Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Mais au-delà de tuer Nicolas Sarkozy, quel objectif politique pour Patrick Buisson aujourd'hui ?

Si l'homme est connu pour son esprit d'analyse, il l'est aussi pour sa capacité à être dans l'action.

Billard à 66 bandes

Publié le - Mis à jour le 7 Octobre 2016
Mais au-delà de tuer Nicolas Sarkozy, quel objectif politique pour Patrick Buisson aujourd'hui ?

Pour Patrick Buisson, la question des questions, la seule qui vaille, c’est l’avenir de la civilisation. Crédit Reuters

Atlantico : Patrick Buisson a publié jeudi 29 novembre son dernier ouvrage, La cause du peuple. Il s'en prend notamment à Nicolas Sarkozy, qu'il considère comme trompeur quant à son discours politique. Mais au-delà, quel est l'objectif de son ancien conseiller ? Patrick Buisson a montré à plusieurs reprises qu'il était autant un homme d'analyse que d'action... A quel projet plus global ce livre peut-il répondre ?

Bruno Larebière : Le livre de Patrick Buisson fait 464 pages et elles ne se lisent pas comme on survole un journal people en prenant son petit-déjeuner.

Hormis quelques rares privilégiés, personne ne l’a lu avant sa sortie. Or, tout le monde le commente déjà ! Cela fait partie de notre société de l’immédiateté et de la superficialité que dénonce, entre autres, Patrick Buisson, où l’important serait d’avoir un avis sur tout, à commencer par ce qu’on ne connaît pas, parce que demain, il faudra parler d’autre chose, que l’on n’aura pas plus pris le temps d’étudier, et ainsi de suite. Nous ne connaissons de son livre, moi inclus, que des brides, considérées comme les plus savoureuses, ce qui ne veut pas dire que ce sont les plus importantes.

Pour avoir commencé à parcourir cet ouvrage, que je veux prendre le temps de lire et d’analyser en sa totalité avant de le commenter, je peux même vous dire que c’est l’inverse : le livre de Patrick Buisson n’est pas l'un des produits périssables faits d’anecdotes distrayantes oubliées sitôt lues car chassées par une nouvelle production éditoriale.

C’est un livre d’idées politiques. C’est un livre de refondation de la droite française sur des idées, dans l’optique d’une refondation de la France. C’est un livre où l’anecdote, dont on se repait ces jours-ci, a pour but principal si ce n’est unique d’éclairer une pensée générale sur l’état de la classe politique française – et tout particulièrement sur ceux qui se réclament de la droite ou y sont classés –, et, au-delà, sur l’état de la France.

C’est aussi un livre en totale rupture avec ce qui tient actuellement lieu de pensée : là, on passe enfin aux choses sérieuses ! On sera d’accord ou pas, mais au moins on pourra, si on accepte d’en faire l’effort, engager le débat sur les questions fondamentales, en constatant que pour l’heure, elles ne sont jamais débattues.

Pour Patrick Buisson, la question des questions, la seule qui vaille, c’est l’avenir de la civilisation. Il l’a dit mercredi soir sur France 2, et ce fut son propos majeur : il faut une "politique de civilisation" pour redresser la France, politique qui n’est selon lui proposée par aucun des prétendants à la présidence de la République, et c’est cela qu’il propose. Voilà à quel "projet plus global" ce livre entend répondre.

Patrick Buisson est souvent décrit comme un maurrassien. Quelle France pourrait le satisfaire ?

Il faut comprendre que la réflexion de Patrick Buisson – et l’homme lui-même – s’inscrit dans le temps long. Son ouvrage s’inscrit dans la continuité de toute son action. Il est le fruit d’une longue réflexion, il s’appuie sur une culture monumentale – on peut au moins lui reconnaître cela – et son livre est destiné à infuser dans la société.

Dans la vieille classification de René Rémond, Patrick Buisson relève assurément de la "droite légitimiste". Ses références sont effectivement, et entre autres, Charles Maurras, Charles Péguy, Léon Bloy ou Georges Bernanos. Patrick Buisson vomit cette droite libérale, cette droite bourgeoise qui s’est accaparée la France, au détriment de son peuple, au détour de la Révolution française. Une phrase de Bernanos lui convient assez bien et donne une clé de compréhension du personnage : "Je ne voudrais pas mourir sans faire ronfler ma fronde aux naseaux morveux du bœuf gras de la droite".

La France de Patrick Buisson, c’est une France qui aurait renoué avec son âme, une France qui aurait renoué avec elle-même donc, et qui se serait délivrée – dans la perspective qui est la sienne, le mot de "délivrance" ne me paraît pas trop fort – de ce qu’on appelle les "valeurs républicaines", considérées comme un corset artificiel et incapacitant dans lequel la France a été enfermée.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 01/10/2016 - 11:26 - Signaler un abus oui

    il joue au billard , et l'intérêt du livre ( bien ècrit ! ) n'est pas dans le flingage de NSarkozy ..... Autre chose que " la chose " appelèe livre de VTierweiller

  • Par Orchidee31 - 01/10/2016 - 12:49 - Signaler un abus Répugnant et abject

    Le livre autant que le personnage -

  • Par Orchidee31 - 01/10/2016 - 12:54 - Signaler un abus Mr Larebiere

    A vous lire on comprend que l'auteur de ce torchon est votre idole -

  • Par Jasmin84 - 01/10/2016 - 13:07 - Signaler un abus Admettons que l'homme ait des

    Admettons que l'homme ait des convictions et un idéal. Elles sont inutiles s'il est impossible de les traduire en actes. Quelle est l'alternative qui s'offre aux Francais en 2107 ? Marine le Pen compr tenu du travail de sape de sape et de culpabilisation des médias ne sera pas élue. Hollande personne n'en veut plus. C'est actée. Juppé dont tout le monde aujourd'hui chante les louanges n'est rien d'autre qu'un Hollande bis qui nous vante la modération alors que nous sommes en guerre et que nous ennemis veulent nous faire disparaître!!! Il ne reste donc plus que Sarkozy. Alors certes il n'est pas parfait, il a échoué dans beaucoup de domaines, beaucoup déçu et irrité, MAIS IL EST LE SEUL à avoir l'énergie et la volonté de défendre ce qui reste de notre pauvre France. Tous les autres ont renoncé.

  • Par vangog - 01/10/2016 - 13:47 - Signaler un abus Refondation de la droite?

    peut-on refonder sur un champ de ruines branlantes? Non! Le bulldozer FN doit passer et faire table rase...il emmènera la gauche archaique, dans le même mouvement.

  • Par Orchidee31 - 01/10/2016 - 15:15 - Signaler un abus Jasmin84

    D'accord avec vous -

  • Par quesako - 01/10/2016 - 15:37 - Signaler un abus Ce n'est pas une insulte d'être maurrassien !

    Mais pourquoi avoir "instrumentalisé" Sarkozy 2007 alors que presque tout, dans son comportement, l'éloigne d'un maurrassien ?

  • Par Lafayette 68 - 01/10/2016 - 16:14 - Signaler un abus @jasmin 84

    oui mais une inconnue de taille : Sarko est-il sincère ? les mots mais ensuite les actes ??? Il est pour... Clinton , veut un nouveau référendum au RU...2007 :Amara ,Kouchner ,Hirsch ...ont débarqué avec Guy Moquet communiste ( je connais des résistants de droite !)

  • Par Ganesha - 01/10/2016 - 16:42 - Signaler un abus Chiites et les sunnites

    Citation : ''Marine le Pen compte tenu du travail de sape et de culpabilisation des médias ne sera pas élue''. Je pense que vous essayez de vous rassurer à bon compte ! Ce qui se passe actuellement sous nos yeux, c'est une incroyable guerre intestine (intestinale ? ) chez les Ripoublicains ! Comparable au conflit entre les chiites et les sunnites ! De toute évidence, cette exposition de pourriture va conduire rapidement cette bande de guignols répugnants dans les égouts et Marine Le Pen sera élue triomphalement en 2017. Enfin un espoir pour la France ! La réponse à la question, c'est : oui, Patrick Buisson contribue puissamment à faire élire Marine Le Pen. Reste à essayer d'ouvrir les yeux de quelques zombies sur Atlantico, aussi complètement aveuglés que les membres d'une secte !

  • Par cloette - 01/10/2016 - 17:25 - Signaler un abus @clint

    Vous faites une très bonne remarque , car en effet c,était le mariage de la carpe et du lapin

  • Par l'enclume - 01/10/2016 - 17:39 - Signaler un abus Quant on aime, on ne compte pas

    vangog - 01/10/2016 - 13:47 - "Filochard", vous avez mis combien au pot pour aider la "Castafiore" à se présenter aux élections futures ? Ganesha - 01/10/2016 - 16:42 - "Croquignol" Vous c'est a secte F.Haine qui vous aveugle.

  • Par cloette - 01/10/2016 - 18:01 - Signaler un abus @l'enclume

    je vous propose un petit questionnaire: 1 qu'est ce qui est trës négatif ou répulsif ou critiquable chez Juppé pour en faire un président ? 2 idem pour Sarko 3 idem pour MLP 4 pour Hollande 5 pour Macron etc faite une deuxième colonne avec les mêmes questions mais en positif Et vous saurez qui sera gagnant ( e ) en 2017 . Essayez d'être objectif sinon le résultat est faussé ! hi hi !

  • Par mymi - 01/10/2016 - 18:58 - Signaler un abus Scandalisée

    Je suis scandalisée par le tapis rouge déroulé à cet infect personnage, mais à droite comme à gauche et dans tous les médias gauche et droite tout est bon pour la chasse au Sarko. Suus très déçue par VA où je suis abonnée qui lui donne sa une et plusieurs pages laudatives en parler Oui, promouvoir le livee et son personnage comme si tout ce qu'il disait était parole d'évangile !!! Ça m'énerve considérablement. Si Sarko (etjene veux pas y croire), je ne voteraini à la primaire ni aux présidentielles : le vote ne signifie rien, la démocratie (honnête, sincère, respectueuse de tout un. Chacun) n'existe pas. Je n'ai hélas pas les moyens de quitter la France.

  • Par Anguerrand - 01/10/2016 - 19:12 - Signaler un abus C'est tout simple c'est la haine qui pousse Buisson

    On le verra bientot au FN pour l'avoir aidé et si elle était élue ministre pour le récompenser.

  • Par joke ka - 01/10/2016 - 19:26 - Signaler un abus dommage

    le ticket gagnant aurait pu être un accord entre ces deux hommes une vision (inspirée par Buisson) une politique actée par l'énergie d'un Sarko.. dommage qu'en 2007 NS ne soit pas allé jusqu'au bout de ses promesses et ait même tourné le dos à la politique plébiscitée par les français (en recrutant Fadela, Kouchner ,jouyet, Martin Hirsch etc) ..peut-être une erreur de casting? en tout cas pour 2017 peu de chance pour une droite civilisationnelle et décomplexée pourtant réclamée par une majorité...il faudrait une union des droites mais qui pour la représenter? pas Juppé (avec NKM et Bayrou) adepte d'ouverture (le Drian) à gauche

  • Par von straffenberg - 01/10/2016 - 19:35 - Signaler un abus Buisson

    Je ne porterais pas de jugement aussi rapide sur Mr Buisson ne connaissant de lui que son intervention sur A2 .Peu de phrases à cet instant mais un moment très dense pour ce personnage secret dont tout le monde parle sans vraiment le connaitre ; Le bon ton étant de le démolir comme le font les pseudos chroniqueurs qui hantent les plateaux télé .Personnellement l'analyse qu'il a livré de notre société me semble cohérente ( pourtant je suis libéral mais pas a n'importe quel prix ) et Buisson n'a pas la langue de bois ce qui devient rare quand on gratte un peu " le vernis" derrière lequel se cachent la majorité de nos politiciens .

  • Par Anguerrand - 01/10/2016 - 22:13 - Signaler un abus A von straffenberg

    Arrêtez de regarder les infos sur la " 2" et iTélé ce sont les TV de Hollande, la Pravda du PS. Ils " oublient " toutes les infos gênent le PS et sont pro immigration, quand ils ne mentent pas tout simplement ( ex le chômage)

  • Par von straffenberg - 01/10/2016 - 23:05 - Signaler un abus @ Anguerrand

    Bonsoir je sais depuis fort longtemps que A2 que j'appelle également la Pravda (je ne regarde pas Itélé ) est une filiale de la rue de Solferino , on peut y rajouter la rédaction politique d'Europe 1 entre autres ....;bref la liste est longue .Tout ce gentil monde joue la comédie des courtisans demandeurs ou pas . Cela n’empêche que cet interview était riche et intéressant il faut lire entre les propos à bientôt

  • Par patamoto - 02/10/2016 - 07:13 - Signaler un abus Je vois que le "pro

    Je vois que le "pro-sarkosisme" fait son chemin parmi les commentateurs ! Que c'est triste de voir des personnes qui se pensent clairvoyantes mettre leurs espoirs dans cet homme qui a démontré qu'il n'avait d'autre ambition que la sienne.Un adepte du "retournement d'idées"pour mieux se faire élire, le but étant l'exercice du pouvoir pour son seul orgueil et non pas pour servir la France en toute humilité.

  • Par Ganesha - 02/10/2016 - 10:14 - Signaler un abus Le tueur fou de Nice

    Nicolas Sarkozy est ''politiquement mort''. Aussi mort que le tueur fou de Nice dans son camion au pare-brise criblé de balles. Nicolas s'est lancé dans une campagne électorale avec autant de frénésie et d'aveuglement et il finit comme lui...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Larebière

Journaliste indépendant, spécialisé dans l’étude des droites françaises, Bruno Larebière a été durant dix ans rédacteur en chef de l’hebdomadaire Minute. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Jean-Paul II (éd. Chronique, 1998) et De Gaulle (éd. Chronique).

Il prépare actuellement un ouvrage sur Les Droites françaises vues de droite (parution 2017).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€