Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mariage pour tous, deux ans après, un flop social : les leçons du bilan chiffré

Le mariage gay n’a pas la cote chez les homosexuels. Selon l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le nombre de mariages homosexuels a globalement décru passant de 10 522 mariages de personnes de même sexe en 2014 à 8000 en 2015. Plus qu'une nécessité, un véritable projet culturel.

Tout ça pour ça

Publié le
Mariage pour tous, deux ans après, un flop social : les leçons du bilan chiffré

Atlantico : Selon l’institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le nombre de mariages homosexuels a globalement décru passant de 10 522 mariages de personnes de même sexe en 2014 à 8000 en 2015. Qu'est-ce que cela révèle, selon vous, de l'attente sociale réelle concernant le mariage entre personnes de même sexe ? Qu'est-ce que cela dit de l'enjeu de la loi Taubira ?

Guillaume de Prémare : L’enjeu de la loi Taubira était culturel, il s’agissait de déconstruire l’ordre anthropologique naturel et symbolique qui fonde la société sur la famille et la famille sur la différence homme-femme, le père, la mère et l’enfant. Madame Taubira a joué cartes sur table en précisant qu’il s’agissait d’un "changement de civilisation". Ce nouvel ordre symbolique et social est un symptôme fort de ce que Pierre Manent nomme "la souveraineté illimitée de l’individu". Dans la dialectique des minorités, la fonction de la loi est d’assurer la reconnaissance sociale de l’individu dans toutes ses dimensions particulières.

Il faudrait ainsi un statut pour tous, alors même que tous ont déjà un statut partagé, celui de personne et de citoyen. Chacun revendique de nouveaux droits qui ne reposent sur aucune réalité commune. La logique des minorités est une marche folle vers une égalité fictive essentialisée, qui mène à la guerre de tous contre tous. Et nous voyons bien que les principes communs de vie en société se délitent : tout le monde se demande aujourd’hui comment vivre ensemble. Mais la loi Taubira est loin d’être le seul facteur. L’engrenage de ce que Jacques Généreux nomme la "dissociété" a commencé depuis longtemps. Nous avons oublié que la loi est un cadre général qui se réfère à des réalités partagées et favorise le déploiement d’un bien commun.

En quoi le débat sur le mariage gay et la loi qui a suivi ont-il pu contribuer à promouvoir la théorie du genre ? 

L’idéologie issue des études sur le genre vise à imposer l’idée d’indifférenciation entre l’homme et la femme. Il y a un lien substantiel avec le mariage homosexuel : si deux hommes ou deux femmes peuvent se marier et adopter des enfants – au même titre qu’un homme et une femme -, c’est qu’il y a équivalence des situations et indifférenciation entre homme et femme. Il y a une dialectique qui vise à opposer nature et culture ; et même à nier l’existence d’une nature humaine. Cette opposition est trompeuse parce que l’homme est par nature un animal social et culturel ; et sa dimension biologique est articulée à sa dimension culturelle. La nature humaine englobe tout cela. D’autre part, l’idéologie du genre diabolise la notion de stéréotype, attribuant à ce mot une connotation par principe négative, donc à déconstruire. "Stéréotype" est un mot grec qui signifie "modèle fort". Un modèle fort n’est pas nécessairement négatif, au contraire. Le déficit éducatif actuel révèle le préjudice considérable causé par la chute des modèles forts, par exemple celui du père. Pour ma part, je soutiens qu’il y a de bons stéréotypes. Mais si le mariage gay est un "cache sexe" pour le Gender, il est, peut-être encore davantage, un cheval de Troie redoutable pour le marché des mères porteuses (la GPA). On s’appuie sur ce que l’on nomme "droit des minorités" et "égalité" pour introduire demain l’acceptabilité sociale et culturelle de l’externalisation de la grossesse. Cela ouvrirait un formidable marché de masse pour les firmes. La recherche du profit sans limites est indissociable des nouvelles mœurs de la postmodernité.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 26/01/2016 - 09:30 - Signaler un abus 100% vrai !

    Et il fallait être bien naïf pour ne pas comprendre cela ( liens entre les firmes internationales , la grande finance etc ) et ce mariage gay ! Le prétexte étant toujours moralisateur dans les coups fourrés !

  • Par Borgowrio - 26/01/2016 - 10:22 - Signaler un abus Le mariage pour tous

    La grande loi du quinquennat de Hollande , comme la peine de mort de Mitterrand ... Les gouvernements socialistes ont les marqueurs qu'ils peuvent . Vu qu'en économie , aucun pays socialiste n'a jamais réussit

  • Par zouk - 26/01/2016 - 13:57 - Signaler un abus Mariage pour tous

    Fallait-il en faire un tel "problème de société"?. En tous cas, la rupture pour la société a été bien réelle et laisse des traces, dont la brutalité de la répression ordonnée par M. Valls, alors Ministre de l'Intérieur, à l'encontre des opposants manifestant très pacifiquement, yc les "veilleurs"

  • Par Deudeuche - 26/01/2016 - 15:02 - Signaler un abus libéralisme et lbertarisme

    souvent même combat!

  • Par Alain Briens - 26/01/2016 - 16:52 - Signaler un abus Article boiteux : les chiffres sont têtus (eux aussi)

    Combattre le mariage gay c'est bien, mais pas avec des arguments indigents. Il y a eu 230 000 mariages hétérosexuels en France en 2015. Si vous dites qu'il y a 1% d'homosexuels, en proportion il y aurait du avoir 2 300 mariages gay. S'il y a eu 8 000 mariages gay, c'est donc un immense succès !!! L'explication est à mon avis dans la minoration idéologique du nombre d'homosexuels, qui seraient plus autour de 4% de la population. Dans cette hypothèse, la fréquence de mariage serait à peu près la même dans les 2 communautés. Quant à la baisse de 2015, elle s'explique très aisément : 2014 étant la première année d'application de la loi, de nombreux couples qui attendaient cette réforme depuis longtemps se sont mariés, la situation s'est ensuite stabilisée. Combattre des réformes nuisibles avec de mauvais arguments est toujours nuisible à la cause qu'on entend défendre.

  • Par ALAIN B - 26/01/2016 - 16:57 - Signaler un abus Monsieur 100 %

    Hollande est entrain de faire un quinquennat mémorable . Du jamais vu !!!!

  • Par Anguerrand - 26/01/2016 - 17:18 - Signaler un abus On retiendra du quinquennat Hollande le mariage gay

    En 5 ans c'est un exploit toujours contesté en particulier pour la PMA et la GPA toujours non résolu, plus exactement en fermant les yeux sur la violation de la loi. Un enfant à droit de connaître son père ET sa mère. Aux USA certains enfants portent plainte contre leurs 2 pères ou mères, et je trouve ça normal qui voudrait ne pas connaître ses 2 parents, ma mère à recherché toute sa vie son père, elle ne s'en est jamais remis. Tous ça par égoïsme des couples d'homos qui veulent se faire plaisir, apres l'achat de leur i phone, ils vont acheter leur enfant. Bon courage à l'adolescence, ces riches couples ne se rendent de ce qui les attend !

  • Par cloette - 26/01/2016 - 17:48 - Signaler un abus Anguerrand

    tout à fait d'accord . Il y a une chose indispensable dans la construction d'un être humain , la connaissance de ses racines, savoir d'où il vient : le pays et ses parents biologiques sinon c'est un déraciné ( comme l'étaient par exemple les esclaves en Amérique ) , où ceux qui comme votre mère sont en recherche d'un parent .

  • Par vangog - 26/01/2016 - 23:18 - Signaler un abus Oui, la défense de la famille doit s'inscrire dans un cadre plus

    large...celui d'un choix de société librement et unanimement consenti. Mais ne vous méprenez-pas, De Premare, le libéralisme que vous évoquez n'existe pas encore. Il n'a en tout cas rien à voir avec ce capitalisme de connivence, type Bilderberg, qui assujettit le monde, et compose avec toutes les forces les plus obscures et les plus minoritaires de la planète, pourvu qu'elles contribuent à son idéal univoque, la possession. Ce neo-capitalisme, nouveau Baal d'une élite bruyante et corrompue, finance et promeut, grâce aux médias achetés, tout ce qui contribue à l'indifferenciation des races, des sexes, des strates sociales, des Nations. Pour ce dessein global, il s'appuie autant sur des syndicats d'ultra-gauche, tagant non innocemment le symbole-même de la Nation, sur des no-borders violents, sur des minorités islamistes, que sur les lobbys LGBT. Cette alliance de la carpe et du lapin est une alliance objective, des financiers de la globalisation et des idéologies malsaines de minorités ultra-combatives. Au milieu de cette partouze planétaire, se trouve le peuple "eyes wide shut", jusqu'à ce que...

  • Par pale rider - 27/01/2016 - 09:39 - Signaler un abus " je crois que les personnes de tradition socio-politique

    conservatrice vont comprendre progressivement que la droite qu’ils veulent – libérale au plan économique et conservatrice au plan familial – n’existe pas ou n’existe plus" : cela fait un bon moment que l on a compris .... ne nous prenez pas pour des lents du bulbe en plus ;-)

  • Par emem - 27/01/2016 - 11:19 - Signaler un abus Omerta

    Non seulement le mariage gay n'a pas la cote chez les homosexuels mais nombre d'entre cachent encore leur homosexualité et surtout nombre d'homosexuels people font tout pour qu'on ne sache qui est leur compagnon (Celui qui vraisemblablement les pistonne et les rend intouchables). On est loin du mariage.

  • Par G.L. - 27/01/2016 - 14:51 - Signaler un abus On s'en fout des chiffres

    Ils ont le droit de se marier.... pour moi c'est tout ce qui compte ! Qu'est ce que ça a coûté de faire passer cette loi ? Pas grand chose honnêtement. .. et pour quel résultat ? Plus de 18000 couples en 2 ans ont joui de cette liberté de d'unir à la Mairie ! Pour moi ça n'a rien de révolutionnaire mais c'est que du positif !

  • Par Lafayette 68 - 27/01/2016 - 17:50 - Signaler un abus Repères indispensables

    Les libéraux libertaires finiront comme les soviétiques .

  • Par Anguerrand - 27/01/2016 - 19:26 - Signaler un abus A G.L

    Vous ne vous exprimez pas sur la GPA et la PMA. Sur les droits de l'enfant à vivre dans un couple hetero et aux risques que prennent ces parents homos d'avoir un procès au cul de la part de ces enfants qui seront malheureux de ne pas connaître au moins l'un de leur parents. Quid de ces enfants à l'école quand ils devront dire j'ai 2 papas ou 2 mamans. Les enfants ne se font pas de cadeaux entre eux. Tout ça par égoïsme de ces couples.

  • Par pale rider - 27/01/2016 - 19:51 - Signaler un abus @angerrand il y a parfois des effets de bords inattendus :

    un jeune ado , ainsi élevé par 2 mamans athées a conduit son chemin ds la religion catholique , il a demandé le baptême . Il cherchait un père , il en a trouvé un, le meilleur qui soit :-)

  • Par Nyko_bzh - 27/01/2016 - 22:20 - Signaler un abus Pourquoi un flop social ?...

    La première année de sa mise en place, beaucoup de couples homosexuels se sont mariés, la 2ème année, la situation se stabilise et atteint environ 1% des mariages en France. C'est une situation normale. Cet article est plutôt un procès contre la GPA, c'est là un débat différent du mariage homosexuel. Personnellement, je ne vois pas de flop concernant le mariage homosexuel, au contraire c'est une réussite. Il y a une certaine malhonnêteté dans l'approche de l'article...

  • Par Anguerrand - 28/01/2016 - 11:27 - Signaler un abus A pale rider et Nyko_bzh

    Je suis convaincu que des enfants peuvent être aussi aimés dans les couple homo ou hetero, ou le contraire. Ce qui me gene c'est que le mariage homo a abouti, contrairement à ce que Taubira jurait, à la GPA et la PMA qui prive l'enfant d'autrui moins de ses 2 parents. Ça je ne pourrais jamais accepter que les couples homos par pur égoïsme. Je ne suis pas contre le mariage homo, mais contre le fait qu'ils veuillent élever des enfants. Certains porteront plainte contre leur " parents" comme aux USA. De plus ce type de modification n'aurait jamais se faire sans consultation par référendum.

  • Par pale rider - 28/01/2016 - 14:53 - Signaler un abus @angerrand

    Oui un référendum aurait été plus que souhaitable . Et oui gpa et pma étaient en embuscade derrière le mariage. Et oui les enfants sont réduits à l état de consommables dans ce contexte . Mais ce sont des humains libres de se construire malgré tout et espérons qu ils y arriveront.

  • Par Leucate - 29/01/2016 - 13:53 - Signaler un abus PACS amélioré

    Le FN proposait un Pacs amélioré, tendant à se rapprocher juridiquement du mariage sans confondre les deux termes. Les socialistes ont voulu absolument faire coïncider les deux notions. Ce qui intéresse les vieux couples homos suffisamment solides, c'est d'assurer leurs vieux jours et de laisser quelque chose au conjoint survivant. Ils ont donc profité du "mariage pourtousse" comme ils auraient profité du Pacs amélioré et cela s'est passé durant la première année. Maintenant, le stock est presque épuisé parce que les couples homos sont bien moins fidèles et solides (il faut le dire vite aujourd'hui) que les couples classiques.

  • Par sna-hyper - 29/01/2016 - 14:02 - Signaler un abus tempête dans un verre d'eau

    Que d'exagérations dans ces articles comme quoi les aspirations des minorités mèneraient à la guerre ou remettraient en cause notre civilisation. Depuis les attentats La guerre on sait très bien d'où elle vient et d'abord de l'intolérance.

  • Par Deudeuche - 29/01/2016 - 20:32 - Signaler un abus @sna-hyper

    l'adoption, la PMA et la GPA qui vont et iront avec ne sont pas des tempêtes dans un verre d'eau et tout cette déconstruction est due au mariage homo. La tolérance et l'acceptation sont deux choses différentes. Tolérer c'est vivre avec ce que l'on accepte pas pour soi et pour les siens. Beaucoup tolèrent des membres de leurs familles sans jamais les accepter (un beau frère, une belle mère etc...). Les douaniers tolèrent aussi. La tolérance était même dans des maisons parfois.

  • Par cloette - 29/01/2016 - 20:39 - Signaler un abus @sna hyper

    ce ne sont évidemment pas ces minorités souvent sympathiques d'ailleurs qui mettent en cause notre civilisation ( elles en font partie d'ailleurs( Au hasard Proust , J Marais ) , mais vous êtes vous demandé ce que masque cette gigantesque propagande au niveau mondial faite par des groupes de pression financés par pratiquement toutes les grandes firmes internationales ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guillaume de Prémare

Guillaume de Prémare est délégué général d'Ichtus, et ancien président de La manif pour tous. Twitter @g2premare

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€