Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 14 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le jeûne intermittent est à la mode mais quel effet pour votre santé ?

Faire un jeûne intermittent aurait de nombreux bénéfices pour la santé notamment la perte de poids ou encore l'amélioration de certaines maladies chroniques.

Pratique alimentaire

Publié le - Mis à jour le 7 Août 2018
Le jeûne intermittent est à la mode mais quel effet pour votre santé ?

 Crédit REMY GABALDA / AFP

Atlantico : Faire un jeûne intermittent aurait de nombreux bénéfices pour la santé notamment la perte de poids ou encore l'amélioration de certaines maladies chroniques. En quoi consiste-t-il exactement ? 

 
Jean-Daniel Lalau : L’équilibre, c’est l’équilibre ! On connaît très bien les méfaits d’une alimentation trop riche, et on sait très bien que quand on réduit l’apport énergétique chez l’animal, on peut allonger sa durée de vie.
Pourquoi ? Parce que l’oxygène est un poison ! Entendons-nous : quand l’alimentation est trop riche, on mobilise trop d’oxygène, de l’oxygène pour transformer (pour oxyder) les nutriments, pour pouvoir disposer alors de l’énergie issue de ces aliments. Ce processus oxydatif excessif a des effets particulièrement délétères, avec la production de ce que l’on appelle les « espèces réactives de l’oxygène », lesquelles sont de véritables bombes à retardement. Elles vont notamment altérer les liaisons entre les atomes des graisses, avec un effet de cascade, les graisses altérées altérant à leur tour d’autres graisses. Et ce, jusqu’à l’intervention sanitaire des anti-oxydants. Or, toutes nos cellules sont bordées de lipides ; et les lipides altérés, c’est la porte ouverte à l’inflammation, puis aux grandes maladies chroniques que sont l’athérosclérose, les cancers, sans doute aussi la maladie d’Alzheimer, etc.
 

Quels repas privilégiés et quels repas sauter ? 

 
Cela ne s’énonce pas forcément en termes de tel ou tel repas, un repas dont le retrait serait plus bénéfique qu’un autre ; l’idée est plutôt la restriction (importante) sur l’ensemble de la journée, ou même concernant carrément les 3 repas de la journée. Un seul repas sauté, pour nous, nutritionnistes ; ce n’est pas véritablement un jeune. 
 
 

Quels sont les réels bénéfices du jeûne intermittent ? Faut-il le privilégier à un régime "habituel" ? Est-il contre-indiqué pour certains individus ?

Force est de considérer qu’il y a un décalage considérable entre la vogue et la diffusion de ce régime, et les données scientifiques objectivant des avantages chez les adeptes d’une telle pratique. La presse non spécialisée à ce sujet regorge de mots savants, tels que « homéostasie », ou un peu « valises », tels que « toxines », « digestion perpétuelle », etc., pour marquer les esprits, embarquer la conviction, mais sans apporter d’éléments de preuve pour autant. Il est évident que si on réduit de façon intermittente l’apport énergétique dans une alimentation déséquilibrée, trop riche en gras et/ou en sucres, on peut attendre des avantages, sur le poids, la sécrétion d’insuline, et exercer au bout du compte une prévention quelque peu des grandes maladies chroniques liées à ces excès. A quoi il faut aussi ajouter un avantage psychique : le fait de se sentir capable de « maîtriser » son corps, plutôt que de subir la loi d’airain de la grande consommation ; voire vivre une ascèse en quelque sorte.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 08/08/2018 - 10:23 - Signaler un abus C’est quoi le « jeune intermittent »?...

    c’est celui qui lance des bouteilles d’acide sur les policiers, entre deux rendez-vous chez l’assistante sociale?...

  • Par kelenborn - 08/08/2018 - 12:00 - Signaler un abus AH

    Au moins toi t'es pas intermittent....t'es même un permanent...comme à la CGT mais 24 heures sur 24

  • Par winnie - 08/08/2018 - 18:19 - Signaler un abus ils sont pret. .....

    pour accepter le ramadan, pas de probleme!

  • Par Anouman - 08/08/2018 - 22:57 - Signaler un abus Jeûne intermittent

    Je vais essayer de faire ça entre les repas. On verra bien ce que ça donne.

  • Par Marie-E - 09/08/2018 - 14:12 - Signaler un abus je pratique

    de temps en temps et a ma maniere le jeune (avec accent circonflexe) intermittent (desolee Vangog, je ne dispose que d' un clavier qwerty hebreu sur lequel il n'y a aucun accent). Personnellement je dejeune normalement le matin a 7h, ensuite je bois de l'eau dans la journee et je dine vers 20h. Une fois par mois me suffit car dans ma religion cote jeune , on est servi surtout avec les 2 de 25 h (9 av et Kippour). Moi cela me convient et a mon organisme aussi... a condition que je puisse boire, ce qui fait que ce n'est pas vraiment un jeune. Vous voyez Anouman, c'est facile, c'est toujours entre les repas ......Le fait de ne pas manger pendant les 3 repas de la journee equivaut a jeuner 24 h et la c'est plus complique et je laisse cela a mes 2 jours de jeune obligatoire

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Daniel Lalau

Jean-Daniel Lalau est médecin, professeur de nutrition au CHU d'Amiens, docteur en sciences et en philosophie.

Il est l'auteur des livres En finir avec les régimes (éditions François Bourin) et Hospitalité - Je crie ton nom (éditions Chronique sociale). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€