Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

“Marée populaire” : pourquoi un flop serait une mauvaise nouvelle pour Mélenchon et la gauche radicale mais peut-être aussi pour… Emmanuel Macron

Jean-Luc Mélenchon a appelé à "une marée humaine qui change l'Histoire", en vue du rassemblement organisé ce samedi par différentes associations, syndicats et partis politiques, contre la politique d'Emmanuel Macron.

Après la Fête à Macron...

Publié le
“Marée populaire” : pourquoi un flop serait une mauvaise nouvelle pour Mélenchon et la gauche radicale mais peut-être aussi pour… Emmanuel Macron

 Crédit GERARD JULIEN / AFP

Atlantico : Plusieurs organisations syndicales, associatives et politiques, dont la France insoumise, appellent à une manifestation, ce 26 mai, dans plusieurs villes de France. Au regard des précédents de ce type déjà organisés sous le quinquennat, que peut-on attendre de la mobilisation de samedi en matière d'affluence ?

Christophe Boutin : Ils sont venus, ils sont tous là. « Ils » ? Les divers groupes, partis, syndicats, mouvements et factions qui représentent la « gauche de la gauche », ou la « gauche radicale », par opposition à une gauche « modérée » ou « réformiste ». Tout ceux qui, traditionnellement, se situaient à la gauche du défunt Parti socialiste, dont le nouveau dirigeant est systématiquement conspué quand il essaye d’intégrer leurs cortèges. On retiendra comme principales formations les syndicats Solidaires, CGT et FSU, les partis EELV, PCF et NPA, et, bien sûr, France Insoumise.

Sondirigeant incontesté, Jean-Luc Mélenchon, entend bien confirmer ici son leadership sur une partie de l’échiquier politique qui, historiquement, étaitsouvent divisée. Mais dans la France de 2018 le stalinien et le trotskiste crient les mêmes slogans et l’écologiste rejointpour défiler le syndicaliste du nucléaire, accompagné des représentants d’une quarantaine d’autres associations, « autogestionnaires », « collectifs », « résistants » (pardon, résistant.e.s), des « animalistes » au Syndicat de la magistrature.Tout ce monde marchera derrière un char consacré à la Commune de Paris, donnant ainsi raison à leur père spirituel, Karl Marx, selon qui l’histoire se répète deux fois, « la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce ».

Le but, on l’aura compris, est de démontrer une « convergence des luttes » entre tous ceux qui, dans leur secteur, s’opposent à l’une des nombreuses réformes menées par le gouvernement d’Emmanuel Macron : cheminots (projet de réforme de la SNCF) et étudiants (loi ORE), mais aussi magistrats et avocats (réforme de la carte judiciaire), associations d’aide aux migrants (projet asile et immigration). Une convergence qui se ferait autour de trois thèmes : « égalité, justice sociale et solidarité ».

Après la « Fête à Macron », voici donc venue l’heure de la « Marée populaire ». Grande marée d’équinoxe ou morte-eau, nous le saurons demain soir, et de manière assez précise si les médias utilisent les nouveaux instruments de comptage d’Occurrence, manifestement assez efficaces, qui permettent de trancher entre les deux fameux chiffres du nombre de manifestants « selon les organisateurs » et « selon la police ». En se basant sur le rapport entre cette estimation et les chiffres annoncés à Paris on aura une appréciation assez juste des chiffres des manifestations de province, et l’on en saura donc plus de ce succès… ou non.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 26/05/2018 - 10:57 - Signaler un abus La commedia dell'arte politique

    En résumé, même s'il y a du monde, ça ne débouchera pas sur une grève générale ou des durcissements; si c'est un échec, les grèves ne s'arrêteront pas et Mélenchon sera toujours leader. Dans les deux cas, les réformettes Macron seront appliquées et ne changeront pas grand chose. Autrement dit: beaucoup de bruit pour rien, d'un côté comme de l'autre.

  • Par Atlante13 - 26/05/2018 - 11:24 - Signaler un abus "Marée populaire" ??

    cz serait plutôt la marée des privilégiés malfaisants.

  • Par gerint - 26/05/2018 - 11:52 - Signaler un abus @Atlante 13

    Ces abrutis de syndicalistes de la SNCF et d’ailleurs font le jeu de Macron. J’ai travaillé dans le public avant de passer au privé et il m’est arrivé de faire une grève mais au lieu d’arrêter le travail l’équipe s’était attachée à accroître la qualité de service auprès du public en terme de présence et d’accueil sauf que nous ne facturions plus les prestations. La clientèle encore mieux servie gratis trouvait bien sûr la grève géniale mais pas notre direction qui nous a donné assez vite satisfaction.

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 11:54 - Signaler un abus Coalition à l'Italienne

    Cet article pose un bonne question... mais, il est très loin d'aller jusqu'au bout de son raisonnement ! Deux informations essentielles sont négligées : 1) les élections européennes sont exactement dans un an 2) en Italie, les mouvements souverainistes de droite et de gauche sont sur le point d'arriver au pouvoir. Même si certains commentateurs d'Atlantico se refusent à le reconnaître, le fait est que J.L. Mélenchon a cessé depuis plusieurs années de parler d'immigration dans ses discours électoraux. Si cet obstacle redhibitoire était levé, le prochain Parlement Européen, en 2019, pourrait être dirigé par une ''Coalition à l'Italienne'' !

  • Par Ex abrupto - 26/05/2018 - 12:07 - Signaler un abus Marée...

    ..ou mascaret?

  • Par ajm - 26/05/2018 - 12:23 - Signaler un abus Comparaison n'est pas raison.

    L'idée d'une alliance entre un parti politique qui est naît historiquement d'un refus de l'immigration sauvage, qui a dans ses électeurs beaucoup de gens hostiles à l'etatisme économique ( pme, commerçants, agriculteurs), attachés à l'ordre , au "regalien" patriote , aux racines françaises, avec un mouvement , très marqué à gauche, internationaliste ; tiers-mondiste , dont une grande part de l"electorat, et même l'essentiel dans le midi, est composé de populations d'immigration récente, très majoritairement Africaines musulmanes ( les Asiatiques, " Portugais" et autres ne votent pas pour Mélenchon ) me semble hautement fantaisiste et impossible à mettre en oeuvre tant elle se traduirait par une déperdition considérable d'électeurs des deux cotés. Pour la coalition Italienne, dont le gouvernement n'est pas encore constitué, on verra bien ce qu'il en adviendra, mais il existe des spécificités de ce pays , le mouvement de Grillo étant assez loin idéologiquement de celui de Melanchon.

  • Par Ganesha - 26/05/2018 - 13:05 - Signaler un abus 21% dans le 9-3 !

    Une caractéristique essentielle de l'espèce humaine, est sa capacité de raisonnement et de distinguer son propre intérêt. Il faut rappeler que seuls les titulaires de la nationalité française peuvent voter. Pour les familles d'immigrés qui ont obtenu ce précieux sésame, qu'elle est ensuite la priorité ? Trouver du boulot, ou faire venir le reste de leur village ? Au second tour de la présidentielle, Marine Le Pen a tout de même obtenu 21% dans le 9-3 ! === https://www.lexpress.fr/actualite/politique/elections/presidentielle-2017/resultats-elections/departement-seine-saint-denis-93.html

  • Par vangog - 26/05/2018 - 14:30 - Signaler un abus Il y aura des fascistes-zadistes casseurs?...

    sinon, ce ne sera pas drôle...

  • Par kelenborn - 26/05/2018 - 14:54 - Signaler un abus personne ne semble remarquer

    le décalage entre le contenu et le titre! Ce n'est pas Boutin qui a écrit le titre mais toujours le même nullard embauché en contrat aidé .La seule chose qui était intéressante était de savoir en quoi un échec pouvait gêner Macron ! qui a compris? pas moi dit le dindon !

  • Par kelenborn - 26/05/2018 - 15:03 - Signaler un abus ganesha

    "Une caractéristique essentielle de l'espèce humaine, est sa capacité de raisonnement et de distinguer son propre intérêt " ....la même affirmation pourrait être appliquée au lion, au rat musqué et même aux espèces décrites par le bon docteur Gayet! En bouffant une gazelle plutôt que le sabot d'un dromadaire, le lion agit selon son propre intéret: (il y a plus de calories dans la première que dans le second) et montre sa capacité de raisonnement (il vaut mieux se fatiguer à courser la gazelle car au final c'est plus rentable que de fainéanter et de se contenter d'un sabot merdeux !). Et ton raisonnement est doublement infirmé: si Vangode agissait selon son propre intérêt il ne braillerait pas gauchistes à toutes les lignes car ....il fatigue tout le monde... Donc..... mais je laisse chacun en tirer les conclusions!

  • Par kelenborn - 26/05/2018 - 15:08 - Signaler un abus AJM

    Totalement d'accord! c'est l'eau et le feu!!!! Bon il est vrai que le PS a bien réussi à faire alliance avec les verts dont l'idéologie est réactionnaire quand elle n'a pas des accointances avec le nazisme ( je dis bien le nazisme, pas le fascisme) mais....le PS a fini par attrapper la vérole qu'il avait bien cherchée en copulant avec une meuf qui ne se lave pas le cul ! Et ses heures sont comptées !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Christophe Boutin

Christophe Boutin est un politologue français et professeur de droit public à l’université de Caen-Normandie, il a notamment  publié Les grand discours du XXe siècle (Flammarion 2009)  et co-dirigé Le dictionnaire du conservatisme (Cerf 2017).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€