Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 03 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les innocentes : la sauvagerie et la grâce au cinéma

Avec "Les Innocentes", Anne Fontaine a réussi à réaliser, sur un épisode barbare de la deuxième guerre mondiale, un film remarquable de vérité et de profondeur, réussissant, curieusement, à mettre aussi en valeur ce que la nature humaine a de plus admirable.

Atlanti-culture

Publié le - Mis à jour le 16 Février 2016
Les innocentes : la sauvagerie et la grâce au cinéma

D'après l'actrice Lou de Laâge « "Les innocentes" est un film si actuel et le personnage que j’y joue est si moderne que je n’ai pas le sentiment d’avoir tourné une histoire qui se déroule en 1945. » Crédit YouTube

La réalisatrice

Anne Fontaine, 56 ans, occupe une place à part dans le cinéma français avec des réalisations éclectiques. L’un de ses derniers films, « Mon pire cauchemar » (2011), était une comédie grinçante avec Benoît Poelvoorde et Isabelle Huppert. Elle a tourné un thriller cauchemardesque, « Entre ses mains » (2005), avec Poelvoorde et Isabelle Carré. « Nettoyage à sec » (1997) se présentait comme une fiction sociologique sur l’univers provincial, avec Miou-Miou et Charles Berling. Citons encore un drame psychologique, « Comment j’ai tué mon père » (2001), avec Michel Bouquet, un biopic, « Coco avant Chanel » (2009) et une histoire sulfureuse, « Perfect Mothers » (2013).

« Les innocentes » n’a rien à voir avec ce qui précède.

Thème

Dans un couvent isolé, en Pologne, des religieuses Bénédictines tombent enceintes. Nous sommes en 1945. L’Armée Rouge victorieuse est passée par là. Pour protéger la réputation de ses sœurs, la mère abbesse (Agata Kulesza) refuse toute aide extérieure. L’une des Bénédictines (Eliza Rycembel), ne supportant plus les cris d’une sœur parturiente, va chercher du secours au village voisin où se trouve une antenne de la Croix Rouge française. Une jeune interne, Mathilde Beaulieu (Lou de Laâge), découvre alors l’étendue du désastre.

Points forts

- Cette histoire vraie est comme un chemin de croix pour les religieuses plongées dans de grandes souffrances morales et physiques. Elles accouchent dans des conditions rudimentaires. Elles perdent aussitôt leur bébé que la mère supérieure emporte vers une destination inconnue. Où est Dieu dans tout ça ? « La foi, répond une religieuse, c’est 24 heures de doutes et 1 minute d’espérance ». La minute s’anéantit au fur et à mesure que l’intrigue avance. Athée, le docteur Beaulieu se contente de réparer les corps.

- Le personnage de Mathilde Beaulieu est inspiré de Madeleine Pauliac, médecin hospitalier à Paris, qui s’est engagéE dans la Résistance à 27 ans. Elle fut nommée en avril 1945 médecin-chef de l’hôpital français de Varsovie en ruines. Elle va accomplir dans toute la Pologne plus de 200 missions avec des volontaires de la Croix Rouge pour rechercher, soigner et rapatrier les Français. C’est dans ces circonstances qu’elle va découvrir les viols de masse et en particulier le viol collectif de religieuses dans un couvent. Selon les notes de Madeleine Pauliac, 25 d’entre elles ont été violées, parfois plus de 40 fois d’affilée, 20 ont été tuées, et 5 ont dû affronter des grossesses.

Points faibles

On aimerait penser que la réalisatrice a noirci le tableau. Mais tout est juste. Elle a même fait plusieurs retraites dans des couvents, dont l’une au monastère des Bénédictines de Vanves, pour être au plus près de ses personnages. S’il y a un point faible, il est au cœur du sujet, c'est la sauvagerie des hommes.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

François Quenin pour Culture-Tops

François Quenin est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€