Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 30 Juillet 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Libre circulation des Maghrébins
en Tunisie : bientôt l'Union Maghrébine ?

Moncef Marzouki, président tunisien, lance unilatéralement le projet d'une union du Maghreb. Soutenue par les entreprises, elle permettrait au Maghreb d'affirmer sa position sur la scène internationale. Babillage politicien ou vraie ambition politique ?

Etats-Unis du Maghreb

Publié le - Mis à jour le 9 Juillet 2012

Atlantico : Tunis a décidé qu’à partir du 1er juillet, les ressortissants algériens, marocains et mauritaniens n’auront besoin que d’une simple carte d’identité pour entrer en Tunisie. Si le Maroc et la Mauritanie n’ont pas encore réagi, les autorités algériennes estiment, selon le journal El-Khabar, ne pas se sentir “concernées” par cette mesure “anticipée” et “unilatérale”. Le projet d'union du Maghreb que semble vouloir relancer Moncef Marzouki est-il voué à l'échec ?

Abdelmalek Alaoui : Le Président tunisien vise un triple objectif à travers l’annonce de cette mesure. Il y a, en premier  lieu, une indéniable dimension politique, qui s’inscrit dans la droite ligne de la pensée politique de Habib Bourguiba, qui était empreinte d’un nationalisme « maghrébin » fort, cimenté par  la lutte commune des peuples d’Afrique du nord contre le colonisateur.

En ce sens, Marzouki a certainement voulu fixer un cap, et se positionner comme le nouveau moteur d’une union maghrébine rénovée, et du haut de sa stature d’ancien opposant, il souhaite se définir comme le chantre de l’union. C’est là l’affirmation d’une posture qu’il a prise très tôt, lors de ses déplacements à Rabat et Alger il y a quelques mois. En second lieu, il y a probablement des visées économiques : en facilitant la circulation des Maghrébins, le Président tunisien souhaite donner une impulsion au tourisme interrégional et combler le déficit tunisien en touristes européens. Enfin, il y a une dimension tactique qui lui permet de se positionner sur l’échiquier tunisien comme celui qui impulse une vision, un projet de société, à l’encontre des positions du parti d’Annahda, qu’il souhaite ainsi « ringardiser ». Concernant la probabilité de succès de cette mesure, nous devrions avoir les premiers retours très rapidement, l’été étant propice aux déplacements, notamment pour les vacances.

Dans quelle mesure une nouvelle Union du Maghreb peut-elle changer l'économie de la région ?

Une union économique du Maghreb permettrait plus d’intégration et la mise en branle de complémentarités économiques bien connues. Le volume des échanges interrégionaux est en effet dramatiquement bas, notamment au niveau du couple marocco-algérien, qui souffre de la mésentente cordiale entre les deux pays et de la fermeture des frontières terrestres depuis de nombreuses années, malgré les appels répétés de Rabat et de certains intellectuels algériens  à mettre fin à cette situation ubuesque. De manière plus globale, l’union du Maghreb permettrait la genèse d’un bloc économique cohérent qui allierait ressources naturelles, compétitivité dans les biens et les services, et spécialisation des acteurs dans le commerce international. A tous les niveaux, la complémentarité est quasiment parfaite, reste l’étincelle qui permettra de dépasser les différends politiques.

Les entrepreneurs maghrébins attendent-ils ce type de réforme ?

Les entrepreneurs maghrébins militent depuis de nombreuses années pour que l’union maghrébine, notamment sur le plan économique, devienne une réalité concrète, matérialisée par de nombreux accords sectoriels et industriels, qui permettraient de générer de la croissance. De l’avis de plusieurs spécialistes, le gain serait de 2 à 3 points de croissance de PIB par pays du Maghreb si l’on mettait en place une intégration régionale à court terme.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gilles - 08/07/2012 - 11:12 - Signaler un abus Pas seulement

    Avec évidemment la généralisation de la charia à tout le Maghreb !

  • Par Ravidelacreche - 08/07/2012 - 11:43 - Signaler un abus Libre circulation des Maghrébins

    Y font que copier Schengen ! :o)

  • Par enzo31311 - 08/07/2012 - 13:06 - Signaler un abus Tant mieux pour eux

    Si ce nouvel espace évite que tous ces gens se précipitent sur l'Europe tant mieux

  • Par bobocleaner - 08/07/2012 - 17:40 - Signaler un abus je pense qu'on peut postuler

    pour la libre circulation dans une union maghrebine au moins ca officialiserait les choses et on pourrait supprimer des postes dans les préfectures.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Abdelmalek Alaoui

Abdelmalek Alaoui est associé-gérant de la société de conseil en veille stratégique Global Intelligence Partners.

Il est l'auteur du livre Intelligence Economique et guerres secrètes au Maroc (Editions Koutoubia, Paris).

 

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€