Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Juifs et musulmans ? Il paraît qu'il y aurait deux poids deux mesures…

C'est un spécialiste des religions qui l'affirme. Un spécialiste du n'importe quoi.

La laïcité par les nuls

Publié le
Juifs et musulmans ? Il paraît qu'il y aurait deux poids deux mesures…

Les Juifs sont, on le sait, favorisés depuis toujours. On les tue, on les massacre, on les égorge, ils restent quand même favorisés. C'est comme ça et ça ne se discute pas. C'est pourquoi on ne discutera pas des propos de Raphael Liogier, sociologue reconnu ce qui ne veut absolument pas dire bon.

On se contentera de les rapporter. Le chercheur a été saisi d'une sainte colère après les déclarations de Manuel Valls reprochant à mots couverts à Jean-Louis Bianco d'avoir fait de son Observatoire de la Laïcité un simple bouclier protecteur pour la religion musulmane.

Raphael Liogier est un produit de l'université française comme celle-ci en fabrique chaque année des centaines. Tous formatés, normalisés, estampillés NF comme les poulets sans goût qu'on élève en batterie. C'est dire si sa colère était spontanée. Déjà qu'il avait failli s'étrangler en entendant Elisabeth Badinter dire "on ne doit pas avoir peur d'être traité d'islamophobe." Sur une radio très accueillante pour les chercheurs de son genre – France Info – il a donc, sur un ton outré, déclaré ce qui suit. "On a pas le droit d'être antisémite mais on est libre de se dire islamophobe". Une injustice insupportable pour lui. Et il a reproché à Valls de "promouvoir l'islamophobie" et de se mettre "au-dessus des lois". Donc pour lui, islamophobie = antisémitisme. Faux et imbécile. L'antisémitisme est un racisme des plus abjects. L'islamophobie n'est que la peur ou la critique de l'islam. Si Monsieur Liogier voulait à tout prix comparer l'islamophobie avec autre chose, il mettrait "christianophobie". Mais sans doute, ce n'est pas son genre.

Quelques mots à propos des lois que Raphael Liogier ne connait manifestement pas. Elles punissent sévèrement le racisme et les insultes racistes. "Sale Arabe", "sale Nègre" ou "sale Juif" peuvent vous conduire en correctionnelle. Il en va différemment concernant les religions. On est libre en France de dire que la Vierge Marie n'était pas vierge. On est libre d'accuser Yahvé d'avoir été particulièrement cruel avec les habitants de Sodome, de Gomorrhe et de Jéricho. Il n'est pas interdit de décrire Bouddha comme un gros tas graisseux. On est également autorisé de voir en Mahomet un vulgaire chamelier du désert. Mais ça c'est très, très dangereux. Et en plus selon Mm. Bianco et Liogier et nombre d'associations musulmanes, c'est islamophobe.

Mais l'essentiel n'est pas là. L'idée du deux poids deux mesures, Juifs favorisés, musulmans discriminés fait son petit bonhomme de chemin. Car elle dispose de puissants relais. D'une certaine façon (pas celle de M. Liogier) le deux poids deux mesures existe. Il est en effet inadmissible qu'un Juif particulièrement fanatisé ne soit pas allé tuer trois enfants musulmans à la sortie d'une école coranique. Il est également incompréhensible que les assassins que nous connaissons depuis des années portent les prénoms de Mohammed, Driss ou Yacine et pas ceux de Nathan, David et Ilan. On s'étonnera aussi qu'un Juif particulièrement allumé n'ai pas éprouvé le besoin de tuer 4 musulmans dans un hyper halal de la porte de Vincennes. Et qu'on ait pas trouvé un seul lycéen juif de 15 ans pour tenter de décapiter au hachoir un pieux musulman.

Bizarre, n'est-ce pas M. Liogier ? Étrange, n'est-ce pas M. Bianco ? Que faire pour rétablir l'équilibre ? Comment procéder pour que cesse cet intolérable deux poids deux mesures ? On ne sait pas. Et ce n'est pas "l'islamophobe" Valls qui aidera à trouver une solution. Alors peut-être que Mm. Bianco et. Liogier, épaulés par le Comité Français contre l'Islamophobie et l'UOIF pourraient demander conseil à Tariq Ramadan. C'est un être doué et talentueux. En d'autres temps, s'il n'avait pas été musulman, il aurait fait un excellent jésuite.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 23/01/2016 - 11:25 - Signaler un abus bien sur qu'il y a deux poids deux mesures !!

    disent-ils : encore les juifs, toujours les juifs, il n'y en a que pour eux;. et nous ??? on ne parle pas de nous;... Mais ont-ils eu un Illan Halimi kidnappé et torturé pendant plus de trois semaines dans le secret total de la cité (les juifs se tiennent les coudes), des enfants et leurs parents massacrés dans la cour d'une école, des gens qui faisaient leurs courses massacrés parce que juifs ?? NON. Alors vos fermez vos clapets plein de haine.. Ras le bol de vos gémissements bandes d'hypocrites. Vos complexes relèvent de la psychiatrie. Vous nous fatiguez, on n'a plus envie de vous entendre. Bon week end Benoit... faites attention à vous.

  • Par cloette - 23/01/2016 - 11:44 - Signaler un abus La fin du mot n'est pas la même

    et ça change tout . En Isme et en phobie . Islamisme courant de pensée .Islamophobe : on n'aime pas ce courant . C'est au moment où la Judeophobie est devenue racialiste que le mot a changé est est devenu antisémitisme . ( source Wikipedia ) . J'en déduis que si on élimine le mot race il n'y aura plus de nuance et le phobie deviendra Isme ( ? ) .

  • Par FONSECA - 23/01/2016 - 11:52 - Signaler un abus Bravo et merci

    L'analyse de Benoît Rayski est pertinente et bien ciblée. Il aurait pu ajouter que le sieur Liogier, dont j'ai entendu la diatribe, ne comprend pas bien le français. En effet, celui-ci a accusé Elisabeth Badinter de se revendiquer islamophobe et Manuel Vals d'approuver, dès lors que le Premier Ministre a reproché à l'Observatoire de la laïcité sa réaction virulente aux propos d'Elisabeth Badinter . En fait, Elisabeth Badinter a fort pertinemment dénoncé l'usage assez systématique de la qualification d'islamophobe pour museler quiconque a le front de poser une question ou d'esquisser une critique sur l'islam. C'est pour faire face à de telles tentatives d'intimidation qu'elle dit qu'il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d'islamophobe. Rien à voir donc avec une quelconque revendication d'islamophobie de sa part. M. Liogier devrait reprendre des leçons d'analyses de texte.

  • Par Borgowrio - 23/01/2016 - 13:51 - Signaler un abus Un peu de bon sens , que diable

    Les juifs français pratiquent leur religion sans poser de problème à la société dans son ensemble . Protestants , bouddhistes , etc. pas de vagues . Qui fout le bordel partout ?, cantines , piscines , prières de rues, entreprises , crèches , ramadan ,criminalité, voisinage musical,déguisements provocants . Si nous sommes islamophobes , a qui la faute ? Comme disent les canadiens " font toi dans la masse " ou retourne chez toi ...

  • Par Gordion - 23/01/2016 - 14:18 - Signaler un abus Bon pamphlet!

    @FONSECA: d'accord avec vous. Je pense par contre que ce sociologue comprend parfaitement le français, la rhétorique, et le jésuitisme. Ses diatribes sont une posture habituelle.

  • Par pasdesp - 23/01/2016 - 14:44 - Signaler un abus Vieux relents bien présents

    Développons le propos du sociologue (juifs favorisés musulmans discriminés) et vous aurez les "bons vieux" propos antisémites. Allez un petit effort M liogier vous devriez y arriver tés facilement.

  • Par Deudeuche - 23/01/2016 - 14:46 - Signaler un abus Vote musulman

    84% à gauche pour cette catégorie nouveau prolétariat, donc commentaire normal pour un représentant du système gaucho-libéral. Faut pas chercher plus loin. Quand à Elisabeth Badinter ses arrières pensées de vertu laïque ne visent pas que les musulmans. La dame icône du sociétalement correct est bien connue.

  • Par AlainAFZ - 24/01/2016 - 00:07 - Signaler un abus Chapeau

    Au point du bon sens.....

  • Par Supertagas - 24/01/2016 - 08:28 - Signaler un abus Islamophobe

    L'être relève à présent de la salubrité publique. Comment ne pas faire l'amer constat du caractère attardé rétrograde et belliqueux de cette croyance? Les juifs sont en France depuis des siècles et n'emmerdent personne. La voilà la grosse différence.

  • Par lexxis - 24/01/2016 - 09:44 - Signaler un abus LABELS!

    "Raphael Liogier est un produit de l'université française comme celle-ci en fabrique chaque année des centaines. Tous formatés, normalisés, estampillés NF comme les poulets sans goût qu'on élève en batterie." Monsieur Rayski est bien bon: il aurait pu ajouter le label rouge à la norme NF.

  • Par clint - 24/01/2016 - 15:20 - Signaler un abus Je ne vois pas l'assimilation T.Ramadan et pape François !

    Le pape est jésuite certes met semble avoir des qualités humaines qui ne se retrouvent peut-être pas chez T. Ramdan . Quant à la virginité de Marie tous les chrétiens n'en font pas tous un tabou , ce qui d'ailleurs n'enlève rien à ses qualités, voire ses miracles !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€