Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

LR post Calmels : les forces (et la faiblesse) de Valerie Pécresse (et de Xavier Bertrand)

Etre libéral et de droite, européen, mais se différencier d'Emmanuel Macron. C'est là la ligne de crête empruntée par Xavier Bertrand et Valérie Pécresse.

L'autre droite

Publié le
LR post Calmels : les forces (et la faiblesse) de Valerie Pécresse (et de Xavier Bertrand)

Atlantico : Valérie Pécresse et Xavier Bertrand semblent proposer tous deux une ligne politique permettant de consolider une base électorale de droite, non acquise à Emmanuel Macron, et ce, sans tourner le dos au libéralisme et à la question européenne. Comment évaluer le potentiel électoral d'une telle ligne ? Dès lors comment expliquer cette difficulté apparente à la mettre en place politiquement ​ ?

Jérôme Fourquet : Il faut partir d'un constat qui est partagé aujourd'hui ; une recomposition politique sans précédent a eu lieu à l'issue de la présidentielle et des législatives, un big bang politique qui s'est soldé par l'émergence d'un bloc central macronien et qui a déstabilisé les deux partis traditionnels de gouvernement, le PS et les LR. Pour ce qui est des LR, cela est allé plus loin puisqu'une partie de ses cadres dirigeants a rejoint le gouvernement avec armes et bagages, Edouard Philippe, Bruno Le Maire et Gerald Darmanin.

D'autres sont aujourd'hui plus ou moins satellisés, comme Agir, et certains préparent et négocient un ralliement au moment des européennes - sujet majeur sur lequel les convergences existent - voir derrière pour les municipales.

Concrètement, cette force d'attraction du macronisme sur l'électorat de droite se lit sur les sondages, notamment ceux de l'IFOP, qui montrent qu'en terme de popularité, Emmanuel Macron est proche des 50% de satisfaits (40-45-50 selon les enquêtes) parmi les gens qui se déclarent encore aujourd'hui sympathisants LR. Donc ce ne sont pas d'ex-électeurs de droite qui auraient rallié Emmanuel Macron, ce sont des gens qui se disent LR et qui pour autant se disent satisfaits. On a jamais connu une telle situation. Un an après l'élection de François Hollande, seuls 2 ou 3% des sympathisants de l'UMP étaient satisfaits. A l'inverse, une année après l'élection de Nicolas Sarkozy, la même proportion d'électeurs PS étaient satisfaits. Il y a aujourd'hui une porosité manifeste entre toute une partie de la droite qui a rallié ou qui trouve qu'il faut soutenir au moins ponctuellement Emmanuel Macron et la majorité en place. En nommant deux ministres de droite à Bercy et un à Matignon, en menant un agenda de réformes libérales en matière économique, en nommant Jean-Michel Blanquer à l'éducation avec un discours anti-pédagogiste, et en ayant Gerard Collomb à l'intérieur sur une ligne de fermeté républicaine, cette nouvelle majorité n'a eu de cesse depuis un an d'essayer d'accroître cette faille au sein de l'électorat de droite pour le faire définitivement éclater et en capter toute une partie. Cela est la situation qui s'impose à tous.

Partant de là, il existe deux lignes de lecture et deux paris qui doivent être faits stratégiquement. Celui de Laurent Wauquiez est de dire que ces gens là sont partis ou ont vocation à partir et qu'on ne pourra pas les retenir, il faut donc élargir sur la droite pour y retrouver les électeurs qui ont été perdus au centre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par GP13 - 19/06/2018 - 12:35 - Signaler un abus Avoir le courage de ses opinions

    Valérie Pécresse et Xavier Bertrand sont des macroniens qui n'osent pas de rallier. Il pourrait bien leur arriver le sort de Madame Calmels, parce que le rassemblement nécessaire, compte tenu des difficultés qui nous attendent, n'est plus celui de la carpe et du lapin pour rafler le plus de places possibles, mais celui de ceux qui sont décidés à conduire la politique dont le pays a besoin.

  • Par cloette - 19/06/2018 - 15:46 - Signaler un abus Valérie Pécresse et X Bertrand

    sont de l'époque Sarkozy, c'est déja loin, et l'histoire ne se répète pas . Vous me direz L Wauquiez aussi ,mais il était moins en vue, et c'est une chance pour lui, il fait plus neuf .

  • Par moneo - 19/06/2018 - 16:04 - Signaler un abus Pour qui voter

    Quand on est pour le libéralisme d'entreprise , la concurrence , , le refus du caporalisme , l'abaissement du nombre d'emplois publics dans tout ce qui n'est pas l'autorité ,la justice et la défense...?( qui eux doivent être renforcés) Pécresse non ,Calmels non ,Bertrand non lepen non, Wauquiez non.. Si vous avez une idée

  • Par CasCochyme - 19/06/2018 - 16:58 - Signaler un abus intéressant

    Jérôme Fourquet est toujours intéressant et clair, y compris pour bien expliquer des sujets assez complexes, et pour sa façon de bien mettre en lumière et en parallèle des tendances ou des enjeux qui ne paraissent pas forcément clairs ou liés. C'est l'un des tout meilleurs dans ce job.

  • Par kelenborn - 19/06/2018 - 17:10 - Signaler un abus ouais

    D'abord, il y a quelques problèmes avec l'arithmétique! Fourquet nous dit que 50% de l'électorat LR est d'accord avec Marcroléon mais en même temps rappelle qu'à la primaire de la droite, on était à 75/25 Fillon/Juppé! On est tenté de penser que ceux qui ont voté à la primaire étaient plus à droite que l'électorat moyen LR, ou que l'électorat s'est converti, !!! En tout cas il y a une interrogation sur la part que représentent respectivement au sein de LR la partie dure ( Wauquieriste) et la partie molle( Pécresse) !!!! C'est évidemment important! Par ailleurs, les chiffres montrent que la politique macroléon est bien perçue comme une politique de droite contrairement à ce qu'affirment certains ici disant qu'il est l'héritier de Hollande! La conclusion est cependant claire! Bertrand et Pécresse ne représentent rien aujourd'hui parce que l'électorat à rejoint Macroléon et Wauquiez peut les pilonner! Pour quoi faire! les desseins du Donald Duck du Puy en Velay sont aussi impénétrables que...les plumes du canard !

  • Par cloette - 19/06/2018 - 17:24 - Signaler un abus C'est curieux,kélenborn

    Mais V Pecresse n'est pas la partie molle du tout, du temps de Sarkozy, c'était la droite dure, la partie droite molle étant Bachelot , très "sociétale", façon PS

  • Par Benvoyons - 19/06/2018 - 18:39 - Signaler un abus Mais Libres! est un mouvement de Copains pas des gens élus

    sur une base électorale LR. & encore mouvement de Copains il faut vite le dire! C'est beaucoup plus un ramassis de gens qui ne s'aiment pas sauf Pecresse & Portelli les autres se parlent du bout des lèvres! Ils sont là pour ne pas être ailleurs & voir s'ils pourront prendre la maison. Malheureusement ils ne veulent pas tenir compte de la base électorale LR & qui ne veut plus mais plus du tout de cette Primaire que les perdants ont bien évidemment pas respecté. Ils ne l'ont pas & tellement pas respecté qu'ils se trouvent Ministres & Grenouilles de bénitier à Macron. Donc le LR fait sa route avec ses adhérents, ceux qui ont voté en interne & pas du tout avec Liberté si peut honnête avec Eux & n'ayant participé à aucune élection interne. De Calan n'allant dans Liberté qu’après sa déculotté interne particulièrement humiliante. En fait un résidu Macroniste.

  • Par Deneziere - 19/06/2018 - 19:08 - Signaler un abus C'est pourtant pas dur

    Derrière la comm, Micron est en panne de résultats sur presque toute la ligne. Cela se démontre de manière assez factuelle sur chaque dossier. Il suffit d'appuyer où ça fait mal, ce que personne ne fait chez LR. Mécaniquement, cela redonne vie à toute la droite molle crypto_macronienne citée dans l'article, alors que cette dernière est de facto associées aux piétinements des en-marcheurs.

  • Par assougoudrel - 19/06/2018 - 19:51 - Signaler un abus C'est vrai que Wauquiez à

    une partie dure et que Pécresse a une partie molle et c'est pourquoi on dit "lui rentrer dans le mou".....https://dictionnaire.reverso.net/francais-synonymes/rentrer+dans+le+mou

  • Par kelenborn - 19/06/2018 - 21:59 - Signaler un abus Cloette

    C'est vrai que Bachelot n'aimait de dur que ce qui était dans le caleçon des messieurs ....Bon plaisanteries salaces mises à part, on a vu un reportage où Hidalgo et Pecresse étaient toutes les deux à Tokyo bras dessus bras dessous disant du bien l'une de l'autre! LR pur et dur c'était la bande à Sarko, Wauquiez n'étant qu'un opportuniste qui ne va pas tenir la distance

  • Par kelenborn - 19/06/2018 - 22:10 - Signaler un abus Au demeurant

    Il faut bien réaliser ce qu'est la situation: jusqu'en 2012 on a possibilité d'une alternance entre libéraux et SD ( ceux qui co-gèrent l'Europe): un coup pour toi, un coup pour moi. A gauche, comme à droite les forces sont trop faibles . Ce qui est nouveau, c'est l'effondrement de ce bloc "centriste" libéral avec une goutte de social de plus en plus petite et allergique aux demandes identitaires! C'est vrai partout en Europe à des degrés divers le UK y échappant encore à cause du système électoral. En France, Macron ayant bouffé le PS, l'UDF et la droite molle, il n'existe plus aucun espace ni pour ce qui survit du PS ( 6%) ni pour LR! Comme en l'état l'extrème gauche n'est pas crédible, il faudra que le système se décante! Souvenez vous: la droite est au pouvoir de 58 à 81 car le PCF est puissant et est agité comme épouvantail. Quand l'électorat en a eu marre, il a ramené le PC de 21% à 15 %. Cette fois, la clarification devra se faire à droite. Si le RN sait faire le ménage dans ses idées , ce qui reste de LR autour de Wauquiez ira à Canossa !

  • Par ajm - 19/06/2018 - 22:40 - Signaler un abus Pronostic.

    Vous vous faites de grosses illusions. MLP et le RN n'ont aucune chance d'avoir le pouvoir, car il n'y a autour d'eux que des personnes médiocres , les rares brillants ayant quitté le navire il y a longtemps et surtout, ils n'ont aucun strictement aucun relais à un niveau correct dans la société "civile" , sans même parler d'un programme crédible. Donc, soit Wauquiez arrive, malgré la titanesque coalition des medias , des ambitions internes de LR, des centristes, des Loges et Catho faux culs migratoires et un peu gays, des femmes LR un peu sur le retour qui savent qu'elles jouent leur dernière carte, à incarner une droite, pas parfaite , mais raisonnablement nationale, avec un agenda économique serieux, soit Macron repassera haut la main devant MLP; avec un score de deux tiers contre un, le RN se retrouvant , comme maintenant, avec une dizaine de députés.

  • Par assougoudrel - 19/06/2018 - 23:12 - Signaler un abus Oublions MLP et pensons à

    Marion Maréchal qui peut peut faire à tout le monde un coup à la macron.

  • Par Tande - 20/06/2018 - 08:51 - Signaler un abus Je suis d'accord: Pécresse n

    Je suis d'accord: Pécresse n'est pas "molle", elle est simplement opportuniste. Elle fait du centrisme pour tenir LW en échec. Bertrand, c'est plus compliqué (élu avec les voix de la Gauche). Tenons bon sur le cap, nous finiront Spar avoir raison: les tenants de Juppé sont partis, ils ne reviendront plus, ou alors dans longtemps (surtout après l'épisode Calmels).

  • Par moneo - 20/06/2018 - 10:12 - Signaler un abus @Assou

    faire un coup à la Macron? pour quel programme ?si c'est un programme refusant la concurrence et la multiplication des SP à la française avec nos impôts merci j'ai déjà trop donné

  • Par cloette - 20/06/2018 - 11:35 - Signaler un abus @Assou

    Assez d'accord avec toi, il suffit de compter: elle aurait les voies du RN, et celle d'une grande partie des LR, sans oublier d'autres qui la chapeauteront : le total peut être supérieur à 50%....c'est de l'ordre du possible .

  • Par El Flander - 20/06/2018 - 14:58 - Signaler un abus Du calme!

    Dans deux ans les échecs de Macron seront flagrants. Donc en 2021 le paysage politique sera différent et tout s'ouvrira politiquement. Il est donc nécessaire de garder sa salive, de faire calmement son jardin, et d'économiser son énergie pour les communales et la présidentielle.

  • Par cloette - 20/06/2018 - 16:53 - Signaler un abus oui ..

    cultivons donc notre jardin ...

  • Par moneo - 20/06/2018 - 17:33 - Signaler un abus cultivons notre jardin

    Pour planter quoi?

  • Par cloette - 20/06/2018 - 17:37 - Signaler un abus @monéo

    des sous, il parait qu'ils peuvent germer .

  • Par assougoudrel - 20/06/2018 - 18:45 - Signaler un abus @Cloette et @moneo

    La monnaie du Pape où l'herbe aux écus, l’ancêtre de l'euro?

  • Par kelenborn - 20/06/2018 - 20:30 - Signaler un abus AJM

    Si les bons qui sont partis c'était Philipot, il doit être remplaçable. Pour que Wauquiez trouve un espace ( que n'a pas trouvé Fillon et pas seulement à cause des affaires; les affaires ont fait monter Macron), il faudrait véritablement qu'il vire sa cuti sur pas mal de chose et la seule chose qu'il ait réussi à virer jusqu'à présent c'est Calmel! Et ,en tout état de cause...qui aurait parié un cent sur Trump en 2015 ?

  • Par jurgio - 20/06/2018 - 22:25 - Signaler un abus Le plus urgent est d'évacuer les parasites

    On sait que beaucoup qui ont choisi la carrière politique se casent où ils peuvent. Il s'agit d'abord de se trouver une file d'attente. On leur dit que le parti auquel ils ont opté a des idées directrices. Mais chacun se fabrique une idéologie soit pour se construire une brigue pour prendre le siège de leader, soit pour en sortir le plus tôt possible pour être à quai pour le prochain train en gare.

  • Par moneo - 21/06/2018 - 10:10 - Signaler un abus @Kelenborn @Cloette

    Philippot? ouch je ne comprends plus rien .... A croire que nous n'entendons pas les mêmes choses lorsque tous ces politiciens s'expriment... ou que nos définitions sur les fondamentaux: Liberté Egalité Faternité ne sont pas les mêmes Finalement au niveau des idées politiques je me sens totalement orphelin-:) @cloette j' adore l'humour sauf quand c'est juste une manière d'esquiver un sujet -:) mais après tout peut être êtes vous alchimiste auquel ca vous ête à un niveau que je n'atteindrai jamais ..........;

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€