Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loin de l'UMP : les amis de Nicolas Sarkozy sont-ils un peu moins nombreux cette rentrée ?

L'association des amis de Nicolas de Sarkozy se réunira les 1er et 2 septembre à Arcachon. Contrairement à l'année précédente, les ténors de l'UMP seront nombreux à manquer à l'appel. Reste les fidèles.

Loin des yeux, loin du coeur

Publié le
Loin de l'UMP : les amis de Nicolas Sarkozy sont-ils un peu moins nombreux cette rentrée ?

L'association des amis de Nicolas de Sarkozy se réunira les 1er et 2 septembre à Arcachon Crédit REUTERS/Stringer

Atlantico : Alors que l'association des amis de Nicolas Sarkozy se réunit les 1er et 2 septembre, les principaux leaders se détournent du rendez-vous ou jouent la carte de leur autonomie. Entre approbation militante et isolement au sein du parti, où en est réellement Nicolas Sarkozy ? 

Maxime Tandonnet : Aujourd’hui, l’ancien président garde le silence. Il veut éviter de polariser à nouveau la vie politique sur sa personne et servir encore plus au gouvernement socialiste de défouloir et dérivatif à ses difficultés. Où en est-il réellement ? L’ancien chef de l’Etat a une personnalité complexe.
Il réfléchit beaucoup à l’avenir mais agit aussi à l’instinct, en fonction des circonstances du moment. Sa réserve actuelle ne relève pas seulement de la stratégie politique mais aussi d’une sensibilité profonde. Il faut bien voir la part d’enfer qu’est la situation de chef de l’Etat, entre l’envie de réussir, d’œuvrer au bien commun et l’hyper diabolisation dont chaque parole et chaque geste font l’objet. Sarkozy a beaucoup donné et rien n’indique qu’il ait vraiment envie en ce moment de retourner dans la fournaise. Conscient de sa popularité chez les sympathisants, partagé entre divers sentiments contradictoires, il n’est pas aujourd’hui, je l’imagine, dans la logique d’un plan bien arrêté en vue de 2017. Il observe et attend de voir quelle sera la tournure des événements. 
 

L'année dernière, les leaders UMP étaient plus nombreux. Faut-il en déduire que les barons du parti l'ont rangé au rayon des affaires classées ?

Le terme "amis" de Nicolas Sarkozy doit être pris avec prudence. Nous sommes en politique. Les relations entre les personnalités politiques, les phénomènes d’allégeance reposent sur des logiques de carrière. Comme la nature a horreur du vide, une partie de ses soutiens semble se détourner de l’ancien président  mais les choses sont volages, éphémères  et il suffirait qu’il revienne dans la vie politique pour que les ralliements se multiplient. 
 

La base de popularité de Nicolas Sarkozy est-elle suffisamment forte pour un retour en 2016 ou 2017, même sans le soutien des cadres ? L'association de ses amis est-elle suffisamment large dans sa composition pour lui fournir le socle d'un retour éventuel comme leader de l'UMP ?

Par rapport à 2017, nous sommes dans l’inconnue totale. Songeons qu’un an seulement avant le scrutin de 2012, tous les experts et les spécialistes les plus chevronnés s’attendaient à une victoire écrasante de Dominique Strauss Kahn et nul ne songeait à une arrivée à l’Elysée de François Hollande. L’histoire a des soubresauts que nul ne maîtrise et se joue des calculs. Cela, Nicolas Sarkozy le sait. Je ne pense pas qu’il ait l’intention de se doter d’une structure à vocation politique issue de « ses amis », encore moins de reprendre la tête d’un parti. S’il devait un jour revenir à la présidence, ce serait à la faveur d’événements exceptionnels et d’un appel silencieux de la Nation comptant sur son expérience au sommet de l’Etat. 
 

Quelles sont les conséquences pour l'ancien président du débat au sein de l'UMP sur le droit d'inventaire? Entre les allers-retours et les chassés-croisés des uns et des autres et notamment de François Fillon et Jean-François Copé sur le sujet, les points de tension de la défaite ont ils été purgés ? 

Aucune, tant ce sujet n’intéresse personne. A l’heure où le pouvoir socialiste remet en cause les acquis essentiels de son quinquennat auxquels le pays est profondément attaché, comme les « peines planchers » envers les récidivistes, vouloir en faire « l’inventaire » paraît décalé. Les Français sont indignés des querelles d’ambitions élyséennes dans un contexte de crise, d’instabilité internationale profonde, d’incertitude et de souffrance collective. Le débat sur la « droitisation » de la campagne de 2012 a un côté artificiel et mensonger : les Français attendent des hommes politiques des réponses à leurs légitimes préoccupations. Compte tenu de la situation dramatique du pays telle que nous pouvons l’envisager en 2017, le prochain chef de l’Etat ne sera sûrement pas le plus ambitieux, mais le plus capable naturellement d’incarner l’autorité, la sagesse, l’unité, la vérité, et d’impulser une dynamique collective. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par fms - 01/09/2013 - 10:25 - Signaler un abus incarner l'autorité, la sagesse, l'unité, la vérité...

    et aura-t-il également reçu l'onction divine ? Nous sommes au XXI° siècle et ce conseiller aux sujets relatifs au Ministère de l'Intérieur raisonne comme un royaliste du XIX°. Pour ma part, je piétine allègrement le corps symbolique du roy :-)

  • Par Vincennes - 01/09/2013 - 10:54 - Signaler un abus Très bon article...sauf en ce qui concerne le droit d'inventaire

    qui, de mon point de vue, démontrerait tous les points positifs de son quinquennat, qui ne manquent pas et ce que, finalement, le PS et les médias aux ordres redoutent, mais aussi les erreurs à ne pas reproduire etc Sarko a, en effet, beaucoup donné et, perso, je ne pense pas que la souscription ait pu rencontrer un tel succès sans sa présence. Je me rappelle de Bruno Jeudi disant : "s'ils récoltent 5/6 millions ce sera un exploit"!!! n'imaginant même pas qu'ils pouvaient doubler la mise, comme c'est le cas. Il a son caractère, certe, mais à l'époque actuelle il vaut mieux en avoir plutôt qu'êtree aussi mollasson que le Présigand actuel qui, de +, est dangereux ....vu son attitude actuelle

  • Par Lennart - 01/09/2013 - 10:56 - Signaler un abus Tu m'étonnes

    le mec qui plombe tes finances de plusieurs millions d'euros durant une campagne, alors que le parti est déjà bien endetté, ça n'est pas le genre d'ami qu'on aime rencontrer trop souvent.

  • Par guy.h - 01/09/2013 - 13:51 - Signaler un abus Quand je lis autant d'imbécilité..

    comme par exemple celui d'avoir plombé les finances de l'UMP, alors que ce parti tait déjà fortement endetté, c'est faux bien évidemment...Un dépassement de prévisions budgétaires de 1,5% ,reste dans la norme de tout budget prévisionnel, je ne sais si celui qui relève cela a ou a eu dans sa vie quelques responsabilités budgétaires, je ne le pense pas. Alors que même les banques vous accordent des dépassements , voire des arrangements avant de prononcer la clôture de votre compte., le Conseil Constitutionnel pour des raisons obscures révélées depuis, en a décidé autrement...Il faudra bien un jour mieux définir le rôle du Conseil Constitutionnel...qui comme la Constitution d'ailleurs demande à être amendée, la France de 1958 ou de 1968 n'est plus celle de 2012 et le sera encore moins en 2017, alors que ce gouvernement se lance dans des projection à 2025..!

  • Par DEL - 01/09/2013 - 14:04 - Signaler un abus Arcachon c'est pas bon

    Ils auraient du le faire à Capri...puisqu'à Capri, c'est fini.

  • Par francoise - 01/09/2013 - 14:51 - Signaler un abus je n'ai jamais vu un président aussi

    hué, aussi critiqué par la presse bobo gauchisante que sarkozy ... La dette est le résultat de la crise financière de 2008, il faut dire qu'après deux septennats Mitterand et chirac, ce sont eux qui ont bousillé notre pays, Sarkozy n'a pas eu de chance.. La crise financière a fini d'achever notre pays, nos industries.... Le chômage est galopant depuis Mitterand, les 35 h d'aubry PS devaient redonner du travail, partage du travail etc... Sarkozy a su bien gérer la crise financière, les retraités, les fonctionnaires, les rmi, les allocs ont été versés.. Dans la dette on trouve tout cela. J'espère que Sarkozy reviendra.

  • Par ZOEDUBATO - 01/09/2013 - 16:27 - Signaler un abus Le Sarkozisme a refondé une France Forte avec un avenir

    Au-delà de sa personne, les citoyens ont besoin du programme d'actions pour la mise en ouvre des discours aux jeunes et du Trocadéro de NS Il ne s'agit pas de les appliquer bêtement ligne à ligne comme une recette de cuisine, ce que fait actuellement le Non Président avec son programme pondu par des intellectuels technocrates, mais d'en garder l'esprit, la logique et les objectifs Si Le Président SARKOZY ne veut pas se représenter, l'élu devra reprendre cette refondation d'une France Forte avec pragmatisme pour : - dépolitiser l'Etat, son organisation, sa logique, ses privilèges, ses organismes, sa culture, son EN, etc. - anticiper les changements de l'environnement, - simplifier l'organisation, les lois, les décrets, les règlements, les normes, etc. pour ne plus interférer dans la vie privée des citoyens mais se limiter à un cadre de vie permettant la vie sociétale sur des valeurs partagées - refonder une société de confiance bâtissant son avenir au lieu de le confier à des structures inhumaines, - arrêter la guéguerre des intérêts particuliers qui fait rage actuellement sous couvert d'intérêt général.

  • Par Jean-Pierre - 01/09/2013 - 16:53 - Signaler un abus A quoi sert Sarkozy ?

    . Il n'apporte aucune idée. . Il ne soutient aucun talent. . Il ne combat aucunement le socialisme et ses turpitudes. . Il ne fait rien pour l'image de la France. . A part bloquer la droite, je ne vois pas très bien à quoi il sert aujourd'hui ? .

  • Par Teo1492 - 01/09/2013 - 17:04 - Signaler un abus Les Français ont fait le bilan du Sarkozysme en mai 2012...

    Sarkozy, c'est du passé. Mais bon, il y aura toujours quelques groupies nostalgiques.

  • Par Gold31 - 01/09/2013 - 18:15 - Signaler un abus Que penser alors de François Hollande

    A lire certaines critiques, Sarkozy avait tout faux. Admettons. Mais alors, que penser de François Hollande depuis le début de son quinquennat? Il a tout juste, lui?

  • Par pguillermo - 01/09/2013 - 21:11 - Signaler un abus @Gold31

    Admettons, comme vous dites, que vous ne soyez pas le seul à donner cet argument. Mais admettons aussi autre chose. Simplement si j'avais été Polonais en 40 je n'aurais voulu ni de Hitler ni de Staline (bien que pour moi l'un des deux était encore pire que l'autre, puisqu'il s'en est pris directement à son propre peuple et à tout son entourage proche). Bien sûr on n'est pas dans un choix aussi dramatique. Mais est-ce que vous ne pensez vraiment pas que sur 60 millions de Français on ne puisse trouver personne mieux qu'Hollande et Sarkozy ? Ah au fait tant que vous y étiez vous auriez pu inclure Ségolène Royal à votre casting.

  • Par Adi Perdu - 01/09/2013 - 22:15 - Signaler un abus La principale qualité de Nicolas Sarkozy ?

    Les gueuchistes, les socialos, staliniens et autres bobos le détestent, et rien que pour çà, ce sera un plaisir immense quand il sera réélu en 2017. 8-D Savoureux même ! ☺

  • Par casanova - 01/09/2013 - 22:39 - Signaler un abus Sarkozy t'es cuit !

    C'est un de tes"amis" qui me l'a dit. Et puis la France ne veut plus de toi !

  • Par Iker - 02/09/2013 - 07:23 - Signaler un abus Par noumounke - 01/09/2013 -

    Par noumounke - 01/09/2013 - 17:24

  • Par Iker - 02/09/2013 - 07:23 - Signaler un abus Par noumounke - 01/09/2013 -

    Par noumounke - 01/09/2013 - 17:24

  • Par Iker - 02/09/2013 - 07:27 - Signaler un abus Votre vote pour Hollande par défaut.

    Par noumounke - 01/09/2013 - 17:24 . Puisque vous n'avez pas voté pour Sarkozy, vous avez dans les faits voté pour Hollande . désolé mais c'est la logique de l'élection présidentielle et vos protestations n'y feront rien. . Bref la politique du pire développée par Marine et le FN . ... Hollande a donc de beaux jours devant lui

  • Par Iker - 02/09/2013 - 07:35 - Signaler un abus Sarkozy a encore ses chances

    Par casanova - 01/09/2013 - 22:39 Parfait et Hollande est désormais bien tranquille pour 2017 car les pantins Fillon-Copé cela suffit !!! Quant à Marine dans l'opposition elle est utile, mais voilà ... la crédibilité de ses solutions ce n'est pas cela ... ... il faut qu'elle voyage encore beaucoup dans le Monde pour nous propositions de vraies solutions et une vision crédible de la France dans l'Europe et dans le Monde.

  • Par evy - 02/09/2013 - 08:17 - Signaler un abus quand on lit ces commentaires

    on comprend bien pourquoi la France est tombée si bas. Atlantico a hélas récupéré les gauchistes haineux et envieux qui autrefois s'étalaient au Monde ou chez Libé. On ne peut même plus parler de dignité. Ces commentaires sont du "vomi" J'espère que ces personnes n'arriveront pas à faire plus de dégats dans notre pauvre pays. Nous sommes la risée de l'Europe. Nous devrions nous débarrasser de tous les énarques qui sont le poison de la France. Ils se nourrissent d'illusions, de "pseudo angélisme" et de l'argent des contribuables.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Maxime Tandonnet et Sylvain Saligari

Maxime Tandonnet est un haut fonctionnaire français, qui a été conseiller de Nicolas Sarkozy sur les questions relatives à l’immigration, l’intégration des populations d’origine étrangère, ainsi que les sujets relatifs au ministère de l’Intérieur.

Il commente l'actualité sur son blog personnel.

Sylvain Saligari est avocat au barreau de Paris. Il est spécialisé dans le droit d'asile.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€