Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 22 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

"La majestueuse histoire du nom des arbres" : pour mieux comprendre l'enracinement des arbres dans notre histoire

On sait un peu mieux depuis quelques temps à quel point les arbres sont des êtres vivants, capables de communication. Grâce au tandem Henriette Walter-Pierre Avenas, vous allez découvrir à quel point ils sont ancrés dans nos cultures et notre histoire.

Atlanti Culture

Publié le
"La majestueuse histoire du nom des arbres" : pour mieux comprendre l'enracinement des arbres dans notre histoire

LIVRE

"La majestueuse histoire du nom des arbres", d'Henriette Walter et Pierre Avenas. Ed. Robert Laffont. 564 p. 24 €

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THEME

Au travers du mystère des noms des arbres, cette plongée au coeur du monde végétal, offre, du modeste noisetier au séquoia géant, un panorama où se mêlent botanique, géographie, mythologie, toponymie, d'autres sources encore comme l'héraldique ou la patronymie,  et bien sûr l'étymologie.

Parmi les quelque 70.000 espèces d'arbres recensées par les botanistes (notamment par les deux "pères fondateurs" Pline l'Ancien et son successeur Théophraste, et le suédois Linné au XVIIIe siècle), les auteurs ont fait le choix de ne retenir que ceux qui figurent dans le langage courant ou dans les dictionnaires usuels du français, soit environ 200 noms.

L'ouvrage commence par une brève introduction portant sur le mot "arbre" en général, dans l'ensemble des langues européennes. L'origine des noms d'arbres est variée: gréco-latine bien sûr, gauloise, asiatique, amérindienne, africaine...    Les arbres étudiés sont regroupés par genres, familles et ordres. Ainsi défilent les conifères, puis le ginkgo venu du fond des âges, le laurier et les pourvoyeurs d'aromates, les palmiers et ceux qui n'en sont pas... les arbres qui ornent nos places et nos rues, ceux qui portent des gousses ou des fruits, ceux qui sont d'essence recherchée, fournisseurs de bois classique ou exotique, et même ceux qui produisent de l'huile...bref, on croit les connaître, on va de découvertes en surprises.

POINTS FORTS

· Les auteurs ont réussi à relever un défi, car le sujet, aussi foisonnant qu'une forêt ou une mangrove, est immense et complexe : rendre la lecture agréable et vivante. Loin d'un manuel de botanique, ils offrent plutôt un livre d'histoires.

· On reste impressionné par les nombreuses références linguistiques :  racines indo-européennes, langues celtiques, romanes, germaniques,  slaves... fréquentes (allemand, espagnol, italien, anglais) ou plus particulières (basque, catalan, roumain, néerlandais, portugais, danois, hongrois, suédois et autres...)

· Les exemples abondent, les explications aussi, sans être trop "techniques". Pour que la lecture au fil des 18 chapitres reste accessible, les données purement scientifiques sont reportées en annexes.

· Les encadrés, nombreux, invitent à s'amuser d'histoires merveilleuses, d'anecdotes surprenantes, et même de petits jeux et devinettes !

· On s'amuse à découvrir qu'un très grand nombre de noms de famille et de noms de lieux sont issus des arbres...

· Des dessins reproduisent la silhouette de la plupart des arbres et de leurs spécificités. Saluons le travail de l'éditeur et la mise en pages... 

POINTS FAIBLES

· La classification de Linné et les différences entre les notions d'ordres, de familles, d'espèces, techniques pour le profane, aurait mérité en introduction une explication plus détaillée, plus pédagogique. Certes à l'entrée de chaque chapitre, un tableau offre un résumé. Cependant, il n'est pas simple de comprendre par exemple que l'ordre des conifères comporte 600 espèces (sans parler des hybrides), 4 familles (pinacées, cupressacées, taxacées, araucariacées) et que le genre Pinus, à lui seul, comporte 130 espèces. Ou, autre exemple, que Chêne est une dénomination qui représente environ 500 espèces...

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hélène Renard pour Culture-Tops

Hélène Renard est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€