Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Lettre à Emmanuel Macron : ne commettez pas cette erreur avec la taxe d’habitation

Emmanuel Macron a proposé d'exonérer 80% des Français de la taxe d'habitation. Mais plutôt que prendre des petits bouts de réformes pour faire un programme, ne faudrait-il pas proposer un programme encore plus ambitieux de réforme fiscale ?

Liberté chérie

Publié le
Lettre à Emmanuel Macron : ne commettez pas cette erreur avec la taxe d’habitation

Cher Emmanuel,

Votre proposition d’exonérer 80% des Français de la taxe d’habitation a fait grand bruit. Preuve que votre conseiller en communication n’avait pas tort d’un point de vue buzz médiatique. Ce cadeau fiscal s’apparente hélas au clientélisme dans la plus pure tradition politicienne. Valait-il le coup de sacrifier une vraie refonte – nécessaire – de notre fiscalité locale sur l’autel de la comm’ ? La presse unanime vous présente comme le renouveau de la politique française. Pourquoi poursuivre ce type de bricolage superficiel que les pouvoirs successifs ont appliqué jusqu’ici ? Voulez-vous vraiment assumer le rôle d’héritier de la gauche au pouvoir ? Je vous pensais plus ambitieux, davantage attiré par de vraies réformes.

Celle des impôts locaux pourrait à la fois simplifier le travail de Bercy et celui des collectivités territoriales, à coût nul pour les administrations.

Vincent Drezet, secrétaire général du syndicat Solidaires finances publiques, a expliqué que 80% des foyers fiscaux payent la taxe d'habitation. Ils ne seront plus que 20% si vous mettez un jour votre mesure en œuvre. Elle n’est pas chère, car comme disait l’autre : "c’est l’Etat qui paye". Elle signifie pourtant une reprise en main des finances locales par l’Etat central, reprise en main qui rendra les futures hausses complexes. Pas forcément une mauvaise chose en soi, mais cela dépouillera un peu plus les collectivités territoriales de leur autorité déjà très affaiblie. Et cet encadrement se répercutera forcément sur "l’impôt local des riches": la taxe foncière, promise à des hausses dramatiques. Une fois de plus, je prends les paris que la propriété privée paiera pour l’étatisation rampante de notre pays. Est-ce votre projet ?

Je vous accorde que le calcul de la taxe d’habitation, comme celui de la taxe foncière, est une usine à gaz. Opaque, incompréhensible et foncièrement injuste. Une famille ne paye pas en fonction de sa consommation des services de sa mairie et des territoires ou de ses revenus mais de la taille de son habitation et de la valorisation qui en a été faite il y a presque 50 ans. Absurde. Pourquoi n’avez-vous pas l’audace – tout votre projet dit se fonder sur l’audace – de proposer une révolution fiscale capable de simplifier la vie des administrations et celle des contribuables à coût neutre pour ces derniers ?

La vraie décentralisation commence avec l’autonomie fiscale. Nous en sommes très loin. La taxe d’habitation et la taxe foncière – en hausse de 5,5% et 3,8% en 2015 - rapportent environ 50 milliards d’euros, un niveau proche de l’impôt sur le revenu avant l’arrivée des socialistes (qui, une fois au pouvoir, l’ont fait grimper de 50% à 75 milliards d’euros). Ces deux taxes pèsent moins de 40% des recettes des collectivités territoriales qui n’ont que peu de marges de manœuvre pour les faire évoluer. Les dotations de l’Etat représentaient quant à elles 56 milliards d’euros en 2015. Où est l’autonomie fiscale des territoires pris entre le marteau - grilles rigides – et l’enclume – l’arbitraire de l’Etat – ? Une solution simple et transparente consisterait à substituer l’impôt sur le revenu – alors prélevé localement – aux taxes locales sur les ménages.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vauban - 23/03/2017 - 09:53 - Signaler un abus Macron est socialiste

    Donc c'est "Spend and Tax"

  • Par Pourquoi-pas31 - 23/03/2017 - 13:13 - Signaler un abus Si les impots locaux sont trop élevés

    je déménage ! dois-je emmener mon employeur avec moi ? Encore un ENA

  • Par aixcalibur 13 - 23/03/2017 - 13:33 - Signaler un abus Le Hollande bis...

    Qui a inspiré la politique fiscale de Hollande ne fera que ce qu'il sait faire et apprise dans les écoles!...avec ce grand projet que beaucoup trop de Français ne voient pas venir, la taxation imbécile de la propriété quand les Français n'aspirent qu'a une seule chose devenir propriétaire et finir de payer son crédit!...le réveil risque d'être brutal !... et ce sera tant pis pour ceux qui n'écoutent que les médias pour avoir un avis!

  • Par RAIMOND - 23/03/2017 - 14:22 - Signaler un abus plus socialiste qu'un socialiste

    tu travailles dur et payes pour les autres ... un raisonnement pour inciter les jeunes qui ambitionnent la réussite à quitter encore plus ce pays

  • Par LICOT - 23/03/2017 - 16:18 - Signaler un abus la taxe d'habitation c'est le 65%de hollande !!

    il ne pourra pas la mettre en place !mais combien et comment compte t-il faire? l'état ?avec une autre taxe ,des économies? ou? il n'est jamais précis en fait ,il reste assez généraliste,pour ne pas dire flou,mais il faut reconnaître que cet homme a des capacités parmi elle celle de prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages!

  • Par toupoilu - 23/03/2017 - 19:32 - Signaler un abus Les mesures démagogiques marchent.

    On l'a vu avec Hollande. La taxe d'habitation est un impôt juste, c'est un impôt pour tous contre un service reçu par tous. C'est donc un impôt compréhensible. Quand on aura exonérer 80% des gens de l’impôt sur le revenu et de la taxe d'habitation, l'effet perçu sera vraiment destructeur.

  • Par Anouman - 23/03/2017 - 20:49 - Signaler un abus Taxe d'habitation

    La première chose à faire est de limiter drastiquement l'intervention des communes à des domaines qui concernent l'intérêt public et non celui de certains publics. Dès lors leurs dépenses seraient nettement diminuées car la plupart des dépenses relèvent du plus pur clientélisme ou de la folie des grandeurs de beaucoup de maires. Les investissement devraient faire l'objet de votes de la population avec une pondération forte du droit de vote en fonction de l'impôt payé. Et pour simplifier il faudrait supprimer la taxe foncière et pondérer à la hausse la taxe d'habitation par le nombre d'occupants.

  • Par moneo - 24/03/2017 - 10:02 - Signaler un abus @pourquoi pas 31

    il ne vous viendrait pas à l'idée que votre entreprise pourrait aussi plier bagage .....en France à l'étranger ou au greffe du tribunal en dépôt de bilan actuellement les reformes fiscales en France c'est le jeu du bonneteau et faire payer les autres tout en continuant à dépenser ;vous avez vu les stats ,malgré tous ces innombrable efforts raconté partout par nos syndicats et hommes d e gauche ;i Il y a encore et toujours plus de fonctionnaires.l'URSS est là .........

  • Par bd - 24/03/2017 - 11:16 - Signaler un abus Ineptie macroéconomique du programme de Fillon

    Personne ne s'est demandé comment François Fillon arriverait à faire à la fois 100 milliards d'économies et une croissance de 2,3%? Une vraie incohérence macroéconomique. C'est tout simplement impossible!

  • Par bd - 24/03/2017 - 12:10 - Signaler un abus Les électeurs du second tour à la pêche? Le rêve de Marine!

    François Fillon perdrait car avec lui, la gauche irait à la pêche. Hamon ou Mélenchon perdraient car avec eux, la droite irait à la pêche. ... Et s’abstenir, c’est aussi favoriser Marine Le Pen.
 Emmanuel Macron est le seul qui peut battre Marine Le Pen.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Aurélien Véron

Aurélien Véron est président du Parti Libéral Démocrate et auteur du livre Le grand contournement. Il plaide pour passer de l'Etat providence, qu'il juge ruineux et infantilisant, à une société de confiance bâtie sur l'autonomie des citoyens et la liberté. Un projet qui pourrait se concrétiser par un Etat moins dispendieux et recentré sur ses missions régaliennes ; une "flat tax", et l'ouverture des assurances sociales à la concurrence ; le recours systématique aux référendums ; une autonomie totale des écoles ; l'instauration d'un marché encadré du cannabis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€