Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le mariage gay : aboutissement de la famille moderne ou préalable au grand relativisme des valeurs?

François Hollande s’était engagé à faire voter une loi sur le mariage gay avant le printemps 2013. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a assuré qu’il mettrait en œuvre cet engagement. Cette loi préfigure-t-elle une évolution de la notion de famille traditionnelle ?

Union

Publié le

Le mariage gay, c’est évident, va dans le sens de l’histoire. On souhaite bon courage à ceux qui s’apprêtent à s’y opposer. Il en ira comme pour la réforme du Pacs : leur échec est programmé, et il n’y aura pas de retour en arrière. On peut toutefois se demander quel est le sens de cette « histoire » qui conduit l’opinion publique occidentale à vouloir subvertir la définition traditionnelle du mariage.

Négativement, on peut considérer qu’elle est l’aboutissement d’un processus de déchristianisation qui entraîne avec lui la liquidation de l’antique représentation de l’homosexualité comme déviance par rapport à un ordre naturel. Dans la perspective cosmologique et théologique, en effet, le mariage avait un sens bien déterminé : la nature fournissait le principe d’organisation, l’union complémentaire du féminin et du masculin, ainsi que la finalité, la procréation. Les Temps modernes ont précipité la disparition de cette conception d’une normativité naturelle.

Au premier abord, le sens positif de la réforme qui s’annonce est d’instaurer l’égalité entre les couples, abstraction faite de l’orientation de leur sexualité. Le mariage, en conséquence, ne sera plus l’union d’un homme et d’une femme : il se définira plus abstraitement, mais de manière encore déterminée, comme l’union volontaire de deux personnes pour la vie, à l’exclusion de toutes autres personnes.

Parvient-on ainsi, par un accomplissement nécessaire, à la fin de l’histoire du mariage ? Si l’on considère que la réforme repose en son fond sur le principe de l’égale liberté des individus - auxquels on reconnaît le droit de contracter sans contrainte normative imposée par la nature ou par la société - on peut légitimement se demander pourquoi il faudrait s’arrêter en si bon chemin et si l’on n’assiste pas à un nouveau commencement historique. C’est par exemple ce que suggère Lionel Labosse dans une tribune publiée récemment dans le journal Le Monde en proposant, au-delà du mariage gay, de supprimer le mariage pour lui substituer l’idée d’un « contrat universel » qui abandonnerait la référence à la notion de couple.

Cette proposition s’adosse à une vision de l’histoire dans laquelle la modernité se résume au triomphe sans partage de la valeur de liberté. Elle est animée par l’idée que le « contrat » entre égaux devient, dans une société démocratique, l’unique forme légitime du lien. En conséquence, seul le contenu librement négocié par les contractants aurait vocation à limiter la liberté de chacun. Le consentement mutuel et le respect des engagements mutuels étant exigés, aucune détermination particulière ne devrait ainsi pouvoir restreindre a priori la nature des engagements ni le nombre des contractants. Un droit de la famille devenu de part en part démocratique pourrait de la sorte considérer comme équivalentes toutes les formes de communauté de vie imaginables : les couples, les « trouples », la polygamie, la polyandrie, etc. Cela impliquerait également la reconnaissance légale de la « multiparentalité », qui constitue déjà une revendication sérieuse de certains militants de la cause homosexuelle.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par fleurs de lys - 26/05/2012 - 14:32 - Signaler un abus décadence de la civilisation

    il y a déjà eu des précédents avec les grecs et les romains décadence de la civilisation!!!!!!

  • Par mariecl29 - 26/05/2012 - 15:14 - Signaler un abus Qu'est-ce que la liberté?

    Pas de liberté sans contraintes. Une société ne peut fonctionner sans règles,la liberté consiste à les connaître et à les respecter ou à les transgresser mais il faut alors en accepter les conséquences et les limites. "Le triomphe sans partage de la valeur de liberté"aboutira à la destruction de la société et toutes les revendications pour qu'il n'y ait plus de limites à la liberté de chacun sont irresponsables !

  • Par TAG48 - 26/05/2012 - 15:58 - Signaler un abus Humanité ou animalité?

    Et si, au lieu de vouloir toujours justifier nos conduites ou inconduites par de grands raisonnements moraux ou philosophiques, nous adoptions le point de vue de Sirius? L'humanité en tant qu'espèce animale est trop nombreuse sur notre pauvre planète qui n'en peut plus, et sa réaction animale, sublimée par ce que nous voulons être notre "conscience", est de faire comme les escargots, ou certains poissons qui changent de sexe en fonction des besoins de l'espèce. Pour revenir à une population acceptable, nous mutons à notre insu vers une autre "normalité". Finalement....Homo c'est écolo!

  • Par ricouti - 26/05/2012 - 16:21 - Signaler un abus Pourquoi "gay" et pas

    Pourquoi "gay" et pas "homosexuel" ? Pourquoi un professeur d'université est il incapable de parler français ?

  • Par Makenco - 26/05/2012 - 16:29 - Signaler un abus fleurs de lys > Ne devriez

    fleurs de lys > Ne devriez vous pas revoir l'histoire ? Rome à disparu après l'intégration des autres civilisations où l'homosexualité n'été pas la norme, après avoir été converti au christianisme et ça morale. Vous trouvez de la décadence par ce que leurs civilisations été différente de la notre. Les rapports mari/femme n'avaient pas grand chose à voir avec ceux de notre époque. Personnellement, je ne suis ni pour, ni contre le mariage homo. Je pense qu'il faut s’intéresser aux enfants (de l'adoption donc). La seule vrai question c'est donc de savoir que ces enfants issue de parents du même sexe s'en sortent aussi bien que les autres de familles traditionnelles ou monoparentales. Je ne vois pas pourquoi pourquoi ils s'en sortiraient plus mal. Je n'y suis donc pas opposé.

  • Par Ravidelacreche - 26/05/2012 - 16:38 - Signaler un abus Le mariage gay, c’est évident, va dans le sens de l’histoire

    Certains rêvent de changer la nature humaine, les autres sont réveillés.

  • Par ludovique - 26/05/2012 - 17:13 - Signaler un abus confu

    Ça sent la confusion entre mariage civil, religieux, tradition et égalité des droits entre citoyen.

  • Par Erig Le Brun de La Bouëxière - 26/05/2012 - 17:45 - Signaler un abus J'adore le début de l'article.

    Qui oscille entre la menace et la prophétie. Ca rappelle le discours de Sarkozy sur le Nouvel Ordre Mondial, ou il martelait avec un ton lugubre et chargé de colère que "personne, je dis bien PERSONNE ne pourra s'y opposer..." On a bien compris entre les mains de qui sont les clés de ces décisions. Une élite a décidé qu'il en irait ainsi de l'humanité occidentale: islamisée, minorisée, homosexuelle et acculturée. Amen.

  • Par diana - 26/05/2012 - 17:57 - Signaler un abus le mariage d'homosexuels ne

    le mariage d'homosexuels ne m'a jamais dérangée, bien au contraire! je connais un couple de gays, pacsés, avec 2 petites filles noires adoptées, sorties d'un orphelinat- ils représentent une famille "bonheur" à l'état pur! voilà 2 enfants très équilibrées, très polies et respirant la joie de vivre! je leur dis bravo! et j'espère que d'autres couples pourront s'unir devant les hommes et sauver de la détresse des tas de bambins-

  • Par NYOR - 26/05/2012 - 18:06 - Signaler un abus Ludovique

    Je partage votre avis. On ne peut imposer à l'Eglise, un mariage homosexuel. En revanche, il faut effectivement permettre aux homosexuels, un mariage civil leur donnant les mêmes droits qu'aux couples hétéro-sexuels.

  • Par golvan - 26/05/2012 - 18:55 - Signaler un abus @nyor

    Ce sujet, déjà débattu sur ce site, avait finalement intéressé très peu d'intervenants. Tout simplement parce que tout le monde doit penser qu'on n'y coupera pas. La raison principale étant le conformisme de la pseudo-modernité, avec des interventions comme la vôtre du genre "il faut donner aux homos etc..." sans aucune argumentation, comme si l'opposition à cette mesure relevait du passé, et comme si seules les religions étaient les dépositaires d'une morale collective, morale qui ne saurait être que ringarde si elle refusait d'unir des homosexuels. Les socialistes vont effectivement contraindre la morale commune pour se la jouer moderne, voilà au moins une mesure qui ne coûte rien, on va donc se la ramasser. J'aurais préféré un référendum mais de toutes façons il faut bien reconnaître que ce sujet ne concerne qu'une infime minorité de marginaux.

  • Par flogo - 26/05/2012 - 20:47 - Signaler un abus L'histoire jugera...

    L'imbécilité de ce snobisme ... La nature reprendra ses droits et éliminera, comme toujours, les erreurs!

  • Par flogo - 26/05/2012 - 20:50 - Signaler un abus J'ai oublié...

    Vous verrez bientôt que le mariage entre un homme et une femme comme le veut la nature pour faire des enfants, sera jugé comme une déviance ...

  • Par Le gorille - 26/05/2012 - 20:51 - Signaler un abus Le sens de l'histoire ?

    Quelle présomption ! Notre civilisation est en pleine décomposition. Nous allons être balayés par l'islam, qui lui refuse ce genre d'absurdités. Homosexuels, vous avez du souci à vous faire. Quant à dire que des enfants sont heureux dans un couple homosexuel, c'est faire comme les trois singes. Quant au raisonnement philosophique... il est bâti sur du sable, et s'écroulera comme toutes les scories générées par l'insondable bêtise philosophique actuelle

  • Par Apicius - 26/05/2012 - 22:13 - Signaler un abus Makenco, prochain prix de Nobel ?

    Pour sa découverte sur "ces enfants issue de parents du même sexe"

  • Par VeLiVoS - 26/05/2012 - 22:14 - Signaler un abus diana - 26/05/2012 - 17:57

    • merci d'admettre @Diana que le mariage homo, ce n'est pas vraiment une question d'amour avec un grand "A" comme nous le bassinent tout les jours les médias mais surtout une question d'adoption. Petit à petit, nous arrivons à extraire la vérité … • ensuite, concernant votre exemple de deux filles adoptées, c'est vraiment très sympa mais il vaut ce qu'il vaut, à savoir pas grand-chose et encore je suis poli. Pouvez-vous nous dire ce que deviendront ces deux filles, accoutumées à un couple a…normal car déséquilibré ? Êtes-vous suffisamment experte pour pouvoir nous expliquer l'influence d'un père, l'influence d'une mère ? Les pedopsychiatres moins compétents que vous, sans doute, sont plus perplexes. Enfin, si vous connaissez des enfants d'1 couple homo pour qui tout va bien … vous avez sans doute raison. J'espère qd même que vous ne considérerez pas les enfants adoptés par des couples homosexuels et ayant connus, comment dire … une situation moins idyllique que votre exemple comme des victimes … collatérales : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2043345/The-California-boy-11-undergoing-hormone-blocking-treatment.html

  • Par Magnon - 26/05/2012 - 22:18 - Signaler un abus Glissement

    Le mariage gay, c'est se marier avec un homme comme on se marie avec une femme! Derrière, il y a le droit à l'orphelin, actuellement, l'orphelin a droit à un père et une mère de remplacement, il est est sujet de droit, il va devenir objet d'affection! Il y aura ensuite les mères porteuses, c'est à dire que l'on naitra orphelin d'une mère réduite à un contrat commercial! Il y aura ensuite le détournement de l'adoption internationale, les hétérosexuels pauvres des pays pauvres feront des enfants pour les homosexuels riches des pays riches! L'enfant produit commercial d'une nouvelle division internationale du travail!

  • Par mariecl29 - 26/05/2012 - 22:43 - Signaler un abus On ne construit pas sur des mensonges !

    Il faut s'attendre à des dérives comme celle qu'on découvre dans cet article ((lien dans le commentaire de VeLiVoS). Mais peut-il en être autrement quand on vit en élevant des enfants dans le mensonge?

  • Par Karamba - 27/05/2012 - 00:03 - Signaler un abus Dictature

    En refusant à la majorité hétéro le droit d'avoir une union qui lui soit propre et la caractérise, on supprime une liberté. Et on appelle ça du progressisme.

  • Par Carcajou - 27/05/2012 - 00:47 - Signaler un abus En avant! Osons!

    Moi, j'suis d'accord. Faut de la liberté! Faut arrêter là, on n'est plus au Moyen-âge, merde, les idées ont changé. Moi' j'vais vous dire, y a pas de raison que papa puisse pas épouser fifille et à une époque où on reste jeune longtemps, mémé pourra s'marier avec son petit-fils. ben quoi, pourquoi pas? Faut être moderne , merde! Arrêtez d'être ringard! La science permet de procréer sans un bestiau des deux sexes, y a pas de raison que ça aille pas plus loin. Demain, ultime étape, le mariage de la carpe et du lapin, ça va être chier, non?

  • Par Karamba - 27/05/2012 - 01:25 - Signaler un abus Pour autant...

    ... je ne suis pas opposé à la reconnaissance du couple homo qui se verrait confier des droits équivalents aux hétéros. Mais à eux de s'inventer une union, une célébration qui leur soit propre sans obliger les hétéros à requalifier leur propre institution. Ca ne gêne pas la communauté homo de marquer ses différences lors de la gay pride. Bien au contraire c'est alors même une revendication.

  • Par NYOR - 27/05/2012 - 01:28 - Signaler un abus golvan

    IL y a deux façons d'envisager le mariage : une façon religieuse et l'on doit respecter les règles de cette religion. Une façon civile où l'on doit respecter les principes moraux de cette société. Et en ce sens, il n'y a pas de raison de priver deux êtres s'aimant de partager civilement certains droits (comme celui de l'héritage, de la mise en commun des biens, des pensions etc...). Ensuite, se pose la question de l'adoption. Et là, certains tentent de démontrer qu'il est malsain pour un enfant d'être élevé par deux parents de même sexe. Mais l'est ce plus que l'être de parents alcooliques, de parents qui ne s'aiment plus, de parents qui ne s'occupent pas de leurs enfants. De par la difficulté d'adoption pour ces couples (et j'en ai un dans ma belle famille), je peux vous assurer que la notion d'éducation de l'enfant est autrement plus étudiée que dans un couple normal (combien d'enfants non désirés). En conclusion, 1: je ne vois pas pourquoi l'on priverait un couple de même sexe, des avantages sociaux d'un autre 2: je ne suis pas convaincu que l'éducation fournie par un couple homosexuel soit inférieure à celle d'un couple normal;

  • Par NYOR - 27/05/2012 - 01:32 - Signaler un abus VeliVos

    Tout votre commentaire pourrait se tenir si on le sentait pas si sous-tendu par votre croyance. Les pédos psychiatres ont bien d'autres sujets à se mettre sous la dent. Ne serait ce que la pratique de l'inceste, encore très répandue dans notre beau pays (renseignez vous dans votre gendarmerie la plus proche) sans compter les centaines de milliers de femmes tabassées par leur conjoint ce qui doit particulièrement aider à l'éducation des enfants... Et si vous aimez les faits divers, commencez par nous expliquer ce qui s'est passé chez les De Villiers.

  • Par NYOR - 27/05/2012 - 01:35 - Signaler un abus J'en profite

    Pour vous répondre, sur le darwinisme. Je n'évoquais que l'obscurantisme de l'église à une certaine époque. Pour le néo-darwinisme, lisez Pierre Henri Gouyon. Pas sûr que cela vous plaise non plus : il n'est pas loin de penser que les êtres humains ne sont que des artefacts utilisés par les gênes pour se reproduire. On est très très loin de Dieu;

  • Par Septentrionale - 27/05/2012 - 03:43 - Signaler un abus confusion à l'emporte-pièce

    le monde merveilleux de l'homosexualité selon NYOR donc l'homo et homo en couple serait une garantie contre l'alcoolisme, le "ne plus s'aimer", contre la violence, le viol de l'enfant... ce qui vous a échappé, cher NYOR, c'est la problèmatique vis à vis de l'enfant, soit la grande confrontation à la symbolique de base mâle/femelle par le père et la mère dans la construction au monde, de la personnalité @flogo je suis d'accord c'est le long terme qui en déterminera les conséquences

  • Par Septentrionale - 27/05/2012 - 03:53 - Signaler un abus @NYOR 01:35

    et bien oui la facture humaine est réalisée avec des gènes capables de se reproduire, déjà la vie dans l'intelligence de son mouvement est fascinante dans sa pecfection, mais en plus la conscience y est individualisée et, pour reprendre votre terme Dieu, l'Originel que nous ne sommes pas apte à cerner, n'est sûrement pas très très loin

  • Par Septentrionale - 27/05/2012 - 04:32 - Signaler un abus @NYOR toujours

    le libre-arbitre a entériné notre individualité et a rendu la vie sur terre très folklorique avec un manque de grâce souvent

  • Par issartier - 27/05/2012 - 09:01 - Signaler un abus ET LA POLYGAMIE?

    En fin de compte il ne s'agit que de fric. Car il est évident que l'amour n'a que faire du mariage. Dans ces conditions je suis pour la polygamie sans mariage. N'est-ce pas d'ailleurs la solution choisie par notre Président depuis bien longtemps? Cessons d'être hypocrites et de bavasser

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 10:52 - Signaler un abus NYOR → Encore votre logique du bouc émissaire

    … qui reproche aux autres son propre comportement ! C'est terrible et lassant à la fin ! ! Et vous ne le savez même pas tant vous êtes incapable de raisonner plus loin que votre idéologie, mais si vous étiez HONNÊTE, vous devriez être le 1er à vous opposer à l'adoption par les homosexuels. • Ainsi, n'est-ce pas vous, le grand @_NYORant, qui êtes revenu sur plusieurs posts agresser l'Église en raison des prêtres pédophiles ? • Seriez-vous d'accord, alors, pour que ces mêmes prêtres adoptent des enfants ? • Hors, savez-vous que ces prêtres pédophiles sont la honte, certes, de l'Église, mais représentent à peine … moins de 0.05% des prêtres ? • En revanche, pourquoi ne voulez-vous pas noter que ces prêtres, pédophiles se sont attaqués … à PLUS DE 80% à des petits garçons … qu'ils sont homosexuels ? → parce que la télé et votre journal gauchisant ne le disent pas ? → parce que cela n'irait pas dans le sens de votre idéologie ? → parce que votre but est de casser l'Église, pas l'homosexualité ?C'est pas beau en effet chez vous qui mélangez la personne et son acte, cela pourrait être pris pour de l'homophobie dans votre "logique" ? ► alors j'ai UNE ET UNE SEULE QUESTION …

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 11:02 - Signaler un abus NYOR → Encore votre logique … (suite et fin)

    ► alors j'ai UNE ET UNE SEULE QUESTION … Pourquoi critiquez-vous tant les prêtres pédophiles, et si peu le fait que l'homosexualité soit lié à cela d'où un risque lors de l'adoption d'enfants ? Pour mémo, je vous rappelle que les plus ardents défenseurs du mariage homosexuel, sont, plutôt de votre bord en effet, et se sont valorisés dans des journaux tels Le Monde et Libération¹ avec des pétitions pour défendre aussi … la pédophilie. ¹ : http://fr.wikipedia.org/wiki/Apologie_de_la_p%C3%A9dophilie

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 11:07 - Signaler un abus NYOR - 27/05/2012 - 01:35

    Pour vous répondre, sur le darwinisme. Je n'évoquais que l'obscurantisme de l'église à une certaine époque. Pour le néo-darwinisme, lisez Pierre Henri Gouyon. Pas sûr que cela vous plaise non plus : il n'est pas loin de penser que les êtres humains ne sont que des artefacts utilisés par les gênes pour se reproduire. On est très très loin de Dieu; ▬▬▬▬▬▬▬▬▬ Rien que la locution "il n'est pas loin de penser" détruit toute réflexion scientifique. Vous auriez mis "démontrer", je me serais dit que l'exemple de Darwin n'était pas loin mais "penser". Laissons donc votre grand chercheur … c'est qui déjà ?… ha oui …Pierre Henri Gouyon, laissons-le penser. Il y aura toujours des athées pour le croire, ça les rassurera, mais ils n'avanceront pas plus vite, obsédés qu'ils sont par leur idéologie destructrice.

  • Par robert - 27/05/2012 - 11:09 - Signaler un abus l'inversion des valeurs

    Les homos ont tout les droits et cela est normal, sauf celui d'adopter car il me semble qu'au lieu sans cesse de parler du droit des homos il serait temps de parler du droit des enfants et de leur équilibre!! L'europe n'a plus aucune valeur et n'est qu'un vaste supermarché...........les européens déclinent et ils ne font plus d'enfants alors ils les importent (de l’Afrique du nord et du sud...)

  • Par NYOR - 27/05/2012 - 14:14 - Signaler un abus VeliVos

    J'imagine que vous ne l'avez même pas lu. Comme d'habitude. Vous demandez aux autres de lire (ce que je fais) et vous n'en faites rien. Pour le "il n'est pas loin de penser" effectivement, c'est ce qui différencie la science de la religion. La science sait qu'elle ne sait rien et à toujours à apprendre. La religion croit tout savoir;> Cela porte un nom : l'obscurantisme.

  • Par NYOR - 27/05/2012 - 14:34 - Signaler un abus VeliVos

    Toute la puissance de vos a prioris. Homosexualité = pédophiliie. Ca commence fort. Enfin, vous reprenez le message du Vatican... La voix de son maitre. Lesquels malgré tout cela, continue à mettre des enfants en présence d'adultes supposés sans sexualité... Belle consistance. Et là encore, il ne s'agit pas tant de la quantité que le fait que l'Eglise est sensée représenter une autorité morale. Et que d'avoir constamment caché ces faits en dit long sur la moralité de l'Eglise. Il n'y a pas hélas de raison qu'il y ait plus ou moins de pédophile dans l'Eglise qu'ailleurs. Mais ce qui est criticable, c'est non seulement l'omerta mais pire, le laisser aller coupable de certaines autorités de l'Eglise sur le sujet. Le Mea culpa n'est pas sa tasse de thé. Enfin 80% des actes pédophilies dénoncés en France sont des actes incestueux donc largement hétérosexuels. Et dans le sacro saint confort du mariage.. traditonnel.

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 15:53 - Signaler un abus NYOR - 27/05/2012 - 14:34

    Toute la nuisance de votre … simplisme. → où ai-je écrit "Homosexualité = pédophiliie" ? Maintenant, il est vrai que : • l'homosxualité est souvent à relier à la pédophilie¹. Le nier serait jouer à l'angélisme ou à l'hypocrisie. Je vous laisse choisir votre camp. • si, comme vous le dites si bien, 80% des "actes pédophilies dénoncés en France sont des actes incestueux donc largement hétérosexuels," n'y a-t-il pas un risque plus grand à mettre des parents qui ne seraient pas les parents et plus grand encore, à y mettre des "parents" homosexuels … et cela, sans généraliser envers tous les homosexuels, je le précise ? • Ensuite, vous indiquez que si cela se passe dans une famille, cela implique forcément des cas de pédophilie par des hétérosexuels. Quel simplisme tournant à la stupidité encore une fois chez vous ! Alors, quand on est marié avec une femme, on est forcément un pur et dur hétérosexuel ? • d'autant que les 80% se passant dans le cadre familial n'ont pas forcément lieu dans un cadre … parental proche. Vous continuez à manipuler les stats mon pauvre pour vous donner raison, cela en est pitoyable. ¹ : http://psychologie-m-fouchey.psyblogs.net/?post/342-La-pedophilie

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 16:10 - Signaler un abus NYOR - 27/05/2012 - 14:14

    Mais pourquoi voudriez-vous que je lise une personne que vous me citez et qui, vous le dites vous-même, sauf à mal écrire, n'a rien démontré … qui est seulement pas "loin de penser" ! Moi aussi, je pourrais aussi vous citer un grand ponte de la paléontologie française moderne, ancien directeur du Museum d'histoire naturelle dont : • un fils a été moine chez les tradis de longues années, • une fille, charmante par ailleurs, se ressource tous les dimanches dans les églises tradis. → leur père n'aurait-il pas été suffisamment clair dans ses livres pour convaincre ses enfants ? Je pourrais aussi vous citer une paléontologue brésilienne brillante, Maria Beltrao, qui croit suffisamment en Dieu pour nous faire le plaisir de nous suivre lors de ses venues en France aux messes sous le rite de Saint-Pie V. → Et alors ? Qu'est-ce que cela changerait donc à vos convictions, qu'est que cela changerait donc ? Vous resterez dans votre idéologie butée, trouvant sans doute des failles rassurantes pour vous à ces illustres paléontologues ! Chacun peut écrire ce qu'il veut, soyez donc assez "tolérant" c'est bien votre mot je crois, pour me laisser choisir mes lectures ! !

  • Par VeLiVoS - 27/05/2012 - 16:21 - Signaler un abus NYOR → "Ca commence fort.

    Enfin, vous reprenez le message du Vatican... La voix de son maitre. Lesquels malgré tout cela, continue à mettre des enfants en présence d'adultes supposés sans sexualité... Belle consistance." ▬▬▬▬ J'aurais plutôt tendance à conclure, MAGNIFIQUE COHÉRENCE qui vous permet d'écrire, dans le même post, • qu'il est dangereux de mettre des enfants avec des adultes supposés sans sexualité • et à peine 10 lignes en-dessous, tout cela pour défendre l'autre l'adoption par les homosexuels et sans même voir là une quelconque contradiction dans son "raisonnement" (raisonnement contre l'Église ou en faveur de l'homosexualité suivant le cas) : "Enfin 80% des actes pédophilies dénoncés en France sont des actes incestueux donc largement hétérosexuels. Et dans le sacro saint confort du mariage.. traditonnel" Allons donc, il semblerait donc pour vous plus dangereux de mettre les enfants … avec des "adultes supposés sans sexualité" ou avec leur famille ? C'est à n'y rien comprendre ! ! Une solution, on les met seuls sur une île déserte ! Votre "cohérence" semble avoir de sympathique arrangements avec ce que vous souhaitez démontrer ! Enfin ! Au moins, avec vous, on rigole bien ! !

  • Par denis07 - 27/05/2012 - 21:50 - Signaler un abus La décadence a déjà commencé

    Qu'on autorise les homo à se marier : on se demande à quoi servait le pacs ? Donc demain seuls les homo et les musulmans se marieront ..... La décadence mène au conflit et avec un soupçon de dictature de gauche et la faillite de l'euro : tous les ingrédients sont réunis pour une bonne guerre ....

  • Par VeLiVoS - 28/05/2012 - 15:59 - Signaler un abus Eric Deschavanne,

    "Le mariage gay : aboutissement de la famille moderne ou préalable au grand relativisme des valeurs?" ▬▬▬▬▬▬▬▬ J'opte pour la seconde hypothèse. Voila où nous mène notamment le relativisme protestant soutenu par le soufflet républicain et sa "valeur" de tolérance et … qu'une méconnaissance des catholiques pour leur propre religion … quand ils ne l'ont pas tout simplement abandonnée (pire honte pour eux, parfois, sans même s'en apercevoir) facilite.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Deschavanne

Eric Deschavanne est professeur de philosophie.

A 48 ans, il est actuellement membre du Conseil d’analyse de la société et chargé de cours à l’université Paris IV et a récemment publié Le deuxième
humanisme – Introduction à la pensée de Luc Ferry
(Germina, 2010). Il est également l’auteur, avec Pierre-Henri Tavoillot, de Philosophie des âges de la vie (Grasset, 2007).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€