Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 27 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les juifs doivent-ils quitter la France ?

La question est posée. Elle appelle une réponse catégorique : non !

Exodus, saison II

Publié le
Les juifs doivent-ils quitter la France ?

Les juifs doivent-ils se réfugier en Israel ?  Crédit Reuters

Le journal L'Opinion titre sur la "tentation du grand départ des Juifs de France".

De nombreux Juifs sont peut-être tentés de le faire. Et de nombreux non-juifs s'en inquiètent. Car ils ne souhaitent certainement pas voir s'étioler l'une des plus anciennes composantes de la nation française. Il faut regarder les choses en face. Des Juifs (pas les Juifs !) ont peur. Ils vivent dans un pays qui est une exception en Europe et dans le monde civilisé. Le seul pays où des "hordes" (l'expression est de Claude Bartolone, président PS de l'assemblée nationale) peuvent, presque impunément, crier "mort aux Juifs" rue de la Roquette, à Barbes et à Sarcelles. Le seul pays où des synagogues sont attaquées et des magasins Kashers vandalisés. Leurs craintes sont donc fondées. Mais la peur est mauvaise conseillère. Car la question posée par la libération de la parole anti-juive s'adresse à la France toute entière en tant qu'Etat et en tant que nation.

Dans quel pays vivons-nous ? Dans un pays dont les gouvernements successifs ont, sans doute par souci de tolérance, toléré l'intolérable. Émeutes, policiers agressés, pompiers caillassés, drogues, règlements de comptes... C'est dans les quartiers où se déroulent ces choses-là, que se sont concentrées la haine et la violence les plus glauques. Il se trouve simplement que c'est là-bas aussi qu'a prospéré l’antisémitisme le plus radical, chaque "jeune" cherchant à sublimer son pauvre ego en s'identifiant aux combattants du Hamas

 

Des Juifs il y en a de toutes sortes. Des Juifs se réclamant d'un des plus vieux peuples du monde, des juifs par appartenance religieuse. Des intelligents. Des imbéciles. Des qui soutiennent Israël. Des qui sont hostiles à la politique de M. Netanyahou. Des qui n'en ont rien à battre et qui se préoccupent de l'avenir de leurs enfants et de leurs prochaines vacances. Mais tous - croyants et non-croyants - savent que dans les synagogues il y a une prière spéciale "pour la République et la France". Ce qui n'est visiblement pas le cas dans des édifices d'une autre obédience religieuse. 

Bien sur qu'ils sont chez eux en France. Leur terre. Leur patrie même s'ils leur arrive de s'angoisser pour un Etat, le seul au monde dont l'existence soit niée et la destruction réclamée. Alors qu'ils ne quittent pas la France ! Ils peuvent, s'ils ne l'ont déjà fait, quitter le 93, les quartiers nords de Marseille, le Mirail à Toulouse tous les quartiers qualifiés de "sensible" (sensibles à quoi ?). Mais est-ce encore la France ? 

 

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ELLENEUQ - 24/07/2014 - 08:15 - Signaler un abus Ce qui me semble très grave dans cet article !

    C'est la conclusion ! Si les juifs se sentent menacés en France qu'ils quittent les endroits où ils le sont et aillent ailleurs en France. Cette phrase est terrible car elle implique que les juifs et les autres français aussi sont condamnés à vivre dans un ghetto alors que les brutes et les sbires musulmans font régner la terreur ailleurs sur notre territoire dans des zones qui leur sont interdites par la peur ou le racisme qu'ils y font régner. La politique d'un gouvernement digne de ce nom serait d'inverser cette situation.

  • Par ELLENEUQ - 24/07/2014 - 08:15 - Signaler un abus Ce qui me semble très grave dans cet article !

    C'est la conclusion ! Si les juifs se sentent menacés en France qu'ils quittent les endroits où ils le sont et aillent ailleurs en France. Cette phrase est terrible car elle implique que les juifs et les autres français aussi sont condamnés à vivre dans un ghetto alors que les brutes et les sbires musulmans font régner la terreur ailleurs sur notre territoire dans des zones qui leur sont interdites par la peur ou le racisme qu'ils y font régner. La politique d'un gouvernement digne de ce nom serait d'inverser cette situation.

  • Par winnie - 24/07/2014 - 08:16 - Signaler un abus Pourquoi ...

    n'iraient ils pas en corrèze en creuse , ou en Poitou ? il y aurait moins de risque !

  • Par Lazydoc - 24/07/2014 - 08:58 - Signaler un abus Comme aux USA

    Se regrouper par communauté, prendre des armes pour se protéger.

  • Par ISABLEUE - 24/07/2014 - 10:21 - Signaler un abus Merci Monsieur Rayski.

    La dernière phrase il est vrai nous glace un peu : il reste à l'Etat à faire son travail et à annihiler toute la racaille qui vit soit aux crochets des citoyens, soit du commerce de drogues et divers sans payer l'impôt. Les Français dignes de ce nom ne laisseront pas faire de mal à un autre Français parce qu'il est juif, n'en doutez pas. nous avons appris de Illan Halimi. j'y pense tous les jours.

  • Par beg meil - 24/07/2014 - 10:55 - Signaler un abus Merci MONSIEUR Rayski !!!!!! ! ! ! !!

    Merci MONSIEUR Rayski !! ! !!! ! ! ! !!

  • Par beg meil - 24/07/2014 - 10:57 - Signaler un abus @ISABLEUE +1

    @ISABLEUE +1

  • Par Tholar - 24/07/2014 - 11:25 - Signaler un abus Moi j'ai décidé en tout cas

    Je suis issu d'une longue lignée de juifs. Je me suis marié avec une Ardéchoise pur sucre, non juive donc ;) Nos enfants sont fatalement non-juifs, mais en réalité, mon aîné se considère comme juif. il est petit, ne sait pas vraiment ce que cela signifie, et je n'ai pas voulu lui dire que s'il voulait vraiment l'être, il devrait faire de longues démarches. Quoi qu'il en soit, on a décidé avec ma femme qu'il fallait que l'on parte. Elle est scandalisée par ce qui se passe en ce moment, et comprend mon désir de quitter le pays. C'est un peu compliqué, je dirige une petite PME, avec 9 salariés, mais je compte ouvrir une filiale en Grande Bretagne. Mes salariés ne perdront pas leur travail, mon associé reste ici (non juif). Je suis agréablement surpris par les réactions majoritairement indignées qu'on lit ici ou là suite aux événements de Barbès, mais c'en est trop pour moi. Vraiment trop. La France s'est donnée à des hordes de fous furieux et n'a pas les armes pour les contrer. Je veux autre chose pour mes enfants. On part.

  • Par ISABLEUE - 24/07/2014 - 13:29 - Signaler un abus THOLAR

    Nous sommes TOUS des juifs. Cette religion étant la mère du christianisme. Ne partez pas.

  • Par N.K. - 24/07/2014 - 13:45 - Signaler un abus Alya

    "Si je t'oublie, Jérusalem".... L'alya est une bénédiction. Pourquoi s'y soustraire? Because l'Etat providence est plutôt dans l'hexagone que du coté de Beer Sheva? Un petit sacrifice des prestations sociales et allons y: un rapatriement massif ne serait que bénéfique!

  • Par Tholar - 24/07/2014 - 13:47 - Signaler un abus @Isableue

    C'est gentil, mais votre opinion n'est pas partagée par l'ensemble de la population française. Loin de là. Je me sens français d'ailleurs, profondément, et je le serai toujours. Mais il y a des choses qui m'importent plus qu'un patriotisme qui ne veut plus rien dire. Je pense que l'Etat ne peut plus assurer, ni un avenir, ni surtout la sécurité à mes enfants. Je vais chercher tout ça ailleurs. Les juifs font ça depuis 2000 ans. Je continue la tradition. Merci à la France, sincèrement, pour tout. Je vous souhaite à tous que le peuple français ouvre les yeux sur ce qui est en train de lui arriver.

  • Par sheldon - 24/07/2014 - 13:52 - Signaler un abus Merci de votre témoignage qui devrait nous faire réfléchir

    Avec l'attentat au Musée Juif de Bruxelles, je connais des Français de religion juive, avec 2 jeunes enfants, qui sont en permanence angoissés pour leur sécurité. Et je reconnais que moi-même, après ces manifs dernières, j' hésite presque à passer rue des Rosiers (qui hélas n'est plus que l'ombre d'elle même avec les commerces de luxe), redoutant un acte de terrorisme visant les quelques jeunes avec kippa et franges. Il y a toujours eu en France des blagues ou des lieux communs sans conséquences visant "les juifs", mais surtout au niveau de la rigolade. Là on est dans du très sérieux car tous les Français devront un jour choisir. A force de faire de l'angélisme de repentance vis à vis de certaines populations on a refusé de voir notre pays tel qu'il est devenu. Il y a longtemps que les classes moyennes ont quitté Paris et la proche région parisienne pour ne plus se sentir étrangers chez soi, d'où les énormes problèmes de transport quotidiens. En tant que chrétien je me sens très proche des personnes de religion juive, le christianisme ayant été, du moins à ses origines, un schisme suivant les préceptes du "rabbin" Yéchou'a bèn Yossef

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 24/07/2014 - 14:25 - Signaler un abus Trotskistes et maoïstes élevés au bon lait de la collaboration.

    La question serait plutôt, les Juifs peuvent -ils rester en France ? Non pour deux raisons principales: 1/ la France est devenu à majorité musulmane en nombre de pratiquants. 2/ la France est restée dans sa population de souche très antisémite car très extrême gauche. Il ne faut pas oublier que si la France est le pays dans lequel l'extrême gauche prospère, c'est surtout par réaction à la collaboration. En effet grand nombre de "trotskistes" sont des enfants de collabos, qui ayant honte de cette attitude méprisable sont entrés en rébellion (sans grand risque) contre l' ordre établi par leurs bourgeois de parents. Mais au fond cet antisémitisme familial n'a jamais disparu, et ressort aujourd'hui. Ces gens là (aussi courageux que leurs parents) hurlent d'autant plus fort avec les loups qu'ils sont plus nombreux, donc plus dangereux que les juifs....

  • Par pale rider - 24/07/2014 - 14:43 - Signaler un abus Merci cher Tholar pour votre témoignage

    Je ne peux que vous comprendre. La question de rester ou de partir se pose de manière plus urgente et evidente pour les juifs . Elle se pose également pour tout un chacun , qui souhaite vivre libre dans un pays convenablement gouverné. Je considère les juifs comme "le canari dans la mine" quand cette communauté est attaquée , c'est que le pays sombre dans la dictature et le chaos et qu'il faut songer à partir .... ou subir .... Quelle pitié pour notre beau pays que nous aimons tous .J'encourage mes enfants à partir . Rien n'est pire que de vivre en dictature, on y perd parfois son âme .

  • Par Hugues001001 - 24/07/2014 - 14:59 - Signaler un abus À lire, M. Rayski.

    J'ignore s'ils doivent partir. En tous les cas, si j'étais juif, je m'interrogerais sérieusement sur cette éventualité. En attendant, cet article de 2011 est éloquent. Et il s'agit d'étudiants en histoire-géographie... Certains finiront professeurs... J'imagine les résultats d'une enquête similaire avec la racaille qui défile. http://blog.mondediplo.net/2011-11-07-Bandes-a-Gaza-que-savent-les-etudiants-du-conflit

  • Par Benoit 2011 - 24/07/2014 - 15:14 - Signaler un abus A tous ceux qui ont commenté.....

    Vos commentaires honorent le site auquel je collabore.Merci.

  • Par yeneralobregone - 24/07/2014 - 17:09 - Signaler un abus oui, nous sommes tous des juifs français

    no passaran , la liberté ou la mort ....

  • Par beg meil - 24/07/2014 - 17:42 - Signaler un abus Monsieur Rayski,

    "Vos commentaires honorent le site auquel je collabore . ." Bien. Mais on ne peut pas rester les bras ballants, merde ! Que faire ?

  • Par Gilly - 24/07/2014 - 18:10 - Signaler un abus @ Paulquiroulenamassepasmousse

    " la France est devenu à majorité musulmane en nombre de pratiquants". Et alors, ce n'est pas parce que l'on ne pratique pas ou que l'on est athée que l'on peut accepter que des fous s'en prennent aux juifs et les contraignent à s'exiler ! "la France est restée dans sa population de souche très antisémite car très extrême gauche." Les Français en majorité voteraient extrême gauche ? Parce que les Français de souche sont encore majoritaires en France et qu'ils pensent plutôt à droite. Arrêtez vos délires ! Moi en tout cas, je refuse que l’État baisse les bras ! Il faut avant tout se tourner vers ces juges rouges qui ne rendent pas la justice mais couvrent les antisémites avec des peines de sursis.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 24/07/2014 - 20:50 - Signaler un abus @Gilly

    Vous pouvez refuser tout ce que vous voulez mais vous reconnaissez implicitement que l'état à baissé non pas les bras mais le pantalon depuis bien longtemps, et devant toutes les minorités agissantes : enseignants, cheminots, syndicats................. Alors pourquoi un Énarque ( couard par définition) retrouverait- il une once de courage..!!! Faut pas rêver!!!!!

  • Par l'enclume - 24/07/2014 - 22:10 - Signaler un abus Juifs en France - Chrétiens en Irak, que faisons nous ??? = rien

    «Le dimanche 15 juin, c’était la première fois depuis 1 600 ans qu’aucun office religieux n’a été célébré à Mossoul» nous a dit Bashar Warda, l’archevêque chaldéen d’Erbil. Une affirmation soutenue par Radio France International qui précise que «Mossoul est désormais vide de l’une des plus vieilles communautés chrétiennes du monde». Au début du mois de juillet, ils étaient encore 3 000 chrétiens restés à Mossoul. Aujourd’hui, tous ont fui leur ville suite à un ultimatum imposé par le groupe extrémiste ultra-salafiste de l’EIIL (État islamique en Irak et au Levant). Les djihadistes ont laissé le choix aux chrétiens entre payer une taxe pour leur protection (la djizya), renier leur foi ou bien mourir par le fil de l’épée. Aussi, des cas de viols ont déjà été rapportés dans une famille chrétienne qui ne pouvait pas s’acquitter de l’impôt.

  • Par Justice Sociale et Solidarité - 24/07/2014 - 23:12 - Signaler un abus Je vais m'inspirer de Kennedy...

    "Ich bien ein Juden !"

  • Par Justice Sociale et Solidarité - 24/07/2014 - 23:12 - Signaler un abus Correction

    "Ich bin ein Juden !"

  • Par sheldon - 24/07/2014 - 23:56 - Signaler un abus @Justice Sle et Solidarité : et pourquoi pas porter la kippa !

    Faisons comme les cardinaux et le pape : portons la kippa pour montrer notre proximité avec les Français du 1er Testament !

  • Par Tholar - 25/07/2014 - 00:06 - Signaler un abus Merci

    Merci à vous tous pour vos soutiens, je vous avoue que ça fait du bien, surtout que je n'attendais rien. On se sent un peu hébétés même si j'ai côtoyé l'antisémitisme depuis le collège. Même Dieudonné n'avait pas réussi à m'assommer comme cela. Et pourtant, il n'y est pas allé de main morte. Voilà, les Fofana, les Merah, les Dieudonné, et tous les autres, je vous dis : bravo. Vous avez gagné. A plate couture. Par KO. Rien a dire. Mais au final, je sais que les mauvais, c'est vous. Un jour, on fini par payer. Un seul Dieu, pour chacun de nous. La religion n'a aucune importance. Nous serons jugés sur nos actes, pas par rapport aux livres que l'on croit défendre. Et ce jour là, vous serez bien démunis, sans aucune vierge pour vous entourer. Je n'ai aucune haine, mais je suis en colère. Vous avez transformé un magnifique pays, sans doute le plus beau du monde, en un endroit où on a peur d'être ce qu'on est.

  • Par Anguerrand - 30/07/2014 - 15:43 - Signaler un abus Après les juifs les français?

    Les juifs ont Israël ou se réfugier, les français ou iront ils ? Pour l'instant ils se "contentent " de changer de quartier pour se libérer de la dictature de l'islam. Mais dans qq années que feront nous au rythme actuel des naissances et de l'immigration, nous serons minoritaires et la comme en Syrie ou au moyen orient ou les chrétiens étaient LA religion historique c'est la valise, la mort ou la conversion à l'islam. Pas un seul politique en dehors de discours n'agit vraiment ne serait ce qu'en manifestant. Chaque jour l'islam avance, caché et on explique que de réagir c'est du racisme. La droite et MLP auront ils le courage d'organiser une énorme manif, et la je suis sur il y aura du monde dans la rue.

  • Par assougoudrel - 30/07/2014 - 18:11 - Signaler un abus @ Tholar

    Mon coeur est triste de voir dans quel état est devenue la France. Je ne comprends pas nos dirigeants et nos journalistes. Ils n'arrêtent pas de dire qu'il ne faut pas oublier toutes les horreurs causés par les nazis au peuple juif, il y a plus de 70 ans. Régulièrement, il se recueillent pour honnorer leur mémoire. Alors que l'on devrait avoir honte d'avoir laisser faire ces assassins sur notre territoire, voilà qu'une nouvelle menace, plus sournoise surgit, et nos dirigeants, encore plus lâche qu'à l'époque, regardent, les bras croisés. Je ne suis pas pratiquant, mais je lis beaucoup la Bible. Je suis chrétien et antillais. Mes enfant s'appellent Jonathan (décédé), Sara, Ruben et Rébecca. Moi-même, je suis fatigué de tout cela pourtant je ne suis pas à paindre, car retraîté à 45 ans et j'en ai 59. Je vends tout et je m'en vais vivre en Espagne. Alors, je comprends très bien votre décision de partir vivre en Angleterre. Il fut un temps où les gens ont quitté la France pour vivre leur religion en paix (pour l'Angleterre, puis les Amériques). Et cela recommence. Je vous souhaite, ainsi qu'à vos proches tout plein de bonnes choses. Oui, mon coeur saigne, car le pire ne va pas tarder.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€