Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Israël, Etat-nation des juifs : une polémique pour rien

Le Parlement israélien a adopté une loi controversée qualifiant le pays d'État principalement juif. Au-delà de l'aspect symbolique, quelle peut-être la portée de cette loi ?

Territoire

Publié le
Israël, Etat-nation des juifs : une polémique pour rien

 Crédit JIM HOLLANDER / POOL / AFP

Atlantico.fr : Le Parlement israélien a adopté une loi controversée qualifiant le pays d'État principalement juif. Au-delà de l'aspect symbolique, quelle peut-être la portée de cette loi ?

Shmuel Trigano : Controversée pour qui? "Juif" serait-il un gros mot? C'est comme si vous trouviez qu'il y aurait un scandale dans les termes officiels de "République française", "République fédérale allemande"... Ce sont les post-marxistes que sont aujourd'hui les post-modernistes qui promeuvent en Europe de telles aberrations, qui n'aident pas à l'intégration de populations qui viennent toutes de pays dont l'islam est la religion officielle. "Juif" désigne un peuple, comme vous l'aurez constaté en contemplant le 20 eme siècle: la quasi totalité des Juifs d'Europe ont été sortis de leurs nationalités individuelles pour être détruits en masse comme un seul peuple.
Quant aux Juifs du monde arabe, ils ont été expulsés et spoliés comme un seul homme de onze pays arabes, entre 1940 et 1970; C'est ce peuple qui s'est constitué comme Etat en Israël et que l'on accuse de "racisme".  Il y a quelque chose de "comique". J'aimerais bien que le scandale se fasse entendre du côté de "l'Etat de Palestine" que la France a applaudi à l'assemblée et dont la constitution, écrite avec de l'argent allemand (la Fondation Konrad Adenauer), décrète qu'il sera l'Etat du "peuple arabe palestinien" (art 2), que celui ci "est une partie des nations arabes et islamiques"(art 10), que la souveraineté y appartient au peuple arabe palestinien (art 13), que "le caractère légal du peuple arabe palestinien sera incarné par l'Etat" (art 6) et l'Islam sera "la religion officielle de l'Etat" (art 6) mais que "les religions monothéïstes seront respectées". Selon quelle loi? Déjà leurs ressortissants sont sortis de la normalité de la citoyenneté, mais si l'islam est la religion officielle celà veut dire pour les non musulmans le retour à la case départ de  la condition odieuse de "dhimmis".
 
 

Benjamin Netanyahu étant au cœur d'une polémique (accusations corruption etc), cette loi résulte-t-elle d'une volonté d'obtenir un regain de popularité auprès de la population ? En d'autres termes, cette loi n'arrive-t-elle pas à point nommé ?

 
Je ne le crois pas du tout. Il est au sommet de sa popularité, vérifiée par les sondages, et c'est un des très grands présidents israéliens dont la réussite diplomatique, économique, et politique est exceptionnelle dans une région en guerre et un climat international hostile à Israël. On est en Israël dans une situation qui rappelle ce qui s'est passé en France avec le syndrome mediatico-judiciaire gauchiste qui s'en est pris à Sarkozy, puis à Fillon aux dernières élections. Cela ne reflète pas la réalité, sauf que ce que celà révèle de la réalité est inquiétant sur l'existence d'un "Deep State" en régime démocratique. En Israël, la rupture entre les élites et la majorité du corps électoral a une histoire: elle est la conséquence de la perte du pouvoir par un parti travailliste qui avait fait corps avec l'Etat depuis sa création. Perte du pouvoir politique mais les élites qui faisaient corps avec l'appareil d'Etat sont restées, elles, au pouvoir dans les domaines de l'opinion, de la culture et du prestige.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 20/07/2018 - 11:55 - Signaler un abus Jérusalem annexée par Israël

    Les accords internationaux considéraient jusqu’a maintenant que Jérusalem était une zone neutre parce que le berceau des 3 religions monothéistes. Israël comme pour les colonies décide de l’annexer, et d’en faire sa capitale. Comment, dans ces conditions pouvoir envisager une paix. Paix qui pourrait s’etendre même en France où chacun sait que nous «  recoltons «  depuis des décennies les conséquences de cette guerre les juifs français en premier. Ce constat n’a rien d’antisemite bien au contraire et j’imagine même qu’il va être censuré, dommage car si l’on analyse la situation la seule solution de ces décennies de guerre est bien qu’Israel ait son état et que la Palestine ait le sien.

  • Par Marie-E - 20/07/2018 - 11:56 - Signaler un abus Merci Schmouel Trigano

    Vous avez tres bien analyse et exprime ce qui se passe et que moi j'ai bien du mal a argumenter meme si je suis sure de ce que je pense. ah si les Travaillistes au pouvoir, des le depart avaient insiste sur Israel Etat du peuple juif, on n'en serait pas la au bout de tant d'annees a entendre aque c'est un pays raciste, d'apartheid et que c'est une loi de circonstances pour aider Netanyahu a garder le pouvoir. Enfin, moi qui vient d'arriver en Israel je suis heureuse et fiere d'etre dans l'Etat nation des juifs... mais moi je sais que celane changera rien dans la vie quotidienne mais que par contre cela servira de garde fous a toutes les actions contre lEtat et les institutions israeliennes. Comme dans de nombreux pays, les bobos et les elites autoproclamees sont totalement deconnectees du peuple qui suit largement Netanyahu et sa coalition. Il n'y a qu'a voir les sondages

  • Par xenophon - 20/07/2018 - 11:58 - Signaler un abus Comme toujours,

    Raisonnement spécieux. Admettrait-on l'inscription de "catholique" dans notre Constitution? La France état catholique? Avec ce genre d'argumentation, Israel deviendra une démocrature comme les autres. Les gémissements n'ont plus tellement de portée: la Shoah est une horreur mondialisée. Elle ne peut tout justifier. Puissance dominante dans sa zone- et de très loin!- la moindre anicroche à son égard fait hurler à l' antisémitisme, qui sert ensuite de substrat à la brutalité de la rétorsion. C'est de moins en moins accepté. Certes il y a des sympathies tutélaires; Tonton Trump veille au grain. Mais le rapport de force peut avoir des prolongements dangereux. D'admirable à ses débuts, ce pays joue désormais au cador du coin: ce qui est à moi est à moi, ce qui est à toi est négociable (les colonies). Historiquement, on connait déjà! Et pourtant, que de ressources dans ce peuple!

  • Par Olivier62 - 20/07/2018 - 12:27 - Signaler un abus Logique nationale

    La proclamation d'Israël comme état-nation des juifs est dans la logique du judaïsme, qui est un ethnicisme avec un vernis pseudo-religieux. Maintenant c'est le droit des Israéliens de proclamer qu'ils sont une nation. Mais alors qu'on cesse de nous rabattre les oreilles par le politiquement correct qui proclame que la nationalisme et la volonté de conserver son identités sont une abomination ! Autre remarque : pour les palestiniens, le "vivre-ensemble" avec des immigrés (juifs en l'occurrence) a tourné au cauchemar et ils se sont fait déposséder de leur pays. A méditer pour la France et ses masses d'immigrés chouchous des médias et des bobos, et donc on a vu au Bataclan les exploits...

  • Par G.L. - 20/07/2018 - 14:57 - Signaler un abus Que Israël soit un État Juif

    Que Israël soit un État Juif est une vérité depuis sa fondation même si arabes, musulmans et autres no -juifs israéliens y vivent tout autant libres. Par contre être "juif"impliqué d'appartenir à un groupe ethnique qui a bien veillé depuis des années à ne pas trop se diluer au fil des générations. Alors qu'être francais ou allemand n'a plus rien avoir avec le sang depuis... la conquête romaine . La France c'est d'abord un État, une construction sociale, culturelle, politique toujours dynamique. Israël n'a pas probablement la même vocation à être un État ouvert au monde mais bien au contraire d'être l'État Refuge d'un groupe ethno-culturel bien spécifique.

  • Par eva - 20/07/2018 - 15:55 - Signaler un abus amsallem

    A part Marie les autres intervenants ne connaissent rien au proche orient et disent beaucoup de conneries , le lavage médiatique des médias a bien fonctionné .Surement anti trump aussi .

  • Par eva - 20/07/2018 - 15:56 - Signaler un abus amsallem

    Lavage des cerveaux bien sur .

  • Par A M A - 20/07/2018 - 17:57 - Signaler un abus Un état laïc juif, c'est quoi

    Un état laïc juif, c'est quoi au juste?

  • Par ajm - 20/07/2018 - 22:28 - Signaler un abus Réalité très compliquée.

    Olivier 62: parler de "vivre ensemble" pour les arabes musulmans est une plaisanterie: demandez leur avis à toutes les minorités, juives (les anciennes car il n'y en a plus dans ces pays) chrétiennes et autres, ce qu'ils en pensent, par exemple, récemment, en Syrie et en Irak ou en Egypte. S'agissant des "immigrés " en Palestine, il.y a toujours eu des juifs dans cette région , bien avant le début du sionisme et beaucoup d'arabes Palestiniens sont ou ont des ancêtres immigrés d'autres pays arabes, notamment dans les "élites ". Par exemple, Arafat était Egyptien.

  • Par Olivier62 - 20/07/2018 - 22:57 - Signaler un abus @ajm

    J'utilisais le terme de "vivre ensemble", si utilisé par la propagande officielle, de façon évidemment ironique. Les logiques ethnico-identitaires sont irrémédiables; essayer de faire vivre ensemble plusieurs peuples sur un même territoire aboutit inévitablement au conflit, quelle que soit la situation historique. C'est le cas au proche-orient, c'est le cas aussi dans nos banlieues !

  • Par ISABLEUE - 21/07/2018 - 05:31 - Signaler un abus Quoi de plus normal

    Un pays une capitale une langue.Longue vie à Israël ! Qui voudrait en France qu'il y ait une autre langue ? Que quelqu'un revendique sa capitale .

  • Par moneo - 21/07/2018 - 11:30 - Signaler un abus une petite clarification SVP

    l'auteur parle de" Peuple Juif "pourrait il nos donner une définition claire concise ( au sens de Boileau ) d e ce terme. moi ,Goy , je n'ai toujours pas compris pourtant j'ai fait des efforts je sais qu'il y a des Juifs de Gauche ( Voir marxisme ) de Droite capitaliste voir Rockfeller, Rothschild , des banquiers écolos (Soros) promoteurs de la nouvelle religion Ecologiste , des hypers religieux à bouclettes , des laïcs ,des sémites type séfarade ,et des ashkénazes qui le sont moins , des noirs aussi.... j'ai eu un associé au nom patronymique sans équivoque ,le traitre il avait renoncé à laTorah pour adhérer à une secte chrétienne, et pourtant dans la communauté qui ignorait cela son nom était un sésame j'en reviens à la question existentielle selon les rabins la judaïcité est transmise par la mère....existerait il donc un facteur génétique ? un sang spécial.... je n'ai pas de réponse . Puisque un Etat réservé au seul peuple Juif doit exister cela suppose donc qu'il y ait unPeuple juif ...et on en revient à ma question peut on avoir une définition claire ,précise et concise ?merci

  • Par walchp - 21/07/2018 - 20:03 - Signaler un abus Moneo ne sais pas ce qu'est le peuple juif

    Cependant les Russes et Ukrainiens organisateurs de pogroms,le 3 em Reich,et en France les organisateurs d'exposition"sachons reconnaître un juif d'un français" dans les années 40 n'éprouvaient pas ce genre de difficultés.....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Shmuel Trigano

Shmuel Trigano est sociologue, philosophe et professeur des Universités. Il est notamment l'autre de L'avenir des Juifs de France (Grasset 2006) et La nouvelle idéologie dominante, le postmodernisme (Hermann 2011).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€