Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 25 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Loi bioéthique : la stratégie d’enfumage du gouvernement pour faire l’économie de débats fondamentaux

Cinq ans après l’adoption de la loi autorisant le mariage pour les couples homosexuels le gouvernement prépare une loi bioéthique ouvrant la possibilité de la PMA. Et progresse lentement...

L'air de rien

Publié le
Loi bioéthique : la stratégie d’enfumage du gouvernement pour faire l’économie de débats fondamentaux

Atlantico : Cinq ans après l’adoption de la loi autorisant le mariage pour les couples homosexuels le gouvernement prépare une loi bioéthique ouvrant la possibilité de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) pour les couples de femmes désireuses d’avoir des enfants et la GPA (Gestation Pour Autrui) pour les couples d’hommes désireux, eux aussi,  d’avoir des enfants. Jean-François Eliaou, député de La République En Marche (LREM), chargé des questions de bioéthique au sein de l’Office parlementaire de l’évaluation des choix scientifiques et techniques, propose que la future loi soit « une loi cadre » n’entrant « pas trop dans  les détails.

« Il faut », dit-il, « une loi  établissant de grands principes complétés par des décrets et des lois d’application » Avant d’ajouter « Si on modifie la loi il faudra le faire d’une main tremblante ».  Comment faut-il comprendre ce projet de faire une loi sans décrets d’application ?

Bertrand Vergely : Tout cela relève de la com. Soyons clair. Quand on dit en substance : « Nous allons faire une loi sur les questions bioéthiques. Mais rassurez vous cette loi sera purement générale et donc totalement sans conséquence sur la réalité concrète » il y a deux possibilités. 1) On ne sait pas ce que l’on dit, expliquer que l’on va faire une loi pour que celle-ci ne soit pas appliquée n’ayant aucun sens.  De ce fait, d’une incompétence rare on est inapte à légiférer et il est urgent que l’on arrête de faire de la politique.  2) On sait très bien ce que l’on fait. On va faire des lois bioéthiques que l’on va appliquer. Mais, pour ne pas affoler l’opinion qui est contre les décisions que l’on compte prendre, on noie ces décisions dans un nuage de brume en expliquant que l’on va demeurer dans la généralité.  Manifestement, c’est la deuxième solution qui a été choisie. 

Les questions bioéthiques qui se posent aujourd’hui concernent 1) la recherche sur l’embryon et les cellules souches afin de les modifier et ainsi d’éviter des maladies rares et très invalidantes, 2) le diagnostic prénatal, 3) l’euthanasie et le suicide assisté, 4) la PMA, la GPA et d’une façon générale la mise en place de la théorie du genre et derrière elle du transgenre, 5) le transhumanisme et la création d’un homme augmenté. Un point commun relie ces cinq questions : impossible de rester neutre, abstrait, général. Si, par exemple, demain, l’euthanasie est légalisée, ce sera pour pratiquer celle-ci et non pour en faire une permission que l’on n’applique pas.  Il ne faut donc pas penser que le gouvernement qui va légaliser la PMA, voulue par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, va se contenter  d’une loi générale. Il va faire une loi très concrète, très pratique. Pour une raison très simple : ne pas être à la traîne de ce qui se passe ailleurs. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 17/05/2018 - 09:21 - Signaler un abus le but

    il faut être clair, c'est l'eugénisme, et c'est extrêmement dangereux . Eviter les maladies tout le monde est pour, le problème n'est pas là , mais le but est plus lointain, il faudrait aussi réfléchir davantage au lien qui existe entre le désir légitime d'améliorer la santé des gens et la PMA la GPA, la théorie du genre et du transgenre, et tout ce qui est énoncé dans cet article. IL est évident qu'il y a un lien . Se documenter sur le transhumanisme et l'homme augmenté est à la portée de tous , il serait bon que chacun le fasse !

  • Par Ganesha - 17/05/2018 - 11:28 - Signaler un abus Fille aînée de l’Église

    Mr Vergely est amer ! Il sent bien qu'il a perdu la partie ! Alors, il essaie de nous agiter d'horribles épouvantails, et il nous présente des arguments qui ne tiennent pas debout ! Les enfants de familles homoparentales risquent effectivement de se trouver orphelins, mais c'est parce qu'actuellement, ils ne peuvent être adoptés par l'autre partenaire. Quant à l'euthanasie qui va se transformer en ''meurtres crapuleux'' ou en ''tuerie de masse'' !!! Le fait est que la France est en Europe, et que nos voisins ne sont pas des barbares. Autrefois, les femmes qui en avaient les moyens allaient à Londres se faire avorter. Dans les années 1950, ma mère est allée en Suisse, parce que c'était trop tôt pour son troisième enfant. Mais pour cela, il fallait avoir les moyens de se le payer ! La France, ''fille aînée de l’Église'' rejoint ses voisins en maugréant et en traînant les pieds !

  • Par Alain Proviste - 17/05/2018 - 12:05 - Signaler un abus Bien sûr qu'ils vont nous coller la PMA

    Souvenez-vous : il y a 20 le PACS, il y a 5 ans le mariage homo, maintenant la PMA. Comme d'hab les lubies des gauchistes deviennent les nouvelles normes, leurs idées sont souvent débiles mais il faut reconnaître l'efficacité de leurs méthodes subversives. Concernant la notion '"être en retard", c'est bien expliqué par Ingrid Riocreux dans son livre La Langue des Médias. L'emploi de ce genre d'expression relève d'un tel militantisme que cela devrait disqualifier le journaliste qui l'emploie.

  • Par cloette - 17/05/2018 - 12:52 - Signaler un abus D'accord à 100%

    avec l'article . Brave new world is coming .

  • Par Dorine - 17/05/2018 - 14:27 - Signaler un abus Arrêtez Ganesha

    d'appeler à l'euthanasie, à l'eugénisme et à l'IVG. Appellerez-vous un jour à la vie????Vous traitez les autres ici comme des vieux salopards. Pour ma part, je trouve que la médecine parisienne pousse à l'eugénisme soft, bien entendu, puisqu'on ne peut pas avoir les mêmes pratiques que les nazis. Mais dans le fond, c'est similaire dans l'esprit. Et je viens de découvrir l'utilité du suicide assisté en Suisse : ce n'est pas du tout de la compassion.....

  • Par Ganesha - 17/05/2018 - 15:05 - Signaler un abus Européens

    Selon vous, les anglais, les belges, les italiens, les suisses et les espagnols sont des fous criminels ? Ils ont pourtant été soigneusement évangélisés depuis des siècles. Effectivement, je ne cite pas les allemands, qui eux, présentent quelques taches sombres dans leur passé...

  • Par cloette - 17/05/2018 - 15:45 - Signaler un abus Ganesha

    j'ai rencontré un(e) transgenre l'autre jour dans le métro ,un homme plutôt âgé ( calvitie), visage émacié, habillé en robe longue, fardé, et ce sera cela une "maman" pour futur orphelin de vraie mère ? Quel cauchemar ! Les parisiens en ont vu d'autre, personne ne faisait attention à lui, il n'y a pas de discrimination, nous sommes dans un pays libre chacun fait ce qu'il veut, mais le droit de l'homme c'est aussi le droit de l'enfant qui a le droit à la parité dans sa parentalité !

  • Par Dorine - 17/05/2018 - 18:18 - Signaler un abus Ganesha

    La fin de civilisation atteint tout l'occident. Et vous savez très bien que chaque être humain est fait d'ombres et de lumière. Ce n'est pas parce que votre voisin est pédophile que vous allez faire comme lui, n'est-ce-pas? Eh bien, c'est pareil entre pays. Une civilisation décline à partir du moment où elle oublie la vie. Lorsque vous prônez uniquement des conduites de mort, que ce soit par nécessité ou par intérêt économique, vous oubliez la vie, le désir créateur et le beau. Et lorsque la culture de mort domine celle de la vie dans une société, cette dernière rentre en agonie.

  • Par Ganesha - 18/05/2018 - 06:36 - Signaler un abus Cloette, successeur de Fouquier-Tinville ?

    Je pense qu'avec quelques voisins, ou entre habitués de la même messe dominicale, vous allez constituer un ''Comité de Salut Public'', composé de ''citoyens responsables'' ! Ensuite, vous auditionnerez les couples de lesbiennes, et vous déterminerez quelles sont celles que vous estimez dignes et capables (selon vos critères) d'élever un enfant. Vous vous considérez comme le digne successeur du célèbre Fouquier-Tinville ! L'homme misérable que vous avez aperçu dans le métro est dans une telle souffrance narcissique, qu'il ne lui vient absolument pas à l'esprit de se lancer dans un projet parental. Tous les soirs, à 19h25 sur TF1, le feuilleton ''Demain nous appartient'' remporte un grand succès... Et le couple de lesbiennes est un de ceux qui offre à son enfant l'environnement familial le plus stable et chaleureux.

  • Par Ganesha - 18/05/2018 - 07:14 - Signaler un abus Réalités pratiques

    Mon but principal, au sujet de l'euthanasie, c'est d'éviter les souffrances inutiles, et surtout les lourdes séquelles qui peuvent résulter d'une tentative de suicide avec des moyens inappropriés. Les cathos se conduisent d'une façon aussi stupide et répugnante que leurs aînés qui, avec leurs tabous ineptes, envoyaient d'autres femmes se faire charcuter par les faiseuses d'anges. Heureusement, notre société offre désormais un environnement plus joyeux, serein et respirable pour les lesbiennes qui ont légitimement envie d'un enfant. Et dans la grande majorité des cas, elles n'ont pas besoin d'une PMA : avec une simple seringue, en vente libre en pharmacie, elles se ''débrouillent'' très bien !

  • Par cloette - 18/05/2018 - 07:50 - Signaler un abus Ganesha

    c'est vrai ce que vous dites sur cet homme en souffrance mais pour le reste vous êtes dans l'erreur, dans la culture chinoise la théorie du Yin et Yang est omniprésente, en médecine, politique, peinture musique cuisine, agriculture, elle génère l'harmonie , et votre nouvel environnement familial est exactement le contraire de stable, il est bancal .

  • Par Dorine - 18/05/2018 - 08:28 - Signaler un abus Allons donc, Ganesha

    Ne me dites pas que vous prenez les séries TV pour de la réalité. Vous semblez confondre illusions et réalités, comme les schizophrènes qui prennent pour argent comptant les voix qu'ils entendent. Vous ne semblez pas avoir ce profil là, rassurez-vous. Quant à l'euthanasie, la loi Léonetti empêche l'acharnement thérapeutique et autorise une sédation terminale. Je ne vois pas l’intérêt d'y rajouter une euthanasie active.Arrêtez de taper sur les cathos voulez-vous ? vous ne les connaissez pas et vous contentez de les haïr sur des on dit de basses cours qui sont du même niveau que Kho Lanta où les dès sont pipés dès le départ, mais on fait surfer le téléspectateur sur la vague de l'héroïsme et de l'attrape nigaud.

  • Par pale rider - 18/05/2018 - 08:43 - Signaler un abus oh je crois que c'est plus simple que cela

    Macron avait besoin (comme Hollande) du puissant lobby homo pour se faire élire : maintenant il faut leur obéir . Macron - Hollande deux petits Fausts de plus

  • Par pale rider - 18/05/2018 - 08:52 - Signaler un abus déclaration des droits le l'homme et du citoyen :

    "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits." sauf les GPA PMA qui n'auront pas le droit de connaître leur père ou leur mère , car le don de sperme est anonyme , le don d'ovule idem . Bon , pas grave hein , modifions la déclaration des droits de l'homme : "les hommes naissent libre et égaux en droit , sauf les PMA et GPA "

  • Par Bobby Watson - 18/05/2018 - 09:17 - Signaler un abus @ganesha

    Manifestement vous réglez des problèmes personnels en vous manifestant à tort et à travers...Ayez au moins l'honnêteté de reconnaître que B Vergely à signé ici son meilleur article depuis longtemps. En démasquant l'hypocrisie du pouvoir vis à vis des questions sociétales. Évidemment que la " culture de mort " va se déployer au nom du " Progrès "...

  • Par pale rider - 18/05/2018 - 10:18 - Signaler un abus @ganesha " légitimement envie" ah bon ?

    envie c'est sûr , légitimement ???

  • Par pale rider - 18/05/2018 - 10:24 - Signaler un abus @ganesha

    "Mr Vergely est amer ! Il sent bien qu'il a perdu la partie" : comme si mr Vergely était dans une logique de gagner ou de perdre une partie .... ce n'est pas Mr vergly ni moi d'ailleurs qui "gagne" ou qui "perd" , on essaye juste de defendre les droits d'un enfant à naître , à savoir de connaître son père et sa mère et qu une loi ne vienne se mettre en travers pour l'en empêcher.

  • Par Taubiralebol - 18/05/2018 - 10:26 - Signaler un abus Mobilisation?

    Les propos de B Vergely reçoivent l'approbation de grand nombre d'entre-nous et c'est réconfortant. Au-delà, combien d'entre-nous se mobiliseront dans la rue...et pour quel résultat?

  • Par Ganesha - 18/05/2018 - 11:04 - Signaler un abus Combat actuel

    Les ''détenteurs de la Vérité révélée'' viennent ici exposer, avec beaucoup d'assurance, leur ''conception de la vie des autres'' ! Heureusement, depuis Mai 1968, ce Goulag intellectuel et législatif est en cours de démolition : elle sera même bientôt totalement achevée ! Le combat actuel, c'est une autre saloperie moyen-orientale, qui cherche désormais à s'imposer !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bertrand Vergely

Bertrand Vergely est philosophe et théologien.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont La Mort interdite (J.-C. Lattès, 2001) ou Une vie pour se mettre au monde (Carnet Nord, 2010), La tentation de l'Homme-Dieu (Le Passeur Editeur, 2015).

 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€