Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 24 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Inégalités : quand les économistes allemands se penchent sur les travaux de Thomas Piketty, c’est cinglant...

Que retenir de l’évaluation allemande du rapport sur les inégalités mondiales rédigé par une équipe d’économistes comprenant Thomas Piketty ?

Constat accablant

Publié le
Inégalités : quand les économistes allemands se penchent sur les travaux de Thomas Piketty, c’est cinglant...

 Crédit JACQUES DEMARTHON / AFP

Atlantico : Que retenir de l’évaluation allemande du rapport sur les inégalités mondiales rédigé par une équipe d’économistes comprenant Thomas Piketty ?

 
Michel Ruimy : Succinctement, le « rapport Piketty » montre que, de manière générale, les rendements du capital ont augmenté plus vite que le taux de croissance économique (Produit intérieur brut) et que celui du revenu du travail.
Ceci n’aurait rien d’inquiétant si le capital était réparti équitablement sur la planète entre tous les individus. 
 
Ce n’est pas le cas notamment en Allemagne, où la prospérité dépend largement du niveau de richesse des familles, du foyer dans lequel un individu naît, de ce qu’il hérite ou bien de la richesse qu’il acquiert par le mariage. 
 
Toutefois, concernant ce pays, il me semble que ce rapport ait ignoré une inégalité, à mon sens cruciale, celle de la dualité du système éducatif. D’un côté, nous avons un système dynamique qui prévoit un grand nombre de programmes de stages d’apprentis et qui offre des opportunités de carrière à beaucoup de jeunes et de l’autre, un système universitaire rigide dont l’accès est étroitement lié au contexte social de l’étudiant. Cette situation laisse peu de place à une égalité des chances.
 
Par ailleurs, la mondialisation et la numérisation voire la digitalisation de l’économie, avec une robotisation qui laisse entrevoir la disparition de millions d'emplois, ont entraîné une insécurité générale chez les individus. 
 
Dans cette perspective, les responsables politiques allemands devraient se concentrer sur l’ouverture de l’éducation et de la formation du pays à plus d’équité, notamment par des investissements massifs à destination de la petite enfance, via un accroissement des recettes fiscales. Ce renforcement du capital humain améliorera, à terme, le niveau de formation des travailleurs et augmentera les salaires et l’emploi. Ainsi, pourront-ils modeler un pays où il y aurait une plus grande égalité des chances.
 

Dès lors, comment interpréter les biais du rapport sur l’économie allemande ?

 
Il faut garder en tête que les inégalités sont un phénomène complexe et multidimensionnel. Pour surmonter les difficultés techniques traditionnelles de mesure, ce rapport a combiné un grand nombre d’informations disponibles sur tous les continents : revenus et patrimoines totaux estimés dans les comptabilités nationales, enquêtes déclaratives sur le revenu et le patrimoine des ménages, données fiscales sur l’impôt sur le revenu, successions, patrimoines, classements des grandes fortunes... Les données de ce travail collectif qui alimentent la base de données WID.world sont d’ailleurs totalement accessibles en lignes et reproductibles dans l’espoir que les partisans au débat public iront y piocher arguments et autres données statistiques. Pour autant, ces chiffres s’additionnent-ils ? 
 
Sur l’économie allemande, le rapport fonde ses conclusions sur le fait qu’en 2013, le « top 10% » des salariés - D1 - a capté 40% du revenu total du pays, situation déjà observée en 1913 alors que le Kaiser était encore sur le trône à Berlin ! laissant suggérer que les progrès sociaux ont été minimes au cours des dernières décennies du fait d’un profond enracinement de cette inégalité.
 
Cette conclusion est discutable dans la mesure où le rapport fonde son analyse en prenant en compte les revenus bruts. Or, avant la Première guerre mondiale, il n’y avait quasiment pas d’impôt sur le revenu en Prusse. En effet, une loi de 1891 avait institué un impôt progressif sur le revenu des personnes physiques avec des taux variant de 0,6 à 4% avec la possibilité de la déduction de certaines charges de familles. En 2013, le taux de la tranche supérieure de l’impôt sur le revenu en Allemagne était d’environ 47%, une situation bien différente de celle qui prévalait un siècle auparavant. 
 
Ainsi, si on considère le « top 1% » des salariés allemands, celui-ci a d’une part, capté 13% du revenu total en 2013 contre 18% en 1913 et d’autre part, sur la base de revenus nets, la part du revenu national perçue par les plus hauts salariés a aujourd’hui encore diminué par rapport à 2013.
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 10:58 - Signaler un abus Germanolâtres

    Voilà une bonne ''baffe dans la gueule'' de tous les libéraux et autres crapules germanolâtres de ce site ! Mais, comme d'habitude, les quelques uns d'entre eux qui liront ce texte, déclareront ensuite qu'ils n'y ont rien compris, ou mieux ''qu'il n'y avait aucun argument'' !

  • Par J'accuse - 02/08/2018 - 11:11 - Signaler un abus Les inégalités sont un bouc-émissaire

    C'est la pauvreté qui est un problème, pas les inégalités, et ce ne sont pas les inégalités qui créent ou font perdurer la pauvreté. On pourrait presque dire le contraire. Les États (les élus ou les dictateurs, ou entre les deux) sont bien plus responsables de la persistance de la pauvreté de leur peuple (ou d'une partie de celui-ci) que le capitalisme. Ou le libéralisme, ou la mondialisation, peu importe le nom qu'on lui donne.

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 11:27 - Signaler un abus J'accuse

    Certains mots, comme Nazisme, Communisme ou Libéralisme, ont une signification : ils décrivent de féroces tyrannies, des crimes contre l'humanité. L'anéantissement de ces systèmes et idéologies injustes et délirantes constitue toujours un soulagement de la misère provoquée et un progrès !

  • Par vangog - 02/08/2018 - 13:34 - Signaler un abus @j’accuse très vrai! La gauche ne cesse de créer des inégalités

    tout en les condamnant’.. La jalousie sociale est, en quelque sorte, son « cheval de bataille », et elle doit donner du foin à ce cheval, pour continuer à exister. Piketty sert d’avoineur...mais vous avez raison! La gauche nivelle par le bas en croyant combattre les inégalités- alors que c’est la pauvreté qu’il faut combattre...tout faux, la gauche!

  • Par edac44 - 02/08/2018 - 15:43 - Signaler un abus L'envie de réussir ne viendrait-elle pas de nos inégalités ???

    Ne serait-ce pas ... les inégalités entre les hommes (allez, les femmes aussi !...) qui poussent les individus à se battre et à se surpasser pour parvenir à annihiler, d'où qu'elles viennent, nos si chères et respectables différences respectives ??? Quand on a tout à la naissance, de quoi peut-on encore avoir envie, à part se laisser vivre ??? et quand on a rien, faut-il encore un minimum de culture pour s'en apercevoir et se donner les moyens de réagir !... Entre les deux, vous et moi qui essayons de s'en sortir avec les moyens du bord mais c'est souvent pour beaucoup "Dallas", voire "règlement de compte à OK corral" !... Alors, pour finir ... que le meilleur gagne, les autres ... rien à foutre !...

  • Par edac44 - 02/08/2018 - 15:43 - Signaler un abus L'envie de réussir ne viendrait-elle pas de nos inégalités ???

    Ne serait-ce pas ... les inégalités entre les hommes (allez, les femmes aussi !...) qui poussent les individus à se battre et à se surpasser pour parvenir à annihiler, d'où qu'elles viennent, nos si chères et respectables différences respectives ??? Quand on a tout à la naissance, de quoi peut-on encore avoir envie, à part se laisser vivre ??? et quand on a rien, faut-il encore un minimum de culture pour s'en apercevoir et se donner les moyens de réagir !... Entre les deux, vous et moi qui essayons de s'en sortir avec les moyens du bord mais c'est souvent pour beaucoup "Dallas", voire "règlement de compte à OK corral" !... Alors, pour finir ... que le meilleur gagne, les autres ... rien à foutre !...

  • Par edac44 - 02/08/2018 - 15:46 - Signaler un abus Une doublette, ça merde aussi sur Atlantico

    La perfection demeure un mythe inatteignable, non !...

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 17:51 - Signaler un abus Théorie du Ruissellement

    Que l'accroissement des inégalités soit, en fait, un remède contre la pauvreté, il s'agit là d'un concept qui est généralement baptisé par l'appellation de ''Théorie du Ruissellement''. Il existe un accord quasi unanime pour considérer cette notion, est à la fois très largement contredite par toutes les expériences pratiques de sa mise en œuvre, mais aussi, du point de vue théorique, stupide et répugnante. Même un hyper-libéral comme Emmanuel Macron n'a pas osé l'utiliser, et il a préféré parler de ''premier de cordée'.

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 17:58 - Signaler un abus Loi de la Jungle

    Ce qui est décidément ''vraiment ironique'', c'est de réaliser que ce sujet de commentaires est un des plus fréquemment publiés sur Atlantico... mais qu'il est rédigé par des vieillards qui, étant depuis très longtemps à la retraite, ne sont plus du tout concernés par la ''lutte pour la survie'', la ''Loi de la Jungle'' qu'ils décrivent avec tant d'emphase !

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 18:10 - Signaler un abus Valeur humaine

    Cette polémique permet, en tout cas, de se rendre compte, malgré leur anonymat, que nous avons ici affaire à des individus qui, du point de vue de la ''Valeur humaine'', ne se rendent pas compte qu'ils nous présentent une image profondément méprisable.

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 18:17 - Signaler un abus Un principe bouddhiste de base : le Juste Milieu

    En fait, si vous vous donniez la peine de réfléchir un peu, au lieu de venir exsuder et cracher votre haine et vos frustrations, vous parviendrez à comprendre rapidement qu'il existe, à l'évidence, un ''Juste Milieu'' entre ''l'égalitarisme absolu'', qui est démotivant, et l'accroissement frénétique de la richesse d'un nombre de plus en plus restreint de privilégiés, qui est une des caractéristiques les aberrantes du système démentiel qui porte le doux nom de Libéralisme.

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 18:20 - Signaler un abus Vous êtes français !

    Vous êtes français ! Souvenez de la magnifique devise de notre République : ''Liberté, Égalité, Fraternité'' !

  • Par moneo - 02/08/2018 - 19:12 - Signaler un abus @ Ganesha

    Belle devise totalement inapplicable l'égalité détruit la liberté.. de quelle égalité parlons nous ?celle des chances ou celle des résultats? la société inégalitaire est un idéal est acceptable tant que le système n'est pas figé et que le milliardaire d' il ya 50 ans n'est pas nécessairement celui d'aujourd'hui Apple ?il y a 50 ans? l'égalité des systèmes collectivistes c'est le nivellement par la base et donc l'alignement sur les moins bons..avec l'exploitation de la masse par des petits malins qui sont au sommet du Parti (vous savez ceux qui vivent dans les quartiers huppés et balancent les migrants chez les les autres ) la liberté qui confisquerait par la politique les richesses au profit de quelques uns ne serait plus la liberté puisqu'elle consisterait à empêcher les meilleurs à, ne jamais percer,d'ou à ce moment là la fuite des cerveaux

  • Par Ganesha - 02/08/2018 - 20:36 - Signaler un abus Conseil aux lecteurs

    Reprenez votre calme, et relisez sereinement mon 18h17.

  • Par Allegro - 02/08/2018 - 20:48 - Signaler un abus et le pauvre d'aujourd'hui

    A un niveau de vie supérieur au riche de 2013. A ma connaissance, les universités allemandes ne recrutent pas sur la base de l'acte de naissance. Pourquoi alors ne pas parler de la responsabilité des parents? N'existe telle pas? L'auteur préconise t il de discriminer contre les enfants des parents responsables ?

  • Par Benvoyons - 02/08/2018 - 20:59 - Signaler un abus Amusante analyse qui fait abstraction de la RDA

    En 1989 c'est 16millions d'Allemands pauvres ou salaires très bas & des usines totalement obsolètes qui ont été réunifiées avec la RDA. C'est pas un million de pauvres qui arrivent 2017 dans l'année mais 16 millions....

  • Par ajm - 03/08/2018 - 01:23 - Signaler un abus Canicule et maladie mentale.

    Malheureusement, la canicule dont on nous bassine en permanence n'arrive pas à faire taire le gros crétin de service qui, au contraire, démultiplie ses interventions en les copiant collant au cas où on aurait pas compris.

  • Par edac44 - 03/08/2018 - 08:18 - Signaler un abus @ Ganesha : Liberté, égalité, choukrane !...

    L'égalité est un concept qui n'existe qu'en mathématiques, chez les humains, nous sommes tous différents et évidemment pas tous dotés des mêmes facilités d'appréhender la vie, vous en avez la preuve ici !.... Quand à savoir si la liberté s'oppose à l'égalité ou "lycée de Versailles" Souvenez vous d'une plaisanterie de Coluche sur le sujet =============================================================== “Dieu a dit : il y aura des hommes blancs, il y aura des hommes noirs, il y aura des hommes grands, il y aura des hommes petits, il y aura des hommes beaux et il y aura des hommes moches, et tous seront égaux ; mais ça sera pas facile… Et puis il a ajouté : il y en aura même qui seront noirs, petits et moches et pour eux, ce sera très dur !”

  • Par assougoudrel - 03/08/2018 - 09:10 - Signaler un abus Médecins Sans Frontières

    En Afrique et ailleurs, surtout en Afrique, il y avait depuis toujours une sélection naturelle; les bébés les plus forts vivaient et les autres mourraient; la régulation naturelle. Nous avons eu Médecins Sans Frontières et d'autres ONG qui, avec un petit pourcentage des dons (une grande partie est pour leur salaire et leur train de vie élyséen), ont soigné et vacciné les bébés, déséquilibrant cette régulation qui a toujours existé, mais que l'on ignorait avant la presse et le Net. maintenant il faut nourrir toute cette explosion démographique. Pour attendrir la population occidentale, on a montré les enfants mourant de faim, de malnutrition, afin d'obtenir encore plus de dons. D'autres ONG sont nées et, à présent, il faut les faire venir dans les pays riches où, comme chez nous, ils ont droit à tout et on voit ce que cela a engendré. Depuis toujours, il y a eu des inégalités et cela continuera jusqu'à la fin des temps.

  • Par ANDREMAR - 03/08/2018 - 15:57 - Signaler un abus Oui, Ganesha!

    Mais l' Egalité peut largement combattre la pauvreté...Pas l'égalité absolue, bien-sûr, mais relative...et à l'échelle d'un Pays, d'une Nation, ce serait déjà pas mal! Prenez les G.A.F.A. Google : une encyclopédie améliorée (et + bien-sûr...) Amazon: une" Redoute" améliorée Facebook: un "minitel (3615...) amélioré Un "système" qui autorise ces "inventeurs" à s'engraisser autant est-il juste et bon? Des barrières sont faciles à mettre en place, mais trop de gens se laissent encore berner par les "populistes" de tout poil! (drame aux U.S.A.). Education, formation, que de boulot pour des formateurs désintéressés! (il y en a...). Apple: seule véritable "aventure" industrielle, au départ du "numérique", ça justifie de gros revenus pour les fondateurs et les successeurs efficaces, mais : à ce point? Le point de non-retour (justement!) au delà duquel il n'y a plus de limites... est-il franchi? J'hésite entre : pas tout-à-fait, oui ou hélas...

  • Par moneo - 03/08/2018 - 16:04 - Signaler un abus @Andremar

    ah le prix JUSTE.... qui le fixe ?pourquoi, l'Administration , les élus? cad ceux qui n'en paieront pas les conséquences ?

  • Par ANDREMAR - 03/08/2018 - 16:59 - Signaler un abus Les "richesses"...

    Il y a les "naturelles" et les autres... Comment les "répartir" ? Pour les "naturelles" on dispose de transports...déjà à l'oeuvre, mais toutes ne sont pas "mobiles" ! Pour le climat on a des "réfugiés", pour la politique aussi...Pour les "plus-values" on attend un exemple ( y-en- a qui ont essayé: ils ont eu des problèmes...).

  • Par Ganesha - 04/08/2018 - 08:50 - Signaler un abus Fraternité

    Lorsque la devise de la République fut formulée, l'Égalité visait l'abolition des statuts séparés et des privilèges des nobles et du clergé, vis à vis du reste de la population. C'est la Fraternité qui définissait l'objectif au sujet de la pauvreté et des inégalités de richesse matérielle.

  • Par moneo - 04/08/2018 - 12:38 - Signaler un abus @Andremlar

    c'est cela votre réponse à la détermination d' un prix "juste"? il ya les richesses naturelles..heu ? il y a surtout ceux qui les découvrent; vérifient la rentabilité d'un projet économique , les financent à leurs risques et périls ( exemple le gaz de schiste) vous voulez repartir quoi ? façon Chavez ? pour le climat on a des réfugiés ..vous êtes sûr, ??? moi je vois des gens majoritairement jeunes et dont les motivations sont économiques... ces gens étant drivés par les organisations dites charitable s cad vivant à nos crochets/i la pauvreté relative baisse mais il ya plus de 2Milliards de gens qui vivent avec moins de 3 euros...le climat a bon dos ( ce qui d'ailleurs pose le problème de notre survie fa e à cet envahissement nié par les autorités)/le seul accroissement naturel de ces 2 milliards excéde largement le capacité d'accueil de toute l Europe Pour les plues values il semblerait que notre système fiscal en regorgent pas encore assez? vous n'avez toujours pas compris que l'impôt in fine c'est nous qui le payons

  • Par zelectron - 05/08/2018 - 17:38 - Signaler un abus PIKETTI

    un des summum de la médiocrité en économie !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Michel Ruimy

Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€