01/2013 - 10:48 - Signaler un abus De plus en plus drole

    Bien sure bien sure.. les opposants au mariage homo sont d'abord motivés par le désir de réduire les injustices au sein de la société.. Dur dur d'assumer par vrai?

  • Par carredas - 24/01/2013 - 11:03 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    Pourquoi ne pas commenter le fond de l'article et les propositions de M.Labosse plutôt que de donner de très socialistes leçons aux médiocres arriérés conservateurs qui ne partagent pas votre vision du progrès ?

  • Par Djamar - 24/01/2013 - 12:53 - Signaler un abus Le fond de la question du mariage pour tous ?

    c'est clairement l'adoption des enfants, avec gestation pour autrui à la clé. C'est clairement ne pas reconnaître dans la loi la réalité biologique qu'un enfant a un seul père et une seule mère. On en a marre de toutes ces masturbations intellectuelles !

  • Par Vertigo - 24/01/2013 - 14:23 - Signaler un abus Au fait

    Et pour les asexués, qui ne sont ni hétéro, ni homo ou plutôt hétéro ou homo non pratiquant, on fait quoi? La pensée progressiste les oublie?

  • Par CN13 - 24/01/2013 - 14:25 - Signaler un abus Ce que le gouvernement Ayrault ne dit pas...

    "Le mariage pour tous", un slogan de Hollande qui divise. Lui qui se voulait le "moi président je.." rassembleur. Quelle ironie ! On est tous et toutes d'accord s'ils veulent se marier...ou non, même avec un chimpanzé ! Ce que le tétu gouvernement Ayrault ne comprenne pas ou ne veulent pas comprendre, c'est que les enfants nés d'une façon ou d'une autre, dès qu'ils grandissent, font des recherches assidues pour retrouver leur père ou leur mère biologique. D'où l'importance d'un PAPA et d'une MAMAN.

  • Par Cap2006 - 24/01/2013 - 14:40 - Signaler un abus Je préfère encore les croyances religieuses à ces

    élucubrations sans queue ni tête... - mariage et pacs cohabiteront très longtemps, car ils couvrent une réalité différentes ( cf la plupart des pays occidentaux) - impact sur la fiscalité ? déjà le cas avec le pacs... avec un impact sur la réversion... et cette approche juste égalitaire ne semble pas au coeur de l'opposition.. les homos ne représentent pas plus de 1 à 2% de la population... pas de quoi chambouler l'ordre fiscal - vous confondez pratique sexuelle et volonté de voir reconnaitre un couple, de fonder une famille de certains homos. tous les hétéros ne souhaitent pas se marier... d'autres divorcent... ce sera pareil pour les homos... - pourquoi pas aller plus loin, pour les polyamoureux ? très franchement, je ne vois absolument pas de raison de refuser ce que l'on autorise à un couple... à partir du moment où les adultes sont réellement consentants... mais c'est encore plus rare... et visiblement l'amour hors modèle de la pensée unique choque beaucoup déjà...

  • Par Vertigo - 24/01/2013 - 14:58 - Signaler un abus C'est vrai que dans plusieurs

    C'est vrai que dans plusieurs décennies, la gauche progressiste restera dans l'histoire. Mère amnésique de la déportation en France, elle a abolit la peine de mort et instauré le mariage des homosexuels, trop classe!

  • Par De France et de plus loin - 24/01/2013 - 15:09 - Signaler un abus carredas

    Mon message parodiait le message précédent d'un fou furieux (allez le lire) . Si je n'éprouvait que mépris pour vous, je n'écrirais pas sur ce forum.

  • Par Cap2006 - 24/01/2013 - 15:25 - Signaler un abus Je préfère encore les croyances religieuses à ces ( suite)

    élucubrations sans queue ni tête... - la PMA répond déjà aujourd'hui aux couples hétéros en mal d'enfants... en tout cas, votre solution encore plus complexe et hypocrite ne se préoccupe guère de l'enfant... la PMA/GPA propose une origine biologique que les parents qui éduquent l'enfant sont en mesure d'expliquer... Mieux qu'un partage d'enfant entre deux couples homos... - le fameux contrat universel.. même droits et devoirs que le mariage à coté d'un mariage réservés aux hétéros. les pays qui l'ont mis en place constate qu'il ne s'agit ni plus ni moins qu'une discrimination stupide... souvent contraire aux lois constitutionnelles. et reviennent dessus. - ouvrir l'accès aux homos est une chose.... qui n'impose rien aux homos qui ne souhaiteraient pas se marier... la différence entre se voir interdire quelque chose.... et le refuser librement... - les pays qui ont légalisé le mariage et l'adoption homos, ont constaté une diminution de l'homophobie, ne serait ce qu'en tuant le ridicule catastrophisme pour la civilisation, comme pour les enfants.... en établissant la NORMALITE et l'EQUIVALENCE des couples homos...

  • Par longjohndylan - 24/01/2013 - 16:56 - Signaler un abus le mariage homos va t-il créer des injustices.

    Oui nous en sommes persuadé. Un enfant réclamera toujours son papa et sa maman, et plus tard, il en voudra à ses parents homos, bons ou mauvais avec lui. Il reprochera à ceux-ci de l'avoir considéré comme un jouet. Nul n'est parfait en ce monde, pourquoi les homos le seraient-ils plus pour l'éducation d'un gosse, que les hétéros. Ces gens prennent leur désirs pour un miracle absolu, de bonne conduite. On croit rêver.... Qui nous dis qu'il n'y a pas de l'hétérophobie là dessous.

  • Par l'agitateur - 24/01/2013 - 18:19 - Signaler un abus @caton

    il me semble donc necessaire et equitable de ne pas faire peser sur ces couples........................................ quelle belle idee, mes enfants sont dans une ecole privee il n'y a pas de raison que je paye des impots pour l'ecole public.... vous en voulez d'autres....

  • Par Caton - 24/01/2013 - 19:13 - Signaler un abus @agitateur

    Mais parfaitement je suis pour le chèque scolaire qui améliorera largement la qualité de l'enseignement par la concurrence des établissements public et privé et garantira une vrai liberté ; pour moi vous n'avez pas a payer pour l'école publique ça ne me pose aucun problème. L'équité consiste entre autre à ne payer que les services ou les services prudentiels que l'on utilise ou que l'on peut être amené à utiliser... De toute façon puisque les gay sont une minorité ce manque d'argent ne nuira sans doute pas au budget global des affaires familiales il n'y a donc pas de crainte à avoir? Il est étonnant de croire pouvoir justifier qu'un groupe social ne dispose pas de qualités suffisantes pour accéder à certaines dispositions tout en considérant toutefois que son argent est en revanche suffisamment sans odeur pour être prélevé... ;-)

  • Par Cap2006 - 25/01/2013 - 08:12 - Signaler un abus @ Caton et l'Agitateur

    concernant votre digression sur la liberté de choix scolaire... le cheque éducation va de pair avec une réelle autonomie des établissements, tant dans le recrutement des enseignants, de l'organisation des rythmes scolaires dans l'année, que des programmes à l'interieur d'un cycle ... l'état définissant les compétences attendues en fin de cycle, et exerçant un control sur la forme.... Mais nous nous éloignons du sujet

  • Par Cap2006 - 25/01/2013 - 08:18 - Signaler un abus @ longjohndylan

    Vous faites référence à la filiation procréative... avec des parents géniteurs des enfants.... Je suis désolé de vous apprendre que cela ne correspond pas vraiment à la réalité de beaucoup de familles, et ce depuis longtemps... Et les drames que vous citez correspondent à une réalité des enfants adoptés ou issus de la PMA , légalement depuis longtemps pour les couples heteros et célibataires.... tout simplement parceque les vétustes lois de la bioéthique s'arqueboutent sur le mythe de la filiation procréative qu'il s'agit de singer... Les enfants ont besoin de la vérité sur leurs origines.... et les homo parents ne pourront pas y echapper... une solution qui profitera aussi aux adoptants/pma hétero. Cf ce qui se fait déjà dans plusieurs pays occidentaux....

  • Par Le gorille - 25/01/2013 - 08:31 - Signaler un abus Baratin

    Un peu n'importe quoi cet article. "Trouver la solution la plus utile et juste pour accompagner ceux qui souhaitent unir leur existence avec d'autres êtres" : du délire. En somme Lionel Labosse reconnaît le bien fondé de l'union de deux "êtres". Le reste n'est plus que baratin

  • Par Caton - 25/01/2013 - 19:49 - Signaler un abus @ Cap2006

    En effet je suis tout à fait d'accord et c'est à mon sens un très bon dispositif très équitable pour ceux qui ont des enfants; sur ce point tout à fait en accord avec la pensée libérale je suis donc opposé à toute obligation de financer via l’impôt un service ou des structures qu'on utilise pas ou plutôt qu'on aura jamais l'occasion d'utiliser donc en cohérence si les homosexuels ne peuvent adopter des enfants il est donc tout à fait moralement inique de les obliger à financer toutes les structures liée à la famille et l'enfance sur un plan sanitaire, d’éducation, d'aides au transport etc... ça n'est que justice et je le répète puisqu'il s'agit d'une minorité cela ne causera donc pas de problème...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Lionel Labosse

Après avoir publié L’année de l’orientation, roman épistolaire, en 2003, Lionel Labosse a développé le concept d’altersexualité en 2005 dans un essai Altersexualité, Éducation & Censure, puis il a publié un nouveau roman, suite du précédent, Karim & Julien. Il a travaillé en lien avec Philippe Clauzard pour le site du Collectif HomoEdu. En 2010, il crée les éditions À POIL, et vient de publier Le Contrat universel : au-delà du "mariage gay".

Son site : altersexualite.com

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€