Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

LLD ou LOA : les pièges à éviter quand on veut louer une voiture sur le long terme plutôt que de l’acheter

En pleine expansion, la location longue durée et la location avec option d’achat LOA représentent désormais près d’un tiers des ventes de véhicules neufs en France

Bonnes affaires

Publié le
LLD ou LOA : les pièges à éviter quand on veut louer une voiture sur le long terme plutôt que de l’acheter

Atlantico : Les options de locations de véhicules longues durée ou bien avec options d'achat sont en progression chez les particuliers. Alors si on est intéressé par ces formules, quels sont les pièges à éviter avant de se lancer ? Que cache le prix attractif des mensualités affichées par les constructeurs ? 

Damien Rulière : Le premier piège, c’est celui de faire attention au calcul du coût du contrat sur une durée identique. Les locations longue durée sont prévue dans la plupart des cas sur trois ans, mais certains peuvent aller jusqu’à cinq ans. Il faut avoir le réflexe de se demander quel va être le coût d’une voiture sur trois ans. Quand on achète une voiture, il faut payer son crédit, donc bloquer une partie d’un capital. Il faut se demander combien vaudrait la voiture à la fin des trois ans, à combien elle cotera.

Lors d’une location, il y a un premier loyer qui est majoré, à savoir entre 10 et 15 à 20% du prix de la voiture et suivront les loyers. Il s'agit d'un ordre d'idée pour se faire une idée. Combien aura été déboursé après les 36 loyers ? Il faut faire le rapport du coup réel entre ces deux solutions. Il faut faire attention aux locations où le premier loyer majoré sera très important. Au final, si on se tourne vers la location, c’est que l’on ne veut pas bloquer une partie de son épargne donc c’est un peu dommage d’aller payer un loyer majoré qui est très élevé. 

Il faut faire attention à son kilométrage sur la durée de la location. Toutes les offres de location de longue durée sont soumises à un kilométrage maximum sur les trois ans. Le coût peut être vraiment élevé en cas de dépassement par kilomètre. Chaque kilomètre supplémentaire peut être facturé d’un montant de cinq centimes par exemple. Tous ces éléments sont écrits noirs sur blanc à la signature du contrat. Il faut penser à prévoir son kilométrage sur la durée de la location. Il est possible de se renseigner sur les sites des constructeurs qui notent ces aspects, comme le prix du kilomètre dépassé. Il est toutefois possible de manquer ce genre de détails. 

Une autre chose à surveiller qui est très importante, l’état de la voiture. Elle doit être impeccable à la fin de la location si l’utilisateur souhaite rendre la voiture. Les constructeurs font systématiquement passer un expert qui va inspecter la voiture dans les moindres détails. Il va signaler tout ce qui est à refaire, que ce soit les jantes, le pare-choc, les rayures. Un cahier des charge stipule quel niveau de dégât est tolérable et lesquels ne le sont pas. Les travaux de réparations sont sur-facturés. Les frais de restitution sont très importants et si l’on n’y prête pas attention, le montant peut vite s’élever. En cas de petits chocs sur la carrosserie, il peut être préférable de passer par un carrossier avant de rendre la voiture afin de refaire soit même ce qui ne vas pas. Cela sera toujours moins cher que le faire refaire par la concession qui a loué la voiture qui va, elle, les faire payer au tarif le plus élevé. Ce qu’il faut également savoir, c’est qu’ils peuvent facturer les travaux sans forcément faire les réparations. Les concessionnaires vont nettoyer la voiture, ils vont la remettre dans leur parc d’occasions. Une personne qui va vouloir acheter la voiture ensuite, si elle n’est pas très maniaque ne va pas faire refaire les réparations et l’argent facturé lors de la restitution ne sera pas toujours remis par la concession. Il faut vraiment alors être attentif à ce que la voiture soit impeccable lors de la remise. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par moneo - 14/10/2017 - 11:56 - Signaler un abus vous oubliez l'essentiel

    c'est que pour n'avoir pas payer de frais de remise en état surfacturés ,vous deviendrez prisonnier de l'enseigne ,qui ,grand seigneur vous proposera de fermer les yeux en rachetant un autre véhicule de la marque au prix fort ( alors que sans forcer vous trouveriez la même avec moins 20/25% chez un mandataire) en plus si vous gardez votre véhicule en fin de location ;le , solde qui vous sera demandé sera tel que votre prix de revient excédera le prix avec le cout d'un emprunt..location piege à C.....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Damien Rulière

Damien Rulière est le rédacteur en chef du site voitures.com.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€